Revue de presse

1° août : Éoliennes: Barbara Pompili, l’étonnante alliée objective de Xavier Bertrand La ministre de la Transition écologique s’en est violemment pris à Xavier Bertrand, lui demandant du «sérieux» sur la question des éoliennes. Par ses accusations, elle renforce l’image d’anti-éolien du candidat déclaré à la présidentielle, alors même que les Hauts-de-France sont la première région productrice d’électricité d’origine éolienne.

31 juillet : Union européenne : des mesures absurdes contre l’urgence climatique (Contrepoints) Dans son dernier livre « La religion écologiste », Christian Gérondeau montre clairement l’absurdité des mesures anti-réchauffement préconisées par le GIEC et reprises consciencieusement par la Commission européenne cornaquée par madame von der Leyen.

31 juillet : Les “ terres rares ” et autres matériaux critiques et stratégiques, au coeur des conflits de demain? (HAL)
Les matières premières critiques et les « terres rares », sont l’objet d’une demande grandissante en raison de la transition énergétique et de la révolution numérique. La situation de la production, et des réserves fait redouter une future pénurie, crainte aggravée par le caractère oligopolistique et même quasi-monopolistique dans le cas des terres rares, de la production. Pour autant cette situation n’est pas annonciatrice de la guerre. Pour résumer les choses prévisibles à la manière de Raymond Aron, on dira plutôt: «conflits inévitables, guerre improbable ». Dramatiser en évoquant la perspective d’une guerre et même d’une grande guerre, puisqu’elle impliquerait Pékin et Washington, détourne l’attention du vrai problème que pose cette situation : parvenir à ajuster les ressources disponibles et les besoins.

30 juillet : Une “ZAD nomade” installée au Col de la Loge (Loire) pour s’opposer à l’implantation d’éoliennes (La Montagne)
Le projet d’implantation d’éoliennes au Col de la Loge (Loire), depuis de nombreuses années, fait grincer des dents. Alors qu’une autorisation de déboisement du site devrait intervenir prochainement, une mobilisation, sous forme de “zone à défendre (ZAD) nomade” s’est organisée autour du Collectif du 13 juin. Les membres sont « déterminés à ce que le projet ne se fasse pas »

29 juillet : Mesures contre nature (Terrestres)
Les protecteurs de la nature doivent-ils se mettre au service des aménageurs et des bétonneurs ? Benoît Dauguet éclaire ici les rouages insoupçonnés de la « compensation écologique », en exposant la manière dont certains acteurs clés de la protection de la nature sont aujourd’hui enrôlés dans une logique absurde, qui les transforme en « entrepreneurs de biodiversité »

Mesures contre nature. Mythes et rouages de la compensation écologique, Éd. Grevis (Juin 2021)

29 juillet : Anti-éoliennes: ils sont vent debout contre le développement du parc éolien dans leur commune (BFMTV)
Des habitants s’inquiètent de la multiplication des éoliennes autour de leurs habitations, qui entraînent selon eux une pollution visuelle et ferait perdre de la valeur aux biens immobiliers. Les communes craignent quant à elles que ces éoliennes ne fassent fuir les touristes.

28 juillet : Les énergies dites vertes sont-elles hors la loi ? (le Monde de l’Énergie)
Tribune de Serge Gil, ingénieur hydraulicien et ancien chef de services techniques et de sécurité au Commissariat à l’Energie Atomique (CEA).

28 juillet : Des usines pilotes pour fabriquer de l’acier avec de l’hydrogène (Transition & Énergies)
La sidérurgie va connaître dans les prochaines années la plus grande transformation technique de son histoire. L’acier est indispensable aux économies, mais sa fabrication émet beaucoup de gaz à effet de serre. Contraints de limiter leurs émissions de CO2, les sidérurgistes n’ont qu’une seule solution aujourd’hui, se tourner vers l’hydrogène vert. Les projets expérimentaux se multiplient en Espagne, en Suède et en Allemagne. Mais cette technologie est loin d’être maîtrisée et d’être économiquement viable.

27 juillet : Climat : Emmanuel Macrondéfend le nucléaire, notre “chance”, et prône le “cas par cas” pour l’éolien France Info)
En déplacement en Polynésie française, le président de la République a accordé une interview en exclusivité à franceinfo. Il a notamment parlé énergies renouvelables,  nucléaire et nécessaire adaptation au réchauffement climatique.

26 juillet : Grand Narbonne : 40 habitants pour réfléchir à l’avenir de l’éolien terrestre dans l’agglo (L’indépendant)
Dans le cadre du Contrat de Transition Ecologique du Grand Narbonne, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Occitanie, le Grand Narbonne et le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée expérimentent une méthode innovante de participation citoyenne, en vue d’un développement ambitieux et maîtrisé sur le territoire des parcs éoliens pour répondre aux enjeux de la transition énergétique

24 juillet : Préserver la biodiversité du Parc National des Causses de Quercy (l’Europe en France)
Ce projet consiste à répondre, au travers d’un contrat restauration biodiversité, aux enjeux de préservation et de resaturation des pelouses sèches, des zones humides, des prairies, des cours d’eau et des milieux boisés.

24 juillet : Projet de parc éolien offshore au large de Leucate/Barcarès : “Ici, les touristes viennent pour voir la mer, pas pour voir les éoliennes” (L’Indépendant)
Le débat public sur les deux projets de parcs éoliens flottants en Méditerranée (destinés à atteindre l’objectif des 40 % d’énergies propres en 2030) s’arrête sur le littoral du Languedoc-Roussillon. Jeudi soir, au Barcarès, au droit du site qui devrait accueillir une soixantaine de ces éoliennes géantes ; élus, représentants de pêcheurs ou de plaisanciers ont livré leurs inquiétudes sur les conséquences de ces futures implantations.

24 juillet : Protéger 30 % de la planète : une ambition équivoque (Pour la Science)
Pour préserver la nature, faut-il accroître la superficie des aires protégées ? Ou plutôt mieux associer les populations locales à la gestion des espaces naturels et agricoles ?

23 juillet : La colère des « cirés jaunes » gronde en baie de Saint-Brieuc (Mediapart)
La construction d’un parc éolien « offshore »suscite la colère des associations de défense de l’environnement et des pêcheurs. L’exaspération risque d’être attisée par la culbute financière qu’envisage l’opérateur espagnol, Iberdrola.

23 juillet : Négliger l’hydroélectricité est plus qu’une erreur, une faute (Transition & Énergies)
L’hydroélectricité est de loin la source d’énergie renouvelable la plus développée dans le monde et offre des avantages importants. Elle est peu carbonée. Elle assure des puissances importantes et n’est pas intermittente. Elle permet de stocker l’énergie. Pour autant, elle ne bénéficie plus des faveurs des investisseurs, des gouvernements et des écologistes. Une faute majeure. En France, il n’y a plus d’investissements faute de soutien public réservé à l’éolien et au solaire… Et pourtant la modernisation des équipements existants pourrait permettre d’augmenter fortement et durablement la production électrique «propre».

22 juillet : Éoliennes : sont-elles une nuisance pour les riverains ? (Capital)
La loi française impose une distance minimale de 500 mètres entre les éoliennes et les habitations mais pas seulement ! Un seuil sonore de 35 décibels maximum doit également être respecté. Les éoliennes sont-elles une nuisance pour les riverains ? Pour en débattre, le Débat Capital a reçu deux spécialistes : Patrice Cahart et Alexandre Roesch.

22 juillet : Quelle place pour la sobriété dans nos modes de vie ? (The Conversation) Changement climatique, déclin rapide et massif des espèces, recul continu du jour du dépassement, accroissement des inégalités… À mesure que les signaux d’alerte sociaux et environnementaux se multiplient, nos modes de développement apparaissent de plus en plus incompatibles avec un avenir positif et durable.

21 juillet : Les matériaux : un enjeu critique de la transition énergétique (Le Monde de l’Énergie)
Certaines énergies « propres » dont la production et l’utilisation n’émettraient pas de CO2, en particulier les filières de production de l’électricité (le nucléaire, l’hydraulique, le solaire et l’éolien) utiliseront des minéraux qualifiés de « critiques » comme dont il est utile de rappeler les enjeux car ils sont, en quelque sorte, la « face cachée » des énergies renouvelables.

21 juillet : Les éoliennes impactent-elles la valeur du foncier ? (Capital)
En l’espace de quelques années, le parc éolien français n’a cessé de se développer. On dénombre ainsi à ce jour pas moins de 8 000 éoliennes réparties sur 1 380 parcs dans toute la France. Une question se pose dès lors : les éoliennes impactent-elles vraiment la valeur du foncier ? Pour en débattre, le Débat Capital a reçu deux spécialistes : Patrice Cahart et Alexandre Roesch

21 juillet : Dans les Cévennes, les oiseaux disparaissent avec les bergers (Reporterre)
Activités humaines et biodiversité ne sont pas incompatibles. Les oiseaux de milieux ouverts le démontrent bien : ils disparaissent en même temps que le pastoralisme, et sont aussi victimes de l’intensification de l’agriculture. Pour comprendre, Reporterre est parti arpenter les pelouses steppiques du parc national des Cévennes.

21 juillet : De l’hydrogène renouvelable offshore bientôt une réalité ? (Le Monde de l’Énergie)
L’objectif de Lhyfe et Centrale Nantes est de faire de l’hydrogène renouvelable offshore une réalité, en démontrant la fiabilité d’un électrolyseur offshore. Il s’agit d’une première mondiale à l’heure où des initiatives de production d’hydrogène vert en mer émergent dans toute l’Europe

20 juillet : Aude. La Communauté d’agglomération du Grand Narbonne lance une enquête sur l’éolien terrestre (Actu Occitanie)
La Communauté d’agglomération du Grand Narbonne (Aude) et le Parc régional de la Narbonnaise en Méditerranée lancent des enquêtes au sujet de l’éolien terrestre. Les questions portent sur les enjeux de développement de l’éolien terrestre au niveau local. Jusqu’au 28 septembre, les habitants du territoire de la Communauté d’agglomération du Grand Narbonne sont ainsi invités à contribuer à cette réflexion en répondant à un questionnaire (durée dix minutes) sur leur perception du développement de l’éolien, sur www.monterritoireendebat.fr/projects.

20 juillet : L’Allemagne ne parvient plus à construire des éoliennes (Transition & Énergies)
Construction en chute libre, opposants de plus en plus virulents, critiques nombreuses… Les investisseurs ne se bousculent plus sur ce marché jugé trop compliqué et pas assez rentable. L’an dernier, un tiers des appels d’offres lancés par le gouvernement pour construire de nouveaux parcs n’ont pas trouvé preneur. Article paru dans le N°9 du magazine Transitions & Energies.

19 juillet : Terres rares : maxi-pollution pour hautes technologies (La Source RT France vidéo)
Dans cet épisode de La Source, Alain Juillet s’intéresse au cas des terres rares, ces métaux précieux qui servent notamment à la production de tout ce qui est électronique. Selon lui, elles «sont au cœur des défis du XXIe siècle» et représentent «un enjeu économique et stratégique majeur»

18 juillet : Parc éolien d’Oléron : l’Agence des aires marines protégées avait dit non (Mediapart blog Laurent Bordereaux)
À l’aube du débat public censé s’ouvrir à la rentrée sur le très controversé projet éolien marin d’Oléron, localisé au cœur d’une zone protégée de premier plan, la position très critique de l’ancienne Agence des aires marines protégées sur ce dossier épineux mérite d’être rappelée pour mémoire, en cette année (dite) de la biodiversité…

18 juillet : Patrice Cahart: «Le développement de l’éolien nuit au climat» (Le Figaro)
Dans son nouvel ouvrage La Peste éolienne, Patrice Cahart alerte sur la propagation de ces «hautes carcasses». Les éoliennes se développent grâce à l’ignorance entretenue du public et un soutien dogmatique des décideurs, argumente-t-il.

18 juillet : La demande d’électricité augmente plus vite que les énergies renouvelables et entraîne une augmentation de la production à partir de combustibles fossiles (Algérie Éco)
Les énergies renouvelables se développent rapidement mais pas suffisamment pour satisfaire un fort rebond de la demande mondiale d’électricité cette année, entraînant une forte augmentation de l’utilisation de l’énergie au charbon qui risque de pousser les émissions de dioxyde de carbone du secteur de l’électricité à des niveaux record l’année prochaine, selon un nouveau rapport de l’Agence internationale de l’énergie.

18 juillet : La sobriété, un allié de la transition écologique des territoiresLa sobriété, un allié de la transition écologique des territoires (Actu Environnement)
Et si la sobriété pouvait aider les territoires à réaliser leur transition écologique ? C’est ce que propose l’Ademe qui cherche à s’éloigner des clichés pour relever le défi de l’adaptation au changement climatique.

18 juillet : Energies renouvelables: un raccordement facilité aux réseaux publics d’électricité
(Le Monde de l’Énergie)
Les producteurs d’énergies renouvelables pourront demander aux gestionnaires de réseau d’électricité une offre de raccordement moins onéreuse et plus rapide que l’offre de référence, a indiqué, jeudi, le ministère de la Transition écologique. Ces offres dites “alternatives” pourraient permettre de déployer 750 mégawatts de puissance supplémentaire de manière anticipée d’ici à 2030, 

17 juillet : Énergie éolienne, ses effets sur la biodiversité et la santé : « le problème est dans le ressenti » (Futura Planète)
Alors que le nombre d’éoliennes se multiplie un peu partout dans le monde, certains continuent de s’inquiéter de l’impact de ces installations sur la biodiversité. Mais aussi sur la santé humaine. Avec Dominique Vignon, président du Pôle Énergie à l’Académie des technologies, nous vous proposons d’explorer ce sujet particulier pour conclure notre série sur l’énergie éolienne.

16 juillet :«Le potentiel français en géothermie est prouvé» (Transition & Énergies)
Le groupe Arverne a déposé à la fin de l’année dernière une demande de permis de recherche afin d’explorer le potentiel géothermique et de production de lithium dans une zone au nord de l’Alsace. Combiner la géothermie, une énergie renouvelable non intermittente, et l’extraction de lithium, indispensable à la transition et aux batteries, ne semble offrir que des avantages. Et le potentiel notamment en Alsace et le long du fossé rhénan est considérable.

16 juillet : Pourquoi le débat sur les éoliennes persiste-t-il ? (L’Express)
Accusées d’enlaidir les paysages, de manquer d’efficacité voire même de contribuer à augmenter la pollution… les éoliennes font l’objet de plusieurs contestations, qui remettent en question cette énergie dans le cadre de la transition écologique.

15 juillet : Lucile Schmid : “Il faut sans doute mieux réfléchir à l’endroit où on installe les éoliennes” (L’Express)
Trop souvent, les discussions autour de l’écologie s’embourbent dans la fausse alternative “croissance ou décroissance”, comme si l’effroi climatique interdisait toute complexité, rangeant les uns et les autres au paradis ou au purgatoire selon les préférences politiques de l’accusateur. Rien de mieux pour empêcher le débat. L’Express a demandé à Lucile Schmid, vice-présidente et co-fondatrice du cercle de réflexion transpartisan La Fabrique écologique et, s’il était possible d’aller plus loin. 

14 juillet : Éolien, la contrainte incontournable de l’occupation de l’espace (Transition & Énergies)
Le boom de l’éolien terrestre en Europe appartient désormais au passé. Il est victime de sa faible densité énergétique et de la nécessité de multiplier les installations, ce qui se heurte à la montée des oppositions locales. 

14 juillet : Occitanie : début du débat public sur l’implantation d’éoliennes flottantes en Méditerranée (FR3 Occitanie)
Un débat public est lancé ce lundi 12 juillet sur la création de deux parcs éoliens au large d’une zone située entre Perpignan et Fos-sur-Mer. La technologie de l’éolien flottant en mer représente un vrai potentiel mais son impact sur l’environnement suscite questions et opposition.

13 juillet : Forte remobilisation contre le projet éolien dans le bois des Lens (%idi Libre)
Décidément, c’est non ! Les habitants de Montagnac ne veulent pas du parc éolien industriel dans le bois des Lens ; pas plus qu’ils n’en voulaient du premier projet, contre lequel la mobilisation avait été soutenue tout au long de plusieurs années de procédures judiciaires jusqu’au refus final du permis de construire en 2019.

13 juillet : Occitanie : début du débat public sur l’implantation d’éoliennes flottantes en Méditerranée (FR3 Occitanie)
Un débat public est lancé ce lundi 12 juillet sur la création de deux parcs éoliens au large d’une zone située entre Perpignan et Fos-sur-Mer. La technologie de l’éolien flottant en mer représente un vrai potentiel mais son impact sur l’environnement suscite questions et oppositions

13 juillet : Nucléaire et renouvelables, l’Académie des sciences remet les pendules à l’heure (Transition & Énergies)
L’Académie des sciences vient de mettre le gouvernement en demeure de mettre enfin en place une stratégie de transition énergétique efficace et réaliste. Elle balaye dans un rapport les fantasmes d’une électricité 100% renouvelables en l’état actuel de la technologie, du fait de leur intermittence et de l’incapacité de stocker l’électricité à grande échelle. Elle souligne aussi que les besoins en électricité du pays vont fortement augmenter au cours des prochaines années et que la stratégie suivie aujourd’hui, qui consiste à substituer de l’électricité nucléaire décarbonée par de l’électricité renouvelable intermittente également décarbonée (éolienne et solaire), ne répond pas aux besoins dans un futur proche et plus lointain.

12 juillet : Politisons la restauration écologique (Lundi Matin)
L’écologie de la restauration vise à faire retourner à leur état originel des écosystèmes dégradés. En apparence simple pratique issue de l’écologie scientifique, elle recèle des enjeux politiques importants.

12 juillet : La Méditerranée, le prochain front de l’éolien en mer? (Reporterre)
L’implantation de deux grands parcs d’éoliennes flottantes en mer Méditerranée est soumise au débat public du 12 juillet au 31 octobre 2021. Les objectifs étatiques de transition énergétique seront mis en perspective par les conséquences environnementales et territoriales et la faisabilité technique de ce mégaprojet électrique.

Projets d’éoliennes flottantes en Méditerranée Atlas Cartographique juin 2021

11 juillet : Éoliennes et réseau électrique : l’indispensable transformation (Futura Planète)
L’éolien est une « source renouvelable intrinsèquement variable (EnRV), décentralisée et connectée au réseau électrique par électronique de puissance. Ces caractéristiques diffèrent de celles des sources de production “historiques” et leur intégration impose une transformation profonde de la gestion des systèmes électriques », confirment des chercheurs d’EDF Etudes et Recherche dans le numéro de janvier/février 2021 de la Revue de l’Énergie.

9 juillet : « Plus que des promesses intenables, le secteur de l’énergie a besoin d’une feuille de route claire » (Le Monde)
DF et le ministère de la transition écologique ont annoncé la poursuite de l’exploitation de la centrale à charbon de Cordemais jusqu’en 2024 au moins, au lieu de 2022, et l’abandon du projet de reconversion du site à la biomasse, observe Jean-Michel Bezat, journaliste économique au « Monde ».

9 juillet : Éoliennes : le Sénat persiste et insiste (Croissance des énergies)
Trois semaines après avoir voté un droit de veto aux maires sur l’implantation d’éoliennes, contre l’avis du gouvernement, le Sénat est revenu à la charge jeudi soir lors de l’examen en première lecture du projet de loi sur la décentralisation.
La chambre des territoires a voté le même dispositif que lors de l’examen en première lecture du projet de loi climat et résilence. Il prévoit une délibération du conseil municipal sur les projets d’implantation d’éoliennes, avec aussi la possibilité de les soumettre à un référendum local.

7 juillet : L’éolien est-il le meilleur moyen de produire de l’électricité décarbonée en France ? (Les gardiens du large)
Marc d’Alessandro nous transmets un dossier très intéressant qui – en 18 questions – fournit chiffres et arguments. Centré sur l’éolien en mer, il contient des éléments que nous pouvons utiliser sur l’efficacité, le coût, la rentabilité des éoliennes. Pédagogique et clair, il mérite le détour.

7 juillet : Loire-Atlantique : le Balbuzard pêcheur, rapace protégé, met le projet éolien à l’arrêt (L’Éclaireur)
Cette fois, la nature l’aura emporté sur l’homme. Lundi 28 juin 2021, la préfecture de Loire-Atlantique a notifié le rejet de la demande d’autorisation environnementale pour le parc éolien du Houssais. La raison du refus de la préfecture : la présence et la nidification du Balbuzard pêcheur. 

7 juillet : L’éolien n’a pas tous les défauts, il en a un seul qui le disqualifie (Transition & Énergies) Ne nous acharnons pas à trouver à l’éolien tous les défauts de la terre. En réalité il n’en a qu’un seul! Un défaut qui suffit pour le disqualifier à jamais: il est un moyen totalement inefficace pour fournir une énergie électrique abondante et bon marché.

5 juillet : Mauvais temps pour les éoliennes (La Dépêche)
Hormis la couverture, La Dépêche consacre 2 pages à massacrer nos arguments !! Avec Agnès Langevine qui ose cependant parler de sa trajectoire Repos, alors que le SRADDET n’a toujours pas été officialisé. Et Paul Néau qui a le droit à la parole, alors qu’il est partie prenante et trébuchante.

5 juillet : Barre. Tarn: “Les éoliennes font du bruit mais ça n’empêche pas de vivre” (La Dépêche) À la frontière de l’Aveyron et de l’Hérault, Barre a été le premier village du Tarn à voir pousser des éoliennes. “Trois en 2005, neuf en 2007 et les trois dernières en 2011”, énumère le maire, Claude Aninat. Quinze implantées sur la commune, mais encadrées aussi par celles des villages voisins…

4 juillet : Démantèlement des éoliennes : « sans une législation qui l’impose, ule processus ira-t-il jusqu’au bout ? » (Futura Planète) Alors que les énergies renouvelables sont appelées à se développer massivement pour permettre au monde d’atteindre ses objectifs de décarbonation, le vent semble tourner… pour l’énergie éolienne. Ses détracteurs s’inquiètent notamment de l’organisation de leur démantèlement. Dominique Vignon, président du Pôle Énergie à l’Académie des technologies, nous apporte aujourd’hui quelques précisions à ce sujet.

3 juillet : À Arfons, les habitants rassemblés contre le projet de parc éolien (La Dépêche)

3 juillet : L’éolien renouvelable n’a pas vraiment été renouvelé en juin (Contrepoints)
Le site Révolution énergétique, faux nez du syndicat des énergies renouvelables, ose tout. Son dernier article est censé démontrer que l’éolien n’est pas intermittent et qu’il y a foisonnement. Le lecteur du site pourra juger de la pertinence des arguments. Il suffit pourtant d’observer ce qui s’est passé en juin.

30 juin : La guerre des éoliennes, au-delà des postures et des imprécations (Transition & Énergies)
La question des éoliennes est devenue au fil des années un combat avant tout politique. Le gouvernement, la gauche et les écologistes font des renouvelables une sorte de recette miracle pour réaliser la transition sans en reconnaitre les limites et les effets pervers. La droite et l’extrême droite font des éoliennes le mal absolu et l’illustration de l’oppression des classes populaires et des territoires par les élites parisiennes. Pas étonnant si les éoliennes sont un des thèmes de la campagne des élections régionales.

30 juin : Le gouvernement s’attaque à la rente du solaire, non sans risques (Transition & Énergies)
Les renouvelables sont la priorité du gouvernement dans sa stratégie de transition, même si leur efficacité est assez limitée. Leur développement revient en France à substituer des productions d’électricité décarbonées à d’autres, nucléaire, déjà décarbonées. Il ne faut pas que dans le même temps les tarifs de l’électricité s’envolent. Ce qui est déjà en partie le cas. Cela tient à plusieurs facteurs. Le coût des nouveaux équipements, leur faible intensité énergétique qui nécessite l’utilisation de surfaces importantes et d’adapter les réseaux électriques, leur intermittence qui contraint à mettre en place ou maintenir des moyens de production dits pilotables et enfin des subventions importantes pour convaincre les investisseurs.

30 juin : Eolien : est-il vrai qu’il est « intermittent » et que le foisonnement n’existe pas ? (Révolution Énergétique)
On peut parfois lire et entendre dans les médias français que l’éolien serait “intermittent” et que l’effet foisonnement est “une chimère”. Est-ce exact ? 

29 juin : Les éoliennes dans le vent mauvais de la colère (Mediapart blog Jean-Clément Martin)
Alors que les contestations des parcs éoliens ne cessent d’augmenter, il faut mettre l’examen de cette énergie à l’ordre du jour, sans tabou et sans idées préconçues. L’éolien est l’occasion de penser et imaginer notre mode de vie à venir, ne le laissons pas nous pourrir la vie maintenant.

27 juin : Dialogue environnemental pour l’éolien : concertation ou enfumage ? (Mediapart blog Christian Milla)
L’installation de parcs éoliens dans nos campagnes ou littoraux sont soumises au processus règlementaire strict de l’évaluation environnementale. L’un des points clés de cette évaluation est la participation du public à ce processus. On voit pourtant que l’une des étapes fondamentales du « dialogue environnemental » est détournée sinon manipulée par les promoteurs éoliens.

25 juin : Le RN et les Républicains confisquent le débat sur l’éolien (Reporterre) Le Rassemblement national et les Républicains ont fait de l’opposition aux éoliennes un argument de leurs campagnes. En promouvant le nucléaire et en évacuant la question des économies d’énergie.

25 juin : Sud Touraine : la cigogne noire en passe de plomber l’exploitation d’éoliennes (La Nouvelle République) Le rapporteur public préconise d’annuler l’autorisation d’exploiter de l’éolienne à La Chapelle-Blanche et à Vou, en raison de la présence de l’oiseau rare.

24 juin : Les biorégions, une alternative écologique aux régions administratives (Reporterre)
Il est possible d’imaginer de nouveaux espaces politiques, plus ancrés et plus habités. Des territoires découpés «non par la législature mais par la nature». C’est ce que propose la théorie biorégionaliste. Ses tenants rappellent que la question écologique est une affaire d’échelle et de sensibilité au vivant.

23 juin : Éolien terrestre : les contraintes se renforcent (Actu Environnement)
Radars militaires, acoustique… Les règles d’implantation des éoliennes se renforcent et sont à nouveau sujets de débats au Sénat dans le cadre de la loi climat et résilience.

23 juin : Jancovici… une imposture écologique ? (Mediapart tribune JSHC4) En France, s’appuyant sur l’inquiétude liée à la crise climatique, le nucléaire, industrie d’État, tente d’imposer ses « avantages » pour préserver le climat, au prix d’informations souvent tronquées, approximatives ou mensongères. Au centre de ce travail de réhabilitation d’une industrie très malmenée, Jean-Marc Jancovici et ses réseaux : l’entreprise Carbone 4 et l’association The Shift Project…

22 juin : Denez L’Hostis (FNE) : « Un parc éolien est une aire marine protégée » (Le Marin)
Denez L’Hostis, vice-président de France nature environnement Bretagne et président d’honneur de l’association au niveau national, maintient la position de FNE en faveur des éoliennes en mer. Même si, dans le contexte de l’éventuelle pollution en baie de Saint-Brieuc liée aux opérations de forage sur le parc d’Ailes marines, il n’exclut pas une action en justice.

22 juin : Nouveau coup dur pour la filière éolienne : le gouvernement muscle les règles d’implantation (La Tribune)
Alors qu’il était jusqu’ici de 30 km, le périmètre autour des radars militaires où l’implantation des parcs éoliens est strictement contrôlée passe à 70 km. Les autorisations se feront, au cas par cas, après validation du ministère des Armées.

20 juin : Éoliennes, le débat pollué (Libération, dossier complet en PDF)
La campagne des régionales a donné l’occasion aux opposants à cette énergie renouvelable, Rassemblement national, défenseurs du patrimoine et lobby pronucléaire en tête, de donner de la voix. Mais derrière cet attelage hétéroclite, l’implantation des géants pose de véritables problèmes.

19 juin : « Où est la promesse écologique de l’éolien ? » (Ouest France) « Le parc éolien de Saint-Brieuc risque de rejeter 64 tonnes d’aluminium en mer par an. Non contents d’industrialiser la mer, ils vont l’empoisonner. »

19 juin : Régions : neuf propositions pour accélérer leur transition écologique (Reporterre)
Mobilité, aides, économie circulaire… Dans le sillage des élections régionales, les auteurs de cette tribune ont établi neuf propositions à destination des Régions afin d’accélérer la transition écologique de leur territoire.

18 juin : Éoliennes: le Sénat donne un droit de veto aux maires, Pompili vent debout
Le Sénat dominé par la droite a voté dans la nuit de jeudi à vendredi le principe d’un droit de veto des maires sur l’implantation d’éoliennes sur leurs communes, contre l’avis de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

17 juin : Comprendre le succès du crowdfunding dans le domaine des énergies renouvelables (The Conversation)
Porté par la révolution numérique et le développement de l’économie collaborative, le crowdfunding dans le domaine des énergies renouvelables (EnR) constitue un moyen de mobiliser des capitaux à destination de la transition énergétique ; il offre une solution complémentaire de financement des projets.

17 juin : Littoral : les antennes-relais ne peuvent pas être implantées en pleine nature (Actu Environnement)
Par un avis rendu le 11 juin 2021, le Conseil d’État indique que les antennes-relais doivent êtres regardées comme des extensions de l’urbanisation au sens de l’article L. 121-8 du code de l’urbanisme issu de la loi littoral. Il en résulte que ces installations ne peuvent être implantées qu’en continuité avec les agglomérations et villages existants.

17 juin : Compensation écologique : attention l’arnaque ! (Vert éco)
La notion de compensation écologique est apparue pour la première fois en France dans la loi de protection de la nature de 1976. Le législateur y oblige les porteurs de projets à se soumettre au fameux triptyque « éviter-réduire-compenser » dans l’objectif d’avoir une « absence de perte nette voire un gain de biodiversité ». Sur le papier, la compensation permet potentiellement de générer encore plus de biodiversité que si le projet n’avait pas lieu ! Dans les faits, ce n’est pas ce qui arrive.

16 juin : Saint-Brieuc : Le constructeur du parc éolien s’explique après la pollution en mer (20 Minutes)
Après un incident survenu sur le chantier de construction du parc éolien offshore, une nappe d’huile de 16 km de long sur 3 km de large s’est répandue en mer au large de Saint-Brieuc

15 juin : Déclin des populations d’oiseaux : échec de la politique de préservation de l’Etat ! (Mediapart blog l’indignation est grande)
Un article du Figaro relevé par la LPO Alsace et relayé sur par LPO France sur Twitter, évoque le déclin des populations d’oiseaux en France. Ce terrible constat est un exemple parmi d’autres de l’inaction de l’État à agir réellement pour préserver la biodiversité et la nature malgré une succession de lois comme la loi climat et résilience en cours de discussion.

14 juin : Mythes et rouages de la compensation écologique (Lundi Matin)
Le livre Mesures contre nature de Benoit Dauguet paru le 11 juin aux éditions Grevis montre dans le détail et à travers l’exemple de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes comment se constituent les normes de compensation écologique et ce qu’elles produisent réellement : une mise en équivalence généralisée des êtres vivants et des millieux. 

13 juin : Mazamet, un collectif demande un moratoire sur l’éolien industriel (La Dépêche)
Des associations tarnaises, dont la plupart sont issues de la Montagne Noire, membres du collectif “Toutes Nos Énergies” s’invitent dans la campagne électorale en demandant aux candidats aux régionales et aux départementales un moratoire sur l’éolien industriel.

13 juin : Avec sa vidéo contre les éoliennes en baie d’Erquy, l’adolescente cartonne sur Instagram (Actu Bretagne)
Sa vidéo totalise déjà près de 35 000 vues sur les réseaux sociaux, quatre jours seulement après sa mise en ligne. Mélisse, 16 ans, habite Erquy et dénonce sur Instagram la construction des éoliennes dans la baie de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor)

13 juin : Chauves-souris : les éoliennes font chuter les populations de haut vol (Espèces Menacées)
« Je les aime, elles ont rempli ma vie. » C’est ainsi que débute notre conversation avec Laurent Arthur, chiroptérologue passionné et passionnant, tout jeune retraité du Muséum de Bourges. Ce membre de la SFEPM a beaucoup travaillé sur l’impact de l’éolien sur les chauves-souris, d’il y a 15 ans, quand il pensait encore qu’il n’y avait aucune incidence, à aujourd’hui, où il est convaincu que les éoliennes ne sont pas compatibles avec la biodiversité.

12 juin : Régionales 2021 : les éoliennes, sujet très politique de la campagne (La Croix)
Le sujet de l’installation des éoliennes s’est invité dans la campagne des régionales. Alors que depuis une quinzaine d’années, les grandes hélices se multiplient sur le territoire, ce sujet divise l’opinion et chaque scrutin est l’occasion pour les opposants de faire entendre leur voix. Mais ce qui est nouveau, c’est que les partis s’en sont emparés pour en faire un enjeu politique.

11 juin : Lithium, cobalt et terres rares: la course aux ressources de l’après-pétrole (À l’Encontre)
Si le soleil et le vent sont effectivement renouvelables à l’infini, les matériaux nécessaires pour convertir ces ressources en électricité – des minéraux comme le cobalt, le cuivre, le lithium, le nickel et les éléments de terres rares, ou ETR – sont tout sauf renouvelables. Certains d’entre eux, en fait, sont beaucoup plus rares que le pétrole, ce qui laisse penser que les conflits mondiaux autour de ressources vitales pourraient bien ne pas disparaître à l’ère des énergies renouvelables.

9 juin : Electricité en 2050: combien de solaire et d’éolien? Six scénarios pour la transition en France (Info Durable)
RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension français, publie mardi six scénarios pour l’avenir du système électrique national à l’horizon 2050, qui impliquent tous une forte hausse des énergies renouvelables, à commencer par le solaire.

9 juin : Alain Gras : « Je suis pour une électricité à la mesure de ce dont on a besoin » (Le vent se lève)
L’électricité est souvent considérée comme une solution miracle face aux changements climatiques. Décrite comme propre et durable, nombre de personnalités la pensent comme une alternative concrète aux énergies fossiles. Nous avons interrogé le chercheur Alain Gras, spécialiste des techniques et fondateur du centre d’études des techniques, des connaissances et des pratiques. Dans son dernier livre La Servitude électrique, du rêve de liberté à la prison numérique, il nous invite à réfléchir et à penser la relation malsaine qu’entretiennent nos sociétés avec l’électricité et notre rapport à la consommation énergétique.

9 juin : Le gouvernement s’attaque à la rente du solaire, non sans risques (Transitions & Énergies)
Le ministère de l’Ecologie se trouve aujourd’hui face à un dilemme. Il entend remettre en cause des subventions exorbitantes accordées jusqu’à il y a 10 ans aux parcs solaires. Elles coûtent deux milliards d’euros par an au contribuable pour 5% de la production d’électricité solaire. Mais en remettant en cause unilatéralement la signature de l’Etat, le risque est d’effrayer les investisseurs dans les renouvelables.

8 juin : Éolien terrestre : l’instruction sur la planification est attaquée (Actu Environnement)
Alors que les prises de position anti-éolien ont repris de la force dernièrement suite à la tribune de Stéphane Bern, et la sortie du documentaire à charge « Éoliennes du rêve aux réalités », l’instruction envoyée aux préfets dans le cadre du lancement de la planification territoriale est attaquée. Les associations Fédération environnement durable, Vent de colère, Sites et monuments, Vieilles maisons françaises et Patrimoine Environnement ont déposé une requête devant le Conseil d’État.

6 juin : Budgets participatifs : “une petite dose de démocratie directe dans la démocratie représentative” (Info Durable)
Depuis quelques années, les citoyens sont de plus en plus invités à se prononcer sur l’usage du budget de leur collectivité locale, plébiscitant ainsi directement des projets à réaliser, par le biais de consultations en ligne. L’objectif : impliquer davantage les administrés dans le processus de décision.

4 juin : Les éoliennes sont-elles écologiques ? (France Info)
Le débat autour des implantations d’éoliennes est très présent dans la campagne en vue des élections régionales. Même Stéphane Bern, l’animateur et grand défenseur du patrimoine, a tiré à boulets rouges sur ces machines qu’il ne considère pas comme écologiques

4 juin : Le débat sur les éoliennes s’invite dans la campagne des élections régionales d’Occitanie (Actu Occitanie)
Lors d’un débat entre les têtes de listes le 1er juin 2021, la droite et la gauche sont apparus en profond désaccord sur ce mode énergétique.

4 juin : « Les éoliennes ne sont ni de gauche ni de droite, ne marchons pas dans cette combine politicarde ! » (Le Monde)
On peut être en désaccord avec l’implantation d’un parc éolien pour des raisons tout à fait respectables et sans se rallier aux « racoleurs populistes », témoigne, dans une tribune au « Monde », Jean-Clément Martin, historien « rattrapé par l’histoire contemporaine » dans sa commune du Poitou.

3 juin : Pour la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen (Le Monde)
Afin de garantir une efficacité technique et économique ainsi que notre souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché et gérée dans l’intérêt général appelle un collectif de personnalités.

2 juin : Hydrogène vert produit et utilisé localement, une autre vision du futur (The Conversation)
Panacée énergétique pour les uns, illusion coûteuse et inefficace pour les autres, l’hydrogène vert fait débat. Mais tout dépend en réalité des conditions dans lesquelles il est développé.

2 juin : L’échec cuisant de la révolution énergétique allemande (Transitons & Énergies)
Comme le dénonce le dernier rapport de la Cour des comptes allemande, le modèle allemand en matière de transition énergétique, celui du tout renouvelable, ne fonctionne pas.  Il n’y aurait donc aucune raison que la France le suive

1° juin : Où et comment implanter les éoliennes pour épargner les chauves-souris ? (The Conversation)
Si le changement climatique est devenu le symbole de l’urgence environnementale, on ne doit pas oublier les autres menaces qui pèsent sur l’environnement et contribuent à l’effondrement de la biodiversité. Certaines énergies renouvelables, présentées comme le fer de lance de la lutte contre le changement climatique, sont paradoxalement l’une de ces menaces. II devient ainsi primordial de planifier leur développement en prenant en compte les enjeux de biodiversité.

Les pales des éoliennes représentent un réel danger pour nombre d’espèces volantes. Shutterstock

1° juin : L’autonomie énergétique: De la notion aux concepts (Books Google)
L’ouvrage s’articule en deux parties qui abordent la question d’après deux perspectives différentes, avec le parti pris de faire une large place à l’autosuffisance et et l’autonomie énergétique des territoires. La première partie est d’ordre technique, consacrée à l’autosuffisance et à l’autoconsommation. La seconde perspective est politico-administrative, elle traite de l’autonomie énergétique appliquée aux territoires. 

1° juin : Comment l’hydrogène peut contribuer à stocker l’électricité (Transitions & Énergies)
L’intermittence des sources d’énergies renouvelables, essentiellement solaires et éoliennes, pose un problème majeur. Elle fragilise les réseaux électriques et contraint à doubler les capacités de production d’électricité par des moyens dits pilotables, souvent fossiles. Le stockage de l’électricité renouvelable est une nécessité. L’hydrogène fabriqué par électrolyse offre peut-être une solution.

1° juin : Eoliennes : « Je comprends la colère de Stéphane Bern », assure la sénatrice Sophie Primas (Public Sénat)
Supercherie inesthétique et dépendante de lobbys pour les uns, outil d’avenir pour lutter contre le réchauffement climatique pour les autres… Les éoliennes se retrouvent ces derniers jours au cœur du débat politique. 

1° juin : Les éoliennes, une source d’énergie verte difficile à recycler (Ici Alberta) Comment construire des pales d’éoliennes qui ne se transformeront pas en déchets lorsqu’elles seront trop vieilles? C’est la question sur laquelle se penchent de plus en plus d’acteurs de l’industrie éolienne.

29 mai : En Dordogne, des ouvriers étrangers pas payés depuis deux mois sur le chantier d’une centrale photovoltaïque (France Bleu)
La secrétaire générale de la CGT en Dordogne, Corinne Rey, dénonce la situation d’une vingtaine de salariés étrangers sur le chantier d’une centrale photovoltaïque à Saint-Quentin-du-Dropt dans le Lot-et-Garonne. Ils seraient bloqués, en attente de salaire, alors que le chantier prend fin.

28 mai : Faut-il croire aux éoliennes flottantes? (Transitions & Énergies)
Considérées depuis plusieurs années comme trop coûteuses et technologiquement problématiques, l’avenir des éoliennes flottantes semblait incertain. Plusieurs pays continuent pourtant à parier sur elles. Le gouvernement français vient ainsi de lancer un nouvel appel d’offres pour installer un parc au sud de la Bretagne. Même si techniquement, les obstacles sont loin d’être tous surmontés

27 mai : Un Gypaète barbu réintroduit en France victime d’une éolienne aux Pays Bas (LPO) Tué mercredi 26 mai par les pales d’une éolienne néerlandaise, le rarissime vautour avait été réintroduit l’an dernier en France en Baronnies (Drôme) dans le cadre du programme LIFE GYPCONNECT. La LPO ne cesse de rappeler la nécessité de porter au même niveau les enjeux écologiques et énergétiques, et d’éviter l’implantation d’éoliennes en secteurs sensibles. L’actualité lui donne malheureusement raison..

26 mai : Remettre la satisfaction de besoins au coeur des stratégies énergétiques. (Revue Progressistes) Par François Dos Santos ancien secrétaire du CCE d’EDF.
La composition du mix énergétique a rarement été aussi centrale dans le débat public. Or son traitement réduit bien souvent la question à celle de l’énergie nucléaire ou à des scénarios idéels, rêvant de sobriété en effaçant à dessein la problématique des besoins de la population. L’accès permanent à l’électricité, et plus généralement à l’énergie, reste pourtant d’une importance sociale et économique cruciale. Effacer cet enjeu nuit profondément à l’émergence de solutions viables.

26 mai : Pyrénées-Orientales : le plus ancien parc éolien démonté pour être remplacé par un parc plus puissant et plus écologique (FR3 Occitanie)  “Nous sommes en pleine opération de repowering qui consiste à enlever des éoliennes existantes pour en installer des nouvelles plus performantes, plus puissantes, plus respectueuses de l’environnement, nous explique Antoine Charrier, responsable de projet énergies renouvelables pour gaz et électricité à Grenoble.

25 mai : “Le CO2 est-il la molécule idéale pour stocker des énergies renouvelables ?” (Le Monde de l’Énergie)
Les cycles naturels enlèvent la moitié du CO2 émis industriellement mais la partie non « recaptée » est suffisante pour déstabiliser le climat. Comment aider ce cycle naturel en ajoutant des cycles de carbonations rapides ?

25 mai : Écologie : les Français ne plient pas face aux éoliennes (France Info)
Malgré la volonté publique de les imposer, les éoliennes rencontrent toujours une grande hostilité, et les procédures se multiplient pour tenter de retarder ou d’annuler leur installation. Pollution visuelle, sonore, pour les riverains, les éoliennes n’apparaissent pas comme des objets écologiques, bien au contraire.

25 mai : «L’éolien, une politique inutile et ruineuse pour la France». La tribune de Patrice Cahart (L’Opinion)
« L’investissement éolien représente en France une somme gigantesque, à la fois publique et privée, qui manquerait pour financer les actions réellement utiles au climat », met en garde l’auteur de La Peste éolienne

25 mai : Quelques réflexions sur le marché de l’énergie : voyage en « absurdie » (Mediapart blog Pierre Grandperrin)
Nous montrons ici que la libéralisation de l’énergie à l’œuvre depuis vingt années, non seulement a été un échec car les consommateurs en ont tiré aucun avantage, mais a de plus a conduit à perturber gravement le fonctionnement de ce marché et à mettre EDF en difficulté.

25 mai : Voltalia convoite le statut de “société à mission” (Environnement Magazine)
Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, a l’ambition de devenir une entreprise à mission cotée. La société présentera sa résolution visant à modifier ses statuts lors de sa prochaine Assemblée générale des actionnaires, qui se tiendra ce mercredi 19 mai. En adoptant ce statut, celle-ci deviendra la première entreprise de son secteur et la deuxième société cotée sur le marché régulé d’Euronext.

22 mai : Typhon en vue pour l’éolien offshore (Charlie Hebdo) “Ils ne cesseront de parler du climat et du reste, quand tout n’est que poursuite de la fuite en avant. Car bien sûr, on empilera sans complexe l’hydroélectricité, l’éolien – pourvu qu’il soit industriel -, le photovoltaïque idem, le nucléaire on s’en doute, et pourquoi pas un peu de charbon ? Il n’y aura pas de débat, car la métamachine n’en veut pas.”

22 mai : Le hibou des marais, en renfort d’une campagne de Luminus en faveur de l’éolien (RTBF)
La multiplication des parcs éoliens suscite parfois de vives oppositions, notamment de la part des amis de la nature. La rotation des pales provoque des dégâts sur la faune, les chauves-souris et les oiseaux. La région wallonne impose aux opérateurs de prendre des mesures en compensation. Le groupe Luminus entend démontrer qu’elles sont efficaces…

21 mai : La compensation écologique pour les projets éoliens terrestres et photovoltaïques au sol en France et en Allemagne (EIFER European Institute for Energy Research)
La compensation écologique est la dernière étape d’une démarche appelée « de non perte nette de biodiversité » dont l’objectif est de permettre à un projet d’aménagement d’aboutir à un bilan écologique neutre. L’origine de la compensation écologique remonte pour la France comme pour l’Allemagne à l’année 1976. L’objectif de ce document est de mettre en regard les principes de la compensation écologique, issus de la législation française et allemande, et leur application dans le cadre des projets éoliens terrestres et photovoltaïques au sol.

21 mai : Quelle filière industrielle pour quel service public de l’électricité ? (Revue Progressistes par Sébastien Ménesplier, secrétaire général de la FNME CGT).
Libéralisation, mondialisation et financiarisation ont porté des coups violents à la filière des industries électriques et gazières, et à la complémentarité entre les EPIC historiques EDF et GDF et leurs grands équipementiers. Une nouvelle maîtrise publique est nécessaire pour reconstruire une filière suivant une logique de service public, assurant à tous l’accès au bien commun qu’est l’énergie.

20 mai : Développer l’éolien offshore dans les aires marines protégées ? Le nécessaire respect du droit de l’environnement. (Médiaterre)
Dans le cadre de sa politique de transition énergétique, le gouvernement n’a pas hésité à lancer de grands projets éoliens au cœur même d’aires marines protégées, ce qui soulève, en dehors de la question de leur acceptabilité sociale, de délicats problèmes juridiques.

20 mai : Non, tous les maires ruraux ne sont pas à vendre (Blog du CEREME)
En tant que maire de mon village de Côte d’Or, j’ai reçu récemment une missive du président de France Energie Eolienne, le porte-parole du lobby de l’industrie éolienne Monsieur Nicolas Wolff, dont les termes m’incitent à répondre sous forme de lettre ouverte tant je souhaite faire partager mon indignation et ma colère avec de nombreux maires de Côte d’Or et de France, ainsi qu’avec les citoyens bien informés sur l’éolien qui, comme moi, se sentent harcelés par les promoteurs et leurs lobbies, ceux-ci les abreuvant de discours fallacieux, voire mensongers, sur la nécessité absolue de multiplier le nombre d’éoliennes sur notre territoire.

20 mai : L’éolien règle un de ses problèmes majeurs : le recyclage des turbines (Numerama)
Les pales des turbines éoliennes sont légères, solides, mais aussi très difficiles à recycler. Un comble pour un équipement de filière verte. Une coalition d’industriels et d’universitaires a cependant annoncé avoir trouvé une solution à ce problème.

19 mai : Des élus berrichons proposent une charte anti-éoliennes (France Bleu)
Réunis au sein de la nouvelle association Berry Energie et Paysages, un groupe d’élus de l’Indre et du Cher propose aux candidats aux élections régionales et départementales et aux responsables politiques locaux de signer une huit engagements contre les éoliennes.

19 mai : Le secteur de l’énergie appelé à une mue radicale (Le Monde)
L’AIE (Agence Internationale de l’Énergie livre une feuille de route pur décarboner la production d’énergie d’ici à 2050

17 mai : Les éoliennes ne suffisent pas pour avoir un réseau vert (Le Monde)
Le basculement vers les énergies renouvelables s’annonce complexe. le gouvernement américain compte investir 8 milliards de dollars dans les lignes à haute tension.

17 mai : Le piège de la focalisation sur le (seul) climat (Nourritures Terrestres)
Une confusion, porteuse de conséquences potentiellement graves, s’est durablement installée dans le débat public au sujet des préoccupations environnementales actuelles. Elle consiste à considérer que le dérèglement climatique est la seule urgence environnementale, de portée véritablement globale

16 mai : Energaïa : une journée dédiée aux énergies renouvelables le 17 juin (Environnement Magazine)
Le forum européen des énergies renouvelables Energaïa organise une journée dédiée à l’actualité des énergies renouvelables avec l’intervention des experts de la filière, le jeudi 17 juin.

15 mai : Massaguel. Projet d’éoliennes : le maire souhaite “un débat” (La Dépêche) Depuis de nombreuses années, il existe un projet d’implantation de 3 éoliennes sur la commune de Massaguel, couplé de 5 autres sur la commune de Dourgne. La société VSB, porteuse du projet a procédé aux différentes études d’impact obligatoires : sur les chiroptères (chauves-souris), les rapaces, les zones humides, l’impact visuel, les couloirs aériens et de télécommunications militaires,

15 mai : Fonds d’investissements dans les parcs éoliens et solaires : frein ou moteur à la transition écologique ? (Basta) Des acteurs de la finance s’intéressent de plus en plus aux énergies renouvelables. Est-ce le signe d’une transition écologique incontournable même aux yeux des gros acteurs financiers ? Ou cela met-il en danger un développement des renouvelables participatif et citoyen ?

15 mai : Mare latinu : Les premières éoliennes flottantes en Méditerranée. Pourquoi pas autour de la Corse? (France Bleu) Le premier projet pilote d’éoliennes flottantes en Méditerranée se développe dans le Golfe du Lion. Cette ferme permettra de fournir de l’électricité pour environ 50 000 foyers soit l’équivalent de l’une de nos deux grandes villes. Pourquoi pas un jour une tel site en Corse?

15 mai : REGIONALES – Gilles Platret (LR) annonce son alliance avec le Mouvement écologiste indépendant d’Antoine Waechter (Info Châlons) “A l’écologie politique et dogmatique d’Europe Ecologie les Verts, le Mouvement écologiste indépendant oppose une écologie pragmatique et de terrain, s’opposant notamment à l’implantation des éoliennes et soutenant la filière nucléaire” précise Gilles Platret

15 mai : Approche fondée sur les risques karstiques et endokarstiques de l’implantation d’un parc éolien sur le Premier Plateau du Jura (PDF) étude du Comité départemental de spéléologie du Jura à propos de l’installation d’éoliennes en sol karstique et qui concerne un grand nombre de parcs éoliens en BFC

15 mai : REGIONALES – Pour Claire Mallard et Thierry Grosjean, la lutte contre le changement climatique pose la question de la démocratisation des politiques énergétiques régionales (Info Châlons) La lutte contre le changement climatique est désormais une préoccupation majeure des citoyens. Si la société est prête aux changements, les écologistes ont la responsabilité d’accompagner les transitions dans nos modes de vie et de faire preuve de pédagogie

15 mai : Lauragais. Solaire, éolien, méthanisation… Cintegabelle prend le tournant de l’énergie renouvelable (Voix du Midi) À Cintegabelle, quatre éoliennes et une unité de méthanisation sont à l’étude, tandis qu’un parc solaire se construit et une centrale solaire flottante va bientôt être créée.

14 mai : Eolien: la mer n’appartient pas qu’aux pêcheurs! (Challenge)
La France a pris un retard considérable dans l’implantation de l’éolien marin pourtant plus efficace que l’éolien terrestre et indispensable à notre mix énergétique. Derniers opposants en date les pêcheurs. Pourtant des solutions existent pour mettre tout le monde d’accord.

14 mai : Guerre et pêche en baie de Saint Brieuc (L’Humanité)
Dix ans après l’appel d’offres pour la construction d’un parc éolien off-shore, le début des travaux a fini de miner les relations entre l’État, le porteur de projet et ses opposants.

14 mai : Autorité environnementale : le Conseil censure le défaut d’autonomie (Actu Environnement)
Par une décision du 28 avril 2021, le Conseil d’État conforte l’obligation d’autonomie de l’autorité environnementale, chargée de rendre un avis sur un projet, par rapport à l’autorité administrative chargée de se prononcer sur l’autorisation du même projet.

14 mai : L’éolien flottant confronté à l’impact sur la biodiversité (Green Univers)
Comment anticiper l’impact des futures fermes éoliennes flottantes sur la biodiversité ? Et surtout, les premiers projets pilotes vont-ils suffisamment défricher le sujet ? C’est en substance la question posée par l’Autorité environnementale dans un nouvel avis rendu sur le projet éolien flottant Provence Grand Large porté par EDF Energies Nouvelles et RTE, projet de 3 éoliennes de 8 MW au large de Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches du Rhône), l’une des 4 fermes pilotes prévues en France, dont 3 en mer Méditerranée.

14 mai : La justice commence à lâcher du lest devant les projets d’éoliennes (Sud Ouest)
Les contentieux durent encore en moyenne sept ans. Mais du fait de l’assouplissement de la législation, la justice est devenue moins inflexible comme le montre une série de décisions rendues par la cour administrative d’appel de Bordeaux compétente pour la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie.

14 mai : L’éolien est-il indispensable dans la transition énergétique ? (France Culture)
Alors qu’une transition énergétique semble inéluctablement comprendre l’éolien, comment faire converger intérêt général et nouvelle industrie énergétique ? Existe-t-il des alternatives ? Comment trouver l’équilibre parfait dans ce qu’on nomme le « mix énergétique » ?

7 mai : OCEANS3 – La voix des invisibles – Une drôle de guerre
Ce nouveau film de MATHILDE JOUNOT s’attache à décrypter le développement envisagé des projets industriels d’éolien en mer, au moyen de deux exemples, IBERDROLA en Baie de SaintBrieuc, et ENGIE au Tréport.

6 mai : Le chiffres de l’électricité du mois de mars (RTE)
Le mensuel de la consommation / production électrique a été diffusé hier sur le site de RTE : que peut-on y apprendre de neuf sur notre équilibre électrique, à l’heure où l’ Etat se vante de la fermeture de la centrale thermique charbon du Havre, et même, mais oui ils osent, d’ un record de production éolienne (le 13 mars à 12 h 30 : c’est vraiment très ponctuel, mais cela camoufle les moment où la production est proche du néant !)

6 mai : Projet éolien industriel aux Verreries-de-Moussans (34), les habitants donnent l’alerte (La semaine du Minervois)
Le groupe allemand Volkswind, racheté par le trader en énergie suisse Axpo, a présenté pour la seconde fois un projet de centrale de six éoliennes pour la commune des Verreries-de-Moussans, au lieu-dit Le Puech, et ce malgré l’avis “très défavorable” du Conseil national de la protection de la nature.

6 mai : Électricité : moins de nucléaire, plus 43 % de CO2/kWh  (Contrepoints)
L’étrange stratégie française de production électrique poursuivie en 2020 et 2021 pour réduire notre dépendance au pétrole et les émissions de CO2 vise des objectifs contradictoires.

5 mai : Extension du parc éolien de Calmont : « Le conseil municipal va rejeter le projet », annonce le maire (Voix du Midi)
Comme demandé il y a quelques semaines par l’association Vents contraires, celle-ci a pu intervenir durant plus d’une heure, lundi 3 mai 2021, en introduction du conseil municipal de Calmont, pour défendre son point de vue à propos du projet d’extension du parc éolien.

5 mai : Un nouveau livre majeur concernant l’éolien vient de sortir! (FED)
L’énergie éolienne a-t-elle un vrai rôle à jouer dans le ” mix énergétique ” on ne relève-t-elle que d’une imposture plus juteuse pour ses producteurs et pour ses promoteurs que pour le commun des mortels ?
Vivons-nous l’ère des marchands de vent, dans le mauvais sens du mot ?

4 mai : Eoliennes : vaste sujet, vastes enjeux, vastes débats ! – Camille Passe au Vert (France Inter)
C’est un dossier très épineux : les éoliennes. Terrestre ou en mer, il n’existe pas un seul projet d’implantation qui ne suscite pas la polémique. Produire des énergies renouvelables est une chose, mais pas au détriment du paysage, de la biodiversité, et des habitants, disent les opposants

4 mai : Sur les éoliennes, soutiens et opposants se renvoient la pale (Libération)
Les projets de parcs éoliens se multiplient en France. Nécessaires pour s’affranchir des énergies fossiles mais parfois nocives pour la biodiversité, ces constructions cristallisent les tensions.

3 mai : 145 millions de véhicules électriques sur les routes d’ici 2030 (Transitions & Énergies) Le nombre de véhicules électriques à batteries sur les routes devrait passer dans le monde de 11 millions à la fin de l’année dernière a au moins 145 millions dans moins de dix ans. Selon l’Agence internationale de l’énergie, même s’ils ont des limites techniques, économiques et même environnementales et doivent encore nettement progresser, les véhicules électriques sont indispensables à la transition et de toute façon imposés par les gouvernements aux constructeurs comme aux consommateurs.

2 mai : Une start-up bretonne projette d’exploiter à grande échelle le potentiel énorme de l’énergie bleue (Révolution énergétique)
La production d’énergie bleue repose sur un principe scientifique simple : l’osmose. Raison pour laquelle on l’appelle aussi « énergie osmotique ». Un flux nait naturellement entre deux milieux de salinité différente. C’est ce qui explique par exemple que du sel déposé sur un concombre provoque, par osmose, une extraction de l’eau contenue dans le légume, en permettant ainsi de le dégorger.

1° mai : Transition énergétique, la France en retard (Le Monde)
Les objectifs de développement des énergies renouvelables et de baisse du nucléaire ont peu de chance d’être tenus. Plusieurs articles du Monde en forme de premier bilan de la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Énergie)

1° mai : Des ombrières intelligentes pour sauver les vignes du réchauffement climatique (L’Obs)
Pour lutter contre les effets du changement climatique et continuer à produire dans leur région, des viticulteurs et des horticulteurs du sud de la France s’équipent d’étonnantes ombrières gérées par intelligence artificielle. Reportage dans le Var et les Bouches-du-Rhône de nos envoyés spéciaux.

Gautier Hugues parcourt ses vignes protégées par une ombrière agricole à Rians, dans le Var. (Louis Morice/L’Obs)

1° mai : Qui sème le vent récolte la tempête? Le gouvernement veut des éoliennes, mais pourrait les payer aux élections (Sputnik News)
Le gouvernement tente de relancer l’éolienne en mer. Des centaines d’entre elles doivent voir le jour sur le littoral. Un second souffle auquel ne croit pas Fabien Bouglé, qui dépeint une fronde qui monte dans les provinces contre l’installation d’éoliennes que leur impose Paris. Pour l’essayiste, la question éolienne s’invitera aux élections.

1° mai : Jura. Les éoliennes de Chamole ont-elles asséché le puits des Clarisses ? (Voix du Jura) C’est au moment où d’énormes travaux étaient entrepris sur le plateau de Chamole que la principale source qui alimentait l’un des puits a disparu.

30 avril : Monts de Lacaune dans le Tarn : trois entreprises en contrat pour une électricité “verte” (La Dépêche) Trois entreprises viennent de signer un accord pour valoriser production distribution et consommation locales d’énergie éolienne des Monts-de-Lacaune. Objectif, alimenter 5 000 foyers “en électricité verte made in Tarn”.

30 avril : Les Martys. Aude : le sévère avis défavorable au projet éolien des Martys (La Dépêche) La balle est dans le camp de la préfecture de l’Aude, avec un délai de deux mois pour délivrer ou non l’autorisation d’exploitation de quatre éoliennes par la société Ostwind, sur la commune des Martys, aux lieux-dits Les Ailes et Les Moussels.

29 avril : Riverains d’éoliennes: Comment demander la baisse de votre taxe foncière (Fédération Environnement Durable)
Voici le document de la FED qui vous donne dans le détail la méthode  à suivre   pour demander aux services des impôts la réduction de votre taxe foncière, décision  juridiquement actée par le tribunal de Nantes.

29 avril : Bulletin d’information N° 614 (Vent de Colère)
Une série d’informations et de liens utiles fournie par nos amis de la fédération Vent de Colère.

27 avril : Le lycée en partenariat avec la LPO (MIDI Libre). « Ce qui pose le plus de problèmes aujourd’hui, c’est l’artificialisation des milieux. Cela limite l’expression de la biodiversité dans les cas. Il y a des impacts négatifs que l’on mesure très mal. Face à une éolienne, un rapace va avoir un vol d’évitement qui limite sa surface de prospection. Cela limite donc les densités globales de cette population. »

27 avril : Parc éolien de Nozay. L’État privilégie la relocalisation de deux élevages (Ouest France)
L’Etat freine : des 4 fers, les ministres n’ont pas répondu au courrier du 15.07.2020 demandant le lancement effectif de l’étude épidémiologique promise en 2015. L’Etat ment.

26 avril : Éolien. Quel impact sur le prix du foncier ? Réponse en 2022. (Ouest France). L’Ademe a lancé une étude pour quantifier l’impact de l’éolien sur le prix du foncier. Conclusions début 2022.

26 avril : Erquy. Un cocktail molotov sur le chantier du parc éolien, le maire appelle au calme (France Info Bretagne).
Un cocktail molotov a été lancé sur le chantier du parc éolien à Erquy dans la nuit du vendredi 23 au 24 avril, alors que le projet suscite les tensions. Une enquête a été ouverte, menée par la brigade de recherches de Saint-Brieuc

26 avril : Hérault – Projet Éolien aux Verreries-de-Moussans : des habitants se mobilisent (Occitanie Tribune)
L’ Association Protection Somail & Montagne Noire  dénonce le nouveau projet de centrale de 6 éoliennes sur la commune des Verreries de Moussans, au lieu-dit Le Puech. L’industriel allemand Volkswind, racheté par le trader en énergie suisse AXPO,  avait déjà tenté en 2018 d’imposer ses machines mais devant les avis très négatifs de nombreuses instances dont le Conseil National de la Protection de la Nature, elle avait fait marche arrière.

25 avril : Les insectes du monde : un livre hommage à une biodiversité remarquable (CIRAD)
Le premier ouvrage de synthèse en langue française consacré à la classification des insectes du monde vient de sortir en librairie. Cette « Bible des insectes » propose des clés inédites d’identification de tous les ordres et de la majorité des 1262 familles d’insectes connues à ce jour. Ce travail est le fruit de 14 années de travail entre 52 auteurs de 14 nationalités. La coordination de cet ouvrage revient à un entomologiste du Cirad, Henri-Pierre Aberlenc. Six autres scientifiques du Cirad ont également participé à son écriture.

24 avril : Lodève – Les éoliennes de Lunas toujours pas démontées ! (Occitanie Tribune)
Le 15 avril, à l’occasion du passage de France 2 à la centrale éolienne de Bernagues, un groupe du collectif 34 a réalisé UNE INSPECTION CITOYENNE autour d’un « café-croissants » pour constater sur le terrain que les travaux de démantèlement n’ont pas commencé. Mais c’est sans compter sur la ténacité et les arguments de notre collectif qui parviendra, même si il est contraint d’aller en Cassation, à faire démonter ces turbines, avec l’aide de la force publique s’il le faut.

22 avril : Avec des éoliennes en vue surgissent les «alpages à défendre»? (24heures Suisse)
Les éoliennes ont beau contribuer au tournant énergétique et symboliser la lutte pour le climat, elles n’en conservent pas moins une part d’ombre et de détracteurs. Elles n’ont pas su convaincre partout et tout le monde. C’est désormais sur les alpages que la contestation risque de devenir bien plus réelle, et c’est un nouveau défi qui s’annonce pour les planteurs d’éoliennes.

21 avril : Non aux projets de Malan (12)
En novembre dernier, le « Collectif pour la Préservation des Terres Agricoles du Ruthénois » a été créé pour s’opposer aux trois projets de la zone de Malan sur les communes de Luc La Primaube et d’Olemps (zone d’activité, parc des expositions, routes). Un recours a été déposé le 9 avril 2021 au Tribunal Administratif de Toulouse. Conformément à la loi, ce recours est porté par des habitants « ayant intérêt à agir » et le Comité Causse Comtal, association de protection de l’environnement agréée.

21 avril : Lunas : une inspection citoyenne sur la centrale éolienne de Bernagues (Midi Libre)
Après avoir écrit une lettre au président de la République, Emmanuel Macron, fin mars, le collectif pour la Protection des paysages et de la biodiversité 34-12 (regroupant 50 associations sympathisantes du Nord-Hérault et Sud-Aveyron) et soutenu par l’association Vigilance patrimoine paysager et naturel, a effectué une inspection citoyenne le 15 avril dernier à la centrale éolienne de Bernagues entre Lunas et Lodève. Pour demander l’application de la loi.

21 avril : En Maine et Loire, la présence d’éoliennes entraîne la baisse de leur taxe foncière. (Le Courrier de l’Ouest)
Des contribuables de Tigré (Maine et Loire) ont obtenu un déclassement fiscal de leur propriété au tribunal administratif de Nantes, en raison de la présence proche d’une centrale éolienne. Une première en France. (Voir le communiqué de la FED)

21 avril : Valeco, Solvay et ilek signent un contrat Power Purchase Agreement (PPA) pour la valorisation de la production d’électricité de deux parcs éoliens en Occitanie. (Valeco)
Le contrat conclu entre le producteur Valeco, le Responsable d’Équilibre Solvay Energy Services et le Fournisseur d’énergie verte ilek, permet de prolonger la production d’électricité verte de deux parcs éoliens des Monts de Lacaune situés en Occitanie, après l’échéance de leur Contrat d’Obligation d’Achat. (Le commentaire de Valeco en PDF)

20 avril : Le Conseil d’État ordonne au gouvernement de systématiser les études environnementales (Reporterre) Le Conseil d’État enjoint au gouvernement de systématiser les études environnementale avant tout projet d’aménagement. Une avancée juridique pour la démocratie, la santé et les écosystèmes.

20 avril : Éoliennes : quand le ministère refusait de baisser la taxe foncière des riverains (Ouest France) Un sénateur demandait il y a quelques mois au ministère de la Transition écologique de diminuer la taxe foncière pour les maisons riveraines d’éoliennes. En vain.

20 avril : La Biodiversité mise à l’honneur par l’Université de Perpignan, sa fondation et ADN Nature (La Semaine du Roussillon)
Comme le précise Rémi Demarthon directeur du festival Marenda : «Ce qui nous intéresse particulièrement, au travers de cette exposition et plus largement du partenariat, est de s’appuyer sur le travail de terrain que réalisent les enseignants chercheurs de I’Université de Perpignan Via Domitia et sur leurs connaissances scientifiques autour de l’environnement »

20 avril : « Nous demandons un moratoire absolu et immédiat sur tout nouveau projet d’éolien terrestre dans nos régions » (Le Monde) Le développement du parc éolien « quoi qu’il en coûte » est une aberration, estiment, dans une tribune au « Monde », l’ancien maire de Bordeaux, Nicolas Florian, le député de l’Indre, Nicolas Forissier, et le maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, tous trois candidats Les Républicains aux élections régionales.

20 avril : Montbartier, Tarn et Garonne, les projets d’éoliennes et de photovoltaïque avancent (La Dépêche) Dans les jours à venir, l’actuel mât de mesure du parc éolien positionné route de Montbartier, à Finhan, va être démonté après près de 900 jours de mesures à 134 mètres d’altitude. “Ce mât nous permet aujourd’hui de prédire avec certitude la quantité d’énergie que le parc éolien reproduira pendant les vingt prochaines années”, précise ce responsable de Valorem. 

20 avril : Aveyron, les éoliennes de Broquiès rachetées par un géant anglais (Misi Libre) Le groupe britannique RES, développeur, constructeur et exploitant de centrales d’énergies renouvelables, vient d’acquérir le parc éolien de Lascombes, situé sur la commune de Broquiès, pour procéder à un repowering du site.

19 avril : Éoliennes : une énergie illégitime (Contrepoints)
Le recours à l’énergie éolienne est présenté comme l’une des solutions miracle pour décarboner le mix énergétique français mais cela est faux économiquement et intellectuellement.

18 avril : La coopérative ferroviaire du Lot Railcoop sur les rails pour la réouverture de la ligne Bordeaux-Lyon (FR3 Occitanie) 
Créée en 2019, la coopérative lotoise Railcoop est sur le point de remporter son pari de relancer la ligne voyageurs entre Bordeaux et Lyon. Elle vient en effet d’atteindre – et même de dépasser – le seuil minimum d’1,5 millions d’euros de capital fixé par l’Etat pour devenir opérateur privé 

18 avril : Des éoliennes feront bientôt avancer le métro à Paris ! (Le Parisien)
La RATP a signé un contrat de trois ans pour qu’environ 4% de sa consommation totale d’énergie proviennent de plusieurs parcs éoliens.

18 avril : Le Conseil d’État valide la construction du parc éolien de la forêt de Lanouée (Morbihan)
Des riverains et des associations de défense de l’environnement et des paysages ont demandé au Conseil d’État d’annuler l’installation d’un parc éolien de 16 ou 17 éoliennes dans la forêt de Lanouée située sur la commune des Forges (Morbihan).
Le Conseil d’État observe que ce projet répond à un intérêt public majeur, car il permettra d’approvisionner en électricité 50 000 personnes par des énergies renouvelables, et ce, dans une région où la production électrique est très faible.

17 avril : Tarn: un collectif citoyen rachète des terres pour dynamiser l’activité agricole (Info Durable)
Organiser l’achat de terres agricoles pour assurer une production locale et durable, c’est le pari d’un collectif citoyen, qui se bat depuis 2020 pour dynamiser l’activité agricole dans le Tarn. 

17 avril : Mazamet. La Ville ne veut pas d’éolienne en bordure de son territoire (La Dépêche) Le maire Olivier Fabre s’est exprimé avant le vote : « La Montagne Noire est saturée d’éoliennes. C’est le massif français qui comporte le plus d’éoliennes au mètre carré. Pour le développement de l’énergie éolienne en France, on a très largement pris notre part. »

16 avril : Aude et Pyrénées-Orientales : diagnostiquer l’impact des énergies renouvelables pour rester cohérent (L’Indépendant)
C’est une certitude, la transition écologique s’appuie aujourd’hui sur les énergies renouvelables. Un avantage qui ne doit pas pour autant s’accompagner d’impacts nocifs sur la biodiversité. Vincent Lecoq, est un naturaliste passionné, qui propose son expertise sur la pré-implantation et le suivi faunistique avant l’implantation de structures.
Un diagnostic sur quatre saisons, indépendant, en cohérence avec le développement et l’exploitation des parcs éoliens ou photovoltaïques.

16 avril : Éolien, méthanisation : un droit de veto pour les maires ? Pas si simple (La Gazette des Communes)
Défendue par le sénateur Hervé Maurey, l’idée selon laquelle les élus locaux devraient choisir les énergies renouvelables qui ont droit de cité dans leur commune revient de manière récurrente dans le débat public. Les parcs éoliens et les méthaniseurs répondent pourtant aux mêmes règles que les installations industrielles. Les maires ont surtout des cartes en main pour faire évoluer les projets.

16 avril : Touraine-Berry : la première fédération anti-éolien a vu le jour (La Nouvelle r2publique)
Trouvant que les promoteurs éoliens sont de plus en plus actifs auprès des communes rurales dans leur désir d’implanter des parcs et estimant que de nombreux élus s’opposent à ces projets, onze associations (sept d’Indre-et-Loire et quatre de l’Indre) ont décidé de coordonner et de renforcer leurs actions par la création d’une fédération. La rencontre a eu lieu le 3 avril, au Petit-Pressigny

16 avril : Loi climat : pourquoi la lutte contre l’artificialisation des sols inquiète certains (Les Échos)
Le gouvernement espère diviser par deux le rythme d’artificialisation des sols sur les dix prochaines années. Biodiversité, réchauffement climatique, cycle de l’eau : les terres naturelles jouent un rôle crucial pour la planète. Mais ces espaces sont aussi au centre d’enjeux économiques, sociaux et politiques. Explications.

15 avril : Ne plus accepter d’éoliennes (Journal d’Ici)
La Mairie de Mazamet (Tarn) a prévu d’émettre un avis défavorable concernant le parc éolien des Martys.

15 avril : Projet d’éoliennes : recherche des requérants (Midi Libre)
L’association de Sauvegarde des 7 collines a envoyé un courrier aux habitants concernés par le projet d’installation de quatre éoliennes de plus de 150 m à Puissalicon. “Nous avons appris avec consternation que la société Wolskwind a fait appel de la décision du Préfet concernant le refus du permis de construire de l’installation pour les quatre éoliennes. Aujourd’hui, nous sommes dans l’obligation d’engager un avocat afin de défendre les intérêts du village contre ce projet absurde qui n’a rien d’écologique et qui n’a d’intérêt que d’enrichir des industriels et des actionnaires”.

15 avril : L’éolien offshore pourrait-il être contrarié par le droit de l’environnement ? (Village Justice)
L’exemple du projet fort controversé d’Oléron montre que la filière éolienne marine doit être particulièrement vigilante au respect du droit de l’environnement, au risque de connaître des déconvenues contentieuses.

14 avril : Les militants de l’Amassada condamnés en appel (Centre Presse)
La cour d’appel a confirmé le verdict de la première instance à Rodez. 6 mois avec sursis pour tout le monde. Un mois de plus pour avoir refusé le prélèvement d’ADN. Interdiction de trois ans de pénétrer sur le territoire de la commune pour tout le monde sauf Jean-Luc. 100 euros à filer aux gendarmes pour leurs étrennes soit 1300 euros en tout. Rien pour RTE. 
La question qu’ils se posent est : iront-ils en cassation

14 avril : Transition écologique : l’hydrogène cherche sa voie dans les territoires (Le Monde de l’Énergie)
En décembre 2015, lors du dernier renouvellement des assemblées régionales, le développement de l’hydrogène vert était encore encore loin de figurer parmi les priorités des nouveaux élus. Cinq ans plus tard, à quelques mois des élections régionales prévues en juin, cette technologie apparaît désormais comme un enjeu essentiel pour l’ensemble des régions de France, afin de contribuer à la transition écologique, et de faciliter l’atteinte de leurs objectifs énergétiques et environnementaux.

14 avril : Arrêt de la CAA de Nantes du 2 avril 2020
Arrêt de la Cour d’Appel Administrative de Nantes du 2 avril 2020 qui déboute la  société éolienne  de sa demande contre le Préfet du 49 et une association anti-éolienne: A lire : 20 considérants réjouissant, dont les 5 à 13 concernant Circaète-Jean-le-Blanc et le Balbuzard pécheur et les 14 & 15 carrément jubilatoires à propos du  “dispositif DT Bird  de surveillance et de détection des oiseaux en vol, combinant un système d’effarouchement et, en cas d’échec, d’arrêt des machines”et plus loin : “ce dispositif, malgré son intérêt, ne permet pas, à ce jour, d’exclure tout risque de collision. L’étude réalisée par un organisme suisse en 2015 à partir des observations réalisées sur le parc éolien de Calandawind ne conclut pas davantage à l’impossibilité de collision.” Les associations occitanes pourront faire valoir cet arrêt de droit quand le cas se présentera, et il s’en présente tant !

13 avril : Mazamet. Projet éolien des Martys : l’enquête est terminée (La Dépêche)
 Le président de l’association Vent mauvais, Patrice Lucchini, a remis au commissaire-enquêteur la contribution et l’avis de l’association qui comprend l’analyse du rapport d’étude d’impact d’Ostwind, une analyse acoustique par un expert Patrick Dugast, un avis de la LPO Occitanie et un avis de la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France nationale et locale (Aude). “Près de 250 avis défavorables ont été transmis, du jamais vu dans nos villages ! Plusieurs communes ont délibéré contre le projet, d’autres le feront dans les 15 jours admis par le règlement de l’enquête publique.” 

Forte affluence à l’enquête publique

12 avril : Nabralift, cette innovation permet de construire des éoliennes plus haut en réduisant les coûts (Révolution Énergétique) Dans le secteur éolien, la tendance est de construire des turbines toujours plus hautes qui permettent une production d’énergie plus importante et une meilleure rentabilité. Mais les coûts prennent aussi de l’altitude. La start-up espagnole Nabrawind innove en proposant une solution de rehausse des mâts qui entraîne une intéressante réduction des frais.

11 avril : Démantèlement des éoliennes, un péril financier. Les promoteurs  ne peuvent  pas faire face à leurs  responsabilités (FED)
C’est la raison  qui a conduit  la FED à déposer une requête devant le conseil d’état  contre l’arrêté du 20 juin 2020 et une plainte contre le Ministre  de l’environnement devant le tribunal de Paris  concernant le démantèlement, l’enlèvement complet du socle de béton  et le recyclage des matériaux pales comprises de l’ensemble des 1400 parcs éoliens présents et  de ceux qui sont programmés sur le territoire

11 avril : La Catalogne bientôt envahie par les éoliennes ? (France Bleu)
Les projets d’éoliennes en Catalogne se comptent par dizaines, afin d’atteindre les objectifs ambitieux du gouvernement catalan en matière d’énergie renouvelable. Mais les écologistes et certains élus locaux s’inquiètent comme à la Jonquera où les éoliennes pourraient gêner la lutte anti-incendie.

Les projets d’éoliennes et de parcs photovoltaïques très nombreux en Catalogne – Gencat.cat

11 avril : Ariège, massacre à la tronçonneuse en pleine forêt (La Dépêche)
Un traumatisme de la sidération et de la colère : tous les arbres de valeur ont été prélevés… plus qu’un vol audacieux, un véritable massacre, au nez et à la barbe des propriétaires ….

10 avril : Énergies renouvelables, éolien industriel en particulier (Envie à Béziers) Envie à Béziers commence une collaboration avec Jean Pougnet, dont les biterrois ont bien connu la plume dans Olé magazine. Membre du collectif TNE-OE – toutesnosenergies.fr, il produira une série d’articles consacrés aux politiques liées aux énergies renouvelables.

10 avril : Les éoliennes, bonne ou mauvaise énergie pour l’immobilier (La Nouvelle République)
Un promoteur qualifie les éoliennes de « verrues » et de « nuisibles ». On perd 15 % de la valeur avec une maison qui a vue sur un pilier. L’image de l’éolienne est mauvaise. Ça ne passe pas auprès des clients. Imaginez des éoliennes vues depuis le Roc d’enfer ! Quand on achète un bien, on achète aussi son environnement ». La présence d’éoliennes « tout comme les lignes à haute tension ou les grosses infrastructures agricoles » sont des questions posées lors des visites. 

9 avril : La voiture verte, un conte de fée électricité ? (Libération) Vantés comme une solution écologique, les véhicules rechargeables ou hybrides sont liés à des filières minières notamment, aux impacts environnementaux et sociaux très lourds pour les populations de pays en développement. Les batteries constituent le point noir de cette tentative de décarbonation.

9 avril : Les sept éoliennes litigieuses seront-elles démontées ? (Midi Libre)
La bataille judiciaire et environnementale se poursuit entre les associations qui s’opposent à ces géants d’acier et le groupe d’énergie. En jeu, un démantèlement, une première en France.

8 avril : La demande énergétique mondiale est grandement sous-estimée (Transitions & Énergies)
Les modèles utilisés par la quasi-totalité des organismes qui font des prévisions et construisent des scénarios de transition surévaluent les économies d’énergie réalisables. S’il est bien possible de décorréler croissance économique et consommation d’énergie, ils négligent tous l’effet rebond ou paradoxe de Jevons. C’est-à-dire l’ensemble des mécanismes économiques et comportementaux qui annulent systématiquement une partie des économies d’énergie. Environ 50% des économies d’énergie semblent compensées par ce phénomène.

8 avril : Rares, chers, essentiels : quelle actualité pour les métaux en période de pandémie ? (The Conversation)
Avec la transition écologique et la croissance exponentielle des objets connectés, les pays développés ont davantage besoin de métaux rares qu’auparavant pour alimenter les industries électroniques, proposant des produits tels que des smartphones, ordinateurs ou encore des voitures électriques.
Or, la plupart des pays développés n’ont pas accès à ces métaux rares et doivent donc les approvisionner auprès d’autres pays, notamment la Chine qui aujourd’hui est l’acteur majeur

7 avril : La transition énergétique : entre injonctions politiques et déficit prospectif (Connaissance des Énergies)
La transition énergétique est devenue au fil des années une thématique politique majeure. La dimension environnementale du changement climatique est prépondérante dans les débats. Elle se résume trop souvent à deux slogans simples : « Sauvons la planète » et « Neutralité carbone en 2050 ». Ce sentiment d’urgence conduit à ne pas prendre le temps d’analyser rigoureusement les contraintes techniques, économiques, sociales et géopolitiques qui ralentissent les transitions et à se lancer à corps perdu dans des solutions dispendieuses et inefficaces.

7 avril : Nos adversaires ne peuvent pas dire que les professionnels de l’éolien ont carte blanche (Le Figaro)
Trois représentants du syndicat des énergies renouvelables, estiment que le cadre réglementaire encadrant le développement de l’éolien s’est renforcé, que leur activité est strictement encadrée… à lire…

7 avril : Champs magnétiques (Society janvier 2021)
Cela dure depuis plus de huit ans. En Loire-Atlantique, sur les terres des éleveurs Didier Potiron et Céline Bouvet, les vaches meurent par dizaines, sans explication. Au total, une trentaine d’experts sont passés : vétérinaires, nutritionnistes, électriciens, géologues. Mais le mystère demeure.

6 avril : Le raccordement des éoliennes du golfe du Lion sera prêt en 2022 (Le Marin)
La société Les Éoliennes flottantes du golfe du Lion (LEFGL), qui porte le projet de ferme pilote éponyme au large de Leucate et Le Barcarès, et RTE ont annoncé le 6 avril avoir choisi le consortium entre JDR et SDI pour fournir et installer les câbles sous-marins du raccordement terrestre des trois éoliennes de 10 MW.

6 avril : Extension du parc éolien de Calmont : des riverains font connaître aux élus leur opposition au projet (Voix du Midi)
Mercredi 31 mars 2021, des riverains du parc éolien de Calmont ont posté un courrier à destination des domiciles de chacun des élus calmontais afin de présenter leur point de vue sur la potentielle implantation de nouvelles éoliennes.

6 avril : Le nouveau parc éolien de Conilhac-Corbières (Aude) est en cours de réalisation (L’Indépendant)
Plus moderne, plus performant que le précédent, le nouveau parc éolien sera opérationnel début 2022. (Voir l’article en PDF)

6 avril : « Un projet du monde d’avant » : les éoliennes de Port-la-Nouvelle en Occitanie irritent les écolos (Ouest France)
La Région veut faire du modeste port la tête de pont de la transition énergétique d’Occitanie. Les opposants dénoncent un projet démesuré qui, sous des apparences écologiques, s’avère destructeur pour l’environnement.

Port-La-Nouvelle (23 juillet 2019 Balance ton Port)

6 avril : RTE, gestionnaire du réseau électrique : inquiet à court terme, et ensuite ? (Contrepoints)
RTE, le réseau de transport de l’électricité, a publié un rapport faisant part de son inquiétude. Avec raison.

6 avril : Ombres chinoises sur les élections au Groenland (Le Monde)
Les polémiques sur l’exploitation d’une mine constituent le principal enjeu des élections législatives au Groenland. Un double exemple nordique de manipulation de l’opinion par l’impératif de la Transition Écologique et d’infiltration de capitaux chinois. Les Inuits, eux, gardent la tête froide !!

5 avril : La compensation écologique contre la planète (Lundi Matin)
Le capitalisme est souvent considéré comme le principal responsable de la crise écologique que nous traversons. Mais ses représentants n’ont jamais cessé de proposer des outils pour résoudre les crises environnementales, parmi lesquels nous trouvons la compensation écologique [1]. Selon ce principe, analogue au « pollueur-payeur », l’aménageur qui détruit un écosystème doit en recréer un autre, similaire, dans un autre lieu, par exemple sur un site dégradé. 

“La compensation écologique est manifestement un échec”

4 avril : 5G : une question politique, sanitaire et environnementale (Mediapart blog de Klaug)
Avec la 5G, le danger ne concerne pas seulement la santé de chacun ; il est aussi d’ordre environnemental et politique.
« Le livre noir des ondes » sort dans l’indifférence générale. (Mediapart blog de Klaug) L’absence de réactions face à un ouvrage collectif de scientifiques qui fait le lien entre pollution électromagnétique et santé montre le niveau d’aveuglement de la population face au danger sanitaire que représentent ces technologies.

4 avril : Pour une intermondiale des bassins-versants (AOC)
Les inondations survenues dans le Gard en septembre 2020 ont douloureusement rappelé que les eaux finissent toujours par dicter leur loi. La montée des eaux et les sécheresses qui partout guettent appellent à de nouvelles résistances contre les accaparements. Comment organiser la protection des veines de la Terre ? (Voir l’article en PDF)

3 avril : Mini ou maxi, les STEP reviennent dans le jeu (GreenUnivers)
Après celles en service à El Hierro aux Canaries et à Ikaria en mer Egée ou encore ce projet hydraulique en préparation sur l’île de Kaua’i à Hawaï (24 MW), y aura-t-il une première mini Step (station de transfert d’énergie par pompage) en France en 2023 ? 

3 avril : Vinci met des milliards sur la table pour devenir un géant des énergies renouvelables (Le Monde de l’Énergie)
Le géant français du BTP Vinci a annoncé qu’il allait acquérir les activités dans l’énergie du groupe de construction espagnol ACS pour environ 4,9 milliards d’euros, afin de devenir un grand du secteur des énergies renouvelables.

3 avril : Droit d’accès à l’information environnementale : la France persistera-t-elle dans l’illégalité ? (FNE) En réponse à une plainte déposée par un bénévole de France Nature Environnement auprès de la Commission européenne en 2017, la France a été mise en demeure, en mai 2020, d’améliorer l’accès à l’information environnementale. Un amendement a été déposé dans le cadre du débat sur la loi dite “Climat & Résilience” pour permettre un accès rapide aux informations environnementales devant les juges. Il est urgent pour le Gouvernement et le Parlement de réagir.

3 avril : Le biométhane en France : des injections en forte hausse mais un manque de visibilité (Connaissance des Énergies)
Les gestionnaires de réseaux gaziers (GRDF, GRTgaz, Teréga), le syndicat des énergies renouvelables (SER) et le SPEGNN (Syndicat professionnel qui regroupe en France les entreprises locales gazières). ont présenté le 1er avril la 6e édition du « Panorama du Gaz Renouvelable » en France. Présentation de quelques chiffres clés concernant la filière du biométhane, en pleine croissance.

3 avril : L’après-pétrole a commencé (L’Express)
Un long entretien avec Patrick Pouyanné, PDG de TOTAL sur l’avenir du secteur énergétique, ses enjeux et la manière dont il compte réorganiser et réorienter son entreprise face à a transition énergétique “Sans Total, la transition énergétique risque d’attendre longtemps”..

2 avril : Lozère, Marchastel : Les décisions des élus (La Montagne)
La mairie reçoit de nombreuses sollicitations concernant des projets éoliens et photovoltaïques auxquelles les élus ont décidé de ne pas donner de suite favorable. 

2 avril : Sénat, la commission adopte une proposition de loi pour intégrer l’hydroélectricité au cœur de la transition énergétique (Environnement Magazine)
Présentée par Daniel Gremillet (Les Républicains), président du groupe d’études « Énergie », la proposition de loi est composée de 19 articles et propose d’activer trois leviers en vue de favoriser la production et le stockage de l’énergie hydraulique : consolider le cadre stratégique, simplifier les normes applicables et renforcer les incitations fiscales.

2 avril : Vent de Colère, bulletin d’information n°613 (Vent de Colère)
Quotas d’éoliennes, avenir d’EDF, décisions de justice … un retour sur les dernières nouvelles du secteur…

2 avril : Aude, Transparence et explications au cours du conseil municipal de Luc-sur-Orbieu (L’Indépendant)
Concernant le sujet éolien : Mme Diaz-Gonzalez déclarait : “ Jamais il n’a été question que ce projet impactait un conseiller municipal “. Qu’en est-il ? Dans le cadre du renouvellement du parc éolien, (2 éoliennes), une seule éolienne se déplace de 20 mètres, les pales étant plus grandes, elles survolent une parcelle appartenant à Bernard Gril, élu municipal. “ Comme il s’agissait d’un renouvellement du précédent projet éolien, nous pensions que Bernard Gril n’était pas obligé de quitter la salle du conseil au moment de la délibération. Nous avons donc annulé la première délibération, (14 décembre 2020), puisque l’élu aurait dû ne pas assister au débat. J’assume l’erreur, erreur par ignorance car nous n’étions pas au courant. C’est pourquoi nous avons refait une autre délibération en l’absence de l’élu concerné “, précise le maire. Toujours dans le domaine de l’éolien le maire informe l’assemblée : “ Avant 2019, les communes ne touchaient pas d’indemnités IFER* liées aux éoliennes. Au sujet du renouvellement de ces deux éoliennes, maintenant nous allons toucher 17 000 € et nous avons négocié la perception de 5000 € par an, par éolienne et ce pendant 25 ans, soit la somme de 625 000 € ; jusqu’à présent, nous ne percevions que le foncier 

2 avril : Kenya : un accord avec l’UA et Wellington pour le développement de la géothermie (Afrik 21)
Un accord-cadre a été signé récemment être le gouvernement kenyan, la Commission de l’Union africaine et la Nouvelle-Zélande. Le but de ce partenariat est le développement de l’énergie géothermique au Kenya. Le pays en est le premier producteur sur le continent africain.

2 avril : Covid 19, la fabrique des pandémies (Le Media)
Une explication pédagogique, claire, précise, documentée sur les liens forts entre pandémie actuelle et écologie, et donc nécessaire préservation de la nature et de l’environnement avec une approche globale et décloisonnée, de la part de Marie-Murielle ROBIN, connue pour ses travaux sur Monsanto notamment.

1° avril : Les faucons menacés gagnent contre les éoliennes d’EDF (Reporterre)
La justice vient de condamner EDF Renouvelables pour la mort de dizaines de faucons crécerellettes sur des parcs éoliens dans l’Hérault, ne possédant pas de dérogation à la destruction de cette espèce protégée. Une décision importante dans le délicat dossier des conséquences des éoliennes sur les oiseaux et chauve-souris. La filière pourrait être contrainte d’éloigner ses pales des zones fréquentées par les espèces protégées.

1° avril :  : La Cour d’appel de Marseille exige une autorisation environnementale pour les éoliennes de Sainte-Victoire (Sites et Monuments)
Sites & Monuments, appuyée par 15 associations nationales et régionales (voir ici), dit sa satisfaction de voir la Cour administrative d’appel de Marseille confirmer la nécessité de la délivrance d’une autorisation environnementale pour l’exploitation des 22 éoliennes récemment construites sur les contreforts de la montagne Sainte-Victoire.

1° avril : Electricité propre, citoyenne et éthique en circuit court dans le Lot (Mediapart)
Un circuit court citoyen et éthique de l’énergie, c’est ce qu’a lancé CéléWatt, une coopérative (SCIC) du Lot qui produit de l’électricité locale à l’usage des villageois dans deux petits parcs solaires, à Brengues (215 habitants) et Carayac (94 habitants). Bertrand Delpeuch, l’un des fondateurs et actuel président de la SCIC, espère à terme constituer une grappe de 5 ou 6 petits parcs. L’installation de ces parcs n’a suscité que peu d’opposition. La recette ? Impliquer la population dans le projet, la SCIC CéléWatt compte désormais plus de 500 sociétaires, majoritairement des habitants de la région.

31 mars : Énergies renouvelables : vents contraires pour les éoliennes (La Croix)
Plusieurs décisions récentes de justice reposent la question de l’intégration des éoliennes dans le paysage. Le débat promet d’être animé aux régionales et à la présidentielle. (Tout le dossier en PDF)

30 mars : 1er avril – Une journée pour défendre l’éolien marin (Touléco) L’agence Ad’Oc et la Région Occitanie organisent une journée spéciale dédiée à la filière régionale de l’éolien en mer flottant.

30 mars : Les dernières données sur la précarité énergétique en France (Connaissance des Énergies) Près de 3,5 millions de « ménages pauvres et modestes connaissent des difficultés à payer leurs factures d’énergie » en France, selon les dernières données de l’Observatoire National de la Précarité Énergétique (ONPE) publiées le 14 janvier(1). Précisions.

30 mars : Extraits d’un entretien avec Stéphane Bern PDF (FED/RT France)
Stéphane Bern s’affirme «un peu révolté et lanceur d’alerte» sur le patrimoine français (image d’illustration). Déboulonnage de statues, patrimoine à sauver, éoliennes, relation avec Emmanuel Macron…

30 mars : Électricité, le devoir de lucidité PDF (Haut Commissariat au Plan)
Dans les décennies qui viennent l’électricité, en raison des engagements que notre pays a pris en matière de limitation des émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique, est appelée à occuper une place de plus en plus importante dans notre économie et notre société. Les conséquences politiques de cette orientation et les choix nécessaires d’investissement seront parmi les questions-clés des débats politiques de la Nation

30 mars : Comment Engie Green utilise la réalité augmentée pour dépassionner les débats sur les éoliennes (L’Usine Digitale)
Sur un sujet qui peut prêter à polémique, Engie Green utilise une application en réalité augmentée pour permettre de modéliser les parcs éoliens. Pour cela, la filiale d’Engie dédiée aux énergies renouvelables s’appuie sur un outil conçu avec le studio français Highlab. Les précisions des deux partenaires

29 mars : Pourquoi le Gard fait “pale” figure avec seulement cinq éoliennes implantées sur les bords du Rhône (Midi Libre)
Si le département ne compte que cinq éoliennes, en revanche, il abrite une rare formation de technicien de maintenance et plusieurs start-up à la pointe dans le domaine. Qui a dit paradoxe ?
Voir l’article en PDF et aussi : Alain Brugier : “On a bloqué 41 projets sur 42” (Midi Libre)

29 mars : Parcs éoliens : “Le Gard est un incontestable gisement de vent” (Midi Libre)
Directeur des affaires publiques de l’entreprise RES, l’un des leaders mondiaux des énergies renouvelables, Pascal Craplet connaît bien le Gard : “j’ai été en poste à Nîmes de 1996 à 1998 en tant que directeur de cabinet du préfet. “

29 mars : À vrai dire. En hiver, les éoliennes et panneaux solaires ne servent-ils à rien ? (France Info)
Les énergies renouvelables prennent chaque année plus de place dans la production d’électricité. Mais quand il fait trop froid, les éoliennes et autres panneaux solaires deviennent-ils inutiles ? C’est ce que laissent croire de nombreuses publications sur les réseaux sociaux. Nous avons vérifié.

28 mars : Pourquoi l’hydrogène industriel est-il produit à partir de gaz naturel et non pas par électrolyse de l’eau ? (European Scientist)
Samuel Furfari et notre ami Henri Masson passent en revue les différentes possibilités de l’hydrogène et les politiques de l’Union européenne.

28 mars : Soft-spot : une solution innovante pour les fondations d’éoliennes terrestres (Révolution Énergétique)
CTE Wind, un bureau international d’ingénierie basé en Bretagne, a mis au point le Soft-spot, un concept de fondations pour éoliennes terrestres qui permet d’abaisser de 15% les besoins en béton et jusqu’à 10% la quantité d’armatures en acier. La technique permet en outre de diminuer le diamètre de la fondation, ce qui réduit les travaux d’excavation.

27 mars : L’hydrogène, une solution incertaine pour la mobilité (Le Monde)
Paré de toutes les vertus par ses défenseurs, ce gaz est avant tout indiqué pour la décarbonation de l’industrie, plus que pour assurer les déplacements de tout un chacun. La production d’un hydrogène sans émission de CO2 reste en réalité bien lointaine en France

27 mars : Parc éolien à Puissalicon : le porteur du projet fait appel du refus du préfet de l’Hérault (France Bleu)
Trois mois après avoir essuyé un refus d’implanter un parc éolien à Puissalicon dans le Biterrois, un appel est déposé sans aucune surprise par le porteur du projet et suscite une vive réaction de ses opposants.

27 mars : Parc naturel régional des Pyrénées catalanes : “Le travail scientifique n’est pas possible dans ce parc” (L’Indépendant)
Vincent Vlès, président du conseil scientifique au Parc naturel régional (PNR) des Pyrénées catalanes, a démissionné à l’instar de sept autres membres de l’instance consultative (sur un total initial de treize). Une situation inédite qui interroge. (Voir l’article en PDF)

27 mars : L’impasse de la libéralisation du marché de l’électricité et du projet Hercule (Économistes Atterrés)
Les gouvernements français ont mené depuis 20 ans une politique d’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie, obéissant aux injonctions de la Commission européenne. Le démantèlement d‘EDF et la privatisation d’une partie de ses activités, prévus dans le cadre du projet Hercule, constitueraient le point d’orgue de cette politique néolibérale dans le secteur de l’électricité, si ce projet est adopté par le Parlement. Or l’électricité est un secteur appelé à jouer un rôle stratégique pour la transition énergétique qui ne peut être gouverné par les lois du marché et de la rentabilité financière.

26 mars : Quand les aigles terrassent les éoliennes (Charlie Hebdo)
La décision est historique. D’un côté des éoliennes qui valent des millions d’euros, implantées sur un site de l’Hérault. De l’autre un seul malheureux couple d’aigles….

26 mars : L’éolien: sujet de taille pour la bataille aux régionales (Le Figaro)
Pour les élections prévues en juin 2021, la transition écologique et le sujet de l’éolien seront un enjeu pour les candidats et une préoccupation pour les riverains. (Voir l’article en PDF)

26 mars : Écologistes, agriculteurs, élus… Une opposition aux éoliennes bigarrée, dense et active (Le Figaro)
Mais qu’est-ce qui rassemble les amoureux du patrimoine, les défenseurs de la nature, les agriculteurs, les éleveurs, de plus en plus d’écologistes et de nombreux élus? Tous sont vent debout contre la multiplication des éoliennes sur le territoire. Destruction des paysages, danger pour les oiseaux, bruit, ondes, inefficacité énergétique, corruption… (Voir l’article en PDF) et aussi La prolifération des éoliennes avive les tensions dans les campagnes (Le Figaro)

25 mars : Pour RTE, l’hiver de l’approvisionnement électrique sera rude en 2021, 2022 et 2023 (Lenergeek)
Cette tension sur le réseau est une conséquence du retard de l’EPR de Flamanville et du déploiement des énergies renouvelables (en particulier l’éolien en mer), et de la pandémie de Covid-19, qui a forcé EDF à décaler le calendrier de son grand carénage. RTE recommande de mobiliser jusque 2024 toutes les solutions de flexibilité possibles, y compris la centrale thermique de Cordemais.

25 mars : Macron bluffe sur la participation citoyenne, la démocratie trinque (Mediapart)
Parce qu’il en travestit les principes, ignore leurs propositions ou les place en décalage avec la décision politique, l’exécutif abîme profondément les outils de démocratie participative. De quoi désespérer alors que la défiance vis-à-vis des élus et des institutions ronge notre pays

25 mars : Les éoliennes aussi finissent par mourir (Le Reflet)
Dans les contrats d’approvisionnement, il est prévu que les parcs soient démantelés à la fin de leur vie utile, et les sites remis en état. Avant d’ériger les éoliennes, les promoteurs doivent mettre de l’argent dans un fonds de prévoyance afin de financer les futures opérations de démantèlement: démonter les éoliennes, enlever les bases de béton, retirer les fils enterrés…

24 mars : Dans l’Aude, l’agrandissement de Port-la-Nouvelle fait polémique (Le Figaro) Conduit par la région Occitanie, le projet d’extension du port pour l’assemblage d’éoliennes flottantes est contesté.

24 mars : Flaujac-Poujols. Une charte départementale sur les énergies renouvelables (La Dépêche) La communauté de communes du Pays de Lalbenque-Limogne a élaboré un plan climat volontaire, avec l’appui du Parc naturel régional des Causses du Quercy. En effet, la CCPLL a été associée à l’élaboration de la stratégie départementale de transition énergétique

24 mars : Le bois-énergie, quelle place dans la transition environnementale ? (Le Monde de l’Énergie)
Première source d’énergie renouvelable produite en France, le bois-énergie occupe une place de poids dans la transition environnementale. Il contribue en particulier à décarboner la production de chaleur, largement dépendante des énergies fossiles. Co-produit de l’exploitation du bois, sa place doit être envisagée dans une logique circulaire prenant en compte l’ensemble hi des usages du bois. En réponse à l’urgence climatique, son usage devrait progresser : l’occasion de renforcer la gestion durable des forêts, sans laquelle aucun usage du bois ne serait possible. 

24 mars : La Fédération anti-éolienne de la Vienne pour un moratoire (La Nouvelle République)
On se prononce pour un moratoire car on ne veut pas infliger à d’autres ce que nous subissons. Il faut savoir que les promoteurs continuent de cibler le département avec une ruée sur le Châtelleraudais, le Loudunais et le Mirebelais.

23 mars : Quissac (Lot) critiqué, le projet éolien au cœur du Parc est à l’arrêt. (La Dépêche)
Après plusieurs mois de polémique, les études menées sur le secteur de Quissac par une société éolienne sont arrêtées. L’association d’opposants y voit la preuve d’un abandon du projet. La société parle quant à elle d’une suspension.

23 mars : Quels seront nos besoins d’électricité d’ici 2050? (Transitions & Énergies)
La consommation d’électricité devrait fortement augmenter dans les prochaines décennies avec l’électrification des usages et les nécessités d’une production de masse d’hydrogène vert. Il faut se préparer comme l’Allemagne et le Royaume-Uni a un doublement de nos besoins électriques. Même si l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et la SNBC (Stratégie nationale bas carbone) se bercent d’illusions décroissantes avec des hypothèses d’économies massives permettant de ne pas avoir à produire beaucoup plus d’électricité.

23 mars : L’écologie et les sites industriels éoliens (Vivre au pied du Mont d’Or)
Voici un exemple (en photos) de construction de site industriel éolien dans un espace naturel.

22 mars : Visite du sous-préfet à Saint-Jean-Lasseille : de l’importance de la participation de l’État (L’Indépendant)
Le projet éolien porté par les communes de Banyuls-dels-Aspres et de Brouilla a également été au centre de la discussion. Le maire a ainsi fait part de sa ferme opposition à ce projet qui viendrait dénaturer le paysage des Aspres et transformer durablement la beauté de son panorama.

22 mars : Gare aux effets secondaires de la méthanisation agricole, une fausse bonne idée écolo (Journal Minimal)
Les unités de méthanisation agricole se multiplient en France. Mais cette technologie soi-disant verte, vendue par Engie et Total, menace les milieux naturels et l’avenir des sols.

Vue d’une unité de méthanisation des effluents d’élevage à Mayrac dans le Lot en France (septembre 2017). Il y en aurait un millier en France. Photo: GrandBout

22 mars : Question : quelle énergie renouvelable est la plus utilisée en Europe ? (Révolution Énergétique)
Plus de la moitié des énergies renouvelables consommées en Europe proviennent de la biomasse. Bois, agrocarburants, biodéchets, biogaz : les ressources sont nombreuses et se développent à grande vitesse. Faciles à extraire, exploiter et stocker, les bioénergies  produisent davantage que les barrages hydroélectriques, éoliennes et centrales solaires.

21 mars : Une éolienne portable à monter en quinze minutes (Korii.)
Les solutions nomades se multiplient pour les amateurs de loisirs extérieurs. Quand on parle d’éoliennes, on pense généralement à de gigantesques turbines plantées sur des collines ou au milieu de la mer. Il existe pourtant d’autres formats: la start-up danoise KiteX vient de lancer une campagne sur Kickstarter pour une mini-éolienne portable à installer en quinze minutes chrono.

20 mars : Cession du parc éolien de Sainte-Victoire : à qui profite le vent ? (Sites et Monuments)
Ce parc éolien, situé sur le piémont de la montage Sainte-Victoire, a été érigé illégalement pendant près de 4 mois – entre le 10 février 2020, date d’un jugement du Tribunal administratif de Toulon établissant la caducité de son autorisation environnementale (voir ici) et le 29 mai 2020, date d’un arrêté d’autorisation temporaire du préfet du Var (aujourd’hui contesté en justice par notre association, voir ici.

La montagne Sainte-Victoire aujourd’hui encadrée par un parc de 22 éoliennes dépourvu, à ce jour, d’autorisation environnementale. Photo M.-A. Chavanis / Sites & Monuments

20 mars : La hausse de la demande pour l’énergie éolienne menace l’Amazonie équatorienne (La Relève et la Peste)
Dans une enquête publiée à la fin du mois de janvier, The Economistrévèle l’une des faces cachées de la fabrication des éoliennes : la demande en bois de balsa, qui a connu une explosion ces dernières années. De l’Équateur à la Chine en passant par l’Europe, l’hebdomadaire d’actualité britannique a retracé l’itinéraire d’une composante essentielle de cette énergie verte. 

19 mars : Éoliennes en mer et biodiversité : mettre fin au déni de réalité (F.-X. Bellamy)
Intervention de François-Xavier Bellamy en commission de la pêche cette semaine au Parlement européen, suite à la présentation du rapport de Peter van Dalen sur les effets de l’éolien offshore sur les ressources halieutiques et les écosystèmes marins.

19 mars : “Skybrator” : une éolienne sans pales fait sensation (Courrier International)
Comparée par des internautes à un sex-toy géant, cette éolienne sans pales développée par la société espagnole Vortex Bladeless est conçue pour produire de l’énergie grâce à un système de vibrations. Au-delà des railleries qu’elle suscite, elle pourrait permettre de préserver certaines espèces animales mises en danger par les pales.

18 mars : L’impact environnemental des éoliennes (Euradio)
Jeanne Gohier est analyste sur la finance du climat chez Fideas Capital, qui propose aux Européens d’investir « Smart for Climate », c’est-à-dire de prendre en compte les enjeux du réchauffement climatique dans leurs placements

18 mars : Ornaisons et Luc-sur-Orbieu (11) Budgets et éoliennes au menu du conseil municipal (L’Indépendant) Gilles Casty rend compte de rencontres avec trois sociétés d’éoliennes qui proposent l’implantation de projets sur les communes d’Ornaisons et Luc-sur-Orbieu. À cette occasion, et en tant que propriétaire terrien, le maire indique qu’afin d’éviter tout conflit personnel, il se retire officiellement de la gestion de ces projets. À compter de ce conseil municipal, c’est Sébastien Gasparini, premier adjoint, qui recevra les entreprises et gérera les dossiers.

18 mars : Publicité : comment combattre le greenwashing ? (Bon Pote)
Alors que l’environnement reste la deuxième préoccupation des Français[1] derrière l’emploi et devant la sécurité, malgré la crise sanitaire et économique que nous traversons, les entreprises multiplient les déclarations d’engagement : produit responsable par-ci, compensation carbone par-là, Made in France de-ci, naturel de-là… Le greenwashing freine la transition écologique

17 mars : Le vent du mensonge, un film de Pascal Yernaux (Ciné Débat)
Une heure avant le film, nous vous envoyons votre lien internet privé avec un code d’accès. Dés sa réception vous pouvez accéder au studio en attente de l’évènement à 20h00. C’est Viméo qui héberge l’évènement. Le film de ce soir vous permettra de découvrir les réalités de l’éolien et par son débat en live de poser vos questions.

17 mars : Les pales d’éoliennes non recyclables s’accumulent dans les décharges – et cela va empirer. (Blaze Media – en anglais)
“La pale d’éolienne sera là, à terme, pour toujours”, a déclaré à Bloomberg Bob Cappadona, directeur de l’exploitation de l’unité nord-américaine de Veolia Environnement SA.
Et le problème «va s’aggraver», explique l’article, car les nouvelles éoliennes plus grandes en cours de construction dépassent de plus de 5 à 1 le nombre de dizaines de milliers de turbines vieillissantes.

17 mars : La batterie électrique est déjà à plat (Le Canard Enchaîné)
On ne cesse de nous le rabâcher, la voiture électrique est très écolo et très bonne pour la planète. Et pourtant… sa batterie comporte 16kg de nickel… rare … difficile à extraire… des montagnes de résidus qu’on déverse dans la mer … 15 kg de lithium … 10kg de cobalt (associé au travail des enfants qui creusent à mains nues dans des mines artisanales pour 2$ par jour)

17 mars : L’enjeu des réseaux de chaleur renouvelable (Le Monde de l’Énergie)
Actuellement, la création d’un réseau de chaleur renouvelable, de la prise de décision initiale à la mise en service, s’étale sur de nombreuses années, quand la démarche ne s’avère pas tout simplement infructueuse. Le processus est très complexe et la concrétisation d’un projet trop longue.  La réussite d’un réseau de chaleur renouvelable dépend par ailleurs beaucoup de l’engagement du Maire (ou du Président) et des élus qui doivent être très motivés et volontaristes.

16 mars : Dominique Bussereau lance l’alerte contre les dérives de l’éolien (Le Figaro)
Le président de la Charente-Maritime craint que le tourisme, première économie de son département, soit menacé par le développement hasardeux des éoliennes. Ses quatre conseils à Macron : «Ne diminuez pas les possibilités de recours, redonnez la capacité à toutes les juridictions administratives de se prononcer sur ces dossiers (des tribunaux administratifs au Conseil d’État), demandez à vos préfets de se fonder sur l’avis des populations avant de délivrer des autorisations sans signer celles-ci si les avis sont négatifs, puis incitez enfin les collectivités à prendre leurs responsabilités car trop souvent certaines se font piéger par des industriels peu scrupuleux.»

16 mars : Les éoliennes sont elles dangereuses pour la santé humaine ? Aucune étude ne le prouve (Le Journal du Centre)
Un article beaucoup plus équilibré que ne le laisse supposer son titre. À lire donc…

16 mars : Agriculteurs sous tension, une omerta française (Public Sénat)
Enquête inédite sur les dessous d’un scandale sanitaire et politique en devenir. Depuis près de trente ans, par tous les moyens, on tente de faire taire les agriculteurs qui dénoncent l’impact des rayonnements électromagnétiques sur leurs animaux mais également sur les humains. Trente ans d’un combat que Serge Provost, fil conducteur de ce documentaire, livre sans concession.
En cause, les antennes relais de téléphonie mobile, les lignes à Haute et Très Haute Tension et, dernières en date, les éoliennes. Ce film est l’occasion de s’interroger sur les dangers réels ou cachés de ondes électromagnétiques.

https://dai.ly/x7ztoka

16 mars : La méthanisation une certaine agriculture (Rebonds)
Méthanisation : un moratoire exigé par la Confédération paysanne (Rebonds)
Le développement de la méthanisation s’inscrit dans un contexte particulier : notre mode de vie, tout comme le modèle d’agriculture dominant, est énergivore.
Mais la population étant de plus en plus sensible aux problèmes environnementaux – notamment liés au réchauffement climatique – l’accent politique est porté sur les énergies renouvelables, sans que nos modes de consommation soient réellement remis en question.
En clair : il s’agit seulement de trouver des alternatives aux énergies fossiles, mais pour consommer toujours autant ! Or, la Confédération paysanne milite pour un changement en profondeur, ce qui nécessite des efforts pour réduire les consommations d’énergie.

15 mars : Les éoliennes donnent naissance à No Volt Aran à Brouilla (L’Indépendant)
Un nouveau collectif est né le 8 décembre 2020 et il est basé à Brouilla (66). Son nom : No volt aran, qui signifie “Elles ne tourneront pas” en catalan. La préfecture et la mairie ont été informées de cette création. L’objectif de ce collectif est d’informer et sensibiliser les habitants sur les enjeux du projet éolien en cours. “Un porte à porte réalisé en janvier a révélé que 85 % des personnes adhèrent à l’action de l’association, souhaitent être informées et consultées.

15 mars : Une journée de concertation sur le futur projet de photovoltaïque à Saint Estève (L’Indépendant)
À Saint Estève (66), avait lieu la concertation autour du projet de parc photovoltaïque porté par Total Quadran sur le site de l’ancienne décharge municipale. Enquête publique prévue en 2022.

15 mars : Les énergies renouvelables, nouvelle bulle boursière ? (Le Figaro)
Les sociétés du secteur ont vu leur cours s’envoler en 2020. Certains craignent une baisse de la rentabilité des projets solaires et éoliens.

15 mars : Le dossier complet de l’Indépendant en PDF

14 mars : Aude : ces éleveurs et viticulteurs qui disent non à la frénésie éolienne (L’Indépendant)
Ils sont éleveurs aux Martys ou viticulteurs dans le Minervois. Fermement opposés à des projets éoliens. Une donnée de plus à intégrer alors que s’affrontent volonté politique affichée de booster les énergies renouvelables et question de l’acceptabilité et de l’impact environnemental et paysager de ces mâts déjà présents par centaines dans l’Aude.
De la montagne Noire au Minervois, l’agriculture rejoint les rangs des opposants à l’éolien (L’Indépendant)
Alors que les objectifs de développement des énergies renouvelables font toujours de l’Aude un territoire prioritaire pour les développeurs de parcs, des éleveurs ou viticulteurs affichent leur opposition à des projets, au nom de la préservation de leur activité.

13 mars : Aude / Puichéric : trois de chute pour Raz Energie 5 (L’Indépendant)
Il y avait eu, le 23 février 2017, le refus du préfet de l’Aude de délivrer l’autorisation unique d’exploiter ; puis, le 18 septembre 2018, l’échec devant le tribunal administratif de Montpellier pour annuler cet arrêté. Il y a désormais l’arrêt de la cour administrative d’appel de Marseille, rendu le 2 février 2021

13 mars : L’avenir d’EDF, deux propositions pour une sortie de crise (Lettre géopolitique de l’électricité)
Ces études inédites tentent d’approcher la vérité, en décrivant par des données objectives le passé proche et l’actualité des secteurs électriques ainsi que leurs conséquences. Les faits sont privilégiés aux jugements de valeur sur la finalité des politiques comme celles concernant le climat. Les données proviennent des instituts de statistiques ainsi que des acteurs du terrain : réseaux de transport, compagnies d’électricité, rapports officiels, associations professionnelles ou ONG.

13 mars : Pourquoi les promoteurs éoliens louent-ils la terre  au lieu de l’acheter ? (Vent des Planèzes de Trillac)
Petits calculs pour comprendre ce paradoxe : Le prix d’achat d’un ha dans les planèzes de Trizac est de 10 à 15 000 €. Il faut 2 hectares pour un aérogénérateur et son chemin d’accès.
Le coût total d’achat serait donc de 30 000 € maximum.
La location annuelle pour une éolienne industrielle est d’environ 6 000€ brut payés par le promoteur éolien au propriétaire terrien s’il exploite lui-même sa terre, ou 3 000€ pour le propriétaire et 3 000€ pour le fermier (ou GAEC, EARL …). Avec une promesse de bail emphytéotique le coût total de location pour le promoteur est de 180 000 € … alors ?

12 mars : Énergies renouvelables : l’éolienne personnelle pliante, facile et moins coûteuse (Europe 1)
L’innovation du jour (incroyable…!) ce sont les énergies renouvelables qui deviennent de plus en plus accessibles. Par exemple, une éolienne personnelle, pliante, qui rentre dans un coffre de voiture.

12 mars : Les entreprises ne pourront plus causer de préjudice aux citoyens et à la planète en toute impunité (UP Magazine)
Le Parlement européen ouvre la voie à une nouvelle loi européenne exigeant que les entreprises respectent les normes en matière de droits de l’homme et d’environnement dans leurs chaînes de valeur. Pour les députés, les entreprises doivent être tenues responsables des préjudices causés aux citoyens et à la planète. (Accéder à l’article en PDF)

12 mars : Pourquoi la libéralisation du marché de l’électricité est un échec cuisant (Transitions & Énergies)
Dans une étude récente, l’une des principales associations de consommateurs en France, la CLCV, dénonce une ouverture en trompe-l’œil du marché de l’électricité depuis près de 15 ans. De fait, elle n’a pas bénéficié aux consommateurs tout en affaiblissant EDF. Sans parler des comportements agressifs et parfois trompeurs d’une multitude de fournisseurs alternatifs… qui achètent à EDF l’essentiel de l’électricité qu’ils revendent ensuite.

Vents et Territoires 14/03/2021

12 mars : Il sauve les forêts grâce à son ORE (Vert le Media)
En Gironde, un amoureux du vivant a acheté des bouts de forêts qu’il a sanctuarisés grâce à un nouveau type de contrats : l’« obligation réelle environnementale » (ORE)

11 mars : Grands enjeux énergétiques français, l’intégration des énergies renouvelables (Le Vent se Lève)
Nous tentons donc dans cet article de cerner brièvement quelques grands enjeux liés à l’énergie en France, en particulier celui de l’intégration massive des énergies renouvelables (EnR) dans le réseau et les conditions permettant d’assurer la stabilité de celui-ci.

11 mars : Pour un véritable service public de l’énergie (L’Anticapitaliste)
Le nucléaire n’est pas le bon choix. Coût exorbitant, technologie dangereuse voire mortelle, raréfaction de l’uranium, lien étroit avec le complexe militaro-industriel qui impose une société sous surveillance. Pourtant, Macron, comme ses prédécesseurs, continue de lui accorder une place de roi. 

11 mars : Nucléaire ou énergies renouvelables, deux visions de la décarbonation (Libération)
Pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, la France avec un parc nucléaire vieillissant, est appelée à faire des choix lourds de conséquences.

11 mars : Saint Pons (34), mort d’un aigle royal peut-être percuté par une éolienne (Midi Libre)
Encore une victime (plus que probable) de nos hachoirs à rapaces en plein Parc du Haut Languedoc… Le “parc” éolien incriminé demande actuellement son agrandissement par “repowering” ! La collision d’un adulte reproducteur, pour chaque espèce protégée majeure, a un impact définitif et durable. L’aigle royal n’est reproducteur qu’à partir de 3 ou 4 ans dans les meilleures conditions.

11 mars : Fukushima nous a fait entrer dans l’ère du «capitalisme apocalyptique» (Reporterre)
À en croire les partisans du nucléaire, tout va désormais bien à Fukushima et l’avenir de l’énergie atomique serait dégagé. À rebours de l’entreprise de normalisation du désastre et sa rentabilisation capitaliste, trois auteurs — Sabu Kosho, Cécile Asanuma-Brice et Thierry Ribault — proposent des clés de lecture autrement plus sombres et justes de cette catastrophe nucléaire.

11 mars : Dix ans après Fukushima, les Français sont redevenus favorables au nucléaire (Transitions & Énergies)
Selon la dernière vague d’un sondage annuel de l’EDF sur l’image dans l’opinion de l’énergie nucléaire, les craintes et le désamour profond d’il y a dix ans, au lendemain de l’accident de Fukushima, ont fait place a plus de confiance. Il semble surtout que les Français considèrent que le nucléaire garantit la production d’électricité encore plus indispensable avec la transition énergétique.

10 mars : La difficile quête de terrains pour implanter les parcs éoliens et solaires (Le Monde)
Les énergéticiens témoignent d’une difficulté grandissante à implanter des éoliennes et des panneaux photovoltaïques. (Voir l’article en PDF)

10 mars : Tarn : un premier coup d’arrêt pour le projet de méga-scierie de Mazamet (FR3 Occitanie)
On a gagné” : ce sont les premiers mots de Thomas Brail, le fameux arboriste-grimpeur, après le vote du conseil municipal de Saint-Amans Valtoret (Tarn) contre la vente de 40 hectares de terres agricoles de la commune au bénéfice d’un projet de méga-scierie soutenu par des élus locaux.

10 mars : RES lance sa stratégie de renouvellement (Repowering) du parc éolien de Lascombes Aveyron (Environnement Magazine)
Le développeur et exploitant de centrales d’énergies renouvelables, RES, a annoncé l’acquisition du parc éolien de Lascombes, situé à Broquiès dans l’Aveyron, en vue de son « repowering ».

10 mars : Lauragais. Le parc éolien de Calmont pourrait s’agrandir avec l’arrivée d’éoliennes supplémentaires (Actu Occitanie)
Lors du conseil municipal de Calmont du 1er mars 2021, l’entreprise Boralex est venue présenter son étude sur la faisabilité d’installer trois nouvelles éoliennes dans la commune.

Calmont (Haute Garonne)

10 mars : VIDEO Démontage de sept éoliennes : les écologistes de l’Hérault savourent leur victoire (LCI)
C’est une première en France. Le tribunal d’instance de Montpellier a ordonné le démantèlement des sept éoliennes de Lunas, dans l’Hérault. Après un long combat, les associations écologistes savourent leur victoire

10 mars : Confier l’alimentation électrique aux énergies renouvelables intermittentes est irresponsable (Contrepoints)
On veut faire croire que les énergies renouvelables pourront remplacer les Térawattheures produits par les centrales nucléaires. Ce n’est pas une solution crédible.

10 mars : Minervois, vent de colère contre quatre éoliennes au cœur d’un cru d’appellation protégée (La Dépêche)
À la frontière de l’Aude et de l’Hérault, le projet d’implantation de quatre éoliennes sur l’unique AOP du Minervois, le Cru La Livinière, fédère contre lui vignerons et élus locaux mais inquiète aussi les environnementalistes. (Voir l’article de la Dépêche du 10 mars en PDF)

10 mars : Les soulèvements de la Terre (Lundi Matin)
Depuis la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, des centaines de collectifs, associations et personnalités lancent cet appel aux soulèvements de la terre. À partir d’un constat simple et désormais incontournable : l’État et la politique ne nous sauverons pas du désastre écologique et humain dans lequel nous sommes déjà bien empêtrés, cet appel propose des cibles, des dates et des rendez-vous. Il s’agira en masse de faire barrage à l’artificialisation des terres et de s’opposer aux institutions et industries qui perpétuent l’empoisonnement des sols. Nous publions ici l’appel, la liste des premiers signataires suivi du programme pour le printemps, à savoir 7 rendez-vous aux quatre coins de la France pour se retrouver, occuper, lutter.

9 mars : Climat. En Équateur, le balsa emporté par la fièvre éolienne (Courrier International)
Le boom de l’énergie éolienne fragilise l’Amazonie équatorienne, qui assure 75 % de la production mondiale de ce bois utilisé pour fabriquer des pales de turbines. Premières à en souffrir : les communautés indigènes.

9 mars : Le parc éolien d’Aumelas condamné pour la destruction de faucons crécerellette (France Bleu)
La cour d’appel de Versailles vient de condamner EDF et ses filiales à verser 500 euros à l’association France Nature Environnement et rappelle que la destruction d’espèces protégées est interdite. La FNE renouvelle sa demande de démontage des éoliennes d’Aumelas (Hérault). Voir le communiqué de presse de la FNE.

8 mars : Investir dans une éolienne ? Mieux qu’un compte épargne (RTBF)
L’année 2020 a été excellente pour l’énergie éolienne. Beaucoup de parcs ont battu des records d’exposition au vent, de production d’énergie et de rentabilité.

8 mars : Méditerranée, Un projet de 40 éoliennes au large du Golfe du Lion ! (Dis Leur)
L’Etat met les gaz avec deux parcs de 20 machines prévus entre la frontière espagnole et Fos-sur-Mer, au large des Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Gard et des Bouches-du-Rhône. La concertation est lancée ! C’est une première en France.

8 mars : Mazamet. L’enquête publique sur le projet Ostwind “Les Ailles/Les Moussels” continue (La Dépêche)
L’enquête publique concernant le projet Ostwind “Les Ailles/Les Moussels” sur la commune des Martys se poursuit. Il s’agit de l’installation de quatre éoliennes de 125 mètres de haut et 3 MW de puissance sur le pic de la Garnison, sur la commune des Martys. L’association “Vent mauvais” présidée par Patrice Luchini s’oppose à ce projet. 

7 mars : Port-la-Nouvelle, Éolien off-shore : les travaux de raccordement lancés (L’Indépendant)
RTE accompagne les deux projets de ferme pilote en Occitanie, un projet au large de Gruissan et un au large de Leucate-Le Barcarès. La 1re tranche des travaux vient d’être lancée.

L’entreprise Bessac spécialiste en ouvrage souterrain, prête au lancement du tunnelie

7 mars : Décès dus au vent et périodes de sécheresse dues à l’énergie éolienne (Windwahn)
Des scientifiques allemands ont déterminé que les 1 300 éoliennes installées en mer et 29 000 (en 2018) à terre en Allemagne avaient déjà provoqué une augmentation supplémentaire de la température de 0,27 degré Celsius au cours des cinq dernières années. Dans chaque grand parc éolien, l’humidité est éliminée de l’atmosphère, surtout en été, et le sol est en outre chauffé. Cela a été prouvé par une étude publiée en avril 2019 à l’Université néerlandaise de Wageningen. 

6 mars : Ce que les ZAD font à l’espace (Mediapart blog Géographes en mouvement)
Au pied du Jura vaudois, une ZAD est née en octobre 2020 pour bloquer l’extension d’une carrière de calcaire. En occupant ce lieu, les zadistes rappellent combien la politique est spatiale et l’espace est politique. Et incitent à repenser notre relation au monde. 

6 mars : «Comment les règles limitant l’installation des éoliennes ont été démantelées» (Le Figaro)
Depuis près de dix ans, les gouvernements ont sapé le cadre législatif permettant de contrôler leur implantation et le droit d’agir en justice des opposants a été rogné, s’alarment Francis Monamy, avocat, et Jean-Louis Butré, président de la Fédération environnement durable. (Voir l’article en PDF)

6 mars : Moins de gardes dans le Parc national des Cévennes, nature menacée (Reporterre)
Le ministère de la Transition écologique a récemment annoncé la création de quarante postes pour les aires protégées. Insuffisant, répondent les agents de terrain. Dans le Parc national des Cévennes, après dix ans de suppressions de postes, les agents sont à bout, et craignent que leur mission de protection de la nature en pâtisse.
Parc national des Cévennes : les conditions de travail des agents se dégradent (FR3 Occitanie)
Depuis des années, les effectifs des Parcs Nationaux sont en baisse. Après des mobilisations sociales, comme dans le Parc des Cévennes, le gouvernement a récemment annoncé des créations de postes. L’occasion de se pencher sur la mission de ces agents et sur leurs conditions de travail. 

5 mars : Écologie : Au cœur des infrastructures, des matériaux polluants (Courrier International) Les effets négatifs sur la nature des infrastructures liées aux énergies renouvelables sont sous-estimés, alerte The Daily Telegraph. La course à l’extraction des terres rares, nécessaires à leur fabrication, s’annonce particulièrement néfaste

5 mars : Méthanisation : une mission d’information parlementaire pour évaluer ses impacts (Actu Environnement)
« La méthanisation s’inscrit au cœur de plusieurs enjeux très importants : l’environnement et la gestion des déchets, la politique énergétique, ainsi que l’avenir de notre agriculture. Son fort développement des dernières années conduit à chercher à en mesurer les effets et les conséquences »

4 mars : Ecologie-débat. «Lithium, piles et changement climatique» (À l’Encontre)
’ai passé l’année dernière à travailler sur un livre intitulé Fight the Fire: Green New Deals and Global Climate Jobs. Il traite principalement de la politique et de l’ingénierie de toute transition possible permettant d’éviter un effondrement catastrophique du climat. Une chose à laquelle j’ai dû réfléchir longuement et sérieusement est le lithium et les batteries de voiture. En résumé, la transition énergétique actuelle est alimentée, dans de nombreux endroits, par une destruction et un empoisonnement effroyables lors de l’extraction des matières premières. Il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi.

4 mars : L’Autorité environnementale étrille des mesures de la loi Asap (Reporterre)
Promulguée le 7 décembre 2020, la loi Asap (accélération et simplification de l’action publique) en est maintenant à l’étape des décrets d’application. L’un d’eux, qui concerne la «simplification» du droit de l’environnement, a écopé d’un sévère avis de l’Autorité environnementale, adopté fin février et rendu public en ce début du mois de mars.

4 mars : Un projet de scierie à Mazamet (Tarn) oppose les élus, promoteurs de l’emploi, aux défenseurs des arbres (France 3 Occitanie)
Le projet d’implantation d’une scierie par le groupe alsacien SIAT, défendu par les élus, avec 200 emplois à la clef dans la vallée industrielle de Mazamet, suscite une farouche opposition fédérée par Thomas Brail, l’homme qui monte dans les arbres pour empêcher qu’on les coupe.

4 mars : La protection de tous les serpents en France, consécration du combat de l’herpétologue gersois Laurent Barthe (France 3 Occitanie)
Tuer ou maltraiter un serpent en France est désormais passible de 3 ans de prison et de 150.000 euros d’amende. Une victoire pour la préservation d’espèces menacées dont se réjouit le gersois Laurent Barthe, directeur de la Société herpétologique de France, à la pointe de ce combat.

3 mars : Protéger les zones humides dans les projets d’aménagement (FNE)
La FNE publie régulièrement des « mini-guides »sur la thématique de l’eau à destination notamment des associations locales. Ces documents sont souvent en lien avec des dispositions du SDAGE Rhône-Méditerranée actuel

3 mars : L’alternative biorégionaliste (Metropolitiques)
Sommes-nous condamnés à être les témoins impuissants, sinon les acteurs d’un écocide généralisé ? Quelles solutions pouvons-nous avancer pour nous reconnecter à la nature ? Comment réinventer un habitat respectueux du vivant ? Le « manifeste biorégionaliste » de Mathias Rollot apporte des réponses à ces questions.

2 mars : Pollueur, un métier d’avenir ? (Les Eaux Glacées)
Le droit de l’environnement, s’il peut apparaître comme contraignant et ambitieux sur le papier, est très peu appliqué.

2 mars : Loi ASAP : Un désastre environnemental en perspective (Les Eaux Glacées)
La loi d’accélération et de simplification de l’action publique, dite « loi Asap » », est critiquée comme un détricotage en règle du droit de l’environnement. Le ministère de la Transition écologique soumettait à la consultation du public jusqu’au 4 mars prochain le principal décret d’application de cette loi pour ce qui concerne les procédures environnementales.

2 mars : Le maire de Moulézan, Pierre Lucchini : « Notre projet éolien rapporterait 100 000€ par an » (Objectif Gard)
Maire depuis 2008 de Moulézan, Pierre Lucchini a accepté le poste de vice-président à Nîmes métropole, en charge des Énergies renouvelables. Une fonction qui, il l’espère, lui permettra de mener à bien son projet d’implantation de cinq éoliennes dans son village.

2 mars : Non à l’artificialisation des terres agricoles de la Vallée du Thoré ! (81)
La commune de Mazamet a modifié son PLU (Plan Local d’Urbanisme) en 2017 pour transformer des terres agricoles en Zone Industrielle, et a déjà acquis une ferme laitière de 31Ha!… Signez la pétition…

1° mars : L’hydrogène, solution miracle pour lutter contre le réchauffement climatique ? (Le Monde de l’Énergie)
L’hydrogène est devenu depuis quelques années l’objet de tous les fantasmes. En effet, l’hydrogène, atome pourtant connu depuis des siècles, semble soudain être devenu la solution miracle pour lutter contre le réchauffement climatique.

1° mars : Le volet “vert” de l’extension du port de Port-La Nouvelle (L’Indépendant)
L’éolien flottant et l’hydrogène vert sont deux éléments forts de la stratégie “verte” envisagée par la Semop (société d’économique mixte à opération unique) Nou Vela. D’ici 2030, une quarantaine d’éoliennes pourraient être fabriquées et/ou assemblées à Port-La Nouvelle.

28 février : Verra-t-on bientôt des éoliennes de 300 mètres de haut ? (Révolution Énergétique)
L’énergéticien Engie vient d’obtenir l’autorisation de construire à Gand l’éolienne la plus élevée de Belgique à ce jour. L’octroi de ce permis est l’occasion de se demander jusqu’à quelle hauteur l’évolution technologique hissera les éoliennes.

28 février : Mazamet : un comité interpelle les élus sur un nouvel aménagement des routes (La Dépêche)
Des représentants du comité citoyen Castres Mazamet opposés au projet d’autoroute Toulouse/Castres profite de la campagne des élections départementales et régionales pour proposer la mise en place d’un nouvel aménagement des routes de la région Occitanie Pyrénées Méditerranée.

27 février : Audition par L’ANSES de Mme Sioux Berger Déléguée FED
Madame Sioux Berger, déléguée FED a été auditionnée le 22/02/2021 par l’ANSES (Agence Nationale  de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)  sur “l’imputabilité des éoliennes sur la santé animale et humaine”. Présentation détaillée et précise.

27 février : Donner des droits à la nature : une idée qui fait son chemin (Reporterre)
En Île-de-France, un collectif propose de reconnaître la « personnalité juridique » à des lacs régulièrement pollués. Est-il possible d’accorder des droits à la nature en France, comme le font déjà plusieurs pays ? Dernier en date, le Canada qui, le 23 février, a reconnu la qualité de personnalité juridique à une rivière. C’est le moyen de ne plus « subordonner la défense de la nature à l’existence d’intérêts humains » 
Un exemple : Pour protéger la Camargue, il faut lui donner une personnalité juridique (Reporterre)

26 février : Quand elle disparaît, la biodiversité ne fait pas de bruit », prévient Bruno David (Futura Sciences)
Un collectif de chercheurs et de militants, menés notamment par Guillaume Faburel, professeur d’études urbaines à l’université Lumière Lyon 2, prépare des Etats généraux de la société écologique post- urbaine. Objectif, réfléchir à des modes de vie plus soutenables, organisés autour des villes moyennes et des ruralités.

25 février : Agents du parc des Cévennes : «C’est dur de ne pas pouvoir faire correctement son travail» (Libération)
Burn-out, frustration, sentiment d’impuissance… Depuis plusieurs années, les conditions de travail des agents des parcs nationaux se sont détériorées avec les suppressions de postes à répétition. Ces derniers demandent plus de moyens afin de préserver la biodiversité dans laquelle ils évoluent.

25 février : Aude, un projet éolien menace de pollution une source d’eau douce (La Dépêche)
Si l’éternel débat entre les partisans de l’énergie renouvelable à travers l’éolien et les défenseurs du cadre de vie et de la défense de la faune et la flore fait rage, un élément supplémentaire est à mettre au dossier avec la possible pollution d’une source qui vient exacerber les tensions en Montagne Noire.

Cécile et Camille près de la source objet de nombreuses interrogations

25 février : Énergies renouvelables, Hydraulique et éolien en tête, le parc a fourni 27 % de la consommation d’électricité en 2020 (20 minutes)
Les énergies renouvelables continuent leur progression en France. Grâce aux parcs hydrauliques et aux éoliennes, ce parc a fourni plus du quart de l’électricitéconsommée en France en 2020, selon un bilan publié ce mardi, même s’il reste loin derrière la part du nucléaire.

25 février : Hérault, les 7 éoliennes de plus de 90 mètres de haut installées à Lunas devront être démantelées (Midi Libre)
Saisi par des associations après l’annulation du permis de construire, le Tribunal d’instance de Montpellier donne quatre mois au promoteur pour les démolir. C’est peut-être le dénouement d’un long combat de plus de dix ans pour des opposants tenaces et déterminés. 

25 février : “Sabotage”, “radicalisation” : l’entreprise de construction d’éoliennes de Vorly accuse les opposants (France Bleu)
Un mât de mesure du vent de 104 mètres de haut s’est effondré dans la nuit du dimanche 21 au lundi 22 février. Les câbles qui l’amarraient au sol ont été sectionnés. La piste de l’acte intentionnel est privilégiée. La structure servait aux études d’un projet de parc éolien très contesté.

Le mât de mesure anémométrique de l’entreprise RP Global a été mis à terre. – RP Global

24 février : La transition énergétique : entre services publics et financiarisation, Éric Buttazzoni (Progressistes)
Les tractations du secteur eau-propreté entre Veolia, Suez et Engie ont soulevé l’indignation. La direction du groupe Engie a une stratégie de cession par morceaux, phase ultime de la financiarisation des services publics historiques. L’ensemble du secteur public, notamment EDF, est touché par le même phénomène compromettant la transition énergétique. Éric Buttazzoni est syndicaliste CGT du secteur de l’énergie et ancien salarié d’Engie.

24 février : Le Danemark va construire une gigantesque île pour servir de relais aux éoliennes marines (Transitions & Énergies)
Un centre énergétique artificiel, installé en mer du Nord à 80 kilomètres des côtes danoises, a pour ambition de distribuer de l’électricité provenant de parcs éoliens marins à dix millions de foyers en Europe. Il produira également de l’hydrogène vert afin de stocker une partie de l’électricité  produite et de fournir des carburants pour la navigation, l’aviation, l’industrie et les transports lourds. Il s’agit du plus grand projet de construction de l’histoire du Danemark qui est une puissance de l’éolien. Le premier fabricant au monde d’éoliennes, Vestas, est danois.

23 février : Terminus pour le projet éolien de Baron dans le Gard, la mairie dit non au projet d’études (Objectif Gard)
Lors du conseil municipal du 17 février, le maire a affirmé son souhait de ne pas engager la commune de Baron dans le projet d’études d’un parc éolien. Ce sujet sensible avait même donné lieu à une pétition montée par un collectif d’habitants. 

23 février : Bientôt des quotas d’éoliennes à respecter dans les paysages français (Patrimoine Environnement)
Déclinaison de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) par des objectifs régionaux de développement des énergies renouvelables.
La Direction de l’énergie a bien précisé qu’il s’agit d’objectifs chiffrés : ce sont bel et bien des quotas d’éoliennes qui seront imposés région par région. Une circulaire aux préfets de région leur demande de délimiter les zones propices commune par commune.

23 février : Les éoliennes de Lunas, dans l’Hérault, vont devoir être démontées (France Bleu)
Très bonne nouvelle : Les sept éoliennes de Lunas (Hérault) vont devoir étre démontées. La justice a tranché le 15 février. Le propriétaire ERL (groupe Valeco) a quatre mois pour remettre le site en état.Le permis de construire de ces éoliennes avait déjà été annulé à trois reprises par le Conseil d’État en 2017 mais il fallait une décision de démolition pour qu’elles soient déconstruites. Le collectif avait dénoncé la menace que représentent ces éoliennes notamment sur un couple d’aigle royal mais aussi sur d’autres d’espèces protégées, comme les chauve-souris.

23 février : Catalogne, associations et élus vent debout contre un projet de parc éolien dans le massif des Albères (France3 Occitanie)
Un projet de parc éolien est à l’étude en Catalogne. Une trentaine de mâts de plus de 150 mètres de haut que des riverains et des maires de ce territoire espagnol voient d’un très mauvais oeil au regard des richesse naturelles, géologiques et patrimoniales de ce secteur.

23 février : Les investissements annoncés dans l’hydrogène dépassent 300 milliards de dollars (Transitions & Énergies)
A en croire le dernier rapport de l’Hydrogen Council, l’importance des investissements annoncés par plus de 30 pays dans 228 projets différents, devrait rendre l’hydrogène décarboné compétitif bien plus rapidement qu’attendu. Reste qu’il s’agit encore beaucoup d’effets d’annonces et que les infrastructures à grande échelle de production et de distribution d’hydrogène vert ne sortiront pas de terre avant plusieurs années.

21 février : Stocker l’électricité, la clé pour pouvoir répondre aux pics des besoins en énergie (Midi Libre)
Le développement des énergies renouvelables suppose des capacités de stockage répondant aux pics des besoins. (Voir l’article en PDF)

Midi Libre Publié le 21/02/2021 à 05:05 , mis à jour à 15:03

21 février : Éolien offshore: les parcs naturels marins seraient-ils des parcs de papier ? (Mediapart blog Laurent Bordereaux)
La perspective d’une centrale éolienne en mer d’Oléron, au cœur d’un parc naturel marin, invite à s’interroger sur la compatibilité d’un tel projet avec les exigences du droit de l’environnement, et ce à l’heure où l’État prétend renforcer sa politique de préservation de la biodiversité marine.

21 février : Pourquoi les prix de l’électricité augmentent malgré l’ouverture à la concurrence (Les Échos)
Les tarifs réglementés de l’électricité ont une nouvelle fois augmenté le 1er février, de 1,6 % en moyenne. La facture des consommateurs devrait grimper de 15 euros par an, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Comme dans les télécoms, certains attendaient de l’ouverture à la concurrence dans l’électricité une certaine baisse des prix pour les consommateurs. Pourtant, depuis le début des années 2000, les prix de l’électricité ont largement augmenté, progressant de 50 % environ entre 2007 et 2020, selon l’Insee.

21 février : Ça plane pour moine ! (LPO)
Afin de sauvegarder la population française de vautours moine, constituée d’une cinquantaine de couples reproducteurs, le Ministère de la Transition Ecologique propose la conduite d’un troisième Plan National d’Actions pour la période 2021-2030, élaboré par la LPO et ses partenaires sous la coordination de la DREAL Occitanie. Une consultation publique est ouverte jusqu’au 15 mars 2021 sur le site du Ministère pour recueillir l’avis des citoyens. N’hésitez pas à y participer pour soutenir le projet !

Vautour moine © Fabrice Cahez

20 février : Pyrénées-Orientales – projet éolien de Banyuls/Brouilla : l’impact sur le paysage au cœur de la concertation (L’Indépendant)
Les porteurs du projet de parc éolien entre Banyuls-dels-Aspres et Brouilla viennent de publier le bilan de la concertation préalable qu’ils ont organisée en novembre 2020. Les impacts sur les paysages, la biodiversité ou les prix de l’immobilier arrivent en tête des préoccupations que les participants ont exprimées. 

19 février : Pamiers. Ariège : les éoliennes de Cintegabelle font souffler un vent de fronde (La Dépêche)
Le projet de ferme éolienne sur la commune de Cintagabelle (Haute-Garonne) a fait souffler un drôle de vent, hier, lors du conseil communautaire des Portes Pyrénées d’Ariège.

19 février : Énergies renouvelables et effet de serre sont indépendants (Contrepoints)
C’est officiel, la ministre de la Transition écologique et solidaire a déclaré (selon le tribunal administratif de Paris le 3 février 2021) que les énergies renouvelables ne contribuent pas à la réduction des gaz à effet de serre dans un « mémoire en défense » enregistré le 23 juin 2020… et que l’État n’a pas rendu public.

19 février : Inculpé·es de l’Amassada, 8 mois avec sursis requis, malgré les incohérences du dossier. (La Mule du Pape)
Quatre militant·es de l’Amassada, en lutte contre l’implantation d’un méga-transformateur RTE à Saint-Victor en Aveyron, étaient jugé·es devant la cour d’appel de Montpellier ce mardi 16 février. En première instance, le tribunal correctionnel de Rodez les avait condamné·es à des peines allant jusqu’à 7 mois de prison avec sursis, pour les chefs de “participation à un attroupement avec dissimilation du visage, dégradations de véhicule de gendarmerie, dégradations de biens, outrages et violences avec arme envers agent dépositaire de l’autorité publique, refus de prélèvement ADN et refus de signalétique.” 

18 février : Il faut bien différencier les différents types de géothermie (Transitions & Énergies)
La géothermie est une énergie renouvelable négligée en France. Et pourtant, elle est abondante, accessible sur une partie importante du territoire et n’a pas le principal inconvénient du solaire et de l’éolien, l’intermittence. Il ne faudrait pas que les séismes provoqués dans le bassin rhénan par des installations de géothermie profonde mises en place sans suffisamment de précautions ralentissent encore le déploiement de cette source d’énergie qui offre tant d’avantages.

18 février : La RATP achète de l’électricité éolienne à EDF (Le Monde de l’Énergie)
La RATP va acheter à EDF Renouvelables la production de cinq parcs éoliens pendant trois ans, ce qui lui fournira 4% de sa consommation électrique, ont annoncé les deux entreprises mercredi dans un communiqué.

18 février : Regard sur le phénomène Jean-Marc Jancovici (Signaux faibles)
L’article est long… mais passionnant pour toutes celles et tous ceux qui ont écouté Jean-Marc Jancovici. L’auteur, Clément Jeanneau, à partir d’une analyse du succès de JMJ, montre l’intérêt de ses positions. Mais il en montre les limites, interroge l’exaltation de ses fans, explore ses failles. À lire bien sûr….

18 février : Énergies renouvelables et effet de serre sont indépendants (Contrepoints)
La ministre de la Transition écologique et solidaire a déclaré que les énergies renouvelables ne contribuent pas à la réduction des gaz à effet de serre dans un « mémoire en défense » datant de juin 2020.

18 février : Énergies renouvelables : à Marseille, découvrez la centrale géothermique marine Thassalia (PositivR)
L’intérêt de la centrale de géothermie marine de Thassalia réside dans sa capacité à produire de manière simultanée du chaud et du froid à grande échelle. Il faut bien comprendre aujourd’hui l’importance croissante des réseaux de froid, qui sont des vecteurs essentiels de la transition vers une économie neutre en carbone, grâce au verdissement et à l’usage optimisée de nos énergies qu’ils permettent.

18 février : «Les Français paieront la facture des éoliennes» Jean-Louis Butré (Figaro Vox)
Après avoir déclaré que les éoliennes terrestres rencontraient, selon ses termes, des «problèmes d’acceptabilité», le «en même temps» a vite repris le dessus: des mesures brutales ont été prises pour faciliter l’implantation de ces engins métalliques dévastateurs de l’environnement, coûteux et inutiles.

17 février : Énergie/climat : la transition est-elle vraiment « en panne » en France ? (Connaissance des Énergies)
Alors que le tribunal administratif de Paris vient de reconnaître dans le cadre de l’« Affaire du siècle » une « carence fautive » de l’État face au changement climatique, la transition énergétique est aujourd’hui présentée comme « en panne ». En tous cas, insuffisante par rapport aux engagements pris, notamment avec l’Accord de Paris.

17 février : Haute-Garonne : le projet éolien de Cintegabelle fait des remous (La Dépêche)
Il n’est encore qu’à l’état de projet mais le parc éolien de Cintegabelle fait des vagues autant de vagues en Haute-Garonne et jusqu’en basse Ariège. Engie Green qui porte le projet, a lancé en avril 2017 la consultation préalable, suivie deux ans plus tard, de la demande d’autorisation.
Pamiers. L’ombre du projet éolien de Cintegabelle se projette en basse Ariège (La Dépêche)
l n’est encore qu’à l’état de projet mais le parc éolien de Cintegabelle (*) fait des vagues autant de vagues en Ariège qu’en Haute-Garonne. 

17 février : Le délit d’écocide : une « avancée » qui ne répond que très partiellement au droit européen (Dalloz Actualités)
La Convention citoyenne avait proposé l’introduction en droit interne du crime d’écocide. Le projet de loi climat lui a substitué le délit d’écocide. Mais les conditions drastiques mises à la réalisation de ce délit ne permettent même pas de respecter les obligations européennes datant de 2008 en termes de droit pénal de l’environnement.

17 février : Continuité écologique des cours d’eau : la petite hydroélectricité remporte une manche (Actu Environnement)
Dans la bataille que se livrent les partisans de la petite hydroélectricité et ceux de la restauration écologique des cours d’eau, les premiers viennent de remporter une manche. Par une décision du 15 février 2021, le Conseil d’État a en effet annulé à la demande de plusieurs fédérations (Fédération Électricité autonome française, France Hydro-électricité) l’article 1er du décret du 3 août 2019 relatif à la notion d’obstacle à la continuité écologique des cours d’eau.

17 février : Xenius – Énergie éolienne, la controverse (Arte)
Considérées par certains comme la source d’énergie du futur, les éoliennes sont honnies par d’autres en raison de leur nuisance sonore et esthétique, ainsi que des risques qu’elles induisent, par exemple pour la faune. Une équipe de cardiologues de Mayence explique l’impact sanitaire des infrasons.

16 février : Rôle des élus locaux dans l’implantation d’éoliennes : proposition de loi au Sénat (Le Monde du Droit)
Estimant que la législation actuelle ne permet pas aux maires et élus municipaux d’exercer une autorité décisive dans le processus d’implantation d’éoliennes sur leur territoire, le sénateur Edouard Courtial a déposé le 27 novembre 2020 une proposition de loi (n° 163) visant à renforcer les prérogatives des communes en la matière. 

15 février : Nucléaire ou renouvelables ? le vrai débat (Le Monde Blog Sylvestre Huet)
Rapports mal présentés et rififi chez les économistes. C’est l’actualité du débat récurrent sur la production d’électricité soumise aux impératifs climatiques. Donc décarbonée. Un débat qui pourrait être intéressant s’il était bien posé. Et qui l’est souvent très mal, avec une confusion générale sur les calendriers, les espaces concernés (le monde, la France, l’Europe), les technologies avec leurs capacités de production et leurs coûts, et les ressources naturelles. Les postures anti-ENR et anti-nucléaire ont comme principal résultat d’empêcher les citoyens de saisir les véritables enjeux du débat. C’est dommage. Mais voici quelques clés pour vous y retrouver.

15 février : En émoji, les éoliennes n’ont pas le vent en poupe (Courrier International)
Malgré les nombreuses demandes de particuliers et d’entreprises comme EDF Energy, il n’y a pas d’émoji pour représenter l’éolienne. Et il va falloir encore attendre avant d’en avoir un. Le comité émoji du consortium Unicode – l’organe qui contrôle quels petits symboles et pictogrammes sont approuvés chaque année – a rejeté la demande faite en mars par les associations britanniques caritative We Are Possible et professionnelle RenewableUK.

15 février : Carcassonne. Le cru la Livinière s’oppose au projet éolien (La Dépêche)
Le cru Minervois est partie prenante dans ce dossier et se donnera tous les moyens pour que ce dossier ne puisse aboutir”. Le président du cru La Livinière Guy Sabarthès va bien entendu dans le même sens en déclarant:” Ce patrimoine constitue notre cadre de vie et notre outil de travail”

15 février : Une dizaine de passionnés restaure l’emblématique éolienne (Midi Libre)
À Candillargues (Hérault) la sauvegarde du patrimoine prend tout son sens au village. Ils sont en effet une dizaine d’habitants à avoir pris en main la restauration de l’éolienne. “On est tous passionnés et motivés”, précise leur “chef” Jean-Jacques Lauras, métallier de métier. Ah… si elles étaient toutes comme celle-là…

14 février : Vents et Territoires tient à nous informer que la proposition de loi n°3722 pour un développement harmonieux de l’éolien, a été retirée. Nous avons été nombreux à écrire à nos députés et ce retrait a été confirmé dans leurs réponses à nos courriers.

14 février : Pour sauver leur village menacé par l’implantation d’une carrière, les habitants entrent en lutte (PositivR)
S’il est entériné, le projet de carrière s’implanterait à 50 mètres des premières habitations du village de Montcabrier dans le Tarn, et à 500 mètres de l’école.

14 février : Lozère : les militants alertent sur l’installation en masse d’éoliennes sur l’Aubrac (Midi Libre)
Les Robins des bois de la Margeride réagissent à l’appel à candidatures pour produire des énergies renouvelables sur l’Aubrac, lancé par le Parc naturel régional.

14 février : Calmont (12). Les élus disent non à un projet de parc éolien à Comps-Lagrandville (La Dépêche)
Lors du conseil municipal du 19 janvier et à la demande de la commune de Comps-Lagrandville concernant l’implantation d’un parc éolien proche de ce village, les élus, après avoir délibéré, se prononcent à l’unanimité contre ce projet.

14 février : Le cru La Livinière mobilisé contre un projet de parc éolien au coeur du vignoble (Réussir Vigne)
Le Syndicat du cru La Livinière est pleinement mobilisé contre le projet d’implantation de quatre éoliennes par la société Volkswind France en plein cœur de son territoire. Motif invoqué, les éoliennes dénaturent le paysage et le patrimoine environnemental de l’appellation

14 février : ICPE : la procédure de cessation d’activité passera par un bureau d’études certifié (Actu Environnement)
Le ministère de la Transition écologique met en consultation un projet de décret qui modifie la procédure de cessation d’activité des installations classées. À compter du 1er juin 2022, les exploitants devront faire appel à une entreprise certifiée.

14 février : L’éolien contribue-t-il à la … déforestation ? (Linkedin)
On le sait moins, les extrados des pales sont souvent fabriqués en balsa. Oui, le bois clair ultraléger qui fait le bonheur des modélistes (et des avionneurs !) sert aussi à produire des pièces essentielles des pales d’éoliennes. Pour une pale de 100 mètres de long, les fabricants utilisent 150 mètres cube de bois, ont calculé les chercheurs du laboratoire américain d’énergies renouvelables (NREL).

14 février : Pour l’intégration de la nuisance des éoliennes dans l’information acquéreur locataire (Arobiz)
Alors que l’État des Risques et Pollutions des sols (ERP) évolue en ERRIAL (État des Risques Réglementés et Information Acquéreur Locataire) notamment aux fins d’y inclure les nuisances, on peut raisonnablement désirer que le risque de nuisance ‘éoliennes’ soit désormais inclus dans l’ERRIAL. Une telle évolution simple et rassurante serait également extrêmement facile à mettre en place.

13 février : Hers Ariège Environnement nous propose cette vidéo qui est un diaporama pour informer les citoyens sur le projet éolien de Cintegabelle (Haute Garonne) et de son impact sur le paysage environnant.

13 février : Polémique à Montpellier : des antennes 5G installées près d’habitations sans information de locataires ou d’habitants (France3 Occitanie)
Alors que le déploiement de la 5G a été lancé en France à la fin de l’année dernière, à Montpellier, certains s’inquiètent du développement de cette technologie. Un rassemblement était donc prévu ce samedi 13 février pour réclamer “un débat public éclairé”.

13 février : Les chauves-souris sont dangereusement attirées par les éoliennes et personne ne sait pourquoi (ML Actu)
Selon une nouvelle étude, les chauves-souris pourraient être attirées, pour une raison inconnue à l’heure actuelle, par les éoliennes et cela inclurait l’une des chauves-souris les plus communes en Europe (Pipistrellus pipistrellus).
Les chercheurs ont surveillé 23 parcs éoliens en Grande-Bretagne et les ont comparés avec des endroits similaires sans éoliennes. Ils ont constaté que la présence de chauves-souris à proximité de zones équipées d’éoliennes était environ un tiers plus élevée.

13 février : Les éoliennes de Puichéric (Aude) auraient porté atteinte au site du canal du Midi (CRIDUN)
Le projet de parc éolien de Puichéric se trouve dans la zone d’influence paysagère du canal du Midi, à 1,8 km de ce dernier, lequel est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et à moins de 100 mètres de la zone sensible du canal, laquelle exclut les grands équipements comme le démontre la carte de lecture des éléments patrimoniaux bâtis et paysagers de l’étude paysagère

13 février : Neutralité carbone en 2050 dans l’UE : “On ne peut pas compter sur un mix pur des énergies renouvelables” (TV5 Monde)
Une étude sur la “neutralité climatique en 2050” dans l’Union européenne vient d’être publiée à l’initiative de deux groupes parlementaires européens. Elle démontre l’impossibilité d’une transition énergétique par l’éolien et le solaire photovoltaïque pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

13 février : Aude : aux Martys, l’inquiétude d’un éleveur face au projet d’implantation de quatre éoliennes (France3 Occitanie)
Le département de l’Aude concentre environ 25 % de la puissance éolienne de la région Occitanie, et de nombreux projets sont encore en développement. Sur le petit village des Martys (300 habitants), à la limite avec le Tarn, l’un d’eux alarme un éleveur local.

La ferme de Camille Lasalle est déjà entourée de plusieurs éoliennes. • © FTV / F. Guibal

13 février : Les éoliennes ne sont pas les bienvenues à Mazamet dans le Tarn (La Dépêche)
Le sujet de l’implantation des éoliennes, en particulier dans la Montagne Noire, revient régulièrement à l’ordre du jour. Le conseil municipal de Mazamet s’est déjà prononcé contre l’implantation sur le territoire de la commune. Le maire Olivier Fabre a relancé le débat.

13 février : Aude : le second souffle du règne éolien (L’Indépendant)
L’Aude concentre aujourd’hui 25 % de la puissance éolienne de l’Occitanie. Un rang que les prochaines décennies ne devraient pas démentir, à l’aune des ambitions nationales et locales affichées en matière de développement des énergies renouvelables. Une perspective en grande partie appuyée sur le repowering, avec l’arrivée d’éoliennes nouvelles générations. Mais qui pose la question de la protection de l’environnement.

12 février : Hers Ariège Environnement nous propose cette vidéo qui est un diaporama pour informer les citoyens sur le projet éolien de Cintegabelle et notamment de son impact sur le paysage environnant.

12 février : La règlementation « espèces protégées », ses contraintes et risques pour les projets éoliens onshore et offshore (Le Monde du Droit)
Milan Royal, Grand Tétras, Cigogne noire… les développeurs de projets éoliens sont devenus familiers de ces espèces protégées. Certaines espèces animales et végétales sont protégées et en application de l’article L. 411-1 du Code de l’environnement, il est notamment interdit de détruire ces espèces et d’altérer leurs habitats naturels.


12 février : L’ombre des éoliennes plane sur le vignoble (La Semaine du Minervois)
Un projet de centrale éolienne est en cours sur la commune de Siran (Hérault). En plein coeur du cru La Livinière. Les vignerons y sont fermement opposés.


12 février : Éoliennes de Nozay: un rapport préconise l’arrêt momentané du parc (Mediapart)
Depuis près de dix ans, en Loire-Atlantique, les troupeaux de trois élevages laitiers subissent des troubles persistants. Une mission ministérielle préconise un arrêt total du parc éolien voisin pendant dix jours pour réaliser une nouvelle expertise

11 février : Éoliennes « tueuses » de Nozay : une nouvelle étude préconise l’arrêt du parc pour un test (Médiacités Nantes)
Et une étude de plus pour les « éoliennes tueuses » de Nozay… Alors que le mystère continue de planer sur le parc éolien des « Quatre seigneurs », entre Nantes et Rennes, où 450 bovins sont déjà mort depuis la mise en service de huit éoliennes à l’été 2013, un nouveau rapport – le 26e ! – rendu public mardi 9 février préconise l’arrêt total du parc pendant dix jours. Une solution à laquelle s’oppose son exploitant, le fonds allemand KGAL, comme Mediacités le révélait le 28 janvier dernier.

Sur le “parc éolien le plus étudié de France”, à Nozay, entre Nantes et Rennes. / Photo : Thibault Dumas

10 février : Transition énergétique : expertise scientifique et débat démocratique (Le Monde de l’Énergie)
La crise sanitaire provoquée par la pandémie de coronavirus ainsi que les débats sur le réchauffement climatique et la transition énergétique ont mis en évidence le rôle de l’expertise scientifique dans nos sociétés.

10 février : Les faux problèmes de la transition énergétique (Le Monde)
La hausse inévitable du coût de l’énergie va créer  – creuser – un fossé entre gagnants (les profiteurs de la transition énergétique, dont nous connaissons bien les méthodes) et les perdants : les entreprises qui ont besoin d’énergie parce qu’elles ne se sont pas (encore) délocalisées en Chine et les ménages qui verront leur facture grimper pour leurs besoins domestiques, leurs déplacements et les produits dont les prix répercuteront la hausse du coût de l’énergie. 

9 février : En Provence, la grogne contre un parc éolien qui défigure la montagne Sainte-Victoire (RTL)
Dans une tribune publiée la semaine dernière, une trentaine de personnalités demandent à l’État de démanteler un parc éolien construit de façon illégale, selon eux, sur des collines provençales près de la montagne Sainte-Victoire, au cœur de paysages d’une exceptionnelle beauté.

Paul Cézanne, la Montagne Sainte Victoire (vers 1890)

8 février : En Catalogne, un énorme parc éolien marin en projet dans la baie de Rosas (France Bleu)
Un immense parc d’éoliennes flottantes est en projet dans la baie de Rosas en Catalogne. L’objectif est d’installer d’ici 2026 plusieurs dizaines d’éoliennes au large de la Costa Brava. Le projet “Parc Tramuntana” a été présenté aux élus. Les écologistes eux s’inquiètent de l’impact visuel.

8 février : Au Nevada, la lutte contre une mine de lithium et le mirage de l’économie verte (Reporterre)
Depuis mi-janvier, deux activistes étasuniens campent sur un plateau venteux du Nevada, à Thacker Pass, pour faire obstacle à un projet de mine de lithium. Ce métal joue un rôle essentiel dans l’économie «verte», mais son extraction condamnerait un écosystème entier.

8 février : Électricité : des travaux d’Hercule surréalistes (Contrepoints)
Où est donc le « marché libre » censé faire baisser le prix de l’électricité au consommateur ? L’électricité n’est pas un produit comme les autres : il se gère en temps réel, ne se stocke pas, comporte des aspects de souveraineté régionale et de sécurité. Compte tenu des niveaux financiers requis, il  doit se planifier à long terme pour éviter soit un surinvestissement, soit des ruptures d’approvisionnement.

7 février : «L’écologie politique conduit à une catastrophe environnementale» (FigaroVox)
Pour Jean-Loup Bonnamy, l’écologie politique prônée et menée par certaines classes favorisées, est en réalité nocive pour l’environnement et aggrave le rejet de CO2. Une politique ambitieuse de préservation de l’environnement doit être ancrée sur des réalités et pas des principes idéologiques ou affectifs, expose-t-il.

Le jour où l’institut Pasteur validera le vaccin contre la rage de détruire, l’espèce humaine n’aura plus besoin des dieux (et vice-versa). Faut-il citer les destructions mémorables ? Babylone, Hiroshima, Brest ou Palmyre ?…. Les destructions immatérielles posent problème, invisibles qu’elles sont. Subjective autant qu’invisible, la beauté du monde est un trésor que chacun remplit de sa propre émotion depuis les siècles des siècles, ignorant de quoi il est fait. Un horizon, de quoi c’est fait ? Un vol d’oiseau dans le cadre naturel d’un littoral préservé des parkings ? Un soleil couchant ? 

Yann Quéffelec (Le télégramme 4 février 2021)

7 février : Les éoliennes cassent les oreilles des voisins qui n’obtiennent que 150.000 EUR de dommages-intérêts. (CRIDUN Centre de Recherche, d’Information et de Documentation des Usagers du Notariat)
Pour la Cour d’appel deTouloue (arrêt du 9 mars 2020), la responsabilité de la Sas 3V Développement, responsable des éoliennes, est recherchée sur le fondement dutrouble de voisinage, principe selon lequel toute personne qui cause à autrui un troubleexcédant les inconvénients ordinaires de voisinage est tenue à l’obligation de réparation, même en l’absence de toute faute de sa part, sans pouvoir s’en exonérer en invoquant le fait ou la faute d’un tiers.

6 février : Sousceyrac (Lot). À Comiac, c’est la fin du projet éolien (La Dépêche)
Très bonne nouvelle : le projet d’installation d’éoliennes sur le territoire de l’ancienne commune de Comiac ne sera pas réalisé. L’an dernier, la préfecture a rendu un arrêté s’opposant à ce projet. Le délai de recours de deux mois est terminé.

6 février : Quand certains savants déraillent savamment pour justifier les énergies renouvelables (Le Monde de l’énergie)
Trois chercheurs du Centre international de recherche sur l’environnement et le développement (CIRED) ont publié dans Le Monde du 7 janvier 2021 une tribune intitulée « La fin de l’électricité nucléaire bon marché » dans laquelle ils affirment qu’« un mix électrique majoritairement nucléaire n’est pas la meilleure option économique » et qu’il serait viable avec une majorité d’énergies renouvelables.
Ils appuient leurs affirmations sur deux publications récentes dans des revues à comité de lecture et sur un modèle optimiste d’un système électrique en 2050.
Mais leur validité est réfutée par un chercheur, directeur de recherche émérite au CNRS qui était associé au CIRED jusqu’en décembre 2020 (Dominique Finon).

6 février : Près de Nailloux (Haute Garonne). Deux projets d’extension du parc éolien de Calmont, Aignes et Gibel se dessinent. (Actu-Voix du Midi)
Deux entreprises projettent d’implanter de nouvelles éoliennes à Calmont et Aignes. Si la municipalité de Calmont y semble favorable, ce n’est pas le cas d’Aignes et ses habitants.

5 février : Non, le nucléaire n’est pas la solution à moyen terme pour lutter contre le réchauffement  (Uzbek & Rica)
France doit cesser ses investissements pharaoniques dans des installations nucléaires comme les réacteurs EPR, qui cumulent retard de livraison et explosion des coûts, nous dit dans cette tribune Julien Tchernia, co-fondateur et président du fournisseur d’énergies renouvelables ekWateur

5 février : Causes de dysfonctionnement, Éoliennes et autres édifices (Recevoir la TNT)
C’est au constructeur du parc éolien de remédier aux difficultés de réception TNT.
En effet, selon la loi, la perturbation de la réception de la télévision TNT constatée par les riverains suite au déploiement d’éoliennes, oblige le porteur du projet à « faire réaliser à ses frais, sous le contrôle du Conseil supérieur de l’audiovisuel, une installation de réception ou de réémission propre à assurer des conditions de réception satisfaisantes dans le voisinage de la construction projetée. »

5 février : La 5G poursuit son déploiement en Occitanie malgré les contestations (Fr3 Occitanie)
Au 3 février, on comptabilisait un total de 1 535 antennes déployées en Occitanie, principalement dans l’Hérault et en Haute-Garonne. Le dispositif reste aujourd’hui très contesté. Deux antennes implantées autour de Toulouse, ont été l’objet d’incendies le 28 janvier dernier.

5 février : Projet éolien : Le Cru La Livinière (Hérault) en résistance (Hérault Tribune)
Depuis quelques mois, un vent d’inquiétude et de colère souffle sur le terroir du Cru La Livinière apprenant l’existence d’un projet éolien au cœur de sa zone viticole. Le Cru entend bien défendre son terroir et affirmer son opposition à ce projet.

5 février : La Cour Administrative d’Appel de Marseille refuse à l’entreprise RAZ Energie 5 l’autorisation d’exploiter 4 éoliennes à Puicheric (Aude).
Très bonne nouvelle ! “Ce projet porte atteinte au paysage du canal du Midi en rompant l’ambiance paysagère de la vallée de l’Aude entre le canal et l’Alaric et réciproquement et crée un point d’appel prégnant en concurrence avec les structures paysagères en place sur le territoire, hors d’échelle par rapport aux motifs locaux et aux ambiances rurales à préserver”. 

4 février : Pourquoi le prix de l’électricité flambe ? (C dans l’air) Élie Cohen explique en quelques phrases comment l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité entraîne des contraintes insolubles pour EDF qui aboutissent à une augmentation des tarifs pour les consommateurs !

Élie Cohen explique clairement le piège dans lequel se retrouve EDF

4 février : Les éoliennes face aux vents du passé (Libération)  
La plage de Dunkerque devrait se doter de 46 éoliennes, en pleine zone Natura 2000. Mais c’est peut-être du passé que feront irruption les oppositions au projet les plus difficiles à étouffer

4 février : Privatiser l’énergie, c’est le pouvoir d’asservir notre vie !  (Mediapart blog Serge Dodoussian)
Si vous vous demandez pourquoi les dominants de ce monde veulent privatiser la totalité des énergies de notre monde…La réponse est simple: l’énergie est la source de toute vie et de toutes les transformations de notre monde. Posséder l’énergie c’est finalement avoir un droit de vie ou de mort sur tous les autres.

4 février : Aude : quand les grands rapaces tempèrent la folie des grandeurs des promoteurs éoliens (L’Indépendant) 



3 février : États-Unis : un million d’oiseaux tués par des éoliennes chaque année (France Info)
L’American Bird Conservancy vient de publier cette estimation. Elle s’inquiète de l’augmentation des éoliennes aux États-Unis, en particulier pour des espèces déja en danger.

3 février : Les chiffres alarmants de la précarité énergétique (Le Monde de l’Énergie)

3 février : Éoliennes : les élus de Naucelle (Aveyron) se mobilisent (La Dépêche)
 Quoique peu venté, le Ségala subit depuis quelques années une prospection offensive des promoteurs éoliens pour implanter des usines éoliennes. À Naucelle, les promoteurs éoliens se sont heurtés à une très forte opposition des élus, des acteurs locaux et de la population.

3 février : L’hydrogène, un rêve industriel mais pas écologique (Reporterre)
L’ambition d’un développement massif de la production hydrogène à grand renfort d’argent public fait peser de nombreux risques sur l’environnement, qu’il s’agisse de transport, de délocalisation de la production dans des pays pauvres ou encore du fantasme du stockage du carbone.

3 février : Enquête Ifop | Éoliennes : plus on en sait, moins on les aime (Documentaire et Vérité)
Un quizz de 18 questions (Vrai/Faux) sur l’énergie éolienne, réalisé auprès d’un échantillon représentatif de la population française, a montré que les personnes ayant une très mauvaise image de l’éolien obtenait un score supérieur de 40% aux personnes ayant une très bonne image de cette énergie. L’enquête souligne ainsi que l’adhésion des Français aux éoliennes, relevée dans des enquêtes précédentes, n’est pas fondée sur des faits mais sur des croyances erronées.

3 février : Les zones humides, des espaces naturels indispensables (Actu Environnement)
Fragiles et encore soumises à de fortes pressions, les zones humides continuent de se dégrader en France. Réservoirs de biodiversité, capteurs de carbone ou filtres naturels, ces sites rendent pourtant à l’homme de nombreux services.

3 février : Ce que nous cache le passage à la voiture électrique (L’Humanité)
Le gouvernement promet aux Français de mettre fin en 2040 aux constructions de voitures à moteur thermique. En France, selon l’INSEE, 74 % des actifs se rendent au travail en voiture. Si cette tendance persiste, comment rechargera-t-on chaque jour toutes ces batteries dans les prochaines décennies ? Car on nous promet aussi la fermeture progressive de toutes les centrales nucléaires d’ici 2050. En faisant mine d’oublier qu’elles produisent aujourd’hui 70 % de notre électricité sans émettre de CO2 !

2 février : Journée mondiale des zones humides (Eau France)
Chaque année, la Journée mondiale des zones humides (JMZH) est célébrée le 2 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar.

2 février : L’Europe ne veut pas tirer les leçons du blackout évité de justesse le 8 janvier (Transitions & Énergies)
L’Europe est passée très près le 8 janvier d’une coupure de courant massive et généralisée. L’incident a été minimisé et est passé presque inaperçu. Pourtant, le réseau électrique européen interconnecté a été incapable de maintenir la même fréquence et si des mesures d’urgence n’avaient pas été prises en quelques minutes, des millions de personnes auraient été privées d’électricité et de nombreux équipements auraient été endommagés. Plus problématique encore, ce type d’incidents pourrait devenir fréquent avec la fragilisation grandissante des réseaux alimentés par des sources renouvelables intermittentes et aléatoires.

2 février : Le plan hydrogène français entérine discrètement la relance du nucléaire (Reporterre)
Produire toujours plus d’hydrogène «vert», comme le prévoient le «plan» français et la «stratégie» européenne, va nécessiter de grandes quantités d’électricité non fossile. L’industrie nucléaire est sur les rails.

1° février : Stockage de l’électricité : où en est-on ? (La Fabrique Écologique)
L’énergie peut provenir de diverses ressources, et prendre différentes formes (électricité, chaleur, gaz, carburant…). Tous les vecteurs énergétiques n’ont pas la même capacité de stockage. Le gaz se stocke mieux que de l’électricité mais moins bien que du bois ou du pétrole. Si la question du stockage est prégnante dans tous les secteurs énergétiques, elle est particulièrement structurante pour l’électricité, dont l’avenir est bouleversé par le développement de productions décentralisées.

1° février : L’hydrogène, trop gourmand en énergie pour être écologique 1 (Reporterre)
Les plans de relance gouvernemental et européen font la part belle à l’hydrogène, qui serait l’énergie «verte» de l’avenir. Pourtant, la production de ce gaz pose de nombreux défis écologiques et l’enjeu de cette conversion paraît davantage économique que climatique.

31 janvier : De l’électricité dans l’herbe : enquête sur des élevages en souffrance (Mediapart Panoramique)
Dans une centaine de fermes recensées par Mediapart, rien n’explique que les poules ne pondent plus, que les vaches peinent à donner du lait. Rien, sauf les installations électriques voisines, lignes à haute tension, éoliennes, antennes ou transformateurs… Ballotés d’expertises en travaux plus ou moins efficaces, les éleveurs n’en peuvent plus et se tournent vers la justice.

31 janvier : Enquête publique du 02 novembre au 17 décembre 2020 ayant pour objet le projet de parc éolien de Chan des Planasses sur les communes de Monts de Randon et Arzenc de Randon (48). Mauvaise nouvelle c’est un avis favorable du commissaire enquêteur.

30 janvier : Les parcs photovoltaïques peuvent-ils faire bon ménage avec la biodiversité ? (Révolution Énergétique)
Contrairement à certaines croyances, plusieurs études scientifiques indiquent que les parcs photovoltaïques peuvent favoriser la biodiversité en recréant les conditions de sol préindustrielles. Ils pourraient même accroître les productions agricoles des champs situés aux alentours et participer à la reconstitution de certaines espèces en voie de disparition.

30 janvier : Éoliennes et champs magnétiques (Society)
Cela dure depuis huit ans. En Loire-Atlantique, sur les terres des éleveurs Didier Potiron et Céline Bouvet, les vaches meurent par dizaines, sans explication. Au total, une trentaine d’experts sont passés vétérinaires, nutritionnistes, électriciens, géologues. Mais le mystère demeure.

30 janvier : Lot. Une grande majorité d’habitants de Quissac s’expriment contre l’implantation d’un parc éolien. (Actu Lot)
Il ressort de la consultation citoyenne lancée par la mairie de Quissac sur un projet éolien, qu’une grande majorité des habitants sont contre l’implantation d’éoliennes.

Quissac (Lot)

30 janvier : Réponses de Barbara Pompili, ministre de la transition écologique aux différentes questions posées sur l’éolien industriel. (Vent de Colère)
La ministre de la transition écologique répond aux députés lors de la séance en hémicycle du jeudi 14 janvier 2021 à 9h00, consacrée au développement de l’éolien sur le territoire à l’Assemblée Nationale.

29 janvier : « Éolien terrestre : le gouvernement refuse d’entendre le rejet des populations » (PAJ Patrimoine Architecture Jardin)
« La fédération Patrimoine-Environnement, le collectif Toutes nos Énergies-Occitanie-Environnement, le collectif national Énergie-Vérité et l’association VMF ont constaté que la plupart des décisions présentées, loin de poser les bases d’un développement harmonieux, renforcent le rejet de l’éolien par la population des territoires ruraux. Ce phénomène s’est amplifié en 2020 pour atteindre tous les territoires, ne se limitant plus à ceux déjà à forte densité d’éolienne

29 janvier : Transition Énergétique en France : de l’imaginaire au concret (Mediapart blog Bernard Drouère)
La comparaison des filières de production d’électricité entre la France et l’Allemagne sur deux périodes (hiver et été) montre que le photovoltaïque, sans stockage d’énergie, n’apporte pas de réelle solution à la transition énergétique, que l’éolien offshore est prometteur, que la rénovation thermique des bâtiments en France devient une nécessité, pour moins consommer, …..

29 janvier : Toulouse : 2 antennes-relais de téléphonie 5 G incendiées dans la nuit (Fr3 Occitanie)
Le déploiement de la téléphonie mobile 5 G en Haute-Garonne n’est pas un long fleuve tranquille : 2 nouvelles antennes-relais ont été touchées par des incendies dans la soirée et la nuit de ce jeudi 28 janvier autour de Toulouse.

Dernière en date, une antenne-relais de téléphonie mobile 5G avait brûlé à Toulouse, quartier Rangueil, le 2 novembre 2020. • © Nathalie Saint-Affre / MaxPPP

29 janvier : Énergie, le gouvernement lit-il les rapports de France Stratégie ? (Contrepoints)
Selon France Stratégie, l’arrivée de quantités massives d’ENRi, sans tenir compte des conditions d’intégration au système électrique, a entraîné une chute des prix de marché de gros. Ce marché ne permet plus de déclencher les investissements nécessaires à la transition énergétique, ou simplement au maintien d’un accès fiable à l’électricité.

29 janvier : Promettre 100% d’électricité renouvelable, les désirs et la réalité (Transitions & Énergies)
En l’état actuel des technologies permettant de produire de l’électricité et de la stocker, promettre le tout renouvelable est-il réaliste ou un acte militant? Pourrait-on simplement satisfaire la demande avec 100% de renouvelables? Rien n’est moins sûr. La question est moins économique qu’avant tout technique

28 janvier : Nozay, le propriétaire allemand refuse la mise à l’arrêt des éoliennes « tueuses » (Mediacités Nantes)
Malgré la demande du ministère de la Transition écologique, l’exploitant du parc éolien, le fonds allemand KGAL, s’oppose à un arrêt-test de 10 jours. Une agricultrice a déposé plainte contre quatre ministres pour «complicité par aide à l’administration de substances nocives», alors que près de 450 vaches sont décédées sur place depuis 2013.

Le 400e bovin décédé sur l’exploitation du couple Potiron. / Photo : Didier Potiron

28 janvier : Le rapport parlementaire qui veut mettre les militants écologistes en prison (Reporterre)
Une mission d’information parlementaire pilotée par Les Républicains et La République en marche demande de «renforcer l’arsenal pénal» contre «les militants antiglyphosate, véganes ou antichasse». Les propositions pourraient être inscrites dans la loi, une perspective qui inquiète fortement les militants écologistes ou antispécistes.

26 janvier : Pour un suivi de qualité des politiques régionales climat-énergie : quelques recommandations clés. (Réseau Action Climat)
Après avoir publié l’Observatoire des objectifs régionaux climat énergie, et alors que le projet de loi de la Convention Citoyenne pour le Climat propose de réviser les objectifs énergétiques régionaux, le Réseau Action Climat propose des recommandations concrètes pour faire un suivi de qualité des documents de planification régionaux.

26 janvier : En Europe les énergies renouvelables ont dépassé les fossiles en 2020 (Info Durable)
En 2020, la production électrique européenne a fait la part belle aux énergies renouvelables. Pour la première fois, leur capacité a dépassé celle des énergies fossiles.

25 janvier : L’éolienne à hydrogène qui pourrait tout changer (Korii)
Le 13 janvier, Siemens Gamesa et Siemens Energy ont annoncé un partenariat pour fabriquer une «éolienne à hydrogène». L’idée est d’intégrer un électrolyseur directement dans la turbine pour transformer l’énergie éolienne en hydrogène. L’électrolyseur sera placé à la base du mât et synchronisé avec l’activité de l’éolienne : une bonne idée ? une fausse piste ?

25 janvier : Échauffour. Le parc éolien est mis à l’arrêt par décision préfectorale (Le Réveil Normand)
À l’issue de la réunion de médiation organisée vendredi 22 janvier 2021 par la sous-préfète d’Argentan, la mise à l’arrêt du parc éolien d’Echauffour a été décidée. Une première !

24 janvier : Les investissements dans la transition énergétique atteignent de nouveaux sommets (Les Échos)
En 2020, plus de 500 milliards de dollars ont été investis dans les technologies de la transition énergétique dans le monde. L’Europe a capté une part significative de ces investissements, à la faveur de projets géants dans l’éolien en mer au Royaume-Uni et aux Pays-Bas et de l’essor des véhicules électriques et infrastructures de recharge.

24 janvier : Le quasi-monopole de la Chine sur le marché des terres rares et ses conséquences sur les relations commerciales et financières avec les États-Unis. (Haute École Gestion / Genève)
Les terres rares sont un ensemble de métaux qui permettent de produire des biens de haute technologies, smartphones, ordinateurs portables, voitures électriques et éoliennes. Leur production est très polluante et lourde de conséquence pour l’environnement.
La Chine premier producteur mondial de terres rares, devançe ainsi les États-Unis qui étaient le leader de ce marché. Deng Xiaoping le disait déjà en 1992 : « Les terres rares sont à la Chine ce que le pétrole est au Moyen Orient. »
Voir en particulier le chapitre 3.3 “Le leader du marché éolien”, pp. 29-32

23 janvier : Lettre ouverte de la FED aux parlementaires
L’éolien a coûté 2 milliards 300 millions d’euros aux français en 2020. “En votre qualité d’élus de la nation,  la FED vous demande de légiférer en urgence sur la fin des tarifs subventionnés  pour l’electricité éolienne qui sont la cause de cette hémorragie financière.”

22 janvier : Fin de l’enquête publique systématique dans la procédure d’autorisation environnementale (Actu Environnement)
Le principal décret d’application de la loi Asap qui simplifie les procédures en matière environnementale est finalisé. Il met un terme aux enquêtes publiques systématiques pour certains projets soumis à autorisation environnementale

22 janvier : Port-la-Nouvelle : les éoliennes off-shore pour l’horizon 2023 (La Dépêche)
Dès l’été 2022, les flotteurs, construits à Fos-sur-Mer par Eiffage métal, seront remorqués jusqu’à Port-La Nouvelle et les éoliennes alors assemblées sur ces mêmes flotteurs. 
Après de nombreuses années de concertations (plusieurs centaines de rencontres depuis 2015, comité de liaison créé le 20 juin 2017, réunions et enquêtes publiques au printemps 2019) le projet est maintenant, en passe d’aboutir.

22 janvier : Lot : le Parc naturel régional des Causses du Quercy prend position contre l’éolien (La Dépêche)
Sollicité à plusieurs reprises ces derniers mois quant à l’opportunité de développer des parcs éoliens sur le territoire, le parc naturel régional des Causses du Quercy, via son comité syndical réuni le 14 janvier, prend une position claire contre le développement de grands projets. Cette décision s’appuie sur différents documents, études et avis préexistants le schéma régional éolien d’Occitanie, la charte 2012-2027 du Parc, le plan climat et de transition écologique du Parc, l’avis du conseil scientifique et de prospective du Parc. Ceux-ci pointent, entre autres, le faible gisement éolien du territoire, l’impact des projets éoliens (qui plus est de grande hauteur) sur la qualité des paysages, le ciel nocturne et la biodiversité, et le faible retour économique des projets pour le territoire

22 janvier : Au conseil municipal d’Anglès (Tarn) (La Dépêche)
Le maire Alain Barthès a informé l’assemblée que la société Valorem va exploiter un parc d’éoliennes industrielles sur la commune de Saint-Amans-Valtoret, en limite de la commune d’Anglès. Le chantier doit débuter cette année. Les camions transportant les machines vont emprunter durant trois mois, à partir de février-mars 2022, la route départementale qui traverse le bourg pour arriver sur le site de construction. “Afin de prendre en considération les impacts sur l’économie locale et sur l’environnement de notre territoire, une convention sera établie prochainement. Soumise au vote du conseil municipal, elle déterminera les contributions économiques de la société Valorem.”

22 janvier : Baron (Gard) Une pétition pour l’arrêt du projet de parc éolien (Midi Libre)
Le collectif de lutte contre le projet de parc éolien à Baron s’est réuni, lundi 18 janvier au Mas de Clary. La pétition en cours a réuni 170 signatures parmi les habitants de Baron (Gard). Celle-ci dénonce “la mise en place d’un bail emphytéotique. La destruction de la forêt méditerranéenne, les champs éoliens..”.

La forêt de Taillard

21 janvier : Éoliennes industrielles en forêt de Taillard (Ardèche)
Ce magnifique espace boisé situé aux confins de l’Ardèche, la Loire et la Haute-Loire, est le type même d’environnement que nos politiques publiques prétendent aujourd’hui protéger: puits de carbone, biodiversité remarquable, réserve hydrologique, qualité paysagère, espace de ressourcement (sentiers de randonnée) etc.

Or la forêt de Taillard est depuis plus de dix ans la cible constante de divers projets d’éoliennes industrielles, pour un total d’une trentaine de machines. 
C’est la Total pour le parc naturel (Canard Enchaîné)

21 janvier : Smart Occitania : rendre le réseau intelligent en milieu rural (L’Energeek)
Pour accompagner la transition énergétique, le projet Smart Occitania a déployé, entre 2017 et 2020, plusieurs expérimentations pour rendre les réseaux électriques plus intelligents en milieu rural. Le projet s’intègre dans la volonté de l’Occitanie de devenir « la première région à énergie positive d’Europe ».

21 janvier : Non aux éoliennes industrielles sur le Serre de Gruas (Ardèche)
Nous, soussignés, refusons catégoriquement les projets d’implantation d’éoliennes industrielles sur les crêtes allant de Saint-Cierge-la Serre au col du Moulin à Vent et comprenant le Serre de Gruas et le Serre l’Église. Signez et faites signer cette pétition, soutenue par la FED (Fédération Environnement Durable)

21 janvier : Éolien : planifier pour réduire, voire inverser, les impacts sur la biodiversité (ActuEnvironnement)
À l’heure où la France reparle de planifier le développement de l’éolien, un document d’orientation de la Commission européenne souligne l’intérêt d’une planification stratégique de l’éolien et/ou des ENR pour préserver la biodiversité

20 janvier : Golfech : 250 personnes manifestent leurs inquiétudes sur le démantèlement d’EDF (Fr3 Occitanie)
Les associations régionales de préservation de l’environnement et de lutte contre le nucléaire se disent solidaires du mouvement, même si elles ne participent pas physiquement aux actions des salariés. “On les soutient dans la lutte contre “Hercule“, explique Philippe Cruzel, l’un des portes-parole régionaux de l’association Sortir du nucléaire.

20 janvier : Agriculture: plaintes contre quatre ministres pour « nuisances » d’un parc éolien (Mediapart AFP)
Une agricultrice de Loire-Atlantique a déposé plainte contre quatre ministres en raison des « nuisances » subies sur son élevage de vaches laitières et sur sa propre santé qu’elle impute à la proximité d’un parc éolien, a-t-on appris mercredi auprès de son avocat. (Voir l’article ICI)

19 janvier : Des habitants du Pilat et des associations anti-éoliennes sommés de payer 893.000 euros par Total Quadran (France Bleu Loire)
Vingt-neuf habitants du Pilat et trois associations anti-éoliennes sont assignés par la SAS Les Ailes de Taillard, dont fait partie l’entreprise Total Quadran, à payer 893.040 euros, pour “recours abusifs”. Leur avocat verse les premières pièces au dossier ce lundi au tribunal de Saint-Étienne.

19 janvier : Forêts françaises en crise : Analyse et propositions des ONG de conservation de la nature (WWF)
La politique forestière est une affaire de société. Il est donc impératif de partager entre les forestiers et la société un contrat social clair, afin de faire face ensemble aux crises climatiques à venir et à leur impact sur les territoires. Prendre en compte toute la diversité territoriale, l’attente et les inquiétudes fortes de la société sur l’avenir des forêts – y compris de la part des forestiers eux-mêmes – demande d’investir sans attendre et massivement dans une dynamique d’apprentissage collectif et un nouveau paradigme de la gestion des forêts

19 janvier : L’énergie solaire se développe au détriment des sols naturels (Reporterre)
Pour atteindre les objectifs de la transition énergétique, la superficie consacrée au photovoltaïque doit tripler, voire quadrupler. Mais la recherche du profit pousse les développeurs à privilégier les installations au sol, accentuant l’artificialisation des terres.

18 janvier : À quoi servent les aires protégées ? (1ère partie) (Mediapart blog)
La Stratégie nationale des aires protégées a été rendue public le 12 janvier. Avant d’y revenir, retour en deux parties sur l’habituelle « journée annuelle de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) », qui s’était tenue le 3 novembre dernier. « Les aires protégées, peuvent-elles sauver la biodiversité au XXIe siècle ? », se sont demandé une trentaine de spécialistes, à distance…

18 janvier : Éolien : le vent n’est pas et ne sera jamais rentable (Contrepoints)
Au départ, il y a plus de vingt ans, est née une fausse bonne idée : le vent est gratuit, et l’exploiter est le moyen le plus vertueux de produire de l’énergie. Cela fait partie des rêves écologistes, sympathiques au départ, avec un brin de poésie… mais qui tournent au vinaigre en face des réalités. Les subventions et les avantages initiaux donnés à la filière ne sont pas, en eux-mêmes, choquants. En effet, pour atteindre des coûts et des performances pérennes, toute activité a besoin d’expérience et d’effet d’échelle… Mais jusqu’à un certain point.

17 janvier : Éolien : la planification s’invite dans le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat (Localtis)
Répondant aux députés qui font remonter des tensions persistantes dans les territoires du fait d’un développement anarchique de l’éolien, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a indiqué ce 14 janvier que cet enjeu sera débattu lors de la discussion fin mars à l’Assemblée nationale du projet de loi traduisant des propositions de la Convention citoyenne pour le climat.

16 janvier : « L’intégration du paysage dans les politiques sectorielles » (Conseil de l’Europe)
Déclaration de Lausanne, adoptée le 20 octobre 2020. Les participants expriment le souhait qu’à l’occasion de la 4e Journée internationale du paysage du Conseil de l’Europe, la Déclaration de Lausanne sur « L’intégration du paysage dans les politiques sectorielles » soit portée à l’attention des acteurs du paysage, en tant que contribution à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’Assemblée générale des Nations Unies.

16 janvier : Lot, il fait arrêter le chantier d’installation de la fibre optique devant chez lui (La Dépêche)
Claude Antraygues, un habitant de Montcabrier, s’est posté lundi à 7 heures devant chez lui pour faire stopper le chantier d’installation de la fibre optique. Il ne veut pas voir devant sa maison ces poteaux, ” une horreur pour le paysage”.

15 janvier : Nous sommes tous des nimbystes : plaidoyer pour l’utilisation de la notion d’acceptabilité sociale (OpenEdition Journals)
L’arrivée sur un territoire d’une installation produisant des nuisances et risques (comme une centrale éolienne) provoque souvent l’opposition d’une partie de la population. On qualifie de syndrome Nimby (Not In My Back Yard) le refus des habitants de voir leur environnement immédiat perturbé. De nombreux chercheurs en sciences sociales préfèrent voir dans cette opposition habitante une résistance à une décision insuffisamment concertée et/ou trop favorable à la firme porteuse du projet. L’article ambitionne de montrer que le qualificatif de nimbyste peut être utilisé pour qualifier les habitants s’opposant au projet sans les stigmatiser.

15 janvier : Questions sur le développement des éoliennes sur le territoire (Assemblée nationale)
Débat parlementaire sur les conclusions du rapport de la commission d’enquête, lors de la séance publique du 14 janvier. Questions des députés et réponses de la ministre.

15 janvier : Éolien: le gouvernement veut accélérer, demande des cartographies aux préfets (Le Figaro)
Les préfets de région seront chargés de cartographier les zones propices à l’accueil de futurs parcs éoliens terrestres, a dit ce jeudi aux députés la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, affirmant la volonté gouvernementale d’accélérer le déploiement de cette énergie, sur terre comme en mer.

14 janvier : Saverdun. L’association HAE contre le projet éolien de Cintegabelle (La Dépêche)
L’association HAE (Hers Ariège Environnement) continue son combat contre le projet éolien sur Cintegabelle (Haute-Garonne), aux limites des communes de Gaillac-Toulza, Saint-Quirc, Lissac, Labatut, Cante, Saverdun, Caujac. Elle vient d’adresser officiellement, parlettre recommandée, un courrier aux préfets de la Haute-Garonne et de l’Ariège, aux maires des communes impactées : Auterive, Grazac, Puydaniel, Mauressac, La Grâce-Dieu, en plus de celle citée plus haut.

14 janvier : Malgré la crise sanitaire, Valeco continue de croître (France Bleu Hérault)
Les indicateurs de l’emploi ont beau être au rouge, la crise sanitaire ne ralentit pas la croissance de Valeco. En 2020, l’entreprise montpelliéraine a embauché 60 nouveaux salariés pour palier la hausse des commandes. Un rythme qui devrait se maintenir puisqu’une trentaine de recrutements sont à attendre en 2021.

© Vito (France)

13 janvier : Décarboner le bâtiment, “une solution pertinente pour atteindre la neutralité carbone” (Le Monde de l’Énergie)
RTE et l’ADEME ont réalisé en décembre une étude sur les scénarios possibles pour décarboner le chauffage dans le secteur du bâtiment à l’horizon 2035. Ils confirment que la rénovation des bâtiments couplée au développement des solutions de chauffage électrique efficaces est une solution pertinente pour réduire les émissions.

13 janvier : Transition énergétique : mission impossible (Contrepoints)
L’objectif de la transition énergétique est de multiplier par trois la puissance installée en éolien, et par cinq en solaire. Voyons ce que cela donne.

13 janvier : Hausse des tarifs d’électricité : la Covid-19 a bon dos (Contrepoints)
Notre facture d’électricité augmente avec le soutien financier inconditionnel des gouvernements successifs aux énergies renouvelables depuis 10 ans. Et c’était prévisible depuis 10 ans.

13 janvier : Un black-out a été évité de justesse en Europe le 8 janvier (Transitions & Énergies)
Une baisse brutale de tension sur le réseau électrique européen interconnecté, aujourd’hui encore inexpliquée, a nécessité vendredi 8 janvier en début d’après-midi des mesures d’urgence pour éviter un black-out (une coupure de courant généralisée). Cet incident illustre la fragilité grandissante des réseaux électriques. Ils sont aujourd’hui inadaptés à des productions renouvelables toujours plus importantes qui sont intermittentes et aléatoires.

12 janvier : Les “ terres rares ”, au coeur des conflits économico-politiques de demain (HAL Archives vertes)
Les terres rares, essentielles au développement des technologies modernes dont les éoliennes, présentent des qualités naturelles exceptionnelles pour produire les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Mais ce métaux rares présentent trois inconvénients : disponibles ou répertoriés en quantité limitée au regard de la demande potentielle; ils sont donc supposés rapidement épuisables ; ensuite leur extraction est à la fois onéreuse et très polluante. Enfin, la plupart de ces métaux sont mal répartis dans le monde, au grand avantage actuel de la Chine.

12 janvier : Emploi, mobilités, énergies… : Les Pyrénées prennent leur destin en main (Dis Leur)
En pleine crise du covid-19, « la montagne rencontre les envies de notre époque… » : les acteurs du massif des Pyrénées, à travers le Comité de massif, s’apprêtent à valider le 28 janvier une stratégie de développement audacieuse. Ses quelque 500 000 habitants sont à la croisée des chemins…

12 janvier : La France se dote d’un ronflant Conseil national de l’hydrogène (Transitions et Énergies)
Le gouvernement vient de créer un Conseil national de l’hydrogène qui illustre son revirement spectaculaire sur cette forme d’énergie. Ce Conseil est parrainé par pas moins de quatre ministères et le Conseil national de l’industrie. Il associe également Régions de France et une quinzaine de groupes industriels. Il faut espérer que ce Conseil contribue utilement à créer une filière d’hydrogène vert ou décarboné. Il s’agit aujourd’hui du seul carburant de substitution à l’essence, au gaz naturel et au diesel dans de nombreux domaines d’activité.

12 janvier : Quand des centrales solaires contribuent à déboiser le sud de la France (Bastamag)
Raser des forêts pour y installer des parcs photovoltaïques, c’est un des paradoxes de la transition énergétique à l’œuvre. Enquête dans les départements ruraux du sud de la France, dont les terres boisées sont ciblées par des industriels.

10 janvier :Aude, un territoire déjà pionnier de l’éolien et prêt à augmenter la mise (L’Indépendant)
L’ancienneté des parcs et l’évolution des conditions tarifaires d’achat de l’électricité mènent à un vaste mouvement de refonte de l’existant, avec des gains de puissance en vue. Une tendance encouragée par les collectivités qui soutiennent les énergies renouvelables. Mais avec la question environnementale soulevée par les associations de riverains et de défense de la biodiversité.
Aude / Eolien : en Montagne Noire, RES joue sur plusieurs tableaux
Le développeur de parc RES a déjà lancé les projets pour agrandir l’existant et implanter des machines nouvelles générations. Les associations – en particulier Vent Mauvais – veillent.
Aude / Eolien : la ligue de protection des oiseaux attend toujours un “vrai schéma
La Ligue de protection des oiseaux plaide pour un développement raisonné intégrant réellement le monumental enjeu de l’avifaune.

9 janvier : Luminus va étudier les vols d’oiseaux près de certaines éoliennes (SudInfo)
Luminus va installer dans le port de Gand (Belgique) un système radar qui permettra d’étudier les vols d’oiseaux à proximité d’éoliennes.

9 janvier : Sauvegarde Environnement Lotois met son grain de sable dans le projet éolien (La Dépêche)
Depuis l’été dernier, l’association SEL (Sauvegarde Environnement Lotois) se mobilise contre le projet de parc éolien envisagé sur le secteur de Quissac où un mât d’étude doit prochainement être érigé. Ces opposants s’inquiètent de l’avancée du dossier.

9 janvier : Le parc éolien de Puissalicon ne verra pas le jour, le préfet dit non (France Bleu)
Belle victoire ! Le projet de parc éolien à Puissalicon (Hérault), avec une trentaine de mâts, ne se fera pas. Le préfet a suivi l’avis du commissaire enquêteur et a dit non. De nombreux habitants et élus s’étaient mobilisés contre ce projet.

8 janvier : L’utopie du « tout-renouvelable-intermittent » (Contrepoints)
Aujourd’hui, le catastrophisme climatique promu par l’écologisme influence, voire dirige, les politiques énergétiques dans une partie du monde. Dans son livre L’utopie hydrogène, le professeur Samuel Furfari montre l’inanité d’une politique européenne qui poursuivrait le but utopique d’une fourniture exclusive d’énergie en 2050 par les énergies renouvelables intermittentes éolienne et photovoltaïque.

8 janvier : Neuf mille éoliennes en panne. Le gestionnaire du réseau électrique demande aux ménages de se rationner (Communiqué FED)
Le gestionnaire du réseau électrique (RTE) vient d’annoncer qu’il prévoit une forte hausse de la consommation d’électricité en raison de la vague de froid attendue vendredi 8 janvier et conseille, pour « éviter tout risque de coupure », de réduire sa consommation.

8 janvier :Le barrage chinois des Trois Gorges bat le record de production électrique (Transitions et Énergies)
Le plus grand barrage du monde situé en Chine sur le fleuve Yangzi Jiang a battu en 2020 le record mondial de production électrique pour une installation de ce type. Avec 111.795 GWh, cela a représenté près du tiers de la production du parc nucléaire français. L’hydraulique est de loin la première source d’électricité renouvelable dans le monde.

7 janvier : Vers une politique du climat réaliste et efficace (FERDI)
Le travail présenté dans cet ouvrage fait partie du programme Environnement, climat, développement de la Ferdi (Fondation pour les Études et Recherches sur le Développement International). Quelques thèmes abordés : * Implications des données scientifiques relatives au climat pour les négociateurs — Stocker * Après l’échec des mécanismes top down : le rôle d’une gouvernance expérimentale du climat. * Rôle des énergies renouvelables dans la décarbonisation. * Aspects macroéconomiques de la politique climatique : investissements et flux financiers

6 janvier : Le stockage au service de l’équilibre des réseaux électriques (Le Monde de l’Énergie) En particulier dans les zones insulaires non interconnectées, les systèmes de batteries pilotés par le gestionnaire de réseau électrique permettent d’assurer efficacement l’équilibrage du réseau soumis à l’intermittence du renouvelable

6 janvier : 2021: renouvelables et ressources énergétiques distribuées sur le devant de la scène (Le Monde de l’Énergie)
Dans le secteur de l’énergie, des services énergétiques fournis aux populations et des ressources, un net progrès est perceptible aussi bien chez les acteurs agiles que chez des acteurs plus conservateurs. Au menu, plus de transparence, plus d’audits, une collaboration basée sur les données.

6 janvier : Solutions Fondées sur la Nature : des outils pour agir localement (FNE)
Urbanisation, exploitation intensive des ressources naturelles, changement climatique, disparition de la biodiversité : France Nature Environnement l’affirme : des solutions concrètes et efficaces existent. Elles sont basées sur la nature, partout et au plus près de chacun.e, dans tous les territoires. Au travers d’une série de documents pratiques, FNE invite l’État et les élu.e.s à se saisir de ces solutions pour agir en faveur de territoires vivants.

5 janvier : L’installation d’éoliennes dans votre voisinage peut être considérée comme un trouble normal. (Boursier l’Argent & Vous)
L’installation d’un parc éolien à proximité de votre habitation peut-elle donner droit à une indemnisation pour la perte de valeur liée au trouble paysager de ces éoliennes ? Non, a répondu en substance la Cour d’appel dans une affaire de ce type, confirmée ensuite dans sa décision par la Cour de cassation en septembre 2020.

4 janvier : Haliade-X, l’éolienne géante qui va tout bouleverser (Korii)
La course au gigantisme ne s’arrête pas… pour le meilleur et pour le pire !

Deux éoliennes de Tinglot (province de Liège) taguées. Bonne idée, non ?

3 janvier : Alès L’Agglo publie son 2e atlas de la biodiversité (Midi Libre) Le service communication d’Alès Agglomération a fait connaître la parution d’un deuxième atlas de la biodiversité, huit ans après le premier. Il a notamment pour objectif d’éclairer les lecteurs sur les milieux naturels et les espèces associées constituant les paysages de notre territoire.

2 janvier : France : Les énergies renouvelables dans l’approvisionnement énergétique, perspectives et enjeux (Mines Revue des Ingénieurs)
La Revue des ingénieurs des Mines a sélectionné pour ce dossier six articles consacrés aux principales énergies renouvelables : énergie tirée de la biomasse, carburants d’origine végétale, énergie hydraulique, énergie géothermique, énergie éolienne et énergie solaire photovoltaïque.

1° janvier : Les nouveaux rivaux des majors du pétrole (Le Monde)
L’année 2020 a conforté les champions des énergies renouvelables qui misent sur le développement de l’éolien et du solaire. Plusieurs analystes évoquent l’émergence de “majors” du renouvelable, l’italien Enel, l’espagnol Iberdrola, l’américain NextEra, le danois Orsted, le portugais EDPR, l’allemand RWE.

31 décembre : Occitanie. En 2021, la Région prévoit 125 M€ pour la biodiversité (Actu Metropolitain)
Carole Delga a présenté le budget 2021 de la Région Occitanie qui veut agir sur les enjeux environnementaux et climatiques. Deux grandes priorités : l’énergie et la biodiversité

31 décembre : Lot : la municipalité de Quissac lance une consultation citoyenne sur un projet éolien (ActuLot)
Suite à la demande de la société Éléments de mener un projet éolien sur la commune, la municipalité de Quissac lance une consultation citoyenne jusqu’au 15 janvier 2021.

31 décembre :Golfe du Lion et Barcarès : la ferme pilote des éoliennes flottantes avance (L’Indépendant)
Le projet de trois éoliennes au large du Barcarès franchit une nouvelle étape : l’obtention des autorisations administratives. EFGL et RTE (Réseau de transport d’électricité) précisent le planning de mise en service et de son raccordement.

30 décembre : Aignes (Haute Garonne) : Vents Contraires en lutte contre les éoliennes (La Dépêche)
Pour faire face à un projet d’implantation d’éoliennes industrielles des habitants de Aignes (Haute Garonne) ont créé une association “Vents Contraires” dont l’objet principal est de “protéger la nature et l’environnement, et prévenir les dommages écologiques, technologiques et sanitaires, notamment ceux liés au déploiement des Énergies Renouvelables enr ” (Voir le texte de leur publication au JOAFE du 31 octobre 2020.

30 décembre : Montpellier : pour protéger les arbres, le tribunal suspend le permis de construire (France3 Occitanie)
C’est une petite victoire pour le collectif “Non au béton” opposé à un promoteur peu soucieux des arbres rue de Fontcarrade. Le tribunal administratif de Montpellier exige que le constructeur dépose un permis de construire rectificatif tenant un compte exact des arbres des parcelles

30 décembre : Biodiversité : l’inquiétante dégradation des grands sites humides (Les Échos)
Plus de 40 % de ces écosystèmes à la frontière des milieux terrestres et aquatiques se sont dégradés en dix ans en France, selon une étude du ministère de la Transition écologique. A peine un site sur dix est en meilleur état.

29 décembre : Les dégâts de l’éolien et du solaire : les coûts d’acheminement de l’électricité (Contrepoints)
Multiplier les sources de production et consommation de l’électricité, c’est tirer des câbles de cuivre et d’aluminium. Pas très écologique, et ruineux.

28 décembre : Pandémie : “lien intime” entre la santé des Hommes, des animaux et de la planète, selon l’OMS (InfoDurable)
Pour le directeur général de l’OMS, la santé des Hommes, la protection animale et le réchauffement climatique sont étroitement liés et il est urgent de s’en préoccuper pour s’éviter d’autres crises sanitaires. 

27 décembre : Un projet de parc solaire compte détruire mille hectares de forêt en Gironde (Reporterre)
Un gigantesque projet de parc solaire de 1.000 hectares pourrait bientôt voir le jour dans la commune de Saucats, en Gironde. Les entreprises Engie et Neoen envisagent de développer dans la forêt une plateforme de panneaux photovoltaïques, ainsi qu’une unité de production «d’hydrogène vert», un stockage de batterie et une production agricole. Coût estimé du projet, baptisé Horizéo : un milliard d’euros.

26 décembre : Il est temps de définir une norme internationale pour le démantèlement des éoliennes (Révolution Énergétique)
La fédération européenne de l’énergie éolienne, WindEurope, a tenu sa deuxième édition du Séminaire EoLIS (End-of-Life Issues and Strategies). A cette occasion, Wind Europe a présenté son Guide Industriel pour le démantèlement et la mise hors service des éoliennes onshore

26 décembre : La SAS Solairewatt Lodévois met l’énergie citoyenne en action (Midi Libre)
La société a été créée pour porter un projet photovoltaïque citoyen sur une partie des toitures des bâtiments de la friche industrielle textile des Moulinages, au sud de la ville.

24 décembre : « Inscrire la préservation de la biodiversité dans la Constitution est discutable » (Le Monde)
Alors qu’Emmanuel Macron s’est engagé à organiser un référendum pour intégrer la protection de l’environnement à l’article premier de la Constitution, le professeur de géographie Laurent Simon estime, dans une tribune au « Monde, la mesure irréaliste voire dangereuse. (Lire l’article en PDF)

24 décembre : «Ne sous-estimons pas les dégâts écologiques qu’engendreront l’installation de 15.000 nouvelles éoliennes» (FigaroVox)
 Plus de 15.000 éoliennes terrestres devraient être installées dans l’hexagone d’ici 2035, rappelle Jean-Louis Butré, membre du groupe d’experts «Energie et vérité» cela représente, entre autres, 15 mille tonnes par an d’huile de vidange dont une partie s’écoulera dans les sols, polluant durablement les nappes phréatiques.

Une éolienne … aux Glénans … écolo-compatible ?

23 décembre : Entre illusions et scepticisme, quel rôle pour l’hydrogène dans la mobilité décarbonée ? (Le Monde de l’Énergie)
L’engouement pour l’hydrogène ne se dément pas ces derniers mois, c’est un euphémisme. Alors que déjà depuis 2 ans, l’intérêt pour cette molécule versatile grandissait fortement, les annonces récentes des gouvernements et autres acteurs industriels se sont multipliées comme jamais.

23 décembre : Perpignan, polémique autour du projet de centrale photo-voltaïque géante (FR3 Occitanie)
L’implantation est prévue au nord de Perpignan. Le groupe Total veut exploiter quelques 5000 panneaux solaires sur 5 hectares. L’enquête d’utilité publique va  s’achever avec une forte opposition du mas viticole voisin et la réticence des politiques. Au préfet des Pyrénées-Orientales de trancher

23 décembre : Les énergies renouvelables ne sont pas naturellement durables (Futura Planète)
Une transition énergétique des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables peut atténuer le réchauffement climatique. Mais elle peut, dans le même temps, nuire à notre capacité à atteindre les objectifs d’un développement durable. Pour éviter cet écueil, des chercheurs proposent de travailler dès à présent à une transition durable vers les énergies renouvelables.
Sur le site de Futura Planète, quelques articles intéressants :
Les énergies renouvelables ont-elles un impact sur la biodiversité ?
Pollution de l’air : les énergies renouvelables auraient un énorme potentiel pour notre santé
Énergie renouvelable : tour d’horizon

22 décembre : Financez l’acquisition d’une grotte en Ariège, participez à la sauvegarde de chauves-souris protégées (FR3 Occitanie)
En Ariège, une poignée de grottes abritent entre 10 et 20% des effectifs nationaux d’espèces de chauves-souris dont la grotte de l’Espiougue. Dans le but de préserver des espèces menacées, une association a lancé un financement participatif pour acquérir cette grotte.

22 décembre : Vent de colère contre l’essor des éoliennes (Le Figaro)
Le cap fixé par le gouvernement suppose de construire 6500 mâts supplémentaires. Pour affaiblir les contestations, la majorité a raccourci les procédures de recours. ICI : Pour lire l’article en PDF.

22 décembre : Le marché mondial de Composants d’éoliennes (2020) assistera à une croissance énorme d’ici 2026 | Enercon, Hitachi, Clipper Windpower, Siemens, PacWind (Journal l’Action Régionale)
Une étude détaillée s’est accumulée pour offrir les dernières informations sur les caractéristiques aiguës de l’Épidémie COVID-19 – Commerce de détail et marché Composants d’éoliennes. Le rapport contient différentes prévisions de marché liées à la taille du marché, aux revenus, à la production, au TCAC, à la consommation, à la marge brute, au prix et à d’autres facteurs importants. 

21 décembre : Écologie: le paysage, grand oublié de la transition (Mediapart)
Un écosystème est un réseau de relations sociales entre les espèces, le paysage le met en réseau avec les hommes et les femmes. Il est une constitution purement humaine, le reflet d’une appropriation, c’est-à-dire d’une culture.

20 décembre : Éoliennes : l’hélice qui cache la forêt (Atlantico)
Un extrait d’un ouvrage de Jean-Paul Oury qui contient en page 2 l’intéressant témoignage de Carole Joly.

19 décembre : L’illusion de l’énergie verte – La face cachée des énergies vertes ARTE

18 décembre : Agrivoltaïsme : un cadre est nécessaire pour éviter les atteintes au foncier agricole (Actu Environnement)
Pour atteindre les objectifs de déploiement du photovoltaïque de la PPE, la filière doit trouver du foncier. L’agrivoltaïsme est une piste qui promet de conjuguer productions agricole et électrique. Mais le monde agricole demande des garde-fous.

17 décembre : La Nouvelle République consacre plusieurs articles à l’éolien industriel.

17 décembre : Dourgne et Massaguel, une nouvelle étape dans l’implantation de 7 éoliennes (Journal d’Ici)
Le dernier conseil municipal de Dourgne a validé la convention avec VSB Énergies Nouvelles porteuse du projet éolien de Vialette sur les communes de Dourgne et Massaguel.

16 décembre : Le Lot veut devenir un Département à énergies positives (DEpos) d’ici 2050 (La Dépêche)
Guichet unique pour les particuliers, charte des énergies renouvelables, le Département met le cap sur 2050 en fixant les grandes orientations stratégiques énergétiques.

16 décembre : Projet éolien à Murat-sur-Vèbre : ultime ligne droite avant travaux (La Dépêche)
Le projet éolien Le Cayrol est situé sur le territoire de la communauté de communes Monts de Lacaune et Montagne du Haut-Languedoc, dans le PNR du Haut-Languedoc. Le projet s’inscrit dans une zone accueillant déjà plusieurs centrales éoliennes. L’enquête publique se poursuit jusqu’au 22 décembre à 17h. (voir aussi article sur le site TNE)

TGI Montpellier 15 décembre Crédit photo MVM

15 décembre : Dans l’Hérault, un vent de fronde contre les éoliennes (Le Figaro)
Sept mâts de 93 mètres de haut continuent à fonctionner, malgré des décisions de justice s’y opposant. Un combat de plus de 15 ans. (Voir l’article au format PDF)

15 décembre : Carte des luttes : des contestations locales toujours plus vives (Reporterre)
À l’échelle locale, les luttes contre les projets imposés se multiplient. Depuis un an, leur nombre a doublé. Nous présentons aujourd’hui une mise à jour de notre carte, avec une nouveauté : celle des victoires, peu nombreuses mais qui démontrent qu’organisation et détermination peuvent faire obstacle au bétonnage.

14 décembre : Lunas : un collectif demande la démolition d’éoliennes dont le permis de construire a été annulé (Fr3 Occitanie)
A Bernagues, un lieu-dit rattaché à la commune de Lunas, dans l’Hérault, sept éoliennes sont au cœur d’un imbroglio judiciaire depuis leur construction en 2016. Malgré plusieurs annulations du permis de construire, elles continuent de tourner. (voir aussi article sur le site TNE)

13 décembre : Le port de Port-la-Nouvelle s’ouvre à des actionnaires privés (Touléco)
Le port audois sera géré à partir de mai par une Semop, une première nationale pour un port de commerce. Les actionnaires privés y sont majoritaires (51%). Parmi eux, deux grands acteurs belges, Deme Concessions et Euroports Group BV. (voir aussi article sur le site TNE)

13 décembre : Le pic de consommation électrique ne sera assuré ni par l’éolien ni par le solaire (Mediapart)
Y aura-t-il de l’électricité pour tout le monde cet hiver ? L’approche des premières vagues de froid a relancé le débat sur les risques de coupures électriques. « Peut-être » a dit le gouvernement ; « ça dépendra du temps » a précisé EDF ; « on vous avait prévenus » a conclu RTE, gestionnaire du réseau.

12 décembre : Éolien flottant en Occitanie : quelle préfiguration industrielle pour quelles entreprises ? (La Tribune Occitanie Montpellier)
Le salon Energaïa a fait le point, le 10 décembre, sur la dynamique de la filière naissante de l’éolien flottant sur la façade méditerranéenne en Occitanie. Outre les deux fermes-pilotes à venir dans l’Aude, tous les regards sont tournés vers le port de Port-la-Nouvelle et la structuration de la filière et du bassin d’emplois autour de cette nouvelle filière industrielle. Point d’étape

11 décembre : Éolien flottant : le premier parc validé entre l’Aude et les Pyrénées-Orientales (Midi Libre)
Sur les trois projets de parcs pilotes en Méditerranée, celui d’EFGL (Éolien Flottant du Golfe du Lion) porté par Ocean Winds (Engie et EDP Renewable) et la banque des territoires décroche l’obtention définitives des autorisations administratives de construction.

11 décembre : La création de parcs naturels, une gestion raisonnable de la biodiversité ? (Mediapart)
Le constat persistant depuis 50 ans, de la dégradation de notre environnement, conduit les autorités nationales et internationales à créer des zones dites « protégées » dont les principales, par leur extension, sont les parcs naturels nationaux. Protéger la nature en sacrifiant les savoirs faires ancestraux et ceux qui les détiennent, est-ce une bonne solution ?

Sivens septembre 2014 (photo Remy Gabalda AFP)

11 décembre : Sivens : l’État condamné, retour sur dix ans de manquements (Reporterre)
Les «carences fautives» de l’État ont été reconnues le 8 décembre par le tribunal administratif de Toulouse dans le dossier Sivens. Si la mobilisation des opposants avait conduit à la suspension du projet initial, en 2014, après la mort de Rémi Fraisse, ce projet aurait pu être abandonné ou repensé bien plus tôt. À dix reprises.

10 décembre : Plan de bataille du gouvernement pour apaiser la fronde face aux projets éoliens (Les Échos)
Le ministère des Armées doit travailler à libérer des espaces soumis à des contraintes radars, afin d’accélérer le développement de l’éolien. Toutefois, pour limiter les « sentiments de saturation » de certaines régions, l’Etat veut mettre en place un seuil maximal d’éoliennes au-delà duquel la présence de ces mâts serait régulée

10 décembre : La région Occitanie va construire un campus de recherche sur l’avion à hydrogène (Les Échos)
En partenariat avec Toulouse Métropole, le conseil régional va créer un campus de recherche technologique sur l’avion à hydrogène, sur l’aéroport de Francazal. Il comprendra l’actuelle plateforme de recherche sur l’hydrogène, qui sera élargie à 150 chercheurs, et sera doté de bancs d’essais et des activités de R&D d’Airbus, Safran, Liebherr et Vitesco Technologies, entre autres.

Le Sambrès crédit photo DB

9 décembre : Des éoliennes de seconde génération prévues dans l’avenir pour le parc de la Montagne Noire. (La Dépêche).
Un parc parfois vieillissant, le renouvellement des éoliennes est aujourd’hui à l’ordre du jour. Les défenseurs de l’environnement s’opposent aux promoteurs éoliens qui d’après eux sous le couvert d’une énergie renouvelable, pensent essentiellement au profit réalisé.

9 décembre : Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) : l’engrenage (Le Monde de l’Énergie)
Quels sont les enjeux qui se cachent derrière la Programmation pluriannuelle de l’énergie ? 

7 décembre : Perpignan, levée de boucliers contre un projet de centrale solaire jouxtant un domaine viticole (L’Indépendant)
Vignerons, riverains, défenseurs de l’environnement, municipalité… Le projet de centrale photovoltaïque de 4,8 hectares (près de 5000 panneaux !) que l’entreprise Quadran, propriété du groupe Total, souhaite réaliser en périphérie nord de Perpignan, juste à côté du domaine viticole Rière-Cadène, fédère une opposition inédite. 

6 décembre : Paradoxe éolien : plus il y a d’éoliennes moins il y a d’électricité (Contrepoints)
La fragilité extrême de la production française d’électricité va conduire inexorablement à un programme de restrictions et de rationnement, par Jean-Louis Butré et Michel Faure.

5 décembre : Dans le Lot, le solaire citoyen, ça marche! (Reporterre)
Dans le Lot, l’électricité solaire est produite par une coopérative citoyenne. Portée par le désir d’autonomie et de limiter les conséquences environnementales de sa production, Céléwatt a séduit près de 500 sociétaires. Et les projets se multiplient.

4 décembre : Des députés veulent faire cesser le développement « à marche forcée » des parcs éoliens (Le Moniteur)
Une proposition de loi émanant du groupe Les Républicains (LR) « visant à raisonner le développement de l’éolien » est discutée en séance à l’Assemblée nationale à compter de ce jour, 3 décembre.

4 décembre : Le projet éolien flottant du Golfe du Lion sera mis en service en 2023 (Environnement Magazine)
Les trois éoliennes flottantes au large de Leucate (Aude) et Le Barcarès (Pyrénées-Orientales) devraient être mises en service courant 2023. Les maîtres d’ouvrage projet, LEFGL et RTE, ont précisé son calendrier. 

Gilbert Dargegen (Avenir d’Alet)

4 décembre : Bataille de l’eau en Pays cathare (Mediapart)
À Alet-les-Bains, dans la vallée de l’Aude, « pro » et « anti » se déchirent depuis des années autour d’un projet d’embouteillage des eaux réputées pour leurs qualités exceptionnelles. La future usine fait espérer des retombées économiques importantes, mais le porteur du projet, un investisseur belge inconnu, a un passé judiciaire chargé.

3 décembre : “Le modèle éolien français basé sur des aides d’Etat n’est pas durable” (Le Monde)
L’investisseur Serge Savasta affirme, dans une tribune au « Monde », que la production d’énergie éolienne ne peut être rentable que si les parcs atteignent une taille critique, au final moins préjudiciable à l’environnement que la multiplication de petits équipements.

3 décembre : Énergie : à quoi servent les centrales à charbon, qui vont disparaître ? (RTL)
Les dernières centrales à charbon de France n’ont pas dit leur dernier mot, même si la loi de transition énergétique prévoit la fermeture de ces centrales en 2022. Ces centrales sont celles qui émettent le plus de CO2 pour produire de l’électricité, mais en septembre et en octobre, nous avons encore eu besoin d’elles pour faire face à la demande en électricité, lorsque le nucléaire et les énergies renouvelables ne suffisaient pas.

2 décembre : Comment mieux protéger les oiseaux des éoliennes ? (National Geographic)
Les rapaces sont régulièrement victimes des éoliennes. Diverses études sont en cours pour mieux comprendre et limiter cette mortalité.

2 décembre : Les méthaniseurs en veulent toujours plus (Les eaux glacées)
Sous couvert de « transition » et d’énergie « verte », l’une des plus épouvantable calamité de la période ne cesse de développer des métastases déjà incontrôlables. Dernier épisode en date le lobbying effréné de la « bande à méthane » pour contraindre le gouvernement à rétablir un tarif d’achat qui leur est scandaleusement favorable.

2 décembre : Montpellier: l’extension de l’aéroport dans le collimateur des ONG (Journal de l’Environnement)
Alors que les avions sont cloués au sol et que les prédictions de reprises du trafic sont loin d’être encourageantes, tous les projets d’extension d’aéroports prennent du plomb dans l’aile. Tous sauf un. Celui de Montpellier..

1° décembre : Conseil municipal de Montech : toujours non aux éoliennes (La Dépêche)
Point ayant porté à discussion : la demande de servitude de l’entreprise Garonne et Canal Énergies pour une durée de vingt ans concernant le passage pour les véhicules, câbles et matériels devant servir à la construction des éoliennes, moyennant une redevance de 15 000 € par an.
À la fin des débats, le maire a proposé de voter à bulletin secret. Le vote a donné 11 pour, 16 contre et 2 abstentions.

1° décembre : Agnès Langevine suspendue d’EELV : “Je suis abasourdie” (L’indépendant)
Les Verts Occitanie ont choisi de se passer de leur élue la plus connue : Agnès Langevine, vice-présidente de la Région en charge de la Transition écologique, ex-candidate à Perpignan, qui porte la parole écolo en région depuis des lustres. 

30 novembre : Ariège, le projet de méthanisation inquiète une partie des citoyens à Loubens (La Dépêche)
Dernièrement une réunion d’information et de présentation d’un projet de méthanisation porté par un agriculteur de la commune s’est tenue à la mairie.

30 Novembre : Bercy taille à la hache dans l’Office National des Forêts (Libération)
Le ministère des Finances veut imposer à l’Office national des forêts la filialisation des missions d’intérêt général et le transfert à la sous-traitance de leurs travaux forestiers. Ce qui induirait la suppression de plus de 600 emplois et une fragilisation de la protection environnementale. Avant le démantèlement de ce service public ?

29 novembre : «La France a bradé son industrie électrique à l’Allemagne» (Le Figaro)
Les possibles coupures de courant d’énergie sont la conséquence du fait que nous avons pris la décisions de délaisser le secteur nucléaire, analyse Jean-Louis Butré. Selon le membre du groupe d’experts «Énergie et Vérité», l’éolien et les énergies renouvelables sont bien moins fiables en comparaison.

29 novembre : Agro-écologie : L’expérience unique du domaine du Petit Saint-Jean (Dis-Leur)
Du vin, des cultures agro-forestières, de l’élevage, du pâturage… Ce domaine exceptionnel, 100 % bio, qui s’étire sur 101 hectares dans le Gard, est une vitrine d’une agriculture qui s’inspire de la nature et la respecte. Et résiliente, résistant notamment au réchauffement climatique.

28 novembre : Éoliennes, les six exigences ACBFC face aux “mastodontes d’acier” ! (Mediapart)
L’Association Collectif Bourgogne Franche-Comté est un collectif regroupe des associations actives dans la défense de l’environnement, du patrimoine, du paysage et des habitants de Bourgogne et de Franche-Comté et qui ont décidé de s’unir afin de lutter ensemble contre « le développement anarchique des aérogénérateurs », c’est-à-dire des éoliennes.

28 novembre : Éoliennes , le vent du mensonge, un documentaire du Belge Pascal Yernaux (Mediapart)
Le vent souffle sur les côtes du Tréport. Ce vent qui vient de la mer est teinté de colère. Mais selon Pascal Yernaux, réalisateur belge, c’est aussi « le vent du mensonge », titre du documentaire fiction qu’il a tourné sur les côtes normandes et picardes. Protestations menées par les pêcheurs contre le projet de parc éolien au large du Tréport et de Dieppe, Yernaux s’intéresse aux « méprisés ».

28 novembre : Le projet de paysage, une approche non techniciste de la transition ? (Métropolitiques)
Comment le projet de paysage peut-il orienter les pratiques d’aménagement de l’espace ? Dans L’Archipel des métamorphoses, Bertrand Folléa propose un modèle théorique fondé sur l’idée de transition, qui néglige, selon Denis Delbaere, la complexité des expériences professionnelles des paysagistes.

Hérault - Un Atlas de la Biodiversité Communale en garrigues

27 novembre : Hérault – Un Atlas de la Biodiversité Communale en garrigues (Occitanie Tribune)
Les communes de Villeveyrac, Poussan et Montbazin ont été sélectionnées par l’Office français de la biodiversité pour réaliser avec leurs citoyen·ne·s l’inventaire de leur patrimoine naturel.
Avec le réseau CPIE Bassin de Thau, la LPO apportera son appui aux collectivités et leurs administrés pour découvrir, dénombrer, partager et mieux protéger cette biodiversité notamment via son expertise et ses outils numériques d’inventaires participatifs.

26 novembre : Exclusif — Le projet fou de Bruxelles pour démanteler EDF (Reporterre)
La Commission européenne, selon un document obtenu par Reporterre, entend imposer à l’État français la désintégration du groupe EDF au nom du respect des règles de la concurrence. La «réforme» de Bruxelles va encore plus loin que le projet gouvernemental Hercule, qui veut démembrer EDF.

26 novembre : Les éoliennes, symbole fort de l’écologie, sont-elles si vertes que cela ? (RTBF)
Nous aurait-on pris pour des oiseaux à la grise robe en érigeant l’éolienne en symbole de l’écologie ?

26 novembre : L’éolien allemand n’enchérit plus contre le solaire (Greenunivers)
Les projets solaires ont une nouvelle fois remporté l’intégralité de l’appel d’offres organisé en Allemagne faisant se concurrencer éolien et PV. Un résultat logique puisque sur cette compétition, aucun promoteur éolien n’a déposé le moindre dossier. Les deux énergies poursuivent leur tendance inverse outre-Rhin.

25 novembre : Arriver au prix carbone Européen (Mediapart)
28 prix Nobel, la directrice du FMI, le Haut conseil du Climat conseillent tous un prix carbone. Mais à quoi pourrait ressembler un prix carbone à l’échelle de l’Europe?

25 novembre : « L’hydroélectricité va jouer un rôle majeur dans l’avenir » (Le Monde de l’Énergie)
Quand on parle énergies renouvelables, on pense d’abord éolien et solaire. Pourquoi l’hydroélectricité est-elle peu présente dans le débat ?

24 novembre : La vague de l’éolien en mer renverse la transition énergétique (Le Monde)
Si l’éolien offshore ne représente qu’une faible partie de la production, la croissance de ce secteur-clé de la transition énergétique attire tous les industriels. En retard, la France commence à structurer son industrie.

24 novembre : Tarn. Découverte de cadavres de rapaces protégés au pied des éoliennes, la LPO porte plainte (Actu Occitanie)
Les morts de rapaces de trop pour la Ligue de protection des oiseaux et France nature environnement. Les associations portent plainte contre deux parcs éoliens dans le Tarn.

20 Novembre : « Le Green New Deal va définir des trajectoires d’avenir pour nos industries » (Journal des entreprises Occitanie)
Entretien avec Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie en charge du Développement économique
Depuis le début de la crise sanitaire, la Région Occitanie a mobilisé plus de 580 millions d’euros pour soutenir dans l’urgence le tissu économique local. Une nouvelle phase vient de s’ouvrir avec l’adoption du Green New Deal, qui doit favoriser l’émergence de nouveaux modèles économiques sur le territoire. Explications.

19 novembre : Forêt d’éoliennes dans la Montagne (Journal d’Ici)
L’enquête publique portant sur le projet éolien du Cayrol a démarré lundi 16 novembre pour s’achever le 23 décembre. Elle provoque la colère des opposants.