Une municipalité sourde et aveugle ?

Malgré toutes les alertes, malgré le courrier du Président du Parc Naturel du Haut Languedoc à l’ensemble des maires des communes de la zone du Parc, malgré la signature de la charte du Parc par les mêmes maires, des décisions sont prises par certaines municipalités – celle de Viane ces derniers jours – pour continuer à vendre notre territoire aux marchands de vent. (La Dépêche du Midi, 2 février 2018)

Les réunions d’information et de consultation de la population ne sont que des promesses, et elles ne se feront qu’une fois les décisions prises par le conseil municipal. Bel exemple de démocratie locale !

Nous rappelons que la charte du Parc Naturel du Haut Languedoc a fixé une limite de 300 éoliennes sans que ce « soit un objectif à atteindre ». Aujourd’hui, les éoliennes autorisées et celles des dossiers en instruction dépassent largement ce nombre. Les maires sont parfaitement au courant, quelle confiance peut-on avoir dans ces conditions aux élus quand de telles décisions sont prises?

Comment peut-on mettre en avant de bas enjeux financiers face aux conséquences de l’implantation massive d’éoliennes dans nos espaces ruraux et les milieux naturels et ses conséquences sur les populations environnantes.

Les différentes associations regroupées dans le collectif régional TOUTES NOS ENERGIES OCCITANIE ENVIRONNEMENT alertent la population et demandent aux élus de respecter leurs engagements.

Auquel cas, si la charte n’est pas respectée ce sera le label de Parc Naturel Régional que nous allons tous perdre ! Les élu-e-s de Viane sont-ils conscients de l’impact que leur décision aura sur tout le territoire ?

Voir le communiqué de presse du 5 février 2018

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *