Le Parlement Montagne

Une lettre à Madame Françoise TRANAIN Directrice du projet Parlement de la Montagne :

Lors de la réunion à Nant le 14 novembre dernier, il a été adopté par le groupe projet « Acceptabilité des EnR » un préambule qui pose des principes clairs : en particulier l’idée que le territoire doit être intégré et respecté comme un maillon essentiel de tout projet de développement des énergies renouvelables.

A cette occasion, a également été actée la nécessité de créer un outil de régulation. Le compte-rendu figurant sur le site du Parlement de la Montagne mentionne un guide de la gestion durable du territoire élaboré à l’échelle régionale comportant des recommandations…

C’est sur ces bases que nous vous demandons de soumettre le 15 avril prochain à l’approbation du Parlement de la Montagne le texte ci-joint, comme contribution de notre groupe projet à l’élaboration de ce « guide de la gestion durable du territoire ».


Le 14 novembre à Nant (12) se réunissaient les groupes projets.

La journée de travail a commencé par une intervention  de l’AMASSADA que nos amis ont beaucoup appréciée !

Bravo l’Amassada !

Votre présence à Nant a été non seulement remarquée (entre autre par les 8 ou 10 gendarmes mobilisés pour l’occasion !) mais remarquable (qu’en fera FR3 ?). A part une ou deux réflexions votre intervention a été écoutée. Elle était claire, sans agressivité, posant bien les questions  de l’imposture de l’éolien industriel, de la soi disant transition énergétique et du rôle des notables locaux. Celui que vous visiez plus particulièrement nous a confié qu’il en voulait surtout aux médias : « ils s’intéressent un peu trop à ces individus… » et un peu à vous, se montrant bon prince : « j’ai dit qu’il fallait les laisser entrer et parler, je leur ai même proposé de venir assister à nos travaux ». Les travaux en question se sont bien passé, sans trop d’illusion sur les suites qui leur seront données. Diverses interventions ont permis de rappeler quelques règles de fonctionnement d’une commission et d’abord la nécessité de rapporter les propositions des participants. Elles ont surtout servi à rappeler quelques principes :  respecter la planète plutôt que chercher à l’exploiter systématiquement, droit d’intervention des citoyens dans les décisions qui concernent leur environnement, enfin priorité à l’intérêt collectif plutôt qu’à l’intérêt financier… On verra comment cela sera transcrit dans le rapport final ; l’important c’est que ça a été dit et validé par le groupe ! On fait là un modeste boulot de « colibri » en essayant de verser nos gouttes d’eau sur l’incendie.

Nous vous tiendrons au courant du contenu des travaux. En particulier les échos de la réunion plénière le 29 novembre à Saint Girons.


Le Parlement Montagne

La présidente de la région Occitanie, Carole Delga a mis en place le Parlement Montagne une instance qui a pour objectif d’aborder les problèmes spécifiques aux deux massifs montagneux que sont les Pyrénées et le Massif Central.

Plusieurs de nos amis participent aux travaux de ce « Parlement », dans plusieurs groupes projet (en particulier celui consacré aux énergies renouvelables). Leur préoccupation principale est de faire entendre le point de vue des citoyens.

Voici le compte-rendu de la séance plénière du 8 octobre à Lodève. Ce compte-rendu sera complété par les différents participants.