Vent mauvais chez la députée de la 1° circonscription de l’Aude

Le vendredi 21 décembre à 16 heures, le bureau de l’association Vent mauvais a été reçu à sa demande par Madame Danièle Hérin, députée de la 1èrecirconscription de l’Aude pendant près d’une heure trente. Le thème de la rencontre était la prolifération toujours plus grande des projets de centrales éoliennes sur la Montagne Noire et sur ses piémonts. Un accueil courtois et attentif mais une discussion qui a révélé la grande ignorance du sujet, voire une certaine naïveté d’approche chez la députée qui, jusque-là, ne connaissait que le discours des élus locaux et des promoteurs sur le sujet (elle a récemment donné son avis favorable au projet du Bois de l’aiguille à Cuxac-Cabardès sans en avoir mesuré l’impact). A l’aide d’une carte de l’existant où étaient indiqués les projets en cours, nous lui avons montré que le risque était réel de voir près de 100 éoliennes s’ériger sur un territoire de 20 km².

Nous avons le sentiment que nous lui avons ouvert les yeux sur un certain nombre de points : destruction du paysage, nuisances sonores (non-conformité de la centrale éolienne du Sambres), rentabilité de l’éolien dépendant des subventions publiques et des taxes prélevées sur la consommation d’électricité et de carburant, coût global considérable (elle ne connaissait pas le rapport de la cour des comptes …), faible productivité des éoliennes (facteur de charge national de 21%), gigantisme des machines pour tenter de pallier à cette insuffisance, intermittence de la production, absence de réflexion chez les élus qui ne voient que leur intérêt financier plutôt que d’envisager le développement d’une économie locale et des méthodes plus adaptée de production d’électricité (géothermie etc…). Madame Hérin a beaucoup insisté sur l’importance de développer la méthanisation chez les éleveurs.

Nous avons demandé à Madame Hérin de soutenir auprès de la représentation nationale et du Ministère de l’écologie solidaire nos demandes formulées dans la lettre qui lui est adressée.

  • Un moratoire d’un an sur toute nouvelle construction d’aérogénérateurs et le gel des projets d’implantation en cours
  • Une modification de la loi relative à la transition énergétique sur les règles de distance d’éloignement minimale des éoliennes aux habitations pour que cette distance, qui est aujourd’hui de 500 mètres, soit portée à 10 fois la hauteur de l’éolienne en bout de palepour tenir compte de l’augmentation constante de la hauteur des éoliennes, aujourd’hui souvent supérieure à 150 mètres et jusqu’à 200 mètres et l’annulation des dispositions du décret du 29/11/2018 qui obligent à aller devant la cour d’appel administrative en premier ressortcontre un projet d’implantation.
  • L’arrêt définitif de toute subvention publiqueà l’industrie éolienne,que ce soit par le biais des taxes sur la consommation électrique, payées par le consommateurs, ou de primes

Madame Hérin ne soutient pas la proposition de moratoire car « trop de gens attendent l’implantation d’éoliennes depuis des années pour les sauver financièrement. » Elle cite l’exemple de coopératives viticoles … Elle considère néanmoins qu’il faut stopper la prolifération des éoliennes sur le territoire par un examen plus attentif des projets.  Sur la distance aux éoliennes, elle va y réfléchir (cela lui paraît logique) et prendre des contacts auprès d’autres députés. Sur les subventions publiques elle ne se prononce pas…

Même si l’impact concret d’une telle rencontre est difficile à évaluer, nous pensons que cela a été utile et ouvre la voie à d’autres discussions avec une interlocutrice qui s’est montrée plutôt disposée à nous entendre.

France 3 est venu faire un reportage sur l’inquiétude des riverains du plateau du Sambres. Evidemment au montage, cela dure 2 minutes chrono sur 1 demi-heure d’entretien mais au moins cela fait le buzz comme ils disent. Ils ont coupé tous les propos politiques ou de nature à faire réfléchir…

On trouve ça là dans le JT 19/20 du 21 décembre à la minute 15:45

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/jt-1920-languedoc-roussillon

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *