Une pensée énergétique unique ?

Dans les années 1990, une poignée d’ingénieurs ou scientifiques, accompagnés par des agriculteurs, des acteurs du bâtiment ou des écologistes authentiques créent des associations aux buts techniques voire altruistes : NégaWatt, CLER, Solagro …

Peu à peu infiltrés par des intérêts privés et des intérêts politiques, ils se transforment en un puissant réseau de lobbying qui, au moment où disparaît le commissariat général au plan, s’insinue au cœur des agences d’Etat. Ils créent progressivement, une pensée énergétique unique que traduit le scénario NégaWatt 2050.

Il nous a semblé important d’évaluer les propositions de ces différentes associations, de comprendre le rôle qu’elles jouent dans la mise en place des politiques énergétiques régionales et nationales. Nous proposons plusieurs documents qui vous permettent de faire votre propre opinion.

A travers la présentation de plusieurs associations (Négawatt, ADEME, Enercoop, …) nous pouvons voir émerger la pensée énergétique unique, base d’un lobbying important où s’entremêlent compétences scientifiques des ingénieurs, intérêts économiques des acteurs privés et intérêts électoraux des partis politiques.

A titre d’exemple,le scénario Négawatt 2050apparaît comme un comme un scénario attractif dont nous relevons les principales limites : des omissions techniques (manque d’interdisciplinarité ?), une absence de vision économique et financière intégrée, une vision écologique étriquée.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, nous vous proposons une analyse des 11 points-clés du scénario NégaWatt 2050

Enfin le diaporama sur NégaWatt 2050, un scénario à faire évaluer vous permettra de présenter nos réflexions et d’animer les débats nombreux qui sont aujourd’hui nécessaires.