Un appel de nos amis de l’AMASSADA

LA JUGE PARTY(ie) …

Le mercredi 28  novembre à 13h30, retrouvons nous au tribunal de grande instance de Rodez pour dénoncer les expropriations et  la main mise des multinationales sur nos terres. Par cette audience, le tribunal souhaite marquer la fin de l’indivision, mais nous sommes et resterons INDIVISIBLES !

La juge des expropriations, ayant  regagné ses pénates suite à sa condamnation à l’exil par le tribunal des communes libres en septembre dernier,  n’a pu s’empêcher de valider rapidement le montant des indemnisations pour les expropriations. L’ensemble des ayants droits sur les parcelles ont donc de nouveau reçu la visite d’un huissier, avec à la clef un avis d’indemnités définitives, conformes à l’euro près à celles proposées par RTE.

NON,  nos espaces ne sont pas à vendre, NON, jamais le prix que vous pouvez leur accorder ne justifiera leur saccage. La prise forcée de nos terres par RTE pour y implanter son transformateur a un impact bien plus large que celui définit par la justice ; l’ensemble de la région Occitanie est concernée par l’implantation massive d’éoliennes industrielles, et les conséquences environnementales de ce modèle énergétique sont mondiales (extraction, production, chaînes logistiques, maintenance). 

Le tribunal nous invite à comparaitre pour justifier de la valeur des quelques bouts de terrain de Saint Victor, ils ne veulent pas comprendre de quoi il s’agit réellement : du saccage planifié de nos campagnes par les promoteurs éoliens. Nous n’irons pas à ce rendez vous pour obtenir une compensation dérisoire. Nous y allons pour empêcher par tous les moyens ce désastre qui s’annonce. 

La justice, qui fait le sale boulot de RTE, doit entendre que l’Occitanie n’est pas à vendre ! 

Retrouvons nous nombreux mercredi devant le tribunal. Nous ne laisserons pas nos adversaires mener une danse que nous connaissons que trop bien, nous ferons preuve d’imagination pour encore une fois  choisir notre mode d’expression.

Le tribunal/théâtre populaire des communes libres vêtira à nouveau ses habits de scène, pour permettre à celles et ceux qui désirent s’exprimer de le faire sans être acculé par la comédie que nous préparent la juge et ses sbires.

PAS RES NOS ARRESTA !

STOP AUX EXPROPRIATIONS !

Ce contenu a été publié dans Communiqués des associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *