L’Amassada condamnée… mais RTE est déboutée de sa demande de 20 000€ de dommages

Le 10 juin se tenait à Rodez le procès des quatre membres de l’Amassada qui avaient manifesté contre le transformateur sur la plateau de Saint-Victor-et-Melvieu. Inculpé.es pour pour participation à un attroupement, violences aggravées, dégradations, outrages et refus de se soumettre au prélèvement biologique suite à la manifestation du 12 octobre 2019 , ils revendiquaient la légitimité de leur oppositon en invoquant l’ « état de nécessité écologique » parce que « face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »

Le verdict est tombé le 8 juillet : 4 à 7 mois de prison avec sursis pour les faits de violences aggravées. Ils onté été condamnés en outre à un mois de prison avec sursis pour avoir refusé de se soumettre au prélèvement biologique et d’une interdiction de se rendre sur le lieu de réseau de transport électrique EDF de Saint-Victor-et-Melvieu pendant 5 ans. Tous les quatre sont également condamnés  à verser 1 300€ aux agents des forces de l’ordre pour préjudice moral ainsi qu’à EDF.

Ce sont des condamnations lourdes, qui remettent en cause la liberté de manifester ; nous ne savons pas encore si nos ami.es de l’Amassada vont faire appel… Dès que nous le saurons nous vous en informerons.

Le collectif TNE-Occitanie Environnement réaffirme son soutien total à ce combat. Nous savons que le transformateur ne se justifiait pas : voir le compte-rendu de la réunion avec le sous-préfet de l’Aveyron. Il est le symbole de la soumission de l’État, de RTE et d’EDF aux intérêts des promoteurs privés d’éolien et de photovoltaïque.

Ce contenu a été publié dans Informations diverses. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’Amassada condamnée… mais RTE est déboutée de sa demande de 20 000€ de dommages

Répondre à Cazalet Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *