Une matinée au ministère : vous avez dit transition ?

Le 14 juin 2019, la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) du ministère de la transition écologique et solidaire (MTES) organisait une matinée de restitution et d’échanges sur le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2019-2028. En toile de fond, le gouvernement voulait justifier la manière dont il avait pris en compte les recommandations émises le 12 sept. 2018 par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) à la suite du débat public du printemps 2018.

Bruno Ladsous, représentant du collectif TNE-Occitanie Environnement, nous en propose une synthèse. Le bilan est accablant, la transition projetée par le ministère n’est ni écologique, ni solidaire.

  • Il s’agit pour le ministère de produire toujours plus d’énergies renouvelables électriques (ou sous forme de chaleur) y compris les renouvelables les moins acceptables pour l’environnement, sans souci de présenter des bilans et des coûts complets.
  • Ses préoccupations environnementales concernent un peu la biodiversité, les humains beaucoup moins. Il prévoit de multiplier par trois la production éolienne, et d’encourager le repowering (des machines plus hautes et plus puissantes !).
  • S’il découvre la divergence croissante entre les orientations nationales et les stratégies régionales ou locales, le ministère n’a aucune volonté de travailler avec la société civile et les associations, ni de tenir compte des résultats des consultations publiques officielles.

Comme cela lui avait été demandé, Bruno Ladsous a adressé une note reprenant et détaillant l’ensemble de ses arguments.

Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

Appel de la confédération paysanne de l’Hérault contre le projet de Solarzac

Albane, animatrice syndicale et Dominique, éleveuse de brebis nous ont demandé de faire circuler l’appel suivant.

Les projets industriels d’artificialisation des terres agricoles se multiplient et les promoteurs de ces projets ne reculent devant rien : mensonges, promesses, cadeaux, simulacre de concertation préalable, utilisation du langage alternatif et citoyen, d’un langage volontairement technique et donc, expertises faussées, violation des lois et réglementations… 
Nous, paysan-nes, habitant-es, citoyen-nes serions les indigènes qui ne comprendraient rien. Ils tentent de nous convaincre par tous les moyens.. 
Pour eux, nos terres,par lesquelles nous vivons pour nourrir les gens, que nous transmettons aux jeunes en quête de foncier pour s’installer, ne vaudraient rien !
Pour eux,nos terres agricoles et pastorales seraient des gisements à artificialiser !
Pour eux,nos parcelles seraient des opérations financières !
Laisser passer de tels projets ouvrirait la porte à la fin des campagnes : avec la faiblesse des revenus paysans, la faiblesse des retraites… Comment un propriétaire peut-il résister à la tentation des promesses mirobolantes de prix de location du foncier ?  

Laisser passer un tel projet remettrait en cause la destination nourricière des terres agricoles.


Oui aux installations assurant la transition énergétique MAIS sur les toits, les parkings, les anciennes décharges, les friches industrielles…  
La terre n’est pas une marchandise !
Stop à l’industrialisation des campagnes !

Contre le méga projet photovoltaïque

de Solarzac

Mercredi 19 juin à 9h

dans l’HERAULT

sortie 28 autoroute A 9

Le collectif TNE-Occitanie Environnement apporte son soutien à cette initiative et appelle à la participation la plus large possible.

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Le 3 juillet nous serons à Rodez avec l’AMASSADA

Le 3 juillet prochain, au tribunal de Rodez, se tiendra le procès des copaines interpellé.es en février dernier à l’Amassada. Au delà des 5 individus qui seront jugés, accusés de vouloir s’installer sur les terres expropriées par RTE, c’est le procès des luttes contre l’aménagement forcé des espaces.  Nous sommes tous.t.es des individus en lutte pour la vie, les libertés, les territoires. Nous avons tous.t.es participé à défendre la Plaine et nous sommes tous.t.es solidaires des personnes accusées. A ce titre, soyons nombreu.x.ses à proclamer que nous aussi nous étions là-haut, à un moment ou un autre, et que nous voulons être jugé.es aux côtés de nos compagnon.nes. 

Soutenons les, à l’intérieur du tribunal en se portant comparant volontaire, et à l’extérieur en préparant le banquet !  

PAS RES NOS ARRESTA !  

Rendez-vous le 3 juillet 2019 dès 8h30 au TGI de Rodez. 

La démarche de comparant volontaire, à l’instar de ce qui est pratiqué par les faucheur.euses volontaires, consiste à demander à la cour à être jugé.es pour les mêmes faits que ceux reprochés aux autres personnes. Le juge peut accepter ou refuser.  

Pour celles et ceux qui se sentent concerné.es, merci de vous manifester RAPIDEMENT (fin de la semaine). à l’adresse: indivisionamassada@gmail.com   

Nous vous donnons rendez-vous ce dimanche à l’Amassada pour la réunion à 14h30 pour discuter plus précisément du 3 juillet, et remplir les documents nécessaires. Les personnes qui souhaitent être comparant.es volontaires sont invité.es à venir ce jour!  

Merci de votre soutien et attention particulière !

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

La Montagne Noire deviendra-t-elle une centrale éolienne industrielle ?

«Des projets se révèlent au fil des semaines. Le dernier en date, celui de sept éoliennes qui menacent le monument de la résistance et du maquis de Font Bruno, à la frontière de l’Aude et du Tarn». À l’heure ou les levées de boucliers se dressent face à la prolifération des éoliennes, Patrice Lucchini président de l’association audoise «Vent mauvais» et co-secrétaire de «Toutes Nos Énergies» un collectif regroupant 160 associations dénonçant le développement sauvage de ces parcs éoliens en Occitanie, se veut être un ardent défenseur du cadre de vie particulièrement dans cette Montagne Noire qui l’a accueillie voici une dizaine d’années.
Nous avons évoqué les menaces qui pèsent sur les territoires audois et tarnais de la Montagne Noire. Voici un article de la Dépêche dans lequel est interviewé Patrice Lucchini président de l’association Vent Mauvais de l’Aude.

L’article complet de la Dépêche du 10 juin 2019

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Analyse du projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2019-2028

La programmation pluriannuelle de l’énergie est au carrefour d’un faisceau de contraintes environnementales, juridiques, techniques,  économiques et sociales.

Prenant appui sur une compétence planificatrice réelle, la France réussissait depuis les années 50 cet exercice difficile, à une époque où chacun comprenait l’ardente obligation de donner à tous les citoyens un accès à l’électricité. 

Le projet de PPE présenté par le gouvernement ne respecte ni les exigences de transparence ni le dialogue avec la société civile ;  le projet est dépourvu d’efficacité au regard de ses objectifs affichés (réduction des gaz à effet de serre) et au regard des autres enjeux prioritaires du pays.

 C’est tout cela que décrit le présent dossier, avec quelques pistes pour une proposition alternative réaliste et correspondant à ce que peut réussir notre pays. 

Merci à Bruno Ladsous (brunoladsous@gmail.com) pour ce document.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les aveyronnais à Perpignan le 4 mai

Une délégation des associations aveyronnaise a participé à la manifestation régionale à Perpignan le 4 mai. La presse d’Espalion s’en est faite l’écho …

L’article du Bulletin d’Espalion

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Méga-photovoltaïque et méthanation sur le Larzac, c’est non et non !

Le tract distribué par les opposants au projet

Nous vous avons alertés sur les menaces que fait peser sur le Larzac un projet industriel démesuré : il s’agit de créer une zone de panneaux photovoltaïques de 400 ha et une usine de méthanation, sur la commune de le Cros (34520).

L’ASSOCIATION TERRE DE LARZAC TERRES DE PAYSANS TERRES DE BIODIVERSITES PRESENTE SUR LE MARCHE DE LODEVE AVEC TRACTS ET PETITION CONTRE LE PROJET DE PARC ENERGETIQUE SOLARZAC AU CROS ALM20190601A4

Mais la mobilisation s’étend : la concertation préalable publique (obligatoire sur un projet de cette nature dès lors que l’investissement projeté est supérieur à 300 m€)

Lors de la journée portes ouvertes organisée le 18 mai par l’opérateur Arkolia, l’association Terres du Larzac/ Terre de biodiversité a organisé une manifestation : il y avait plus de participants dehors que dedans …, démontrant par là combien les habitants sont opposés à ce projet et plus intéressés par notre message que par les promesses de l’opérateur. 

Il  a été découvert à cette occasion que l’opérateur et le propriétaire se sont récemment livrés à une agression sans précédent de notre terre du Larzac, en anticipant sur des autorisations qu’il n’avaient pas reçu : près de 5 ha défoncés, roche broyée, en pleine zone Natura 2000, une sorte de pré-figuration de leur projet, voire un modèle réduit.

Est-ce là une maladresse ou bien une provocation ? En tous les cas, l’autorité préfectorale sera saisie dans les jours qui viennent de ce geste qui montre le vrai visage de ces opérateurs d’énergies paraît-il renouvelables, qui jamais ne renouvelleront les terres et les paysages qu’ils ont sciemment détruits.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Montagne Noire : arrêtez le massacre !

La « densification », c’est mettre plus d’éoliennes – plus hautes et plus puissantes – là où il y en a déjà trop ….

L’association Vent Mauvais de l’Aude nous alerte : avec les centrales éoliennes du Haut-Cabardes, du Sambrès, du Bois de la Serre, de Grand-Bois, de Gramentès, de Cuxac Cabardes, la Montagne Noire est déjà saturée de machines qui détruisent le cadre de vie des habitants, leur santé, le paysage et la biodiversité. 

De nombreux projets en cours risquent de rendre la situation pire encore : sur la commune des MARTYS, la société OSTWIND et le projet J-N. ALQUIER (6 machines au minimum) menacent les Moussels, sur celle de ROQUEFERE, la société OPALE envisage 7 machines à 500 mètres de CUBSERVIES, sur LABASTIDE ESPARBAÏRENQUE la société WOLKWIND veut installer 6 machines entre le Sambrès et les Soulanes de Nore, RES envisage 5 machines au Bois de l’Aiguille à CUXACet CAUDEBRONDE. A LAPRADE, ce sont 7 éoliennes qui menacent le monument à la Résistance et au Maquis de FONTBRUNO. Pour ne citer que les projets connus …

Il existe déjà plus de 70 éoliennes sur les sommets de la Montagne Noire et il en aurait bientôt plus de 100 si ces projets aboutissent. 

Vent Mauvais a écrit une lettre au président de la Communauté des communes de la Montagne Noire, Cyril Delpech, pour faire part de l’ensemble de ses arguments.
Exigeons ensemble un moratoire immédiat de l’implantation d’éoliennes sur la Montagne Noire et l’abrogation de la Charte de développement éolien élaborée par la Communauté de communes de la Montagne Noire sans concertation aucune avec les habitants. 

Publié dans Non classé | 2 commentaires

OCCITANIE 2040 : LA RÉGION ÉQUILIBRISTE ?

Le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET), créé par la loi Notre de 2015, est le nouveau cadre de la planification régionale en matière d’aménagement du territoire.Le législateur a laissé aux Régions toute latitude de donner de l’autorité à ce schéma en fonction de leur volonté politique et de leurs choix stratégiques. L’Occitanie semble avoir opté pour un exercice d’équilibriste.

Les documents du SRADDET intitulé « Occitanie 2040 », soumis ce mois-ci à la consultation publique, n’orientent pas notre région vers un progrès significatif. En matière d’urbanisme, d’aménagement du territoire, d’activité économique ou de protection de la biodiversité, on n’y trouve rien de déterminant pour l’avenir de nos territoires, en raison du flou artistique et de certaines contradictions flagrantes dans les objectifs proposés. (voir la lettre ouverte du collectif TNE-OE à madame DELGA)

Occitanie 2040, affiche quelques timides prescriptions « environnementales », noyées dans une série d’orientations en faveur d’un modèle de croissance pour le moins questionnable.

Continuer la lecture

Publié dans Communiqués de TNE-OE | Laisser un commentaire

Après la manifestation de Perpignan !

Le lundi 6 mai en préfecture des Pyrénées Orientales une délégation s’est faite l’écho des exigences portées par les manifestants du 4 mai. Voir le compte-rendu de la délégation.

Marie-Noëlle Moly, présidente du collectif le Vent Tourne a déploré qu’il ne se soit trouvé aucun responsable le 4 mai pour recevoir des membres du collectif régional.

 

Trois vidéos de la manifestation

Il a alors été remis deux motions :

  • la motion écrite par le collectif TNE-Occitanie Environnement, qui alerte les pouvoirs publics sur l’état d’exaspération des riverains d’éoliennes, dénonce l’invasion en cours de nos territoires, sacrifiés sans raison environnementale, technique et économique prouvée et demande un moratoire sur l’éolien industriel sur l’ensemble de la région Occitanie.
  • une motion du « Collectif le vent tourne »  pour défendre le Piémont du Canigou ; elle demande d’instaurer un dispositif de protection identique à celui du territoire du Grand Site de France Canigou en raison d’un constat partagé d’un grand paysage ouvert et d’une unité historique et culturelle dont il convient avant tout de renforcer l’attractivité.
    Une demande de même nature est émise concernant les territoires voisins de l’ensemble Corbières-Fenouillèdes.

Joël PEREZ, directeur des Sécurités appuie la demande de rencontre avec les responsables de la DREAL et de la DDTM des PO.

L’ensemble des problématiques environnementales, techniques et économiques liées à l’éolien terrestre, prouvent comment il est inapproprié sur le territoire.

Le directeur de Cabinet a pu prendre la mesure des projets et des procédures en vigueur, ainsi que des manipulations qui ont modifié l’esprit et la teneur des travaux réalisés en 2018 au titre de l’acceptabilité des EnR dans le cadre du parlement de la Montagne.

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire