Des éleveurs inquiets dans la Montagne Noire

Nicolas Lassalle et son fils Camille sont  éleveurs de vaches gasconnes sur le domaine des Moussels, aux Martys dans l’Aude. 1er prix Salon de l’Agriculture grâce à son taureau gascon Hocco, ils ont été encensés par les élus. Mais face à la prolifération des éoliennes industrielles, ils sont inquiets et en colère. Un article de La Dépêche du 25 mars, s’en fait l’écho.

Leur exploitation est déjà bordée  de 26 éoliennes depuis trois ans. Car de Saissac au Mas-Cabardès, plus d’une soixantaine de mats totalisent une puissance totale de 130 MW avec des projets qui devraient augmenter ce chiffre dans les années à venir.

Patrice Lucchini, président de l’association «Vent mauvais», soutient leurs préoccupations

Nuisances acoustiques, le bruit des turbines dépassant les normes autorisées ; souci pour l’approvisionnement en eau : une source à moins de 500 m des projets permet l’alimentation en eau potable, elle pourrait être tarie et polluée ; frein à l’essor du tourisme rural qu’ils envisagent par la création de gîtes.

Comme ils le confient au journaliste de la Dépêche «Nous ne sommes pas des opposants de cette transition. Preuve en est, la mise en place de panneaux photovoltaïques sur certains de nos bâtiments et un projet de méthanisation».

Le président de «Vent Mauvais» questionne aussi la Région puisqu’un des projets «  participatif » aurait bénéficié d’une subvention de la région et de l’Ademe à hauteur de 200 000 €,  au titre de lauréat de l’appel à projet « Énergie citoyenne ». « L’argent des contribuables ne devrait-il pas  soutenir d’autres activités économiques au service de la sauvegarde du cadre de vie.»

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *