Revue de presse

19 novembre : E. Macron un incendiaire climatique criminel, sans vision ni courage (Mediapart blog Thilo Hane)
Personne ne coupe les ailes à la filière éolienne marine si ce n’est le gouvernement lui-même avec son absence d’anticipation et d’adaptabilité.

16 novembre : Eoliennes : Olivier Marleix (LR) veut réintroduire le droit de véto des maires (Public Sénat)
Olivier Marleix est revenu sur le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables, déjà voté par le Sénat et qui arrivera en commission à l’Assemblée la semaine prochaine. Le président du groupe LR est bien décidé à remettre sur la table le droit de véto des maires sur l’installation d’éoliennes.

15 novembre : De nouvelles purges dans l’éolien terrestre (la Bourse au quotidien)
La transition énergétique est un transfert de richesse sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Pour la première fois, la quasi-totalité des économies de la planète s’accordent à réaliser un plan d’investissement représentant plusieurs points de PIB, de manière coordonnée, dans un calendrier serré.

14 novembre : Le blues des naturalistes en bureau d’études (Reporterre) 
On leur demande de minimiser les conséquences environnementales d’un projet immobilier. D’omettre — « dans le doute » — une espèce protégée d’un inventaire. De sélectionner les mesures compensatoires les plus faibles. Au sein des bureaux d’études environnementaux, les experts naturalistes subissent des pressions parfois subtiles, parfois directes. 

10 novembre : «Il faut que les enquêtes publiques aient le pouvoir d’interrompre les projets d’aménagement» (Libération PDF)
La mobilisation à Sainte-Soline pose une question: quels projets sont vraiment «d’utilité publique»? La procédure qui en décide n’a rien à voir avec la démocratie participative, estime l’historien Frédéric Graber. Car il s’agit moins d’un débat contradictoire que d’un processus destiné à légitimer des aménagements.

10 novembre : Eolien flottant: l’envol français (le Monde)
Si l’Ecosse et la Norvège ont pris une longueur d’avance, la France rêve de devenir la locomotive européenne de la captation de l’énergie du vent avec des turbines flottantes et d’exploiter l’énorme capacité énergétique de la Méditerranée.

9 novembre : Saint-Cirgues. L’implantation des éoliennes en débat (la Dépêche)
Une soixantaine de personnes a assisté jeudi 3 novembre à la soirée débat sur l’implantation des éoliennes dans le Haut-Ségala organisée par l’association Vent du Haut-Ségala qui avait invité Sioux Berger, écrivaine, journaliste et lanceuse d’alerte.

9 novembre : En Occitanie, les futures éoliennes flottantes font des vagues (Les Échos)
Deux fermes pilotes d’éoliennes offshore doivent être installées en 2023 et 2024. Elles suscitent déjà l’opposition d’une partie des pêcheurs et plaisanciers.

8 novembre : Hydrogène bas-carbone: quels usages pertinents dans un monde décarboné ? (Carbone4)
Carbone 4 a mené une étude prospective sur le potentiel de l’hydrogène bas-carbone selon les différents segments de consommation et compte tenu des autres options décarbonantes, afin d’éclairer le débat public sur les usages les plus efficients de l’hydrogène, pour répondre à l’urgence climatique.

6 novembre : Indisponibilités nucléaires : des barrages et des éoliennes bientôt débridés (le Télégramme)
Le gouvernement français a demandé à EDF, et plus largement aux autres énergéticiens, de prendre des mesures pour débrider barrages et parcs éoliens afin de faciliter l’approvisionnement électrique du pays cet hiver, après l’annonce d’une indisponibilité prolongée de certains réacteurs nucléaires.

4 novembre : Le renforcement de l’ONF souhaité par la gauche et Les Républicains mais saboté par le gouvernement (Reporterre)
Le gouvernement a utilisé le 49.3 juste avant les discussions autour de l’ONF et alors même que ses travailleurs étaient mobilisés depuis lundi après-midi pour défendre leur emploi et la forêt publique. Seul un amendement porté par l’exécutif a finalement pu être validé : il augmente de 10 millions d’euros le budget de l’établissement qui gère les forêts publiques. Une somme faible par rapport aux amendements qui avaient été déposés et qui devaient être normalement examinés.

4 novembre : Qu’est-ce que les limites planétaires? (Reporterre)
Que sont les limites planétaires ? Quelles sont celles déjà atteintes ? Reporterre explique en cinq points ce concept scientifique : il permet d’évaluer l’impact des activités humaines sur les équilibres de la Terre.

2 novembre : Les compteurs à zéro pour le projet éolien de Véraza (Aude) (l’Indépendant)
Fin septembre le Conseil d’État a renvoyé devant la cour administrative d’appel de Marseille l’affaire qui, depuis 2014, mène Ligue de protection des oiseaux, les associations Avenir d’Alet et Aide à l’initiative pour le respect de l’environnement (AIRE) à s’opposer à un projet porté par la société Valorem.

2 novembre : Gérald, arrête de nous bassiner avec l’éco-terrorisme ! (Mediapart blog ATTAC)
Gérald Darmanin a déclaré que les manifestant·es anti-bassines étaient des «éco-terroristes». Le qualificatif est gravissime. Face à cette volonté d’accroître encore un peu plus la répression envers les militant·es, il est fondamental de faire front. Avec comme préalable la reconnaissance de l’importance de la « diversité des tactiques », trop longtemps décriée dans les mobilisations climat.

2 novembre : Énergies renouvelables : le Sénat pourrait « tuer » le projet de loi (Mediapart)
Dans un contexte de crise énergétique et climatique, le Sénat débat jusqu’au 4 novembre du projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France. Les Républicains, majoritaires au palais du Luxembourg, veulent modifier le texte initial au prisme de leur obsession anti-éolienne

1° novembre : Sobriété, moins de carbone et pas de nucléaire : la France en 2050 selon le nouveau scénario négaWatt (Basta)
L’association négaWatt envisage une France décarbonée et sans atome dans trente ans. Pour y arriver, elle mise sur les énergies renouvelables, une réduction de la consommation, et des transformations dans les transports, l’industrie et l’agriculture.

1° novembre : Des chauves-souris menacées par le développement de l’éolien (Mediapart)
Le projet de loi sur l’accélération des énergies renouvelables est examiné au Sénat à partir de mercredi. D’après les estimations de Mediapart, plus de 90 % des parcs éoliens installés en France ne respectent pas leur obligation envers les espèces protégées. Et des centaines de chauves-souris y meurent chaque année. 

30 octobre : Accélération des énergies renouvelables : le projet de loi menacé faute de majorité (Challenges)
Le projet de loi sur l’accélération de la production d’énergies renouvelables arrive ce mercredi 2 novembre devant le Sénat. Mais le gouvernement peine à trouver une majorité sur ce texte, déjà largement amendé par la droite en commission, à contre-courant des ambitions de l’exécutif.

30 octobre : Contre l’agrivoltaïsme, l’autonomie paysanne (L’Empaillé)
Depuis quelques années, les panneaux photovoltaïques pullulent dans les champs. La condition à ces installations ? Que quelques brebis continuent de pâturer dessous… Le monde paysan étant encore dubitatif, le service marketing de l’agro-industrie sort de son chapeau « l’agrivoltaisme », pour faire croire aux bienfaits de l’association entre animaux, cultures et panneaux métalliques. Et puisque ce n’est jamais assez, les espaces naturels et forestiers sont aussi concernés. Si plus de 200 projets ont été autorisés en 2021, de nombreux collectifs refusent de voir leurs campagnes couvertes de panneaux.

29 octobre : Énergies renouvelables : les panneaux solaires sur des terres agricoles suscitent craintes et divisions (Médiapart)
Le photovoltaïque sur terres agricoles, aussi appelé « agrivoltaïsme », est au menu de la discussion du projet de loi sur l’accélération des énergies renouvelables, qui démarre, le 2 novembre, au Sénat . Ce système est à l’origine d’inquiétudes grandissantes dans le monde de l’agriculture.

27 octobre : Éoliennes : le ras-le-bol des élus dans le sud du Tarn (la Dépêche)
Le gouvernement veut multiplier les énergies renouvelables par deux en 5 ans Dans le Tarn sud, les élus montent au créneau pour demander l’arrêt de constructions d’éoliennes sur leurs territoires.

27 octobre : Les sénateurs pulvérisent le projet de loi sur l’accélération des énergies renouvelables (l’Opinion)
Le Sénat propose à nouveau un droit de véto des maires sur les éoliennes

27 octobre : Frédéric Graber : l’enquête publique s’apparente à une formalité administrative (Le Monde PDF)
L’enquête publique telle qu’elle est menée de nos jours reste un héritage direct des dispositifs historiques conçus pour encourager le développement des projets sans s’intéresser aux effets sociaux et environnementaux. Les principes de base restent les mêmes qu’au XIX° siècle: tout le monde peut venir, toutes les prises de position sont enregistrées et discutées par le commissaire enquêteur, ce qui n’empêche pas le projet d’être validé dans 99 % des cas, selon des estimations régionales, car il n’existe pas de statistiques officielles nationales. L’enquête s’apparente à une formalité administrative, en contradiction avec le sens démocratique qu’on associe à la participation depuis les années 1970.

26 octobre : L’affrontement entre les pro-éoliens et leurs contradicteurs en France (École de guerr économique)
Gagner en légitimité afin de mobiliser une population de masse, et/ou les pouvoirs publics en vue de promouvoir un discours d’endoctrinement ou de discréditation. Voici à quoi se résume l’affrontement entre les pros et les anti-éoliens. Il se construit aujourd’hui une réelle opposition  face aux arguments économique, écologique et social qui sont présentés par les industrielles de la filière

26 octobre : Eoliennes : le Sénat propose à nouveau un droit de véto des maires (Public Sénat)
Alors que le gouvernement veut accélérer le rythme de développement des énergies renouvelables, la majorité sénatoriale remet sur la table un droit de véto des maires sur les projets de construction et d’exploitation d’éoliennes. Des positions difficilement conciliables entre deux forces politiques qui devront a priori s’entendre pour que le projet de loi soit adopté, après son examen au Sénat à partir du 2 novembre.

25 octobre : Dans le Lot, un parc photovoltaïque divise les habitants (le Figaro PDF)
Un projet de parc photovoltaïque de 19 hectares porté par TotalEnergies dans le parc naturel régional des Causses du Quercy (Lot) inquiète la population. La société pétrolière prévoit d’abattre des arbres pour installer près de 44 000 panneaux photovoltaïques. À la clé, selon les porteurs du projet, des gains économiques pour les collectivités et des hectares de pâturage pour l’élevage. Un désastre pour la nature et la biodiversité, répondent les opposant·es, qui organisent une marche ce samedi.

Saint-Cirq-Lapopie

25 octobre : Parcs éoliens dans l’Aude : des porteurs de projets devant le Conseil d’État (L’Indépendant PDF)
La société belge Biorganotec tente de défendre devant le Conseil d’État ses deux projets d’installation de 24 éoliennes entre Villeneuve-les-Corbières et Embres-et-Castelmaure. Parce qu’elles sont trop proches d’un radar de prévision météo à Opoul-Périllos, le rapporteur public s’y oppose. Dans l’attente du verdict définitif du CE.

23 octobre : Vos éoliennes c’est de la merde et vous le savez (Médiapart blog richardthevenon)
L’Écologisme d’État, caricature bureaucratique de l’écologie, a pour fonction d’occuper les petits bourgeois, en leur fournissant des contestations sans danger, et surtout d’aider à la fabrication de nouveaux marchés rentables. Il multiplie donc les fausses contestations, et appuie toutes les fausses pistes technologiques.
Parmi celles-ci, le gigantisme éolien, tient une place de choix.

22 octobre : TotalEnergies se ripoline en vert pour partir ,à l’assaut des villages (Charlie Hebdo)
Comme les démarcheurs, les multinationales qui se recyclent dans les énergies renouvelables débarquent en force dans les villages et auprès des particuliers, en leur promettant de fabuleuses retombées financières.

21 octobre : Le kilowattheure pèsera-t-il une tonne sur les épaules des ménages (Marianne PDF)
L’électrification suppose de lours investissements, pour transformer à la fois la production d’énergie et son utilisation. Leur ampleur exacte dépendra de progrès technologiques encore incertains .

21 octobre : L’Écologie contre le peuple ? Quelques réflexions sur l’éolien. (Mediapart blog Noé Robin)
En cette période de 49-3 social et politique, voici que sur notre territoire un 49-3 écologique se prépare. La question des éoliennes est une métaphore des enjeux démocratiques dans les territoires ruraux comme le nôtre, le Nord Charente

20 octobre : La déconfiture de l’éolien terrestre se poursuit en Europe (Les Échos)
General Electric a présenté mardi un plan de restructuration portant sur 570 postes en Europe. La décision, justifiée par une baisse de l’activité depuis 2021, a été présentée aux instances européennes représentatives du personnel.

20 octobre : Mazamet. Energies renouvelables : élus et associations se mobilisent (la Dépêche)
Forte mobilisation des élus du Tarn, de l’Aude, de l’Hérault et d’associations de défense du cadre de vie et de l’environnement lors de la réunion à Mazamet organisée par le collectif TNE Occitanie contre le projet de loi sur “l’accélération des énergies renouvelables”.

17 octobre : Panneaux solaires : les unités de recyclage se développent (Actu Environnement)
En France, la quantité de panneaux solaires en fin de vie devient significative. Un maillage de collecte et de traitement se développe, à l’image de la toute nouvelle l’usine à Saint-Loubès, en Aquitaine. Le réemploi débute également.

17 octobre : Les États membres envisagent de supprimer l’objectif de 45% d’énergies renouvelables (Euractiv)
Les pays de l’UE envisagent de revoir à la baisse le plan de la Commission européenne visant à abandonner les combustibles fossiles russes, connu sous le nom de «REPowerEU», notamment en supprimant l’objectif de 45% d’énergies renouvelables proposé pour 2030, selon un document consulté par EURACTIV.

16 octobre : Morbihan : Un parc éolien déjà en service mis hors-la-loi par la justice (20 Minutes)
Les éoliennes de Noyal-Muzillac sont trop proches des habitations, confirme le Conseil d’Etat. Elles sont à moins de 500m des premières habitations.

16 octobre : En retard sur les énergies renouvelables, Macron veut mettre un vent à la concertation citoyenne (Télérama)
Pour développer le parc éolien en mer, le gouvernement souhaite accélérer les procédures d’autorisation en rognant sur le temps de concertation. Le débat local, en particulier, est pourtant essentiel pour faire accepter ces projets. 

14 octobre : Mazamétain : Projet de loi sur les énergies renouvelables : la colère monte (la Dépêche)
Ce jeudi s’est tenu au Palais des congrès une réunion sur les énergies renouvelables et sur le projet de loi qui inquiète les élus et les associations qui luttent pour la protection de la biodiversité

13 octobre : « L’éolien est technologiquement très compliqué » (Actu Environnement) Contrairement aux idées reçues, l’éolien est technologiquement très compliqué, car c’est une industrie en soi, avec une recherche de performance et de réduction des coûts permanente. 

10 octobre : La Margeride livrée en pâture aux promoteurs d’éoliennes (Lozère Nouvelle)
Pour ou contre les éoliennes, ce n’est pas le problème. D’ailleurs, on ne serait pas contre quelques éoliennes, mais là… Il n’y a qu’à regarder Charpal. La ligne d’horizon est impressionnante. Et pourtant, on est en plein cœur des zones humides, des tourbières,
dans cette Margeride qui fait nos réserves en eau…

7 octobre : Les coopératives énergétiques citoyennes, des modèles originaux pour plus de sobriété ? (The Conversation)
Les coopératives énergétiques produisent à partir de sources renouvelables et d’installations décentralisées. Le modèle repose sur une participation économique des membres ou actionnariat citoyen, dans l’objectif d’ouvrir le financement et le pilotage à des acteurs locaux dans un territoire. 

7 octobre : Lancement de la production d’hydrogène en mer (Actu Environnement)
Une plateforme flottante de production d’hydrogène vert va être testée en mer, juste à côté d’une éolienne flottante, elle-même à l’essai, à 20 km au large des côtes du Croisic. Une démonstration qui doit préfigurer un développement industriel massif.

6 octobre : Les énergies solaire et éolienne ont attiré 15 fois plus d’investissements que le nucléaire en 2021 (L’Obs)
Quelque 350 milliards de dollars ont été investis dans des projets d’énergie solaire ou éolienne, contre 24 milliards consacrés au nucléaire, affirme le World Nuclear Industry Status Report (WNISR) publié mercredi, alors que le déclin du nucléaire se poursuit : sa part dans la production mondiale d’électricité est passée l’année dernière pour la première fois sous la barre de 10 %.

6 octobre : Énergie : les sénateurs adoptent en commission une proposition de loi sur l’agrivoltaïsme (Localtis)  
À quelques semaines de l’examen par la Chambre Haute du projet de loi d’accélération de la production d’énergies renouvelables, ce texte entend pour la première fois donner un cadre législatif clair à l’agrivoltaïsme. Objectif : permettre le développement “raisonné” de la filière en soutien à une activité agricole principale tout en évitant les risques de conflit d’usage.

5 octobre : Biodiversité : les ONG dénoncent l’impact du projet de loi d’accélération des énergies renouvelables (Euractiv)
« On est prêt aux sacrifices, mais par sur le dos de la biodiversité » a déclaré à EURACTIV France Yves Verhilac, directeur général de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), au sujet du projet de loi d’accélération de la production d’énergies renouvelables (EnR) présenté en conseil des ministres lundi dernier (26 septembre).

4 octobre : Eolien : Siemens Gamesa va licencier près de 11 % de ses effectifs (Les Échos)
La nouvelle semblait inéluctable depuis quelques semaines : Siemens Gamesa a annoncé ce jeudi la suppression de 2.900 emplois dans le monde, soit près de 11 % de ses effectifs. Le spécialiste germano-espagnol des éoliennes, en difficultés, va surtout licencier au Danemark (800 emplois concernés), en Espagne (475 salariés) et en Allemagne (300)

4 octobre : L’Europe a un problème de vent (Transitions & Énergies)
La force des vents a été l’an dernier à son plus bas niveau en Europe depuis 40 ans selon les données du programme Copernicus. Et il semble que cette tendance soit durable ce qui n’est pas sans conséquences sur les capacités de production des éoliennes terrestres comme marines. (voir le PDF)

3 octobre : Projet de loi d’accélération des EnR : attention à ne pas franchir la ligne rouge, préviennent les associations d’élus (Localtis)
Consultés par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, les représentants des associations d’élus locaux ont alerté les parlementaires ce 28 septembre sur les nécessaires coopération et concertation de l’État avec les élus locaux et les citoyens pour que le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables puisse répondre au double défi de l’acceptabilité et de l’attractivité des projets d’énergie renouvelable (EnR) qu’il s’est fixé.

2 octobre : Aude – Energies renouvelables : en Montagne Noire, le tribut à l’éolien terrestre déjà pointé du doigt (L’Indépendant)
En Montagne Noire, poumon de la filière dans le département avec près de 30 % de la production de l’éolien terrestre, des procédures en série et de la méfiance à l’égard du repowering. Et une inquiétude désormais liée aux ambitions gouvernementales.

2 octobre : Éolien et solaire : pourquoi les intégrer au réseau n’est pas si facile (Marianne)
Il ne suffit pas de planter des éoliennes pour produire de l’électricité verte. Si le débat se focalise souvent sur la façon de produire l’électricité et sur la composition du mix énergétique, l’intégration des renouvelables au réseau électrique est une dimension largement ignorée du grand public. Pourtant les défis ne manquent pas en la matière.