Passa (Pyrénées Orientales) : une première étape victorieuse !

Aux termes de quelques semaines de consultations, le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable contre le projet d’implantation de 6 éoliennes industrielles à Passa dans les Pyrénées orientales.

Cet avis, précis, complet et clair reprend l’ensemble des points du dossier. Quels sont les principaux éléments qui ont motivé l’avis défavorable ?
Tout d’abord une mobilisation extrêmement importante (plus de7500 personnes se sont exprimées sur le projet, dont plus de 98 % ont émis un avis défavorable) avec un accent particulier sur les mobilisations initiées par l’association le vent tourne 66 et sur sa capacité à constituer des dossiers contradictoire sur toutes les problématiques soulevées par l’éolien industriel en France et dans les Aspres (la région autour de Passa).

Plusieurs arguments ont retenu l’attention du commissaire enquêteur :

  • L’impact paysager et visuel insupportable, tant par rapport aux Aspres, qu’au Canigou, aux Albères… avec une remise en cause des photomontages présentés par le promoteur.
  • Les menaces sur la biodiversité et les milieux naturels, puisque le promoteur a présenté une demande de dérogation pour 119 espèces protégées (hallucinant!!) ; les opposants ont pu mettre en évidence un facteur élevé de mortalité pour les oiseaux migrateurs qui sont nombreux dans ce coin des Pyrénées.
  • Les nuisances sonores et les attentes à la santé que le commissaire enquêteur appuie de références à un rapport de l’Académie de Médecine du 9 mai 2017 qui reconnait que la qualité de vie d’une partie des riverains est affectée, et donc leur état de complet de bien-être physique mental et social qui définit le concept de santé.
  • Une double référence à la Charte de l’Environnement qui consacre le droit à caractère constitutionnel de chacun à vivre dans un environnement équilibré et respectueux de sa santé ainsi que la nécessité de mobiliser le principe de précaution.
  • Des conséquences pour le tourisme vert et la viticulture de ce projet qui porterait atteinte au paysage naturel remarquable.
  • La crainte d’un démantèlement des éoliennes au rabais, à la fin de leur vie !
  • Et il consacre un long passage au manque de concertation, en soulignant qu’il a constaté un rejet massif de tous les projets de développement de l’éolien industriel, sur les communes concernées mais aussi sur l’ensemble du département (qui s’est prononcé pour un moratoire).

Un beau succès donc pour nos amis catalans qui ont su s’appuyer sur des municipalités, des élus, des associations locales, créant ainsi un vaste mouvement qui a convaincu Jacques Zocchetto, le commissaire enquêteur. Cela leur a permis de présenter des arguments précis, documentés sur l’ensemble des thèmes du dossier.

Nous ne pouvons que recommander la lecture de ce document soit sur le site de la préfecture des Pyrénées Orientales soit en consultant le document PDF directement.

Les arguments des opposants au projet sont exposés de manière détaillée ; figurent aussi les réponses du promoteur du projet et les conclusions du commissaire enquêteur. Ce document constitue un guide précieux pour les associations  qui peuvent s’en inspirer pour organiser en fonction de leur propre contexte la lutte contre les projets d’implantation de centrales éoliennes.

Bien sûr les conclusions du commissaire enquêteur ne contraignent pas le préfet qui peut prendre une décision contraire. Elles n’en constituent pas moins une étape importante pour les opposant du projet auxquels le collectif TNE-Occitanie Environnement apporte son soutien total.


Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

Un communiqué de l’Amassada en exil

Salut,

Il pleut toujours, on se remet doucement du week-end dernier, les dernières copaines viennent de partir, et c’est avec le séchoir encore plein de choses trempées qu’on vous écrit ce communiqué.

On voulait tout d’abord adresser une pensée particulière aux 4 copaines inculpé.e.s qui ne pouvaient pas être présent.e.s ce week-end. C’est RTE qui devrait être interdit de territoire, pas nos ami.e.s. Le procès aura lieu le 11 mars au tribunal de Rodez, soyons nombreux.ses pour les soutenir !

Ce week-end, prévu un mois après les expulsions, était une date importante pour nous, pour la suite de la lutte dans le sud Aveyron et ailleurs. Tout cela nous a un peu stressé.e.s au début, avec des conditions météorologiques qui auraient difficilement pu être pires. Se sentir soutenu.e.s dans ces moments difficiles nous a fait beaucoup de bien, et on espère que ce week-end aura été un grand moment de rencontres autour des luttes sur la production et le contrôle de l’énergie.

Continuer la lecture
Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Fabien Bouglé, à lire, à débattre…

L’ouvrage de Fabien Bouglé, Éoliennes la face noire de la transition énergétique, est un réquisitoire documenté contre le développement de l’éolien industriel, présenté partout comme la solution miracle à la crise climatique que nous traversons. 

Tout d’abord l’auteur insiste sur la notion d’analyse du cycle de vie que l’on passe habituellement sous silence lorsqu’on présente ces dispositifs de production d’énergie comme écologiquement propres. Cette analyse, en prenant en compte les matières premières nécessaires, l’ensemble du processus d’extraction, de fabrication et de transport, ainsi que les problèmes de démantèlement et de recyclage, permet d’établir un bilan carbone global réel.
Les terres rares, utilisées pour les aimants, les matériaux composites qui constituent les pales, le béton que l’on retrouve principalement dans les socles, entraînent un coût écologique important tant à cause de leurs conditions d’exploitation et d’extraction que dans l’impossibilité de leur recyclage ; sans compter les conditions de travail, les problèmes de santé des riverains, la pollution induite que nous refusons chez nous.

Continuer la lecture
Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

22 questions, précises et impertinentes…

La Convention citoyenne pour le climat a démarré ses travaux le 4 octobre. Comme le précise le site du Gouvernement, « elle a vocation à impliquer toute la société dans la transition écologique à travers un échantillon représentatif de citoyens ». 

Nous le prenons au mot et forts de notre expertise citoyenne acquise par l’ensemble des associations occitanes regroupées dans le collectif Toutes Nos Énergies – Occitanie Environnement, nous soumettons une série de 22 questions sur la transition énergétique basée sur les énergies renouvelables.  Les poser, y apporter des réponses, permettra d’ouvrir un débat sincère basé sur une analyse complète des données scientifiques, techniques, économiques et sociales. La réflexion préalable à des propositions raisonnables doit être préservée des effets de manche et des affirmations péremptoires des communicants, commerciaux et idéologues, qui accaparent la scène du débat climatique et de la transition énergétique.

Notre principale préoccupation est de convaincre que la transition écologique ne se réduit pas à la transition énergétique, et que celle-ci ne saurait se faire sans la participation active des citoyens ni au détriment de nos territoires

Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

L’ONF sort du bois !

Après avoir appris (dans l’Indépendant) que l’ONF s’apprêtait à mettre ses forêts à la disposition des promoteurs éoliens dans un département – l’Aude – déjà saturé, Patrice Lucchini, président de l’association Vent Mauvais a envoyé ce courriel à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

Bonjour,
Lorsque nous nous étions rencontrés à la DDTM puis à la Préfecture, nous avions évoqué le plan paysage audois et sa révision eu égard au contexte éolien dans le département et notamment la décision récente du TA en faveur du développeur RES à la Braquette (Pradelles-Cabardes) et les nombreux projets qui existent sur les sommités de la Montagne Noire qui provoquent l’exaspération des riverains. 
L’article publié aujourd’hui dans l’Indépendant montre que les intentions des développeurs pourraient bien rejoindre celles de l’administration dans la densification des centrales éoliennes existantes et le repowering des anciennes centrales, sans que rien de cela ne puisse être discuté ou débattu en amont. L’ONF ne peut avoir décidé seul de lancer cet appel d’offres, il faut que les autorités de tutelle en aient accepté au moins le principe.

Continuer la lecture
Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

En Ariège, « Le Prat d’Albis n’est pas à vendre »

Ça commence à s’agiter dans la montagne ariégeoise, contre un  projet d’éoliennes au dessus de Foix. Le parc pourrait être installé  sur le Prat d’Albis, entre 1.100 et 1.400 mètres d’altitude, nous dit un article de France Bleue Occitanie.
Sur un kilomètre et demi de long, sur la crête, ce parc comprendrait 15 éoliennes qui pourraient atteindre 240 mètres de haut, avec la  pale à la verticale (160 mètres de mât + 80 mètres de pale).  
La société toulousaine ABO Wind a approché les maires des trois  communes concernées : Brassac, Saurat et Ganac. 
Les maires des trois villages se sont aussi opposés au projet. « Oui ça m’inquiète,  et ça nous inquiète tous » s’emporte Anne-Marie Basséras, la maire  du village, surtout que sa commune est déjà impactée par un projet  de parc photovoltaïque porté par l’ONF. Elle ne veut pas d’une  « artificialisation de la montagne

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Appel de l’Amassada en exil

L’Amassada en exil appelle toutes et tous à trois nouvelles dates de mobilisation :

1. Un rassemblement local à Saint-Affrique
vendredi 11 octobre à 10h place de la mairie.

2. Une grande manifestation régionale
samedi 12 octobre à Saint-Victor avec :

  • De 12h à 13h30 : Pique-nique sortie du panier à l’ancien terrain de foot de Saint-Victor
  • 13h30 : Point d’information sur la situation
  • 14h : Départ en manifestation en direction du fortin érigé ces derniers jours par RTE. Ensemble nous irons marquer notre refus du saccage de notre territoire par le géant de l’électricité.
  • En fin de manifestation grande assemblée de lutte pour envisager la suite

3. Un grand week-end de résistance les 1, 2 et 3 novembre.
Balèti, concerts & manifestation nationale (plus de détails sous peu).
Nous reprendrons la Plaine !

Nous reprendrons la plaine!
Ce soir, demain , dans un mois nous reprendrons les terres communes de la Plaine. Nous abattrons les grillages qui enferment nos imaginaires.
Nous réduirons les machines à de simples carcasses pour que nos enfants en fassent des cabanes.
Ce matin, l’ogre industriel à investi la Plaine . Une vraie armée, des gardes mobiles, des blindés,un hélicoptère, un drone le tout sous la houlette d’un général m’as-tu-vu en costume de préfète incarnant parfaitement le nouveau/vieux monde de Macron. Tweet à tout va,selfie en foulant les affaires personelles des habitant.esexpulsé.es. Une photo digne d’un cavalier US photografié au milieu des cadavres d’enfants et de vieillards amerindiens au 18eme siècle.
Là haut, cinq années d’effort constant à bâtir un hameau, où se sont ouverts de nouveaux horizons, a été broyé en quelques heures.  
Certes, ce soir nous sommes tristes pour ces lieux mais dans nos coeurs et dans nos têtes sont à jamais ancrées les solidarités, les amitiés
construites.

Nous sommes plus forts qu’il y a cinq ans.

Ensemble, nous défendrons ces terres et le transformateur ne verra pas le jour.
L’amassada est une idée, elle ne peut pas disparaître. Elle trouvera d’autres cabanes où s’incarner.
De même, la lutte démarrée il y a 10 ans ne s’arrête pas là. Pas res nos arresta ! ne sera pas un simple slogan. La lutte change de forme.
Dans les jours qui viennent faisons preuve d’audace et parions qu’à nouveau la Plaine s’enbrasera.

Continuez à converger. Suivez le fil d’actualité sur douze.noblogs.org

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Soutien à l’Amassada

Le matin du 8 octobre, appuyés par des blindés et des engins de chantier, 150 gardes mobiles ont expulsé les occupants de l’Amassada. Ils luttent depuis quatre ans contre la construction d’un énorme transformateur sur la plaine de Saint Victor-et-Melvieu, en Aveyron.
Ce transformateur va occuper plusieurs hectares de terres agricoles et servira de relai à l’électricité produite par les centaines d’éoliennes industrielles qui défigurent nos territoires, menacent la biodiversité et créent des nuisances pour tous les habitants.
Symbole d’un système qui ne recule devant rien pour imposer – au nom de la transition énergétique – des solutions coûteuses et inefficaces au détriment des citoyens, ce transformateur ne doit pas se faire.
Nous apportons notre soutien total à nos amis de l’Amassada. Ils ne sont pas seuls. La bataille pour défendre nos territoires contre les industriels du vent continue.


L’Amassada appelle à deux rassemblements : vendredi 11 octobre à 10h. devant la mairie de Saint Afrique et samedi 12 octobre à 14h. à Saint Victor. Le collectif contre les éoliennes industrielles TNE-Occitanie Environnement y participera. Nous invitons toutes celles et tous ceux qui sont attachés à une transition respectueuse des habitants, des territoires et de la biodiversité à s’y joindre.

« Oa suivi, vu et lu ce qui est arrivé à l’Amassada du Portugal où nous étions encore hier  : votre combat est le nôtre, vos mots et vos revendications sont les nôtres ; nous aurions tant aimé fêter ensemble des victoires communes… Nous accélérons notre retour pour être avec vous au moins samedi » Michèle et Jean de TNE OE

« Bonsoir à tous !

D’abord on est triste
L’Amassada a fait tous ses coups avec imagination, drôlerie, courage, une certaine élégance dans les propos, enthousiasme, originalité…et même au moment les + forts, ils montraient  t une certaine considération pour leurs lecteurs passifs !..jamais de mots désagréables
On les remercie de tout cœur  pour ce qu’ils ont apporté dans ce combat de + en + ridicule erroné, exagéré…et irrespectueux; On ne peut pas toujours être sur le terrain, mais chacun œuvre à sa manière.Le combat ne fait que prendre une autre route.
Ici, la réunion avec le sous-préfet prend forme. , suite à la réunion à Rodez pour le transfo Causse et Dourdou. Elle sera complète , préparée, preuves à l’appui, et elle sera médiatisée. De + en +; les élus devront répondre ! . j’ai ouvert la porte, je crois avec l’article ‘la pétaudière », à la libération de la parole (c’était mon but ‘malgré les fautes idiotes vues trop tard)
L’important pour moi est de briser le silence des élus qui ne nous représentent plus. on demande des comptes  sur ce qu’ils sont entrain de faire en Aveyron.
Je le dis depuis longtemps, je peux le faire..après ce que j’ai écrit dans l’article.
Il faut marteler ce que dit Pierre.;c’est tellement évident ..ils nous doivent des réponses;
Affaires à suivre,
Bravo à l’Amassada, ils sortent du hameau avec panache. Ils sont connus au-delà de nos frontières
A+ »
Anne-Marie

Publié dans Communiqués de TNE-OE | Laisser un commentaire

Un appel aux élus de Touraine

Dans une lettre aux élus municipaux et communautaires de Touraine, l’Association Environnementale du Sud Touraine (AEST) leur demande de se positionner publiquement contre le projet éolien de VOLKSWIND sur les communes de Vou et la Chapelle Blanche Saint Martin.
Ils soulignent que l’expérience nationale démontre que le succès d’un promoteur pour imposer ses aérogénérateurs-usines éoliennes ouvre une brèche pour l’invasion des éoliennes industrielles au détriment des habitants ruraux.
Au-delà du cas particulier de la Communauté des Communes Loches Sud Touraine, les questions posées aux élus devraient inspirer les associations et collectifs anti-éoliennes à interpeller les élus concernés. 

  •  Comment des élus peuvent-ils décider sans information contradictoire et sans consultation des habitants de leur faire subir des nuisances et des pertes de valeur de leurs biens partout constatées chez les riverains d’aérogénérateurs ? 
  • Comment une municipalité peut-elle décider d’un projet qui est contradictoire avec les choix de développement économique et en particulier touristique de la Communauté de Communes Loches Sud Touraine et sans accord avec les communes voisines qui vont-être « impactées » par les nuisances ? 
  • Comment des maires peuvent-ils imposer les risques financiers d’une opération spéculative risquées comme le prouvent les déboires de la filière éolienne en Espagne et actuellement en Allemagne ?  

Nous entrons en période d’élections municipales (mars 2020), ne perdons pas une occasion de demander des comptes aux sortants et d’exiger des engagements aux futurs candidats.

Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

à Castelsarrasin, le 28 septembre…

Le 28 septembre, à Castelsarrasin dans le Tarn et Garonne, les opposants à l’éolien industriel ont manifesté, après avoir tenu une assemblée générale. 

Soutenus par le collectif TNE-Occitanie Environnement, la fédération départementale des chasseurs du Tarn-et-Garonne, la Ligue protectrice des oiseaux, la fédération nationale Vent de Colère et l’association Sites et Monuments qui œuvre à la protection des paysages et de l’esthétique en France, plus de 200 adhérents riverains et habitants de tout horizon sociologique, professionnel, d’âge ont répondu à l’appel de l’association Vents à contre-courant qui s’oppose aux projets d’éoliennes, à Cordes-Tolosannes et Labourgade, de la société Nordex.

Ils ont un intérêt commun, la protection de la qualité de leur cadre de vie et de leur droit au bien-être social, physique et mental ; ils souhaitent affirmer leur détermination à combattre des projets éoliens industriels inutiles et polluants,

Le rassemblement s’est conclu par une marche vers la sous-préfecture, où Konrad Burchardt, président de l’association, a lu une lettre adressée au sous-préfet.

Publié dans Communiqués des associations, Dans la presse | Laisser un commentaire