Une victoire riche d’enseignements

L’association de Corrèze AAPLX (Agir Autrement Pour La Xaintrie) nous informe que la commission d’enquête publique du parc éolien dit « du Deyroux », sur les communes de Camps-Merœur-Sexcles a émis un AVIS DÉFAVORABLE au projet de 10 éoliennes industrielles d’EOLFI. Voici le texte complet de l’avis.

« On ne peut imposer ce type de projet contre l’avis majoritairement défavorable d’une population »

C’est une bataille gagnée grâce à la mobilisation active des opposants, comme le reconnaît explicitement l’avis rendu :  « Dans un grand nombre de contributions, on peut constater qu’une partie du public a étudié sérieusement le dossier, déposé un nombre non négligeable de remarques et a apporté des éléments d’analyse tangibles, qui méritent d’être pris en considération.
Les habitants qui se sont déclarés favorables au projet lors de l’enquête publique n’ont pas pu ou pas su mobiliser ni fédérer une partie de la population qui ne lui était pas opposée.
On peut considérer que leur soutien a été plus passif qu’actif, contrairement aux opposants beaucoup plus réactifs et organisés.»

Mais il faut lire en détail ce texte qui met en évidence tous les points importants qu’une commission d’enquête étudie.

Dans le cadre de ce projet plusieurs points ont été mis en défaut :

  • La non communication des mesures de vent disponibles, données par le mât de mesure ce qui a une influence directe sur la rentabilité du projet.
  • Le montant relativement faible de 50 000€, prévu pour le démantèlement, qui bien que règlementaire, parait très insuffisant, avec le risque de rester à la charge du propriétaire foncier ou de la collectivité́, si la société́ exploitante et le propriétaire ne sont plus solvables
  • Du fait de l’accroissement de la hauteur des aérogénérateurs, qui est passée de 150 m à 200 m, la Commission d’enquête s’interroge quant à la distance de sécurité́ recommandée par RTE par rapport à la ligne électrique T.H.T.
  • [Si] le dispositif d’effarouchement proposé par EOLFI devrait assurer correctement la protection des oiseaux par rapport à leur axe de migration sans trop aggraver la mortalité́ due à la proximité́ de la ligne [il] est susceptible d’aggraver les nuisances sonores ponctuellement.
  • En l’absence de saisine et de réponse formelle de l’ABF Corrèze (Architecte des Bâtiments de France), la Commission d’enquête considère que ce projet aurait un impact non négligeable sur les paysages (particulièrement sur le bourg et l’église classée de St Mathurin-Léobazel) et induirait une transformation profonde de l’environnement visuel du plateau de Xaintrie.
  • Majoritairement, les opposants considèrent que ce parc éolien va générer une dépréciation notoire de leur bien immobilier qu’ils ont acquis plus ou moins récemment.
  • L’apport financier attribué aux communes est faible par rapport au risque de désaffection touristique de la région.
  • Aucune mesure (de l’impact acoustique) n’a été́ réalisée en hiver à une époque où le feuillage absent réduit les bruits résiduels
  • Le projet de parc rencontre aussi des difficultés importantesà être accepté dans les autres communes corréziennes du périmètre d’affichage.

Et beaucoup d’autres éléments contenus dans le document des commissaires enquêteurs qui émettent un AVIS DÉFAVORABLE, à la demande d’autorisation ICPE ; à la demande de permis de construire ; à la demande d’autorisation de défrichement ; la demande d’approbation au titre de l’article L. 323-11 du code de l’énergie.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une victoire riche d’enseignements

  1. Briard Brigitte dit :

    Bravo!
    C’est une victoire pour tous les amoureux de la nature sauvage et plus particulièrement le secteur Corrèzien Lotois des Gorges de la Cère, bassin versant de laDordogne.
    Tout le secteur des crêtes depuis Parlan, Saint Saury ( Cantal), Sousceyrac en Quercy, Siran, Glénat est l’objet de convoitise.
    EOLFI VALOREM ENGIE Green veulent annexer ces territoires majestueux avec la complicité de quelques locaux directement intéressés par les retombées financières directes.

    Nous nous sommes tous mobilisés et nous continuerons à combattre contre ceux qui veulent défigurer nos Pays, nos paysages au mépris de leurs occupants.

    Halte au saccage de l’économie locale!
    Pour un développement rural respectueux de l’environnement !

    Bientôt notre recours déposé contre ENGIE Green et la municipalité de Sousceyrac en Quercy sera examiné au tribunal administratif de Toulouse.
    Brigitte Briard
    Association Pour la Protection des Gorges de l’Escalmels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *