L’administration à l’aide du gypaète barbu ?

Au nom du ministre de la Transition écologique et solidaire, François Mitteault, Directeur de l’Eau et de la Biodiversité a écrit, le 26 février 2018, à un certain nombre de Préfets de région, dont l’Occitanie, une lettre leur rappelant les règles de protection du gypaète barbu. Il rappelle que « classé comme espèce en danger », il fait l’objet de mesures qui ont permis « sa réintroduction dans les Alpes et le renforcement de sa population en Corse ». Aujourd’hui il s’agit de « favoriser les connexions des populations de gypaètes entre les massifs alpin et pyrénéen via le sud du Massif central ». Ce projet est soutenu par le programme communautaire LIFE.

Mais la lettre souligne que le gypaète doit faire face à de nouveaux risques et « notamment le développement des parcs éoliens ». La demande est faite aux Préfets de région de porter à « la connaissance des porteurs de projets, le plus en amont possible, les secteurs sensibles à très fort enjeu de conservation pour le gypaète qui pourraient s’avérer incompatibles avec l’installation d’un parc éolien », et plus largement « de s’assurer que le développement des projets est conforme à la réglementation relative aux espèces protégées ».

Pour en savoir plus, consulter le Guide sur l’application de la réglementation relative aux espèces protégées pour les parcs éoliens terrestres.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *