Revue de presse

14 août : Voici ce qu’il y aura dans le plan bientôt dévoilé d’Élisabeth Borne sur les énergies renouvelables (le Journal du Dimanche)
Le gouvernement prévoit une loi d’exception, conduisant à une libéralisation du secteur et une simplification de ses procédures.

13 août : Énergies renouvelables : le plan du gouvernement pour doubler la production française (Sud Ouest)
Vendredi 12 août 2022, le gouvernement Borne a envoyé aux acteurs du secteur un projet de loi visant à accélérer la production énergétique renouvelable française. Allègement des exigences environnementales, limitation des recours possibles… Ce plan « d’urgence » risque de faire des vagues.

12 août : Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu (Mediapart)
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.

11 août : Barrages et réservoirs : leurs effets pervers en cas de sécheresses longues (The Conversation)
En stockant de l’eau durant les périodes d’abondance pour en favoriser l’usage lors des périodes de basses eaux, les retenues permettent de réduire l’impact de nombreuses crues et sécheresses. Cette efficacité est toutefois limitée aux événements peu intenses. De fait, de nombreuses études montrent que l’efficacité des barrages est très réduite pour les sécheresses longues (comme, par exemple, dans la péninsule ibérique, en Autriche ou aux États-Unis).

10 août : 10 notions indispensables à connaître sur le climat (Bon Pote)
Avant de souhaiter trouver les “bonnes solutions”, il faut s’assurer que le problème du changement climatique soit correctement compris. Pour s’y attaquer, voici une liste de 10 notions indispensables à connaître sur le sujet. Pourquoi 10 ? Parce qu’il fallait bien en choisir quelques-unes en priorité.

8 août : Analyse d’une controverse entre le développement d’énergies renouvelables et la protection de la biodiversité : le projet de champ éolien de la Plaine de Boneffe (Belgique) (Séminaire éolien biodiversité)
Nous avons cherché à comprendre pourquoi la biodiversité prend une place si importante dans cette controverse. L’implication de Natagora, association de la protection de la nature, en tant qu’opposant au projet a cristallisé les débats autour des questions de biodiversité. La plaine de Boneffe est ainsi devenue une lutte symbolique pour la prise en compte de ces questions au niveau de la région Wallonne.

8 août : L’énergie éolienne et les chauves-souris : un conflit avec des solutions ? (Séminaire éclien biodiversité)
Les preuves de collision entre les chiroptères et des éoliennes sont connues depuis le début des années 2000, faisant de l’énergie éolienne une préoccupation croissante pour la protection des chauves-souris dans le monde entier. Des études d’impact sont réalisées avant d’autoriser l’implantation de parcs éoliens et les mesures de réduction de type bridage sont efficaces pour réduire l’impact des éoliennes sur les chauves-souris.

8 août : Éoliennes, la transition sans débat (Métropolitiques)
Alors que l’implantation d’éoliennes suscite régulièrement critiques et mobilisations, Leny Patinaux s’est intéressé aux enquêtes publiques organisées dans le cadre de projets développés dans les Hauts-de-France. Il pointe le déficit démocratique de la transition énergétique.

5 août : Vent de colère contre le projet éolien de Verrières (Journal de Millau)
L’enquête publique autour du projet V’Eol portée par la mairie s’est achevée samedi 30 juillet et n’a pas fait l’unanimité dans ses avis.

5 août : Taxation des superprofits des groupes d’énergie : le débat interdit (Mediapart)
Face à l’envolée des prix de l’énergie, les gouvernements anglais, espagnol et italien ont décidé d’imposer une taxe exceptionnelle sur les superprofits des groupes d’énergie. Le gouvernement français exclut de le faire. Pis : son bouclier tarifaire revient à subventionner TotalEnergies et Engie

4 août : Corinne Lepage : le pari sur le nucléaire nous expose à une pénurie d’électricité (le Monde)
Plutôt que d’investir dans le nucléaire, inadapté au changement climatique, il faudrait combler notre retard dans les énergies renouvelables, estime l’ancienne ministre de l’environnement.

3 août : Parcs éoliens en Méditerranée : le gouvernement pré-sélectionne 13 candidats (le Figaro)
Le gouvernement a annoncé mardi avoir sélectionné 13 entreprises et consortiums admis à une deuxième phase de sélection pour la construction de deux parcs éoliens en mer flottants en Méditerranée, avec un choix du ou des lauréats prévu l’an prochain. 

2 août : Transition: depuis des années des choix technologiques contestables et arbitraires (Transitons & Énergies)
En matière d’énergie, technocrates et politiques font depuis des années une erreur majeure. Ils établissent, c’est leur prérogative, le cadre et la stratégie à suivre pour mener la transition énergétique. Mais au lieu de donner des objectifs à réaliser aux entreprises, aux ingénieurs, aux scientifiques, ils se croient obligés de leur dicter les technologies à utiliser. Des choix effectués la plupart du temps pour de mauvaises raisons.

2 août : Un rationnement énergétique inévitable (Transitons & Énergies)
Le plan de sobriété présenté par le gouvernement pour éviter une pénurie d’énergie l’hiver prochain ne sera pas suffisant. La France n’échappera pas, par miracle, au choc énergétique que va subir toute l’Europe et à un rationnement de fait, par les prix au moins. Nous allons payer l’addition de politiques, française, allemande et européenne, irresponsables. Négliger les questions de sécurité d’approvisionnement et de souveraineté et considérer seulement la politique énergique comme une sous-catégorie de la politique climatique est une faute

1° Août ; Agnès Pannier-Runacher annonce des mesures d’urgence pour accélérer le développement de la production d’énergies renouvelables électriques (MTE)
Dans cette période de forte inflation, la hausse du coût des matériaux de construction conduit au retard voire à l’arrêt de nombreux projets de production d’énergies renouvelables, leurs coûts réels n’étant plus couverts par le prix d’achat de l’électricité ou du biométhane garanti par l’État. On estime que 6 à 7 GW de projets solaires et 5 à 6 GW de projets éoliens sont actuellement menacés.

31 juillet : Le photovoltaïque taille à la hache les forêts du Sud et gagne l’est (Blast)
L’énergie solaire est une pièce essentielle de la transition écologique. Prévus pour se développer sur toitures ou dans les zones déjà dégradées, les parcs photovoltaïques s’installent pourtant en forêts. Tout le sud de la France est concerné. Et les Ardennes et les Vosges commencent aussi à être touchés par des déboisements pour planter des panneaux solaires.

Manifestation à Forcalquier contre l’installation des panneaux photovoltaïques dans les forêts DR

30 juillet : Le futur parc éolien au large d’Oléron menace une aire marine protégée (LPO)
En validant la poursuite d’un projet industriel de cette ampleur au cœur d’une zone de protection spéciale des oiseaux, l’Etat remise au second plan les enjeux de préservation de la biodiversité.

30 juillet : Des mesures d’urgence pour relancer les énergies renouvelables (Le Monde PDF)
En prévision de l’hiver, le gouvernement souhaite débloquer des projets freinés ou mis en péril par la hausse des coûts de construction

29 juillet : Quelle est la stratégie du gouvernement relative aux projets éoliens qui menacent la biodiversité ? (la Gazette des communes)
Le Gouvernement travaille sur la manière de poursuivre le développement de l’éolien dans le respect des enjeux de biodiversité et dans des conditions qui répondent au mieux aux attentes locales. La France a désormais une des législations les plus protectrices en Europe : les éoliennes sont des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) et donc soumises à des autorisations renforcées et à de nombreux contrôles.

28 juillet : Aude. Océole préqualifié pour l’appel d’offre du projet de parcs éoliens flottants en Méditerranée (Actu Occitanie)
Océole, est le fruit du partenariat entre Q ENERGY FranceEquinor et Green Giraffe, dédié au développement de l’éolien offshore flottant en France.  Le groupe a annoncé sa préqualification à l’appel d’offres du projet de parcs éolien flottant en Méditerranée

28. juillet : En Grande-Bretagne, l’éolien en mer défie la concurrence (Reporterre)
Les Britanniques vont payer l’électricité fournie par l’éolien en mer 2,5 fois moins cher que celle générée par les réacteurs nucléaires de Hinkley Point. Notre chroniqueur vous explique pourquoi.

27 juillet : La tragédie du conformisme (Transitions & Énergies en PDF)
Les promesses répétées d’apocalypse, par les innombrables prophètes de malheur, ou de paradis à portée de main, par les techno-optimistes béats,  sont aussi creuses et vides de sens les unes que les autres. Les adeptes des deux chapelles se sont toujours trompés. Ce que démontre avec brio Vaclav Smil, le « penseur » de l’énergie, dans son dernier livre Comment le monde fonctionne réellement. Son grand mérite est de remettre la transition énergétique dans le monde réel. 

26 juillet : Un vent de colère vert souffle sur le projet d’implantation d’un parc éolien à Verrières (Midi Libre)
Ils étaient plusieurs à s’être déplacé le 21 juillet en matinée pour rencontrer en mairie de Verrières le commissaire chargé de l’enquête publique du projet éolien de Verrières. Le plan d’implantation prévoit dans la commune cinq éoliennes de 180 mètres de hauteur sur le site de Vinnac.

Christine Rousseau coprésidente de la Fédération des Grands Causses, Bruno Ladsous secrétaire du collectif CO-27-XXII Environnement, Sébastien Rivière secrétaire de la Fédération des Grands Causses, Graziella Pierini porte parole du collectif CO-27-XXII Environnement et Viviane Lalanne-Bernard, présidente de l’Association SOS Busards. © Millavois.com

26 juillet : Riols (34) Pour préserver la biodiversité, le parc éolien ne sera pas agrandi (Midi Libre)
La petite famille des quatre éoliennes implantées depuis 2004 sur les crêtes de la Serre-Longue (sur la commune de Riols), ne s’agrandira pas ! Telle en a décidé la cour d’appel administrative de Toulouse qui a conclu que la protection de la biodiversité passait ici avant les intérêts du promoteur EDF Énergies nouvelles.

26 juillet : Les éoliennes de Villemur font du vent à Montvalen (la Dépêche)
Selon l’Association pour la protection de l’environnement et des coteaux du Tarn (APECT), un projet de parc industriel éolien est à l’étude de faisabilité sur le domaine de la Forêt, commune de Villemur-sur-Tarn, en limite des communes de Bondigoux, Le Born et Montvalen, dans le Tarn.

24 juillet : Eolien terrestre : le Conseil d’Etat refuse de transmettre une QPC au Conseil constitutionnel (le Moniteur)
La règle de distance d’éloignement des éoliennes par rapport aux habitations a déjà été jugée conforme à la Constitution. Inutile de reposer la question. Telle est en substance ce qu’a décidé récemment la Haute juridiction administrative. Qui précise que les évolutions concernant la taille et la puissance des machines ne justifient pas une nouvelle saisine du juge suprême.

22 juillet : Pour préserver la biodiversité, ne délaissons pas les aires non protégées (the Conversation)
Ces 70 % restants représentent une grande diversité d’écosystèmes plus ou moins modifiés par les humains, d’agroécosystèmes où cohabitent parfois de nombreuses espèces sauvages ou cultivées. Ces agroécosystèmes abondent d’espèces, de fonctions écologiques et donc de services rendus aux humains. Ils comptent une immense variété de paysages bioculturels dont la valeur sociale, culturelle, écologique voire économique repose sur la manière dont les écosystèmes et les espèces ont coévolué et cohabitent avec les humains

21 juillet : La Troisième révolution industrielle des Mulliez artificialise la vie (la vraie) (Chez Renart)
Après le textile et la grande distribution, la famille roubaisienne réunie autour de Gérard Mulliez investit fort dans le photovoltaïque. Sa multinationale Voltalia transforme déjà, dans vingt pays, la terre des paysans en champs de panneaux solaires. Partout où elle s’implante, du Brésil à l’Aveyron, des voix s’élèvent contre cette « transition énergétique » qui dévore et défigure forêts, bocages et pâturages.

21 juillet : Les campagnes tombent dans le panneau (Le Canard enchainé)
En 2011, un nouveau concept fait son apparition : l’agrivoltaïsme. IL s’agit de faire coexister sur un même terrain “une production électrique significative” et “une production agricole significative”. Alors, pourquoi la Confédération paysanne de ‘Aveyron réclame-t-elle carrément “l’interdiction des centrales photovoltaïques sur les terres agricoles, naturelles et forestières” ?

21 juillet : Mazamet. Un point sur les projets éoliens du territoire (la Dépêche)
Cette trêve estivale est l’occasion pour l’association Nostra Montanha de faire le point sur les projets éoliens dans la région de Mazamet avec son président Jacques Biau

21 juillet : Mazamet. Révision de la charte : la limite de 300 éoliennes sera-t-elle respectée ? (la Dépêche)
“Au niveau des associations de l’aire du PNRHL, déclare Jacques Biau, nous suivons de près (contact avec les stagiaires, participation à des réunions) les travaux commencés sur le bilan de l’éolien (environnemental, économique, social, paysage) pour préparer la révision de la charte qui régit les actions du Parc. Bien que le président Vialelle ait annoncé que le chiffre de 300 ne devait pas être augmenté, la mobilisation reste de mise.”

21 juillet : Le bien-être subjectif comme instrument de mesure (Centre pour la recherche économique et ses applications CEPREMAP)
Le changement climatique génère de fortes réactions émotionnelles. Si l’éco-anxiété pèse aujourd’hui sur le bien-être d’un nombre croissant de Français, et particulièrement chez les jeunes générations, la colère à l’égard de la lenteur des progrès constitue un puissant facteur de passage à l’action. Elle n’est heureusement pas le seul facteur. De nombreuses études soulignent qu’adopter des comportements plus éco-responsables va de pair avec un niveau de bien-être plus élevé.

20 juillet : Verrières. Une enquête publique lancée pour un projet éolien (Millavois) L’enquête publique porte sur la demande d’autorisations environnementales de la société V’éol pour l’exploitation d’une centrale éolienne de 5 aérogénérateurs(hauteur maximale : 180 m ; puissance nominale maximale : 20 MW) et d’un poste de livraison sur le territoire de la commune.

19 juillet : Energies renouvelables : vers un jackpot d’au moins 8,6 milliards d’euros pour l’Etat (Les Échos PDF)
C’est inédit et c’est une conséquence directe de la flambée des prix de l’énergie qui frappe le continent européen. Pour la première fois, en 2022, les énergies renouvelables ne viennent pas alourdir le budget de l’Etat mais deviennent une source de profits pour les finances publiques.

18 juillet : Au sud de Toulouse, des habitants et des élus s’opposent à un projet d’éoliennes (France bleu) Deux éoliennes doivent être installées sur la commune d’Aignes, dans le Lauragais, au sud de Toulouse. Mais des élus et des habitants s’y opposent, au grand dam du promoteur allemand, Abo Wind.

18 juillet : Crise énergétique : la sobriété s’impose enfin (Actu Environnement) Interviewé mercredi 14 juillet sur TF1 et France 2, le président de la République a, en effet, placé le sujet en tête de ses préoccupations, invitant chacun à « une mobilisation générale » pour « entrer collectivement dans une logique de sobriété ». 

17 juillet : Lot. Un parc éolien en projet à Bagnac-sur-Célé, près de Figeac (Lot Actu) Le conseil municipal de Bagnac-sur-Célé a donné son autorisation à la société VSB Énergies pour faire des études en vue de la création d’un parc éolien.

16 juillet 😕Le « béton vert », arme de la transition écologique, fait chou blanc (Mediapart) Il y en a sur nos routes, dans les mâts d’éolienne, les coques des centrales nucléaires, dans les gratte-ciel, les HLM, les lotissements bon marché comme les maisons d’architecte… Il y en a partout. Chaque seconde, on coule près de 150 tonnes de béton dans le monde. Le coût écologique de cette mégaproduction est exorbitant. Le béton étouffe les sols, constipe les rivières, détruit des habitats, pollue l’air, érode nos plages…

15 juillet : Malgré le recours au charbon, la transition énergétique allemande relancée au pas de charge (Mediapart) C’est aussi pour accélérer le mouvement qu’une loi spécifique à l’éolien terrestre va imposer que les Länder consacrent jusqu’à 2 % de leur surface aux installations éoliennes (0,5 % actuellement). Ce qui fait déjà hurler les défenseurs de la faune et de la flore qui estiment que les écologistes se sont assis sur la protection de l’environnement.

14 juillet : « Objectif 45 % de renouvelables en 2035 : une transformation majeure du secteur européen de l’énergie » (le Monde en PDF)
Katherine Poseidon et Craig Windram, dirigeants du producteur d’énergie VOLTALIA, (groupe M ulliez) listent, dans une tribune au « Monde », quatre limites du plan REPowerEU pour développer l’énergie renouvelable en Europe

14 juillet : Des textes règlementaires pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables en France (Connaissance des Énergies)
Le gouvernement, qui veut accélérer dès cet été le déploiement des énergies renouvelables, a préparé plusieurs mesures règlementaires devant être mises en œuvre d’ici la fin juillet, en attendant un projet de loi plus large pour la rentrée, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Transition énergétique.

13 juillet : Ouest Aveyron Communauté : une charte pour encadrer le développement des énergies renouvelables (la Dépêche) Depuis le début de l’année, Ouest Aveyron Communauté mène une démarche de concertation citoyenne pour élaborer une charte pour encadrer le développement des énergies renouvelables (EnR) sur le territoire. Questionnaire en ligne, soirées-débats, groupes de travail avec un panel multi acteurs ont rythmé ces travaux. La présentation du projet de charte au conseil communautaire est prévue pour la rentrée.

13 juillet : Au Brésil, Voltalia récolte le vent et sème la tempête (ONG Robin des bois) Voltalia est une entreprise à mission. On pourrait presque parler de “l’ONG française” Voltalia. Elle est détenue à 71% par la famille Mulliez propriétaire d’Auchan et vend de l’électricité à partir des ressources naturelles que sont le vent, le soleil, les rivières. La planète fonctionne bénévolement au profit de Voltalia. Au Brésil, la philanthropie de Voltalia soulève des protestations, des questions, des actions en justice et des inquiétudes sur l’avenir des aras de Lear et des autres aras menacés d’extinction.

12 juillet : Éoliennes : de nouveaux soupçons de pollution volontaire en baie de Saint-Brieuc (Mediapart) Les avocats du Comité des pêches des Côtes-d’Armor viennent de faire un signalement au parquet de Brest. Sur la foi de vidéos réalisées par un lanceur d’alerte, ils soupçonnent le navire qui réalise les forages en baie de Saint-Brieuc pour la construction des éoliennes d’effectuer des rejets toxiques en mer, ce que conteste l’entreprise.


10 juillet : Éoliennes : Quand les paroles s’envolent, les écrits restent (Dis Leur) Le collectif régional Toutes Nos Energies – Occitanie Environnement attend toujours une réponse du maire écologiste (EELV) de Grenoble, Eric Piolle, à un courrier qui avait été adressé à l’édile isérois le 22 mai dernier. Ils’agissait pour ce collectif (*) d’obtenir des éclaircissements sur “les interventions hors Grenoble-agglomération et Isère de GEG ENeR société d’économie mixte dans laquelle mairie et métropole sont majoritaires. 

10 juillet : La transition énergétique n’est pas écologique (l’Empaillé)
L’histoire de l’éolien en Occitanie, presque trentenaire, mérite d’être regardée avec intérêt tant elle reflète la connivence des politiques publiques en matière de production d’énergie avec les stratégies des promoteurs. À partir de là, le seul but des consultationsco-constructions et autres concertations est de nous faire avaler des pilules de plus en plus amères.

9 juillet : EDF : derrière l’étatisation, l’effondrement financier (Mediapart)
Bouclier tarifaire, arrêt de réacteurs nucléaires, nouveaux retards pour l’EPR : l’électricien public croule sous les surcharges financières. La prise de contrôle de l’intégralité du capital par l’État, annoncée le 6 juillet, sert à masquer cette dégradation sans précédent.

8 juillet : Ces panneaux solaires qui rasent la forêt (Reporterre)
Encore minoritaire, l’installation de panneaux photovoltaïques sur des forêts n’en demeure pas moins problématique d’un point de vue écologique. Reporterre a identifié 82 projets et 3 400 hectares de forêts menacés.

7 juillet : « La transition énergétique ne doit pas se faire au détriment de la biodiversité » (le Monde)
Le développement des énergies renouvelables motive aujourd’hui des assouplissements du droit de l’environnement susceptibles d’impacts importants sur les espèces et les écosystèmes, alertent, dans une tribune au « Monde », Maud Lelièvre et Sébastien Moncorps, respectivement présidente et directeur du comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

7 juillet : Comment Névian veut participer au renouvellement de son parc éolien (la Gazette des communes)
Les premiers renouvellements de parc éoliens âgés de plus de vingt ans commencent en Occitanie. La commune de Névian (Aude) et le Syaden souhaitent entrer au capital du futur parc renouvelé dans les prochaines années par Engie Green.

6 juillet : Le lobby des éoliennes a bien infiltré le ministère de l’écologie (Économie Matin)
C’est un dossier publié par le Monde du 28 juin intitulé « Derrière l’opposition aux éoliennes, une galaxie influente et pronucléaire » qui a mis le feu aux poudres. Car au-delà de l’enquête fouillée et de bonne qualité, ce sont les propos de l’ancienne Ministre de l’Ecologie et désormais députée Barbara Pompili qui ont relancé le débat sur la très forte influence du lobby éolien sur les institutions françaises : « On entend de la part des pronucléaire que RTE est vendu au lobby des renouvelables, ce qui est faux ».  Cette déclaration mérite donc une enquête plus approfondie sur la réalité ou non de l’infiltration par la filière éolienne des institutions publiques ou des entreprises énergétiques.

6 juillet : Quatre maires contre deux éoliennes : le projet d’Aignes bat de l’aile au sud de Toulouse (Fr3 Occitanie)
Le parc éolien de la commune d’Aignes prévoit une extension avec 2 éoliennes supplémentaires. Or, les maires de 4 communes s’y opposent : Aignes, Montgeard, Nailloux et Saint-Léon. Ils interpellent le préfet pour qu’il fasse reculer le promoteur du projet.

6 juillet : Quand les producteurs d’énergie appellent à la sobriété, il faut se poser des questions (Slate)
L’appel des dirigeants d’EDF, Engie et TotalEnergies à une sobriété d’urgence a fait beaucoup de bruit. Mais, pour qu’il ait un impact, il faut que les pouvoirs publics passent rapidement à l’action.

5 juillet : 22 méthaniseurs ! le pillage des ressources alimentaires au programme (RuraleTV)
La méthanisation, développée à l’échelle nationale, apparaît comme une continuité de la politique gouvernementale agricole productiviste, appuyée par la FNSEA, GRDF, TOTALEnergie, vers toujours plus de largesse envers le secteur de l’agro-industrie.
Sous couvert d’autonomie énergétique, le Gouvernement, Total et la FNSEA veulent multiplier lesméthaniseurs , en inventant un greenwashing de plus : – la méthanisation accapare des terres au détriment de la production alimentaire; les CIVE comme le mais, l’orge et autre céréales ont une fonction première nourricière. Ici, elles ne servent qu’à un meilleur
rendement du méthaniseur.

5 juillet : Le réseau électrique français est obsolète (Transitions & Énergies)
Pour pouvoir adapter le réseau électrique français à des tensions entre l’offre et la demande sans précédents et à la nécessité de s’adapter en permanence à des productions intermittentes et aléatoires (éoliennes et solaires), il faut le moderniser et investir des dizaines de milliards d’euros. Encore un sujet majeur de la transition énergétique assez peu mis en avant. D’autant plus que les obstacles techniques, financiers et sociaux sont importants. Il devient ainsi très difficile de construire des lignes à haute tension tant les oppositions locales sont fortes.

4 juillet : Pétrole,gaz : un rideau de fer s’abat sur le secteur de l’énergie (Mediapart)
Depuis quatre mois, les fragiles équilibres d’un marché déjà tendu sont rompus. L’énergie est devenue un terrain d’affrontement entre les États-Unis et la Russie. En juin, pour la première fois de son histoire, l’Europe a plus importé de gaz américain que russe.

3 juillet : Parc éolien de Calmont : Abo Wind annule la dernière réunion publique estimant le débat impossible (Voix du Midi Lauragais)
Que s’est-il passé pour en arriver là ? Le mercredi 6 juillet 2022, l’entreprise allemande Abo Wind devait tenir une réunion publique à Nailloux pour informer la population de son projet de prolongement du parc éolien de Calmont qui prévoit l’implantation de deux nouvelles éoliennes à Aignes, le long de l’autoroute A66. Celle-ci n’aura finalement pas lieu.

2 juillet : Le rêve électrique (le Devoir)
Dans ce pauvre horizon collectif, le récit fabulé du verdissement de nos déplacements grâce à la consommation effrénée de véhicules électriques ne tient pas la route. Peut-être serait-il grand temps d’envisager plus de projets de transport en commun avant que nous manquions de lithium pour alimenter les batteries de toutes ces tristes voitures électriques ?

1° juillet : Crise de la biodiversité : l’Arche prend l’eau (Charlie Hebdo)
Du 3 au 9 juillet, l’IPBES, plateforme scientifique internationale, rendra son rapport sur l’état de la biodiversité. Anne Larigauderie, secrétaire exécutive, fait le point en avant première.

1° juillet : Les enjeux climatiques envahissent les tribunaux (Reporterre)
Ces deux dernières années, pas moins de 500 actions en justice pour le climat ont été lancées dans le monde. Citoyens et ONG se saisissent du droit pour mettre la pression sur les gouvernements et les entreprises.

30 juin : Comment s’opposer à un projet éolien ? (Le Figaro en PDF)
Des éoliennes risquent d’être installées près de chez vous ? Des moyens existent pour contrecarrer ce type de projet, voire l’empêcher, à condition de réagir vite et d’adopter la bonne démarche. Nos conseils pour résister.

30 juin : Élu·es d’Occitanie, laissez béton ! (Mediacités Toulouse)
Près d’un millier de citoyens réunis au sein de 23 collectifs et associations demandent l’abandon de grands projets en Occitanie et l’amorçage d’une réflexion de fond sur les mobilités de demain.

30 juin : Un médiateur de l’hydroélectricité institué à titre expérime (Localtis)
Un décret d’application de la loi Climat et Résilience donne le feu vert à l’expérimentation d’un médiateur de l’hydroélectricité pour remédier par la recherche de solutions amiables aux difficultés ou désaccords rencontrés par les porteurs de projets. Son terrain d’action se limitera pour l’instant à l’Occitanie.

29 juin : Géoingénierie de la captation : la prochaine grande controverse climat (le Vent se lève)
Depuis quelques mois, les investissements dans les techniques de captation directe du CO2 dans l’air explosent. Pourtant, aucune de ces techniques ne présente un quelconque signe de maturité. Pire, entretenir le fantasme d’une réponse technologique magique à la crise climatique pourrait nous faire perdre encore 10 ou 15 ans. Analyse d’une controverse majeure qui se déploie dans un silence assourdissant.

29 juin : L’industrie européenne des éoliennes menacée du même sort que celle des panneaux photovoltaïques (Transitions & Énergies)
Prise en tenaille entre l’envolée des coûts des composants et des matières premières, une chaîne d’approvisionnement qu’elle ne maîtrise plus, une concurrence chinoise grandissante et des systèmes d’appels d’offre qui privilégient les prix les plus bas, l’industrie européenne des éoliennes est en grande difficulté. Elle risque tout simplement de disparaître ou pour survivre de délocaliser ses usines dans des pays à bas coûts. Au moment même où l’Europe a l’intention de tripler en huit ans les capacités éoliennes de production d’électricité.

28 juin : Le Festival Low Tech : comment donner envie aux basses technologies ? (Mediapart blog Morgan Meyer)
Les enjeux à venir sont nombreux. Comment intégrer les low tech dans des formations dans les écoles, lycées, universités et écoles d’ingénieur ? Comment casser le stéréotype de l’homme bricoleur et encourager plus de femmes à se lancer dans les low tech ? Comment retravailler l’esthétique et le design d’objets qui ont souvent une image de « garage », de bricolage ? Ces questions restent pour l’instant ouvertes.

Tour du monde des Low Tech avec le Nomade des mers !

27 juin : Les éoliennes offshores sont-elles un risque pour l’écosystème marin ? (NeoZone)
Pour fonctionner, les éoliennes doivent être installées dans des fonds marins supérieurs à 60 mètres. Mais il faut malgré tout rester proche des littoraux pour pouvoir facilement acheminer l’énergie produite. Ce qui veut dire que les éoliennes seront forcément installées dans des endroits où la vie sous-marine est dense, et proche de l’activité humaine. Les conséquences pour les poissons, crustacés, oiseaux, coquillages et mammifères marins pourraient donc être réelles.

27 juin : Découvrez quels sont ces “Grands projets inutiles et imposés” en Aveyron (Centre Presse)
Une manifestation s’est déroulée ce samedi 25 juin à Toulouse contre les “GPII”. Pour “Grands projets inutiles et imposés”. Un terme apparu dans les débats publics au moins depuis 2015, et qui désigne des projets économiques d’urbanisme ou des grands chantiers de construction qui suscitent des réticences fortes parmi la population, locale d’abord, puis régionale voire nationale,

27 juin : Un projet de méthaniseur gigantesque dans le Châtillonnais (FNE Côte-d’Or)
France Nature Environnement Côte-d’Or alerte sur le gigantisme du projet de méthaniseur sur les communes de Cérilly et Sainte-Colombe qui impactera l’environnement et les habitants en lien avec les ressources, le process, les épandages, etc…

27 juin : Eoliennes : Décision majeure du Conseil d’Etat du 17 juin 2022 (FED)
La dérogation pour destruction ou perturbation d’espèces protégées est jugée nécessaire MEME SI ELLE N’ENTRAINE PAS D’IMPACTS SIGNIFICATIFS sur ces espèces

27 juin : Crise du gaz russe : écologie et démocratie reculent en Allemagne (Charlie Hebdo)
À cause du rationnement en gaz russe, l’Allemagne relance le charbon et s’interroge sur le nucléaire, choses impensables il y a un an. Effet collatéral de ce revirement économico-politique : le renforcement du pouvoir central face aux pouvoirs locaux.

27 juin : Incident sur une éolienne à Saint-Félix-Lauragais : la machine bientôt remise en service ? (la Voix du Midi)
L’éolienne de Saint-Félix-Lauragais dont la pale s’était brisée le samedi 2 avril 2022 pourrait être remise en service au cours de l’été. Elle est à l’arrêt depuis l’incident.

25 juin : La vérité sur la crise climatique et énergétique (J.B. Fressoz Video-Elucid)
Jean-Baptiste Fressoz s’intéresse particulièrement à la question de la transition énergétique, qui selon lui est largement mystifiée, et empêche de comprendre le bourbier dans lequel nous sommes plongés avec la crise environnementale.

25 juin : Ces professionnels de l’éolien qui font de l’or avec du vent (Capital)
Alors que le prix de l’électricité explose, les professionnels de l’éolien se révèlent indispensables pour freiner l’inflation, renforcer l’indépendance énergétique et atteindre les objectifs de décarbonation. Et leurs affaires s’envolent.

23 juin : Chalabre. Le Cri du vent redouble d’énergie en Chalabrais (Aude) (la Dépêche)
En dépit des dégradations diverses subies par l’association le Cri du vent, les sociétaires restent disposés à faire connaître leur position concernant les projets de parcs éoliens émergeant aux abords des communes de Sainte-Colombe-sur-l’Hers et Corbières.

23 juin : Le projet éolien est abandonné à Lombers, annonce l’association de riverains (le Tarn Libre)
Dans une lettre ouverte adressée par courrier électronique ce 22 juin, l’association LLPP « Préserver l’environnement », qui s’était créé contre un projet éolien sur la commune de Lombers, annonce que la société JPEE a adressé un courrier daté du 9 juin, « sa volonté de mettre un terme à toute tentative d’initier un projet éolien sur la commune ». L’association qui rappelle que le projet concernait un « parc éolien industriel » sur le vallon de l’Agros.

22 juin : Les éoliennes sont-elles vraiment un danger pour les oiseaux ? (Marianne) L’argument est de plus en plus fréquemment utilisé pour s’opposer aux éoliennes : elles tueraient un très grand nombre d’oiseaux. La nomination de Mathieu Orphelin, un ex-député LREM « favorable à l’éolien » fait justement hurler une petite association écologiste.

22 juin : Les référendums locaux contre les éoliennes brassent du vent (la Gazette des communes)
Si une commune veut faire décider les habitants, c’est en respectant les conditions précises du référendum, notamment le quorum défini dans la loi, précise Maître Yvon Goutal. Si une commune demande un avis, elle passe par une consultation, qui n’est pas ­décisionnelle et doit alerter ­spécifiquement les administrés sur ce point.

22 juin : Géoingénierie de la captation : la prochaine grande controverse climat (Le vent se lève)
Depuis quelques mois, les investissements dans les techniques de captation directe du CO2 dans l’air explosent. On trouve derrière pêle-mêle les grands producteurs de pétrole et la Silicon Valley. Pourtant, aucune de ces techniques ne présente un quelconque signe de maturité. Pire, entretenir le fantasme d’une réponse technologique magique à la crise climatique pourrait nous faire perdre encore 10 ou 15 ans. Analyse d’une controverse majeure qui se déploie dans un silence assourdissant

21 juin : Un certain regard – “Environnement et énergies renouvelables”, avec Bruno Ladsous (Cérémé Vidéo)
Un certain regard est une émission consacrée à l’écologie et à la transition énergétique. Dans cet épisode, nous recevons Bruno Ladsous, co-secrétaire du collectif TNE Occitanie Environnement pour aborder le thème de “l’environnement et les énergies renouvelables”

20 juin : Impact des parcs éoliens et erratisme chez l’Aigle royal: exploration par vidéos 3D modélisées à partir de données GPS (CRPBO Info)
Cette étude révèle la diversité de milieux utilisés par l’espèce, et permet d’appréhender les problèmes de cohabitation avec les activités humaines (p. ex. coût énergétique du vol et risques liés aux éoliennes et électrocutions dans le Massif Central et la Drôme, électrocution et percussion sur le réseau électrique dans les Hautes Alpes).

20 juin : Pourquoi Enercoop va acheter de l’électricité nucléaire à EDF ? (Transition & Énergies)
Farouchement opposé à l’atome, le fournisseur d’électricité 100 % renouvelable Enercoop va assurer sa survie en achetant exceptionnellement de l’électricité nucléaire à EDF. Un évènement qui révèle la fragilité de certains fournisseurs d’électricité alternatifs.

19 juin : L’illusion de l’hydrogène « vert » (Contrepoints)
L’ambitieuse » (folle ?) politique de l’hydrogène vert poursuivie par l’UE aura pour effet de renforcer les incohérences de la politique énergétique européenne, imitée par la France, et contribuera à alourdir les coûts de l’accès à l’énergie pour les consommateurs européens.

18 juin : Le Barcarès : le projet des éoliennes flottantes du Golfe du Lion avance (l’Indépendant)
Quatre mois après avoir franchi l’étape de la décision finale d’investissement et entamé sa construction, EFGL vient de signer l’ensemble des contrats de financement du projet. Le premier dans l’éolien flottant implique des acteurs européens et internationaux, y compris une agence de crédit-export. Une nouvelle étape dans le développement de cette filière en France et à l’international en prévision des futurs projets commerciaux, notamment en Méditerranée.

18 juin : Énergies marines : les hydroliennes sortent la tête de l’eau (Connaissance des énergies)
Après quelques années loin des projecteurs, les hydroliennes, qui utilisent les courants marins pour produire de l’électricité, font leur retour, portées par des développeurs convaincus et une promesse de baisse des coûts.

18 juin : Retour sur les Journées Techniques Acoustiques et Vibrations 2022 (Cerema)
Concernant l’éolien, les avancées du projet PIBE ont été présentées, ainsi que le nouveau protocole réglementaire de réception acoustique d’un parc éolien et une approche analytique (NMF) permettant d’estimer l’émergence sonore des éoliennes. Pour finir, les effets météorologiques sur le bruit éolien ont également été soulignés (influence de la turbulence atmosphérique).

17 juin : Face au projet éolien, le vent de colère ne faiblit pas (la Dépêche)
Le projet éolien pour lequel la communauté de communes Val Aïgo a autorisé des études sur la commune de Villemur-sur-Tarn suscite toujours la grogne. Elle est désormais dirigée contre son président, Jean-Marc Dumoulin. De nouveau, l’association Apect, de Montvalen, suivie par celle du Born, est mobilisée.

15 juin : Aveyron. Une enquête publique sur un nouveau parc éolien à Verrières, près de Millau (Actu.fr)
Les projets d’éoliennes sont nombreux dans l’Aveyron. L’un d’eux sera très prochainement l’objet d’une enquête publique. Tout le monde est invité à s’exprimer sur l’installation de cinq aérogénérateurs à Verrières, tout près de Millau.

14 juin : Les défis de l’innovation dans le domaine des énergies marines renouvelables (The Conversation)
Avec près de 20 000 km de côtes, le littoral français est l’un des plus étendus au monde. Cette situation offre un potentiel de développement inédit pour les énergies marines renouvelables (EMR), qui regroupent l’ensemble des technologies permettant de produire de l’électricité à partir des ressources renouvelables du milieu marin.

10 juin : Etude: les éoliennes devraient être implantées à plus de 200 m des haies (les infos du pays Gallo)
Des chercheurs du Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation (CESCO – Muséum national d’Histoire naturelle, CNRS, Sorbonne Université), en partenariat avec le bureau d’études Auddicé, on cherché à comprendre comment la distance de l’éolienne à des habitats favorables (ici, les haies) pouvait conditionner la réponse comportementale (attraction ou évitement) des chauves-souris.

9 juin : Soutien intercommunal pour le projet éolien d’Arfons (la Dépêche)
La communauté de communes a décidé d’apporter son soutien à la société Valorem, porteuse du projet d’extension du parc éolien d’Arfons, dans ses démarches contre le Préfet du Tarn qui a refusé d’accorder son autorisation.

9 juin : Quelle protection de la biodiversité ? (le Monde du droit)
La dernière édition des Débats du Cercle s’interrogeait sur la protection et l’utilisation durable de la biodiversité dans le contexte de l’urgence climatique et sur le contentieux qui en découle pour les Etats, les entreprises et les citoyens.

9 juin : Éoliennes : un nouveau protocole de mesure du bruit (le Particulier)
Le contrôle acoustique d’un parc éolien doit être réalisé par son exploitant dans les 12 ou 18 mois après sa mise en service, en respectant un protocole (1). Faute de quoi, des mesures coercitives peuvent être prescrites par arrêté préfectoral, s’agissant d’une installation classée. 

8 juin : FED & Vent de Colère : Lettre ouverte à Mr le Président de l’ADEME (PDF)
Une étude statistique avec un échantillon très faible, particulièrement pour les distances éolienne-habitation de 500 et 2 000 mètres où les nuisances sont le plus importantes. Et une absence d’enquête auprès des professionnels de l’immobilier, les connaisseurs du marché. 

6 juin : Mazamet. Élections législatives : l’association Nostra Montanha interpelle les candidats (la Dépêche)
L’association Nostra Montanha interpelle dans un communiqué de presse les candidats de la 3e circonscription du Tarn aux prochaines élections législatives des 12 et 19 juin 2022 sur le développement des énergies renouvelables (Enr), particulièrement l’éolien et le photovoltaïque au sol. … L’association attend des réponses à ses questionnements et “nous citoyens, serons vigilants sur votre action future dans ces domaines.”

6 juin : Un financement participatif pour le futur parc éolien de Mélagues (la Dépêche)

6 juin : Au Mexique, victoire d’une communauté autochtone sur EDF (Reporterre)
Annoncée par le tribunal du premier district d’Oaxaca, cette décision permet l’abandon officiel d’un projet éolien d’EDFGunaa Sicaru. Ce projet d’une superficie de 4 400 hectares devait en partie être construit sur les terres d’Unión Hidalgo.

6 juin : Les zones humides, précieuses «éponges» antisécheresse (Reporterre)
Les zones humides, qui stockent eau et carbone, sont « fondamentales ». Las, elles n’échappent pas aux projets de constructions, même dans des départements en situation d’alerte sécheresse.

3 juin : L’artificialisation des sols atteint de nouveaux sommets (Vert éco)
Les marchés de l’urbanisation et de l’artificialisation des terres sont en plein boom : on constate une hausse de 25% du nombre d’opérations entre 2020 et 2021, ce qui signifie l’artificialisation de plus de 33 000 hectares de terrain. Un niveau jamais atteint depuis 2009.

2 juin : Massaguel. Des banderoles contre les éoliennes (la Dépêche)
L’association Préservons notre montagne a été créée fin 2021 par un groupe d’habitants pour informer la population locale d’un projet de parc éolien industriel le long des crêtes de la Montagne Noire, sur les communes de Dourgne et Massaguel, visibles depuis la plaine. L’association affirme que les populations locales ont été peu ou mal informées sur ce projet et a décidé courant mars de distribuer plusieurs centaines de lettres d’information (avec bulletin d’adhésion) sur Massaguel et les villages alentour.

2 juin : Montézic, la centrale hydraulique qui fait rayonner l’Aveyron (Centre Presse)
Le département de l’Aveyron est le deuxième de France à produire le plus d’énergie hydraulique. C’est pour cela que depuis les années 1930, EDF a développé de nombreuses installations. Dont celle de Montézic, l’une des six stations de transfert d’énergie par pompage de France. Celle-ci permet de produire, en deux minutes seulement, 900 mégawatts soit l’équivalent de la production d’un réacteur nucléaire.

2 juin : Rivel (66) : l’association Le Cri du vent se remobilise contre les éoliennes (l’Indépendant)
À l’initiative du Cri du Vent, une trentaine d’habitants de Rivel et Sainte- Colombe-sur-l’Hers a pu se retrouver à Rivel le mercredi 25 mai, afin de manifester son opposition au projet éolien de Sainte-Colombe. Dans un premier temps, le président Dédou Baudeuf a rappelé que ” depuis l’émergence des projets de parcs éolien de Corbières et de Sainte-Colombe, les adhésions à l’association ont été multipliées par trois, avec chaque jour de nouveaux ralliements, ce qui montre clairement qu’il existe dans le Chalabrais une très importante part de la population opposée à la prolifération des éoliennes dans le Kercorb “.

1° juin : Eolien terrestre : quand une agence de l’Etat (l’Ademe) s’oppose au coup de frein mis par le gouvernement (La Tribune)
Alors que l’exécutif ne cache plus sa volonté de lever le pied sur le déploiement des éoliennes terrestres en France, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) ne l’entend pas de cette oreille. Dans un avis rendu mercredi 1er juin, l’établissement public appelle au contraire à accélérer la cadence, et s’appuie notamment sur une étude montrant l’impact minime des parcs éoliens sur les prix de l’immobilier alentour.

1° juin : Autoconsommation collective : ce projet adossé à du solaire au sol est une première en France (Révolution Énergétique)
À l’heure où l’actualité met en avant la nécessité de favoriser la décentralisation et l’implication des territoires pour les projets d’énergie renouvelable, la communauté énergétique bâtie autour du parc solaire de Pousse-Pisse est un exemple de résilience. Il s’agit de la plus grande opération d’autoconsommation collective d’Occitanie en termes de puissance installée, et la première en France développée sur un parc solaire au sol.

1° juin : Biodiversité : Trois questions à Pauline Millot, chargée de mission RSE et innovation d’Engie France Renouvelables (Environnement magazine)
Si la France ambitionne d’augmenter à 32 % la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à l’horizon 2030, cet objectif ne doit pas se faire au détriment de la biodiversité. Pour Pauline Millot, chargée de mission RSE et innovation chez Engie France Renouvelables, la concertation locale et la gestion des espèces invasives sont indispensables pour concilier développement des énergies renouvelables et préservation de la biodiversité.  

1° juin : Éolien : l’objectif de la France revu à la baisse (Reporterre)  
« Nous devons continuer le déploiement au même rythme qu’aujourd’hui, c’est-à-dire un rythme qui correspond manifestement à ce que la société française est prête à accepter », a déclaré le 27 mai à l’AFP la nouvelle ministrede la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, lors d’un déplacement à Berlin pour une réunion du G7. 

31 mai : Les énergies renouvelables, une menace pour la biodiversité ? (National Geographic) Pour atténuer les effets du changement climatique, des sources d’énergies renouvelables doivent être mises en place. Mais pour le moment, nous ne savons pas le faire sans mettre en péril des espèces rares et des écosystèmes désertiques encore intacts.

31 mai : Eolien : les coûts de construction explosent, le modèle européen ne tient plus face à la concurrence chinoise (La Tribune)
A l’heure où Bruxelles compte mettre les bouchées doubles sur le déploiement des énergies renouvelables, les constructeurs européens d’éoliennes tirent la sonnette d’alarme : face aux bouleversements sur la chaîne logistique et à l’explosion des coûts des matières premières, leur modèle ne tient plus. De quoi faire planer le risque de prises stratégiques par leurs concurrents étrangers, et même menacer l’avenir des sites de production sur le continent. Analyse ici en PDF.

30 mai : Mac Lesggy vous explique pourquoi les chauves-souris sont en grand danger (RTL)
En raisons de plusieurs facteurs, les chauves-souris voient leur population se réduire. Par exemple, la Sérotine Commune aurait ainsi perdu 30% de ses effectifs en une quinzaine d’années. Il y a aussi les éoliennes : leurs pales vont trop vite pour que les chauves-souris puisse les éviter.

29 mai : France : les microcentrales hydroélectriques sauvées par le Conseil constitutionnel (Révolution énergétique) Le Conseil constitutionnel a rendu, le 13 mai, une décision concernant les micro-centrales hydroélectriques et la continuité écologique. Il a confirmé que les exemptions dont bénéficient certaines installations ne sont pas contraires à la Constitution.

27 mai : Aude : quatre projets de parcs éoliens mis à mal par les cours administratives d’appel en un mois (l’Indépendant)
Entre le 14 avril et le 12 mai 2022, les deux cours ont tranché à quatre reprises en défaveur des promoteurs éoliens : des arrêts qui s’inscrivent dans de véritables feuilletons remontant jusqu’à 2014, pour quatre projets cumulant 21 éoliennes à Tourouzelle, Saissac, Moux et Puilaurens. Dans chacun des cas, les questions d’atteintes paysagère, patrimoniale ou à l’avifaune et aux chiroptères ont lourdement pesé. (ici en PDF)

27 mai : Ces éoliennes de toit méritent-elles autant d’attention que les éoliennes classiques ? (Citizen Post)
Alors que l’engouement pour les éoliennes est toujours très fort, certaines start-up innovent. C’est le cas de Wind my Roof, une société française proposant des éoliennes particulières. Ces dernières permettent en effet de créer des centrales de production s’adaptant à la taille et l’occupation des toitures

27 mai : L’agrivoltaïsme, une opportunité pour les éleveurs ? (Web-agri)
Les surfaces agricoles peuvent désormais accueillir des centrales photovoltaïques au sol. Un nouveau champ des possibles qui suscite autant d’intérêt que d’interrogations : que sait-on de l’impact de ces installations sur les animaux, les prairies ? Comment s’assurer que les terres agricoles resteront prioritairement destinées à la production de biens alimentaires ? Jérôme Pavie (Idele) décrypte une partie des enjeux liés à l’agrivoltaïsme.

25 mai : L’industrie de l’hydrogène remporte une victoire dans le nouveau projet de réglementation de l’UE (Euractiv)
La Commission européenne a élaboré de nouvelles règles précisant comment l’hydrogène « vert » produit à partir d’énergies renouvelables peut être légalement considéré comme « additionnel »et attesté comme tel. Ces nouvelles règles sont considérées comme une victoire pour l’industrie européenne naissante.

24 mai : Avec Élisabeth Borne, la filière des énergies renouvelables espère une « politique du résultat » (Connaissance des énergies)
Le point de vue des promoteurs : « Les objectifs ne suffisent plus: les industriels et défenseurs des énergies renouvelables veulent croire qu’Élisabeth Borne sera la Première ministre “des résultats”, pour pousser solaire, biogaz ou éolien toujours à la peine. »

23 mai : Éoliennes en mer : un vent nouveau (la Dépêche)
L’Occitanie ambitionne de devenir la 1re région européenne à énergie positive d’ici 2050. Un des atouts majeurs de sa stratégie, le développement des éoliennes flottantes. Des spécialistes venus du monde entier ont pu découvrir cette semaine le chantier du futur hub portuaire de Port-la-Nouvelle. Le chantier de la 1re ferme pilote commencera fin 2022.

23 mai : La dérogation Espèces protégées bientôt plus facile à obtenir pour les projets d’énergie renouvelable (Actu Environnement ici en PDF) Dans le cadre de son plan REPowerEU, la Commission européenne a publié une recommandation visant à accélérer les projets d’EnR. L’intérêt public supérieur qu’elle leur accorde pourrait conduire à faciliter l’obtention des dérogations espèces protégées.

23 mai : Automobile : pourquoi le tout électrique est un pari risqué (la Tribune) Alors que la Commission européenne veut accélérer la transition énergétique du parc automobile européen en interdisant toutes les motorisations thermiques en 2035, la filière, elle, met en garde contre les conséquences d’un tel calendrier mais également du choix d’une technologie unique

23 mai : Le prix des énergies propres grimpe après 10 ans de baisse (Paperjam) Après une décennie de baisse des coûts, les prix de la production d’énergie propre grimpent depuis 2021. En cause: l’explosion des prix des métaux et minéraux, essentiels pour les technologies propres (batteries, éoliennes, panneaux solaires). La guerre en Ukraine a accentué le phénomène.

23 mai : Grande première : cette hydrolienne est parvenue à exploiter les plus puissantes marées du monde (Révolution Énergétique) La mythique baie de Fundy qui sépare les provinces canadiennes de Nouvelle-Ecosse et du Nouveau-Brunswick est le siège des plus puissantes marées du globe. Jusqu’il y a peu, tous les projets visant à les exploiter pour fournir de l’énergie avaient échoué. Mais aujourd’hui, l’entreprise écossaise Sustainable Marine annonce l’injection dans le réseau électrique des premiers électrons produits par une hydrolienne flottante installée dans la baie.

23 mai : Dans les Hauts-de-France, une subvention à la fédération Stop Éoliennes provoque des turbulences (Actu Environnement) Fidèle à sa promesse de campagne, Xavier Bertrand vient d’octroyer une très confortable subvention aux anti-éoliens. L’opposition en colère dénonce une approche partisane, à la limite de la légalité.

22 mai : Gard : Vent de colère contre le projet d’éoliennes de Moulézan (Objectif Gard)
La volonté du maire de Moulézan d’implanter cinq éoliennes dans le bois des Leins est loin de faire l’unanimité sur le secteur. Plusieurs élus s’opposent au projet en raison du risque incendie et de la protection de la biodiversité. 

22 mai : Occitanie : signature d’un protocole d’accord sur les énergies renouvelables entre l’Occitanie et l’Écosse, un nouveau lie durable pour la “AULD ALLIANCE”. (Régions de France)
La collaboration à faible émission de carbone entre l’Écosse et la France va être renforcée après la signature d’un protocole d’accord entre DeepWind, le cluster national de l’éolien flottant, et Wind’Occ, la dynamique régionale de l’éolien en mer de la Région Occitanie

20 mai : Association anti-éolienne : la Région Hauts-de-France vote une subvention de 170 000 euros (la Voix du Nord)
Le débat s’annonçait tempétueux. Il l’a été. Mais au bout d’une heure d’échanges vifs et passionnés, le conseil régional a adopté la délibération polémique du jour qui finance à hauteur de 170 000 € sur trois ans une association ouvertement anti-éoliennes.

18 mai : Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire (Mediapart)
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.

18 mai : Eoliennes à Cintegabelle (31) : la balle est dans le camp du préfet après le refus du commissaire enquêteur (Voix du Midi)
Mercredi 27 avril, le commissaire chargé de l’enquête publique sur l’implantation d’éoliennes à Cintegabelle a rendu un avis négatif. Le préfet d’Occitanie ne s’est pas prononcé.

17 mai : Au royaume de l’éolien offshore (le Monde PDF)
Déjà champion européen de cette énergie renouvelable produite en pleine mer, le Royaume­Uni veut quintupler sa capacité d’ici à 2030. Mais l’intermittence du vent complique la donne : Actuellement, dans le système britannique, les centrales à gaz prennent le relais ; or, le gaz est devenu très cher et est un émetteur de CO2…

17 mai : Enquêtes publiques : ce rapport inédit qui confortait le rôle du commissaire enquêteur (Actu Environnement)
Dans un rapport publié deux ans après sa remise, une mission de hauts fonctionnaires demandait de rétablir la dimension présentielle de l’enquête publique. Une recommandation qui allait à l’encontre de la politique engagée par le gouvernement. (Ici en PDF)

15 mai : Eoliennes: une première cartographie européenne du risque pour les oiseaux (Libération)
Des études d’impact environnemental sont associées à chaque nouveau projet éolien, notamment afin d’évaluer les risques de collision avec les oiseaux. Ces études sont par essence locales, au mieux régionales, et on peut s’interroger sur les impacts cumulés de toutes les centrales éoliennes, à l’échelle de l’Europe de l’Ouest. Cette lacune est partiellement comblée grâce à une étude récente (1), menée par Jehro Gauld et Aldina Franco de l’université de East Anglia au Royaume-Uni, associés à 37 autres structures de recherche européennes….

15 mai : P-O/ « Touche pas à mon Canigou! » : le Collectif Le Vent tourne’66 appelle à la mobilisation. (Ouillage)
Des champs entiers couverts de panneaux solaires (comme ceux qui dénaturent maintenant « le village catalan ») sont prévus au pied des éoliennes du projet de Passa, avec en prime une usine de production d’hydrogène !

15 mai : « Voltalia, un industriel à la campagne »(Les Touroulis du Causse Comtal)
Une farce en 2 actes,dans lesquels Voltalia conseille à des riverains de vendre leur maison et de partir loin de leur projet industriel de photovoltaïque sur le Causse Comtal…

15 mai : Environnement : Emmanuel Macron accélère sur sa « loi d’exception » (les Échos)
Le chef de l’Etat s’est engagé pendant la campagne présidentielle à réduire les délais et simplifier les procédures, notamment en ce qui concerne le déploiement des énergies renouvelables. Travaillé par Jean Castex, un projet de loi permettant de déroger à certaines règles administratives est quasi prêt.

15 mai : Nucléaire : « Le réchauffement climatique met en évidence la vulnérabilité des centrales à l’élévation des températures » (le Monde)
Ces derniers mois, le débat sur l’énergie atomique s’est focalisé sur son faible impact climatique. Mais le réchauffement fait aussi peser un risque sur le bon fonctionnement des centrales, explique Stéphane Foucart, journaliste au « Monde ».

13 mai : Deux petits poucets ont trouvé un modèle de gouvernance qui pourrait chambouler l’éolien (la Gazette des communes)
Souvent, les petites collectivités qui veulent entrer dans la gouvernance d’un projet éolien butent sur le coût de l’opération. Vy-le-Ferroux et Noidans-le-Ferroux ont trouvé un modèle alternatif, réussissant à valoriser leur rôle politique dans l’émergence du projet, au même titre que le risque financier pris par le développeur.

13 mai : Le financement des éoliennesoffshore de Gruissan et Port-la-Nouvelle ouvert aux habitants (l’Independant)
Une campagne de financement participatif de 3 millions d’euros va s’ouvrir pour la construction de trois éoliennes en mer au large du département de l’Aude.

12 mai :Malgré ses engagements, la France continue de bétonner (Reporterre)
Construire des pistes cyclables ou des autoroutes ? Des logements sociaux ou des centres commerciaux ? Des éoliennes ou des bassines d’irrigation ? Pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre et ralentir le bétonnage des terres, il va falloir choisir, nous explique l’étude du cabinet B&L Évolutioncommandée par l’association Terres de luttes et publiée le 11 mai.

11 mai : Éoliennes ? À développer avec modération. Trois académies unissent leurs voix dans un avis commun (Canal Académie)
Voici les conclusions d’un travail mené en commun par l’Académie des sciences, l’Académie des beaux-arts et l’Académie des sciences morales et politiques. Nous allons en parler avec leurs trois délégués : l’écologue Yvon Le Maho, directeur de recherche émérite au CNRS, le sculpteur Jean Anguera et Michel Pébereau, inspecteur général honoraire des finances et président d’honneur de BNP Paribas. C’est cette approche plurielle qui fait la force et l’originalité de cet avis, assorti de recommandations.

11 mai : TotalEnergies annonce la construction d’une ferme d’éolien flottant en France (Challenges)
TotalEnergies a annoncé ce mardi 10 mai le lancement de la construction d’une première ferme d’éolien flottant en France au large des côtes de Gruissan et de Port-La-Nouvelle en Méditerranée.

11 mai : L’hydrogène change d’échelle (Actu Environnement)
Cette publication, téléchargeable en PDF ou consultable en ligne, est éditée en partenariat avec France Hydrogène. Cette deuxième édition fait la démonstration du décollage de la filière avec la concrétisation de nombreux projets de décarbonation au cœur des territoires et la mise en place de formations pour préparer les bassins d’emploi de demain. 

10 mai : Qu’est-ce que la géothermie ? (Futura Sciences)
Depuis l’aube de l’Humanité, l’Homme a toujours su tirer parti de la géothermie, cette énergie dont geysers, sources chaudes et éruptions volcaniques lui manifestaient l’existence. Cependant, la découverte d’énergies plus facilement mobilisables (charbon, pétrole) n’a guère encouragé son développement. À présent, la géothermie fait son grand retour

9 mai : Réforme de l’autorisation environnementale : l’Ae s’inquiète des pistes du rapport Guillot (Localtis)
L’anticipation de l’enquête publique préconisée par le récent rapport Guillot pour accélérer les implantations industrielles fait craindre à l’Autorité environnementale (Ae), qui présentait ce 5 mai le bilan de son activité pour l’année 2021, une diminution de la portée de ses avis.

9 mai : Artificialisation des sols : les critères d’exemption des installations photovoltaïque (Localtis)
Deux projets de textes (un décret et un arrêté) soumis à consultation jusqu’au 25 mai tentent de ménager la chèvre et le chou, en permettant notamment le développement des projets d’agrivoltaïsme sans compromettre la trajectoire de lutte contre l’artificialisation de sols portée par la loi Climat et Résilience. 

9 mai : Les ravages de l’industrie éolienne sur les animaux ! (Savoir animal)
Au-delà de notre avis sur l’industrie éolienne, il est important de s’intéresser aux effets délétères des aérogénérateurs sur les animaux

7 mai : Programme éolien en mer du gouvernement (FED)
Le rapport du gouvernement vient d’être publié. Vous pouvez le lire et le télécharger sur le site de la FED

7 mai : Qu’est-ce que le réchauffement climatique? (Reportée)
Qu’appelle-t-on le « réchauffement climatique » ? Quelles sont ses causes et ses conséquences ? Quels sont les principaux gaz à effet de serre ? Qui émet le plus dans le monde ? Reporterre explique ce phénomène crucial pour l’avenir de l’humanité, en six points.

6 mai : Énergies renouvelables : Engie annonce un nouveau label pour améliorer le dialogue avec les territoires (Connaissance des Énergies)
Ce label nommé “TED” – pour “Transition Energétique Durable”- entend “donner aux citoyens, ainsi qu’aux territoires, des gages de rigueur et de transparence”. “Nous voulons faire une proposition nouvelle”, “une nouvelle donne” qui “j’espère contribuera à apporter de la concorde et de la sérénité au développement des projets d’énergie renouvelable dans notre pays”, a expliqué la directrice du groupe, Catherine MacGregor, jeudi lors d’une conférence de presse.

5 mai : Parc éolien en mer d’Oléron : l’éloignement au large fortement préconisé (Le Figaro) La Commission nationale du débat public a rendu public jeudi son rapport sur le projet controversé de parc éolien au large de l’île d’Oléron, dans lequel elle recommande un «éloignement plus au large» de la zone envisagée pour l’installation des éoliennes. 

5 mai : Non, l’éolien ne va pas augmenter les recettes de l’Etat  !
En pleine campagne présidentielle, un argument surprise semblait tomber à pic dans le débat public : L’éolien rapporterait de l’argent à l’Etat ! Mieux, il allait même pouvoir rembourser à l’Etat les sommes faramineuses qu’il a coûté. Pourtant, bien que l’explosion actuelle du prix de l’électricité change effectivement temporairement la donne habituelle, l’éolien continuera de constituer un coût pour l’Etat et pour le consommateur à maints égards, mais également pour l’environnement.

4 mai : L’autorisation d’une ICPE doit prendre en compte la charte d’un parc naturel régional (Actu Environnement)
Lorsque les services de l’État sont saisis d’une demande d’autorisation d’implanter ou d’exploiter une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) dans un parc naturel régional (PNR), ils doivent s’assurer de « la cohérence de la décision individuelle ainsi sollicitée avec les orientations et mesures fixées dans la charte » du parc et dans ses annexes, notamment en ce qui concerne « l’implantation et la nature des ouvrages » et les « nuisances

3 mai : Lauragais, les habitants de Gardouch (31) s’organisent contre les éoliennes (la Dépêche)
La Haute-Garonne voit les projets d’implantation d’éoliennes contestés du Nord au Sud, les riverains n’en veulent plus. En particulier à Gardouch, dans le Lauragais : un projet de quatre éoliennes soulève l’opposition de la population. Le maire est pourtant favorable, l’exploitant cherche à rassurer les mécontents.

2 mai : Les énergies renouvelables nuisent aux oiseaux (Futura Planète)
Les oiseaux peuvent être tués par les pales en rotation des éoliennes. C’est connu. Mais ils peuvent aussi mourir de surchauffe lorsqu’ils survolent de grandes fermes solaires. Ils peuvent également ne pas supporter le déplacement de leur environnement naturel par ce type d’installation. 

1° mai : Les terribles conséquences des éoliennes et des panneaux solaires sur les oiseaux (The Epoch Times) Alors que la Californie fournit un tiers de son électricité à partir d’énergies renouvelables, des chercheurs se sont penchés sur l’impact des éoliennes et des panneaux solaires sur les populations d’oiseaux réputées vulnérables.

1° mai : « Quasiment illisible » : la carte de l’éolien qui agite le Cantal (la Montagne)
C’est une carte qui devait apaiser les esprits, mais elle ne fait que raviver la flamme des anti-éoliens. En mai 2021, la ministre de la Transition écologique avait exigé des préfets de région qu’ils cartographient les « zones favorables » à l’implantation d’éoliennes. Un an après, cette carte du Cantal est fin prête. Transmise aux élus pour « concertation préalable », elle est jugée « illisible » par les opposants.

1° mai : Beaucoup de zones protégées ne sont en réalité pas bénéfiques à la vie sauvage (Atlantico)
Pour qu’une zone protégée participe réellement à la conservation de la faune et de la flore, elle a besoin de moyens et d’investissements plus qu’un label.

30 avril : Des projets interpellent et mobilisent les propriétaires de Port Camargue (Midi Libre)
En effet un premier projet de 83 éoliennes avait été débouté il y a quinze ans par la direction générale de l’aviation civile (DGAC) au motif que les implantations se trouvaient dans la ligne d’approche de l’aéroport de Montpellier-Fréjorgues. C’est donc un nouveau projet qui a fait l’objet d’un débat où l’ALPC2, comme d’autres associations, n’a été ni conviée, ni informée.

30 avril : «Un projet absurde» : dans le Sud-Ouest, les opposants aux LGV repartent au combat (Reporterre)
Les opposants au grand projet du Sud-Ouest (GPSO) reprennent la lutte, samedi 30 avril à Bordeaux, avec un grand meeting interrégional. Objectif : dénoncer ce «projet absurde» de deux LGV, qui détruirait plus de 6 000 hectares de terres.

30 avril : Fragmentation (écologie) (Wiki How)
La notion de fragmentation ou de morcellement des écosystèmes / des habitats / écopaysagère(er) / écologique englobe tout phénomène artificiel de morcellement de l’espace, qui peut ou pourrait empêcher une ou plusieurs espèces de se déplacer comme elles le devraient et le pourraient en l’absence de facteur de fragmentation. Avec le concept d’hétérogénéité, celui de fragmentation est une des bases théoriques de l’écologie du paysage.

29 avril : Production d’électricité renouvelable et complément de rémunération : réduction de voilure pour l’éolien terrestre, exclusion du gaz de décharge (Localtis)

28 avril :, Les énergies renouvelables nuisent aux oiseau (Futura sciences)
Les oiseaux peuvent être tués par les pales en rotation des éoliennes. C’est connu. Mais ils peuvent aussi mourir de surchauffe lorsqu’ils survolent de grandes fermes solaires. Ils peuvent également ne pas supporter le déplacement de leur environnement naturel par ce type d’installation. 

28 avril : Eoliennes de Cintegabelle : satisfaction dans les Portes d’Ariège après l’avis défavorable (la Gazette ariégeoise)
L’avis est négatif et soulage la grande majorité des élus du territoire des Portes d’Ariège : «Face aux incertitudes qui demeurent sur les impacts sanitaires, environnemen taux et ceux qualifiés de « forts » pour le paysage rapproché, je fais mienne la proposition émise par la Communauté de Communes des Portes de l’Ariège et des Pyrénées dans sa motion du 18 novembre 2021 qui consiste à adopter un principe de précaution» émet le Commissaire-Enquêteur dans les conclusions du rapport de l’enquête publique qui s’est tenue entre mi-février et mi-mars 2022.

28 avril : Dans les campagnes, où est passée la gauche? (Reporterre)
Selon notre chroniqueur, le vote pour l’extrême droite dans les campagnes n’a rien à voir avec le racisme ou le patriarcat. Il viendrait de l’abandon de ces territoires par la gauche et du mépris de l’«ancien monde» que représenteraient les chasseurs et les paysans.

28 avril : L’Inde mise sur la bouse de vache, une source d’énergie renouvelable prometteuse (PositivR)
Dans le nord de l’Inde, une centrale biomasse transforme fumier et bouse de vache en énergie, dans le cadre d’un projet pilote qui entend contribuer à réduire la pollution atmosphérique tout en bénéficiant aux fermiers de la région.

27 avril : Dans les Alpes du Sud, ils défendent les forêts contre les projets solaires (Reporterre)
Une centaine de personnes se sont réunies le 26 avril à Forcalquier pour dénoncer la multiplication des projets photovoltaïques sur des zones forestières. Ils demandent un moratoire sur les projets au sol.

26 avril : À Lombers, dans le Tarn, un projet de quatre éoliennes mobilise l’opposition des habitants (la Dépêche)
À Lombers, des habitants s’opposent à l’éventualité d’une implantation de quatre éoliennes de 150 m de haut sur la commune

26 avril : Métaux rares : la guerre en Ukraine risque de miner la transition écologique (Reporterre)
La Russie et le Donbass détiennent d’importantes réserves de nickel, de cobalt et de lithium nécessaires aux véhicules électriques, aux éoliennes et aux panneaux solaires. Des experts craignent que la guerre ne réduise leur disponibilité, au détriment de l’Europe, où la demande continue à grossir.

25 avril : Dans la Drôme, une minicentrale hydroélectrique créée pour limiter les coûts de l’énergie (le Dauphiné)
Du plateau du Vercors surplombant la commune de Peyrus s’écoulent des milliers de mètres cubes d’eau. Le maire Georges Deloche a décidé d’en faire un atout en construisant une microcentrale hydroélectrique au pied d’une canalisation où arrive l’eau.

25 avril : Faute de vent les éoliennes ont tourné au ralenti en 2021 (BFM-TV)
Selon le dernier rapport du programme Copernicus, les vitesses du vent ont été particulièrement faibles dans certains pays européens en 2021. Notamment en Europe du Nord, où sont installées un grand nombre d’éoliennes.

22 avril : Enercoop : quand la coopérative de l’électricité verte doit faire face à la hausse des prix de l’énergie (Basta)
Depuis quelques mois, les prix de l’électricité explosent sur le marché et les fournisseurs alternatifs sont en difficulté. C’est ainsi le cas d’Enercoop, coopérative qui produit et fournit de l’électricité issue des énergies renouvelables.

22 avril : Dans le Quercy blanc, l’agrivoltaïsme menace les terres agricoles (Vertéco)
À l’heure de la transition énergétique, de plus en plus d’agriculteur·rices acceptent d’équiper leurs champs de panneaux photovoltaïques contre un complément de revenu. Dans le Quercy blanc, associations et collectifs d’habitants luttent contre le détournement de près de 400 hectares de terres nourricières au profit de l’électricité.

19 avril : La résistance locale aux projets ENR et l’alternative citoyenne en Nouvelle-Aquitaine (Science po Bordeaux)
Quelle est la nature et le fondement des critiques émises à l’encontre des installations éoliennes et de méthanisation en Nouvelle-Aquitaine et dans quelle mesure une intégration accrue des citoyens dans leur développement représente-t-elle une alternative crédible pour maximiser leur acceptabilité sociale sur le territoire régional ?

16 avril : Allain Bougrain-Dubourg : “La sauvegarde de la biodiversité se fera en proximité…” (Dis leur)
Ce vendredi après-midi, la volière pour oiseaux de mer du centre de sauvegarde de la faune sauvage, à Villeveyrac (Hérault), a été inaugurée en présence d’Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO, et de Carole Delga, présidente de région, qui l’a cofinancée.

15 avril : “Jamais on ne déploiera d’éoliennes en mer sans concertation”, promet Emmanuel Macron (France Bleu)
Le président-candidat Emmanuel Macron est l’invité de Wendy Bouchard ce jeudi jusqu’à 14 heures dans l’émission “Ma France”. Depuis les studios de France Bleu installés au Havre, il a réaffirmé sa volonté de développer des éoliennes en concertant, et avec un objectif de 90% de matériaux recyclables.

14 avril : Zones de protection forte : le décret est paru (Localtis)
Le décret “définissant la notion de protection forte et les modalités de mise en œuvre de cette protection forte” dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale des aires protégées est paru au Journal officiel ce 13 avril. Le texte, qui avait été soumis à consultation publique en début d’année, avait alors fait l’objet de vives critiques de la part des associations d’élus et reçu un avis défavorable de la part du Conseil national de l’évaluation des normes (CNEN).

13 avril : Les éoliennes pourraient rapporter 3,7 milliards d’euros au budget de l’Etat (les Échos)
Compte tenu des prix de l’électricité record, l’éolien cesse d’être une charge pour les finances publiques. Il pourrait même générer des recettes exceptionnelles en 2022. Si les prix restent au niveau actuel, la filière devrait avoir remboursé l’ensemble du soutien public qu’elle a perçu depuis 2003 dès le quatrième trimestre 2024.

13 avril : Écologie : les programmes d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen en détail (We Demain)
Quels programmes écologiques pour les deux candidats encore en lice pour la plus haute fonction de l’Etat ? WE DEMAIN décrypte les idées d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen à quelques jours du second tour de la présidentielle 2022.

13 avril : L’éolien en mer, maillon essentiel de la transition énergétique en Occitanie (Région Occitanie)
La Région s’engage pour le développement de l’éolien en mer en Méditerranée, avec deux fermes pilotes au large de Leucate et de Gruissan, et l’extension du port de Port-La Nouvelle. Cette stratégie contribue à lutter contre le changement climatique, tout en développant des emplois et une nouvelle filière industrielle.

13 avril : Éolienne brisée à Saint-Félix-Lauragais : la préfecture se saisit du dossier (Cent pour cent)
Ce mardi, la préfecture annonce qu’un périmètre de sécurité a été mis en place, par arrêté en date du 7 avril, autour de l’éolienne en question. Le démontage « des éléments susceptibles de chuter », a également été prononcé, ainsi que la mise en place d’un système de surveillance du parc, de type gardiennage.

12 avril : L’énergie verte aussi sera une bataille géopolitique (Challenge)
La manne des matières premières nécessaires à la transition énergétique devrait représenter 1.000 milliards de dollars par an dès 2040. Pour que tous les électro-Etats en profitent, les Occidentaux doivent les aider à préparer l’avenir.

12 avril : Géothermie dans le Puy-de-Dôme : un village en ébullition (Reporterre)
Un projet de géothermie profonde pour de l’électricité locale et propre. Voilà ce qu’on a vendu aux habitants de Saint-Pierre-Roche dans le Puy-de-Dome. Ils ne sont pas convaincus.

12 avril : Projets d’énergies renouvelables : à quoi servent vraiment les débats publics ? (The Conversation)
Sur le papier, la démarche, fondée sur l’accueil de tous les publics dans divers formats, le partage de l’information, la transparence, la neutralité et l’égalité entre tous les participants, avait tout pour plaire. Pourtant, l’idée selon laquelle un tel débat aboutirait à une vision partagée du problème voire à des solutions, ne résiste pas à l’expérience empirique de ces quatre mois.

12 avril : Eolien offshore en zone Natura 2000 : des projets sous haute surveillance du juge (la Gazette des communes)
La validation, par la cour administrative d’appel de Nantes, de la régularisation du projet éolien flottant « Provence Grand large », localisé en zone Natura 2000, doit être bien comprise, à l’heure des grandes ambitions françaises en matière d’énergies marines renouvelables. Eminemment liée aux circonstances particulières de ce projet expérimental, cette validation ne saurait, pour Laurent Bordereaux, professeur à l’université de La Rochelle, être interprétée comme ouvrant la voie à un déploiement massif de l’éolien offshore dans les aires marines protégées.

12 avril : Des parcs éoliens condamnés pour la mort de plus de 150 aigles aux États-Unis (Courrier International)
L’entreprise américaine ESI Energy a plaidé coupable pour la mort d’aigles royaux et de pygargues à tête blanche percutés par les pales de ses éoliennes. Huit millions de dollars. C’est la somme qu’elle a été condamnée à payer pour la mort d’au moins 150 aigles – dont des pygargues à tête blanche, emblème des États-Unis – dans 50 de ses 154 parcs éoliens

10 avril : Eolien en Montagne Noire : le projet d’Arfons retoqué, imbroglio pour Les Martys (l’Indépendant)
La préfecture du Tarn a refusé la demande d’autorisation environnementale d’exploiter sur le projet de six éoliennes à la limite de l’Aude. Retoqué par la préfecture de l’Aude, le projet des Martys doit lui être examiné devant la cour administrative d’appel de Toulouse après un recours d’Ostwind : mais le mémoire en défense du ministère se fait attendre…

10 avril : “Ça nous autorise une vraie souplesse financière” (la Dépêche)
Maire de Caudebronde et président de la communauté de communes de la Montagne Noire, Cyril Delpech revient sur les débats virulents autour de la question éolienne. En rappelant que le sujet est à la croisée de questions environnementales et financières.

8 avril : Eure-et-Loir : le conseil municipal rejette un projet d’éoliennes, le maire désavoué (Le Parisien)
Rebondissement à Dangeau (Eure-et-Loir) : le Conseil municipal a repoussé le projet de quatre éoliennes porté par la société H2air. En théorie, ce vote n’est que consultatif, mais ce département teste de nouvelles règles : dans ce département, le préfet Françoise Souliman a innové en mettant en place une instance de concertation, le Comité départemental des énergies renouvelables, qui a tenu sa première réunion le mois dernier. Et la représentante de l’Etat a déjà clairement laissé entendre que les votes des conseils municipaux seraient bien pris en compte.

7 avril : Satellites : le Conseil d’État sanctionne le milliardaire Elon Musk (Reporterre)
Saisi par des associations environnementales, le Conseil d’État a cassé la décision de l’autorité de régulation des communications électroniques (Arcep), qui octroyait deux bandes de fréquences à Starlink. Le projet Starlink vise à fournir une connexion Internet haut débit à travers le monde grâce à une constellation de 42 000 satellites.

6 avril : Le Conseil d’État confirme la validité du droit reconnu aux préfets de déroger aux normes (Localtis) Des associations environnementales avaient déposé un recours pour excès de pouvoir contre le décret d’avril 2020 autorisant les préfets à déroger à certaines normes réglementaires. La haute juridiction vient de les débouter.

5 avril : Installations classées pour la protection de l’environnement : un socle de prescriptions homogénéise les procédures (Localtis) Homogénéiser les prescriptions à l’échelle nationale et faciliter la phase d’instruction des dossiers, tel est l’objectif poursuivi par deux arrêtés ministériels, publiés ce 3 avril, définissant un tronc commun en matière de prévention de risques accidentels et chroniques de pollution de l’air, de l’eau ou des sols provenant des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE)

4 avril : Haute-Garonne : une des onze éoliennes de Saint-Félix-Lauragais perd ses ailes (la Dépêche) Le mystère reste entier. Que s’est-il passé ce samedi 2 avril pour qu’une des onze éoliennes du parc à cheval sur les communes de Saint-Félix-Lauragais, Roumens et Montégut-Lauragais, perde ses ailes ?

4 avril : Les soulèvements de la terre – Saison 3 : Enfoncer le clou, Programme printemps-été 2022 (Lundi Matin)
Après le final de la saison 2 qui s’est joué à Lyon sur les terres de Monsanto et le spin-offdu week-end dernier autour des méga-bassines à La Rochénard dans les Deux-Sèvres qui a réuni pas moins de 7000 acteurs, l’annonce de la saison 3 vient de tomber. Et voilà le programme.

4 avril : Comment les candidats se positionnent au sujet des énergies renouvelables ? (The Conversation)
Les candidats à l’élection présidentielle ont des propositions très variées, certains proposant un mix énergétique 100 % renouvelable quand d’autres proposent l’arrêt, voire le démantèlement des parcs éoliens existants.

4 avril : Pourquoi il faut interdire la compensation (Atécopol)
Supposée contrebalancer les dégradations infligées à la biosphère, la pratique de la « compensation » se généralise et gagne tous les secteurs d’activité. Nombre de voix en dénoncent les abus, mais c’est en réalité son principe même qui est fallacieux. Des scientifiques de l’Atécopol expliquent pourquoi et demandent son interdiction pour libérer la politique écologique de l’emprise néolibérale.

2 avril : Marne. Sauvetage d’un rapace blessé, victime des éoliennes (le Pays Briard)
Deux promeneuses ont tenté de sauver une buse, blessée par une éolienne au Gault-Soigny. L’animal a malheureusement dû être euthanasié.

La jeune buse a dû être euthanasiée. (©Le Pays Briard)

2 avril : Energies renouvelables: face à la flambée des prix, l’Etat lorgne un magot aux milliards d’euros (l’Opinion)
Des négociations ont été lancées par le gouvernement afin de récupérer une partie de la manne soudaine des producteurs d’énergies renouvelables

2 avril : Haute-Garonne : une association d’habitants contre un projet d’éoliennes dans un village du Lauragais (la Dépêche)
Le conseil municipal de Gardouch a approuvé, en décembre 2021, un projet d’installation de quatre éoliennes, dans le secteur du Bois de la Salle. Un projet que contestent des habitants, réunis dans une association.

1° avril : URBANISME : A Toulouse, l’étalement urbain n’en finit pas (Alternatives Économiques)
« La construction est prévue en pleine zone agricole, à l’écart de la ville, sans voie de communication, sans transports en commun, en contradiction avec la lutte contre le réchauffement climatique et l’extinction de la biodiversité », proteste Michel Dunand, membre du collectif qui conteste le projet de la ZAC Gamasse-Rebeillou porté par la petite commune de Quint-Fonsegrives et inscrit dans une orientation d’aménagement et de programmation (OAP) métropolitaine

31 mars : Le président de la CRE appelle les Français à faire dès maintenant des économies d’énergie pour anticiper l’hiver prochain (Connaissance des énergies)
Le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), Jean-François Carenco, a appelé lundi l’ensemble des Français à faire dès maintenant des économies d’énergie, au risque de faire face à des tensions d’approvisionnement l’hiver prochain.

31 mars : “Objectif ZAN” : 22 territoires sélectionnés pour mener des expérimentations (Localtis)
A l’issue d’un appel à manifestation d’intérêt lancé par l’Ademe, 22 projets ont été retenus pour participer à l’expérimentation “Objectif ZAN” ou zéro artificialisation nette. Les lauréats, issus de collectivités très diverses, bénéficieront d’un accompagnement technique et financier pour travailler sur différents leviers de lutte contre l’artificialisation des sols.

30 mars : Domestiquer la critique. La restriction des libertés associatives (Mediapart blog revue Délibérée) Outre les atteintes aux droits de manifester, d’aller et venir, il est une atteinte à une autre liberté qui se fait à bas bruit : la liberté de se constituer en collectif et agir en son nom afin d’en promouvoir les objectifs.

30 mars : La précarité énergétique, sujet absent des Présidentielles (UP Magazine, en PDF)
Aujourd’hui encore plus qu’hier la précarité énergétique est aux portes de beaucoup de gens. Que se passera-t-il si l’on ne fait rien ? Quelles réponses pouvons-nous donner à cette crise ? Entre la crise environnementale, la crise énergétique, les habitations « passoires énergétiques », la guerre en Ukraine qui aura des répercussions sur toute l’Europe, n’est-il pas temps de saisir l’occasion d’accélérer l’accompagnement des habitants et la prise de décisions des rénovations ?

30 mars : L’hydrogène, du mirage à la réalité (le Monde de l’énergie)
Près de 9 milliards d’euros. C’est l’enveloppe conséquente que la France a posé sur la table pour miser sur l’hydrogène, à travers le récent plan d’investissement France 2030, une de ces « technologies d’avenir ».

30 mars : Iberdrola au Mexique. La Venta II y III : aux pieds des éoliennes, des oiseaux morts par milliers (France TV)
Les deux grands parcs éoliens terrestres d’Iberdrola qui encerclent la petite commune de La Venta, près de l’isthme de Tehuantepec sur la côte ouest du Mexique, suscitent de vives inquiétudes pour les oiseaux migrateurs et les chauve-souris. Ils génèrent aussi des tensions avec des paysans qui s’estiment lésés par la multinationale. Deuxième volet d’une enquête de Splann! sur la base de la documentation existante, d’entretiens, et des travaux réalisés par des journaux locaux, à leurs risques et périls.

30 mars: Dourgne. “Préservons notre montagne” reste mobilisée (la Dépêche)
Sylvie Semenou, présidente, et son équipe ne décolèrent pas : “Ce projet de 8 éoliennes de 125 m en surplomb de Dourgne et Massaguel sera visible depuis toute la plaine et va détruire sols, faune, flore, zones humides. C’est une absurdité économique et environnementale”

30 mars : Les éoliennes sont-elles un danger pour les oiseaux ? (le Monde)
Chez les opposants à l’éolien, la menace pour les oiseaux est un argument récurrent. L’argument est plutôt justifié, mais la mortalité dépend largement de l’endroit où sont implantées les éoliennes.

29 mars : Du zéro éolienne au 100 % renouvelable, le grand écart entre les candidats (Le Monde)
La place des énergies renouvelables, indispensablesà la réalisation des objectifs climatiques de la France, continue de diviser les prétendants à l’élection présidentielle : un dossier du Monde.

29 mars : Iberdrola, les mains sales de l’énergie «propre» (Splann)
Que se cache donc derrière la communication de l’entreprise ? Des journalistes de Splann ! se sont penchées sur plusieurs projets emblématiques « d’énergie verte » que cette société mène sur d’autres continents, à travers une vaste enquête basées sur des sources ouvertes. Car plus de dix ans avant de planter ses mâts en Bretagne, le florissant opérateur ibérique a investi l’Amérique latine. Accusations de violations de droits humains, hécatombe d’oiseaux migrateurs, poissons morts et activistes craignant pour leur vie… Autour des projets d’Iberdrola, les cicatrices peinent à se refermer.

29 mars : « Aux pieds des éoliennes, le crime organisé » (Splann)
Les éoliennes sont un sujet sensible dans lequel s’entremêlent litiges avec les paysans, accusations de spoliations des terres et de corruptions, milices armées, menaces contre des journalistes et assassinats d’activistes… Splann ! perce la chape de plomb qui pèse aux pieds des éoliennes, en faisant le point sur ce contexte sanglant et sur ce que l’on sait de l’implantation contestée d’Iberdrola dans la région.

28 mars : La fédération des associations anti-éoliennes des Hauts-de-France est lancée [VIDÉO] (le Courrier Picard)
Lors de sa première assemblée générale réunie vendredi à Tailly-l’Arbre-à-Mouches (Somme), la fédération s’est fixé comme objectif de financer 50 % des frais de contentieux de ses associations adhérentes, grâce à une subvention attendue de la Région.

28 mars : Des maisons sans électricité encerclées par des parcs éoliens (Mediapart blog stopedfmexique)
Bien que la plupart des foyers soient raccordés au réseau électrique national, les prix de l’électricité restent élevés et souvent inabordables pour de nombreux habitant.e.s d’Unión Hidalgo, comme l’ont constaté les rapporteurs spéciaux des Nations Unies. Il est ironique de constater qu’au moment même où la consultation indigène est encouragée par le conseil municipal et où l’atmosphère entre les petits propriétaires et les agriculteurs communaux se tend, la semaine dernière, la population a été privée d’électricité à plus de deux reprises.

27 mars : Le parc naturel entend limiter l’implantation des éoliennes (Midi Libre)
Alors que 280 éoliennes sont déjà autorisées, un bras de fer judiciaire oppose le Parc à deux sociétés qui veulent en construire neuf nouvelles dans une zone où la charte du PNR les exclut (à Dio et Valquières).

25 mars : 61% des français ne veulent plus d’éoliennes (FED)
Les français ont désormais globalement une image très négative des éoliennes. Ce résultat montre le fiasco total des promoteurs éoliens, malgré le matraquage publicitaire organisé depuis plus de 20 ans  par les pouvoirs publics, l’ADEME  et  les 10 ministres de l’environnement qui se sont succédé depuis 2000.
C’est le résultat d’une lutte acharnée de citoyens sans moyens  et sans défense qui ont refusé d’être des victimes , qui ont créé des associations,  et qui se sont coalisés.

25 mars : Acceptabilité des EnR : le Cese plaide pour un meilleur partage de la décision, des efforts et des retombées économiques (Localtis)
Pour faire face à la montée des “crispations” à l’égard des infrastructures d’énergies renouvelables, le Conseil économique, social et environnemental, saisi par le Premier ministre, préconise un meilleur partage de la décision, des efforts, des revenus et des retombées économiques. Il alerte sur “l’inquiétude diffuse” d’une partie de la population – qui dépasse “l’agrégation d’égoïsmes individuels” – face à ces infrastructures, lesquelles, “imposées au prétexte de l’urgence”, alimentent les sentiments de déclassement et d’injustice.

24 mars : Éoliennes : le Cese prône la planification et une meilleure consultation pour convaincre les réticents (Sud Ouest)
L’État va devoir mieux planifier la transition énergétique et aussi consulter les Français s’il veut faire accepter les grandes infrastructures, notamment les éoliennes, nécessaires pour alimenter et décarboner le pays, souligne un projet d’avis du Conseil économique, social et environnemental (Cese) présenté au vote mercredi.

22 mars : « Arrêtons de nous focaliser sur la distance entre les éoliennes et les habitations » (le Monde de l’Énergie) Connaître les arguments de ses adversaires !
Parmi les énergies renouvelables, l’énergie éolienne terrestre joue un rôle de premier rang. Mais pour qu’elle trouve réellement sa place, il faut continuer à combattre certaines idées reçues, notamment celle de l’impact qu’elle pourrait avoir sur le confort des riverains.

22 mars : Le gouvernement se sert de l’Ukraine pour affaiblir le droit de l’environnement (Reporterre)
La guerre contre l’Ukraine a décidément bon dos. Au nom de la « résilience » et de « la construction d’une autonomie stratégique et énergétique européenne », le gouvernement a annoncé jeudi 17 mars une nouvelle série de mesures visant à simplifier le droit de l’environnement.

21 mars : Pyrénées-Orientales : un terrain miné pour les éoliennes (L’Indépendant PDF) Dans le département des Pyrénées-Orientales, le développement de l’éolien se heurte à l’opposition d’une partie des habitants et de certains élus des secteurs ciblés, qui craignent entre autres un impact sur les paysages et la biodiversité. Le phénomène a déjà fait passer à la trappe ou renvoyé aux calendes grecques un certain nombre de projets. Comme encore récemment celui de Brouilla. En plein débat présidentiel sur la dépendance énergétique.

20 mars : En Méditerranée, dauphins et oiseaux à l’ombre des futures éoliennes géantes Soulignant que l’impact réel sur la faune “reste méconnu”, le fondateur des Peuples de la mer s’inquiète de “l’accumulation des activités humaines: la pêche, les loisirs et maintenant les éoliennes” qui modifient “les zones de repos, de silence et de nourrissage”, et peuvent “provoquer le déclin d’une espèce fragile” comme le grand dauphin

20 mars : Panneaux solaires : dur dur de produire sa propre électricité (Reporterre)
Taxes, tarif d’achat… De nombreux obstacles freinent la démocratisation du solaire, que l’autoconsommation soit individuelle ou collective. Et ce, sans compter les arnaques. 

19 mars : Éoliennes flottantes en Méditerranée: «Elles ont a priori moins d’impact» sur les fonds marins (Libération)
Le gouvernement a confirmé lundi sa volonté d’implanter deux parcs éoliens en Méditerranée d’ici 2030. Selon Emeline Pettex, chercheuse en écologie marine, les effets sur la biodiversité ne devraient pas être majeurs mais doivent être surveillés de près.

18 mars :,Eoliennes en Méditerranée : des associations dénoncent une décision prématurée (Sud Ouest)
Des associations de défense de l’environnement ont regretté mardi que le gouvernement ait lancé deux projets d’installation d’éoliennes flottantes commerciales en Méditerranée, sans consacrer plus de temps à des études préalables sur les risques pour la faune marine.

17 mars : Éolien flottant en Méditerranée : le gouvernement se décide et organise la filière (Actu Environnement)
En déplacement à Port-La-Nouvelle (Aude), le chef du gouvernement a renouvelé son soutien à cette nouvelle filière stratégique, dans la lignée de son discours de Saint-Nazaire, l’été dernier. « Notre premier objectif doit être de produire de l’énergie issue de l’éolien flottant et notre second objectif est de produire les composants industriels nécessaires en France. » Dans cette optique, le locataire de Matignon a annoncé le lancement de l’appel d’offres pour les deux premiers parcs flottants commerciaux en mer Méditerranée. 

17 mars : Le gouvernement finance l’industrialisation de la forêt (Reporterre)
« Le défi le plus important que nous devons collectivement relever est probablement celui de l’adaptation au changement climatique », estiment les ministres de l’Agriculture, du Logement, de la Biodiversité et de l’Industrie. Un rapport publié le même jour par l’association Canopée invite à en douter. Se présentant comme «le bilan caché du plan de relance forestier», il affirme que les plus récents investissements du gouvernement dans la forêt ressemblent plus à un «plan d’adaptation de la forêt aux besoins de l’industrie» qu’à un plan d’adaptation au changement climatique.

17 mars : Le solaire, sauveur ou fossoyeur de l’agriculture? (Reporterre)
Du soleil et des surfaces planes : les développeurs de panneaux photovoltaïques raffolent des zones agricoles. Certains craignent un emballement et l’essor de mégaprojets

17 mars : Loi 3DS et implantation de parcs éoliens (Vent de Colère)
Les plans locaux d’urbanisme ont la possibilité de créer des secteurs où l’implantation de parcs éoliens est réglementée, voire interdite, afin de tenir compte de contraintes de voisinage, de patri- moine ou encore naturelles ou paysagères. Une précision de portée limitée et entourée de nombreuses conditions de validité, donc contestable par les promoteurs. Voir aussi le texte de la loi du 21 février 2022.

17 mars : Le Rialet : L’association Nostra Montanha se regroupe avec l’association Reveihl (la Dépêche)
Le petit village d’irréductibles s’est opposé en 2015 à l’implantation d’un parc éolien en limite de la commune et des habitants ont créé une association. Nostra Montanha. Elle vient d’accueillir les adhérents de l’association Reveihl qui s’était établie sur la vallée du Thoré et le Mazamétain.

Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas (Vent du Milan)

16 mars : Solaire : la France délaisse les panneaux sur les toits (Reporterre)
Pourquoi ne pas couvrir massivement toits, parkings ou zones polluées de panneaux solaires ? Le gouvernement, avide d’économies, soutient plutôt le photovoltaïque au sol — qui grignote les terres.

16 mars : Aude : Jean Castex en visite à Port-la-Nouvelle pour l’éolien en Méditerranée (FR3 Occitanie)
En novembre dernier, la consultation citoyenne au sujet du développement de l’éolien en Méditerranée s’est achevée. Près de quatre mois de débat public ont interrogé l’implantation de parcs éoliens dans deux zones du golfe du Lion, entre la frontière espagnole et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Le projet est porté par Jean Castex et la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Tous deux sont présents dans l’Aude en fin d’après-midi ce lundi 14 mars.

16 mars : Aspres : Le conseil communautaire vote contre le projet éolien (l’indépendant)
S’exprimant clairement contre le projet éolien porté par la municipalité de Brouilla, Philippe Xancho a appelé les élus de toutes les communes à rejeter cette délibération. À la majorité (19 voix contre, 15 pour, 1 abstention), la modification du PLU de Brouilla n’a pas été adoptée par le conseil communautaire.

15 mars : « Nous privilégions la production d’énergie renouvelable, mais dans une mesure raisonnable » (Actu Environnement)
La Fédération des parcs naturels régionaux s’est opposée à des projets éoliens dans le parc du Haut-Languedoc, car ils ne respectaient pas la charte. À cette occasion, son président explique sa position sur les EnR.

15 mars : La sortie du gaz russe implique-t-elle de relancer le gaz de schiste en France ? (Vert éco)
Les pays européens carburent à la recherche de solutions pour tenter de réduire leur dépendance au gaz russe. Quitte à relancer la polluante exploitation du gaz de schiste ? Éléments de réponse avec Anna Creti, directrice scientifique de la chaire Économie du gaz naturel et de la chaire Économie du climat à l’université de Paris Dauphine-PSL

15 mars : Pourquoi des éoliennes, flottantes, en Méditerranée ? (Info Durable)
Les éoliennes “flottantes”, contrairement aux “posées” dont le mât est planté dans le sol marin, permettent de s’installer en zones profondes, comme en Méditerranée où deux premiers parcs commerciaux ont été annoncés par l’Etat français lundi.

14 mars : Énergies renouvelables : le gaz russe rappelle l’Europe à la réalité (Contrepoints) Les énergies renouvelables européennes viennent au secours de la Russie. Le gaz russe est devenu indispensable pour un mix européen qui a fait de mauvais choix.

12 mars : Cintegabelle : Projet de parc éolien (la Dépêche)
Projet d’Engie Green pour 3, et Aganaguès, né d’une association de Saint-Quirc pour la 4e. Le projet sera implanté dans une des rares zones de Cintegabelle à plus de 500 m de toute habitation comme l’impose la loi.

10 mars : Baromètre 2021 des énergies renouvelables en France (Energeek)
Les objectifs d’électricité renouvelables de la France pour 2023 seront-ils atteints ? A l’heure où la question de l’indépendance énergétique est plus sensible que jamais, le Baromètre 2021 de l’énergie renouvelable électrique en France apporte des réponses. Le rapport fait le point sur les avancées des différentes ressources d’énergie. Et la situation est particulièrement contrastée selon les filières.

9 mars : La faillite du droit face aux grands projets inutiles (Reporterre)
Les expertises environnementales doivent devenir suspensives, défend l’auteur de cette tribune, afin que les projets dévastateurs comme le Grand contournement ouest de Strasbourg ne puissent plus être mis en route de force.

9 mars : Énergies renouvelables : les chiffres des raccordements du quatrième trimestre 2021 (Actu Environnement)
Fin février 2022, le ministère de la Transition écologique a publié le bilan des énergies renouvelables au quatrième trimestre 2021. Si le solaire photovoltaïque et le biométhane ont battu des records, l’éolien est resté à la traîne.

8 mars : Renouvelables : quelle productions d’énergies selon les territoires ? (la Gazette des communes)
Le développement des énergies renouvelables (EnR) figure parmi les objectifs des collectivités, notamment à travers les PCAET et les SRADDET. Mais d’un territoire à l’autre, le point de départ diffère et l’évolution est relative, entre l’hydraulique installé depuis longtemps et l’éolien, le solaire ou les bioénergies qui avancent à rythme mesuré.

7 mars : Quelle place pour les éoliennes dans le mix énergétique français (Institut de France) Le questionnement actuel sur la place des éoliennes dans le mix électrique français a conduit les Académies des sciences, des beaux-arts et des sciences morales et politiques de l’Institut de France à croiser leurs appréciations dans l’objectif d’établir un état des lieux et de formuler des recommandations.

6 mars : Picardie : Responsables d’une « mortalité importante » de chauves-souris, des éoliennes sous surveillance (20 minutes)
Depuis peu, la mortalité des chauves-souris a dépassé celle des oiseaux au pied des mats des éoliennes. La direction de l’environnement a avoué que des parcs éoliens, dans la Somme et dans l’Aisne, présentaient une mortalité excessive de chiroptères. L’association Picardie Nature dénonce des données officielles qui tardent à remonter.

4 mars : Ce choc énergétique qui vient (Mediapart)
Pétrole, gaz, électricité… les prix des énergies en Europe explosent depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les marchés paniquent. Et l’Europe commence à mesurer l’ampleur du piège russe dans lequel elle s’est laissé enfermer. Le choc économique qui s’annonce pourrait être de la même ampleur que celui de 1973.

4 mars : Loi »séparatisme » et contrat d’engagement républicain : recours déposé par les associations (FNE)
25 associations ont déposé le mardi 1er mars un recours devant le Conseil d’État contre le décret d’application de la loi « séparatisme » approuvant le contrat d’engagement républicain des associations. Face à un texte qui menace notamment l’action en justice des associations de défense de l’environnement et de lutte contre la corruption, nous appelons à un ultime sursaut en faveur de la liberté d’association et d’expression. 

3 mars : 5 démentis sur l’utilité des éoliennes en mer ou sur terre (Contrepoints) Voici cinq arguments faux sur les éoliennes en mer ou sur terre.

2 mars : 6000 éoliennes allemandes touchées par une cyberattaque russe (Le Figaro) L’attaque aurait été menée depuis la Russie, mettant hors service les modems terrestres qui assurent la liaison entre les usagers et les satellites. Des centaines de milliers de clients ukrainiens ont été privés d’internet. En France, une dizaine de milliers d’abonnés internet via Nordnet – qui dépend de ce même réseau satellitaire – sont touchés. En Allemagne, les principales victimes sont… des éoliennes.

1° mars : Fronde des parcs régionaux contre des éoliennes supplémentaires dans le Haut-Languedoc (Le Figaro)
Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc, soutenu par la Fédération nationale de ces zones protégées, a demandé au ministère de la Transition écologique de casser une décision autorisant la construction de neuf éoliennes dans une zone sensible, a-t-on appris lundi. Situé à cheval sur les départements du Tarn et de l’Hérault, ce parc qui compte 170 espèces animales remarquables dont des rapaces rares comme l’aigle de Bonelli, n’est pas opposé sur le principe aux éoliennes.

1° mars : Du renouvelable qui fait débat (Que Choisir PDF)
Un article très pro-éolien dans Que choisir avec sur l’Aude les propos de Maryse Arditi (qui confirment ce qu’elle avait dit le 30 nov à Carcassonne). Nous ne serions pas étonnés que les services de Barbara Pompili aient trempé dans cet article…

Quelques problèmes de maintenance du site ont interrompu
la publication de la revue de presse.
Voici quelques articles glanés au mois de février

Terres du Lauragais : l’intercommunalité fait le point sur le projet éolien de Cintegabelle (Voix du Midi)
Que penser du projet de construction d’un parc éolien à Cintegabelle ? Le mardi 22 février 2022, la communauté de communes Terres du Lauragais s’est réunie au complexe sportif de Gardouch dans le cadre d’un conseil communautaire.

La première centrale osmotique de France s’installe en Camargue (La Tribune)
La compagnie nationale du Rhône (CNR) va créer une première unité de production d’énergies qui utilise la réaction issue de la rencontre de l’eau douce et salée dans le delta du Rhône. Un démonstrateur qui s’appuie sur la technologie d’une start-up bretonne afin de proposer un prix compétitif.

Loi 3DS et développement éolien : donne-t-on enfin la parole aux maires ? (Village de la justice)
La loi 3DS accouche d’une nouvelle disposition qui permet d’intégrer dans les plans locaux d’urbanisme des zones où l’accueil de futures centrales serait exclu. Quelles sont désormais les marges de manœuvre ? Que faut-il espérer ou craindre de telles modifications des règlementations locales ?

Empêchons le saccage délibéré et annoncé de la Lozère et de la Margeride (Association pour la Protection des Bassins du Bès et de la Truyère)
Voici près de 15 ans que notre association lutte pour éviter l’emprise irréversible de l’éolien industriel sur la Lozère, notamment sur ces massifs d’exception que sont l’Aubrac et la Margeride. Deux décennies maintenant que des financiers tentent inlassablement d’accaparer les terres fertiles, l’eau pure, le ciel étoilé, bref des biens privés ou communs qui font l’or de nos montagnes.

Le développement des éoliennes dans nos campagnes : un “magot” alléchant  (Enquêtes d’Actu)
Le nombre d’éoliennes est voué à augmenter considérablement dans les années à venir. Cela va profiter aux promoteurs, mais pas seulement… Les sommes en jeu attirent.

« La politique énergétique doit faire l’objet d’un débat ouvert » (le Monde PDF)
Emmanuel Macron ne peut pas, seul, décréter la relance du programme nucléaire français, rappellent l’ancien haut fonctionnaire Michel Badré et l’économiste Alain Grandjean, dans une tribune au « Monde ». Le peuple et le Parlement doivent se prononcer sur le sujet.

L’artificialisation des sols et la bétonisation se poursuivent à « un rythme soutenu » en France (Basta)
Certes, c’est sous le mandat Macron qu’un méga projet comme Europacity a été abandonné… mais c’est un peu l’arbre qui cache la forêt : en matière de bétonisation des sols le bilan est peu glorieux et attise l’inquiétude de nombre d’associations.

Le photovoltaïque en zone littorale : patience et longueur de temps (Localtis)
Le Sénat a adopté en première lecture, dans une ambiance consensuelle, la proposition de loi visant à permettre, dans un cadre très circonscrit, l’installation de panneaux photovoltaïques sur des friches en zone littorale. Le texte ne pourra toutefois voir le jour avant la prochaine législature, faute de procédure accélérée.

Stratégie nationale pour la biodiversité : lettre ouverte de 13 associations au président (FNE)
Dans une lettre ouverte au Président de la République, 13 organisations lui demandent de ne pas précipiter la publication de la 3e stratégie nationale pour la biodiversité, dont le projet actuel manque encore cruellement d’ambitions et de moyens.

Énergies renouvelables, bilan quinquennat :France en retard sur solaire éolien, hydraulique (Basta)
Emmanuel Macron s’était engagé à développer les énergies renouvelables. Cinq ans plus tard, la France est le seul pays européen qui n’a pas atteint ses objectifs. Le président-candidat préfère désormais faire la promotion du nucléaire.

Lutte contre l’artificialisation des sols : les préfets appelés à accompagner les élus (Localtis)
Dans une circulaire datée du 7 janvier, Jean Castex précise la “mobilisation attendue” des préfets pour “la mise en œuvre opérationnelle de la loi Climat et Résilience en matière de lutte contre l’artificialisation des sols”. Ils sont invités à accompagner les élus locaux dans la territorialisation de l’objectif de réduction de la consommation d’espaces et à “veiller au bon déroulement” du processus de révision des documents de planification régionale rendu nécessaire pour intégrer cet objectif.

Comprendre la notion de « limites planétaires » (The Conversation)
En écologie, il est démontré que les écosystèmes nous envoient des signes lorsqu’ils sont en train d’atteindre des niveaux de dégradation tels qu’ils ne peuvent plus assurer les fonctions de régulation qui leur permettent de maintenir leur équilibre. C’est ce qu’on appelle des « signaux d’alarme précoces »

Quelques problèmes de maintenance du site ont interrompu la publication de la revue de presse.
Je vais essayer de rattraper le temps perdu….

17 février : Hérault : Pour leur éviter de partir à la casse, My wind parts retape les éoliennes en fin de vie (20 Minutes)
Cette entreprise héraultaise,spécialisée depuis 2016 dans la vente de pièces détachées d’éoliennes et dans l’amélioration de leurs performances, s’est lancé un nouveau défi, l’année dernière : offrir une seconde vie à ces immenses machines, qui produisent de l’énergie avec la force du vent.

17 février : “Ce n’est pas normal”: Jadot reconnaît que certains territoires sont “saturés” d’éoliennes (BFM TV)
Invité de Face à BFM sur BFMTV, le candidat écologiste promet de limiter le nombre de nouvelles éoliennes, en profitant plutôt des progrès technologiques.

16 février : Éoliennes : le maire Olivier Fabre interpelle le Préfet de région (Le Journal d’Ici)
La Montagne Noire est déjà saturée d’éoliennes, ses habitants doivent être respectés et considérés d’autant que le secteur a depuis longtemps développé les énergies renouvelables comme l’hydroélectricité et la biomasse, qui génèrent, contrairement aux éoliennes, de nombreux emplois dans des PME locales. Le vent de la colère va souffler sur les éoliennes PDF

16 février : « Des zones sans éoliennes inutiles pour la transition énergétique mais aussi pour les élus locaux » (La Gazette des Communes)
Le projet de loi 3DS (différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification) qui vient d’être définitivement voté au Parlement acte un recadrage du développement des éoliennes, avec la possibilité pour les maires de définir des zones autorisant ou non leur implantation.

15 février : Un développement massif des énergies renouvelables. Mais le président de la République avait-il vraiment le choix ? (FranceTvInfo)
En fait, non. L’effort consenti est à la mesure du retard de la France dans le domaine. Emmanuel Macron l’a d’ailleurs admis, nous partons de loin. D’après l’Union européenne, la France est le seul pays des 27 à ne pas avoir atteint ses objectifs en matière de développement des énergies renouvelables : en 2020, elles ont représenté 19% de la consommation d’énergie, alors qu’elles auraient dû être à 23%.

15 février : Projet éolien : le maire de Lacombe (Aude) rappelle son opposition (la Dépêche)
Depuis quelques mois, un vent de colère se fait ressentir sur la petite bourgade audoise. Ce village de la Montagne Noire, habituellement si calme et paisible, risque d’être impacté aussi bien sur le plan visuel que sonore par un projet d’extension du parc éolien entre les deux départements frontaliers de l’Aude et du Tarn. Il est question de six éoliennes supplémentaires sur un parc déjà existant (nos éditions du 29 juillet et 6 septembre 2021, entre autres).

15 février : Morbihan: La manifestation anti-éoliennes s’envenime, les gendarmes s’interposent (20 Minutes)
es esprits se sont vivement échauffés samedi après-midi, sur la commune des Forges-de-Lanouée , près de Ploërmel (Morbihan). Vers 13h, une centaine de personnes s’étaient en effet rassemblées pour manifester contre le projet contesté de parc éolien dans la forêt de Lanouée. Tout se déroulait dans le calme jusqu’à ce qu’un groupe de manifestants plus virulents se soit dirigé vers le site en chantier.

15 février : Énergies renouvelables : jusqu’où l’autonomie énergétique des territoires ? (The Conversation)
Les coopératives citoyennes gagnent du terrain aujourd’hui en Europe en matière de production d’énergie renouvelable et décentralisée. Elles sont plutôt vantées face aux « mégaprojets » industriels comme les EPR ou les grandes fermes éoliennes offshore

13 février : Énergies renouvelables : le SER (Syndicat des Énergies Renouvelables) présente son « programme » pour le prochain quinquennat (Connaissance des Énergies)
Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a présenté le 10 février ses propositions pour le prochain quinquennat « décisif pour la transition énergétique ». Celles-ci constituent le 2e volet du Livre Blanc de l’organisme représentant les différentes filières renouvelables en France

12 février : Les pays du Golfe se branchent sur l’électricité renouvelable (Orient XXI)
Classés parmi les plus gros consommateurs de kilowattheures au monde par habitant, les pays du Golfe restent dépendants des énergies fossiles pour leur production électrique. Mais un taux d’ensoleillement exceptionnel commence à faire bouger les compteurs

11 février : Dossier Massaguel-Dourgnes : le vent se lève contre les éoliennes (Journal d’Ici)
L’implantation de 8 éoliennes est contestée par des opposants et riverains qui dénoncent l’opacité d’un projet qui avancerait masqué.

11 février : Retour sur la sincérité du débat public « éolien en mer – Nouvelle-Aquitaine » (Mediapart blog Laurent Bordereaux)
La sincérité du débat public relatif au projet de centrale(s) éolienne(s) au large de l’île d’Oléron, au cœur d’une zone protégée, pose question au regard des ressources documentaires mises en ligne. Pourquoi ne pas avoir versé au débat des documents essentiels (comme l’avis du Conseil national de la protection de la nature) contrebalançant l’argumentaire des maîtres d’ouvrage ?

11 février : Les EPL (Entreprise Publique Locale) d’énergie : “Le début d’une grande transition” (Localtis)
Avec 128 EPL ayant développé une activité principale s’y rapportant, l’énergie est devenue l’un des pans majeurs de l’économie mixte locale alors qu’il était plus marginal il y a quelques années, les EPL assurent 5,74% de la production solaire française et 3,53% de l’éolien français par an.

10 février : Compte-rendu du conseil des ministres du 9 février (les énergies renouvelables) (Élysée)
La ministre de la transition écologique a présenté une communication relative aux énergies renouvelables. “Au cours des cinq prochaines années, plus de 25 GW de nouvelles capacités de production solaire, éolienne terrestre et hydro-électrique seront soutenues par l’Etat, permettant de générer plus de 25 milliards d’euros d’investissements sur la période.”

10 février : Procès des éoliennes, victoire définitive de Christel et Luc Fockaert (le Tarn Libre)
Au terme de plus de 5 ans de combat, Christel et Luc Fockaert ont définitivement gagné le bras de fer qui les opposaient aux industriels de l’éolien. La réalité d’un « syndrome des éoliennes » entraînant une altération de l’état de santé est reconnue par le justice. (et dans la Dépêche)

10 février : Nord-Aveyron : le projet éolien du Sud Cantal en débat (Centre Presse)
Une soirée animée par Mme Anseaume, présidente de l’association Vent des crêtes, s’est tenue voilà peu à la salle des fêtes de Mur-de-Barrez. En janvier, le projet de douze éoliennes sur le territoire de Trizac a été refusé par le préfet du Cantal. Les incidences visuelles de ce parc éolien d’une hauteur de 150 m et l’impact sur des espèces protégées ont pesé dans la balance

10 février : La carte de l’Aude qui esquisse l’avenir éolien (la Dépêche)
Deux mois ont passé depuis la 1re réunion audoise sur la planification de l’éolien terrestre : le point de départ de la cartographie des zones favorables au développement, demandée par la ministre Barbara Pompili en mai 2021.

10 février : Aude : pour Vent Mauvais, une “approche macro” sur l’avenir de l’éolien qui n’a pas de sens (l’Indépendant)
L’association, coutumière des oppositions aux projets éoliens en Montagne Noire, regrette que l’élaboration de la cartographie ne se penche pas sur les équipements déjà existants à l’échelle des communautés de communes.

10 février : Éoliennes sur les versants sud dangereuses pour le gypaète barbu (RFJ)
Les gypaètes barbus se déplacent la plupart du temps dans les zones dangereuses des éoliennes, mettent en garde des chercheurs. Les scientifiques de l’université de Berne ont modélisé le risque de collision avec des éoliennes potentielles dans les Alpes suisses.

10 février : Projet de décret sur les zones de protection forte : les associations d’élus y voient “un passage en force du gouvernement” (Localtis)
Dans un communiqué commun diffusé ce 9 février, l’Association des maires de France, Régions de France l’Assemblée des départements de France (ADF) et l’Association nationale des élus du littoral (Anel) critiquent vertement le manque de concertation sur le projet de décret d’application de la loi Climat sur les zones de protection forte prévues par la nouvelle stratégie nationale pour les aires protégées.

10 février : Comprendre la précarité énergétique en France (Transition & Énergies)
L’envolée continue au cours des derniers mois des prix de toutes les énergies fossiles et de l’électricité a rendu la question de la précarité énergétique en France encore plus aiguë. Les graphiques ci-dessous permettent de voir ce que représente réellement la précarité énergétique et les Français qui en sont victimes.

POUR RAPPEL en février 2020 La ministre Elisabeth Borne dénonce “le développement anarchique” des éoliennes (France bleu)
La ministre de la transition écologique a durci le ton contre l’éolien terrestre. Invitée de la commission des affaires économiques du Sénat, mardi 18 février, Elisabeth Borne a dénoncé ces parcs éoliens en “covisibilité avec des monuments historiques” et des “situations d’encerclement” de bourgs.

9 février : Faut-il interrompre le développement des éoliennes ? (Vie Publique)
Plus de 250 000 grandes éoliennes fonctionnent à travers le monde mais leur développement en France fait débat. Doit-on poursuivre ou interrompre le développement de cette source d’énergie ? Questions croisées à Paul Neau et Grégoire Souchay.

9 février : Élection présidentielle : l’énergie en France en 5 chiffres (Connaissance des énergies)
Voici cinq chiffres illustrant le secteur de l’énergie en France, un des enjeux de l’élection présidentielle.

8 février : Comment l’europe s’est mise entre les mains des producteurs de gaz (Transition & Énergies)
La flambée des prix du gaz naturel a provoqué un vent de panique en Europe. La secousse a été violente, elle a soudain fait vaciller des stratégies de transition énergétique fois à la fois simplistes et dogmatiques. Il suffisait de multiplier les éoliennes et les panneaux solaires et pour palier l’intermittence de production des renouvelables remplacer les centrales à charbon par des centrales à gaz. Une pincée de voitures électriques et d’hydrogène fabriqué par électrolyse et le tour était joué.

7 février : Vincent Liegey : “La décroissance invite à sortir démocratiquement de l’impasse écologique” (Marianne)
Vincent Liegey, essayiste, ingénieur et membre du bureau national du Parti pour la décroissance, a publié récemment « Décroissance, Fake or Not ? » (Tana), un livre très pédagogique sur une notion très présente dans le débat public, mais peu comprise.

7 février : La première convention judiciaire d’intérêt public en matière environnementale signée (Localtis)
Cette alternative aux poursuites, calquée sur le modèle des conventions du parquet national financier de la loi Sapin 2, a été introduite en matière environnementale par la loi du 24 décembre 2020 relative au Parquet européen, à la justice environnementale et à la justice pénale spécialisée 

6 février : Quel impact de l’éolien offshore en mer du Nord sur la faune? (Moustique)
Si des collisions affectent les oiseaux, les parcs éoliens offshore ont aussi des conséquences complexes et parfois bénéfiques.

4 février : Comment gérer les énergies renouvelables quand il n’y a ni vent ni soleil ? (Alternatives Économiques)
Nul ne commande Eole ni Hélios. Comment dès lors pourrait-on ne jamais manquer d’électricité s’il fallait miser massivement sur ces sources compétitives mais intermittentes et non pilotables que sont l’éolien et le photovoltaïque ? Leur variabilité n’est en réalité pas un obstacle et celle-ci peut tout à fait être gérée sans mobiliser des moyens fissiles ou fossiles. Ni se ruiner

3 février : Malgré la tramontane, voici pourquoi les éoliennes ne tournent pas ces jours-ci près de Perpignan (Actu Perpignan)
En réalité, c’est la tramontane elle-même qui empêche parfois les éoliennes catalanes de fonctionner correctement. Le récent épisode venteux en est le parfait exemple. Si un vent inférieur à 10 km/h est insuffisant pour faire démarrer et tourner une éolienne, un vent trop fort peut également entraîner son arrêt forcé.

3 février : Les zones humides : héroïnes méconnues de la planète (ONU Info)
Pour la première fois, les Nations Unies célèbrent mercredi la Journée mondiale des zones humides, reconnaissant que ces écosystèmes fragiles apportent une contribution cruciale à la biodiversité, à l’atténuation du climat, à la disponibilité de l’eau douce et à la résilience économique.

2 février : La mort d’un aigle pose la question de l’impact des éoliennes sur la faune (RTS)
La mort de l’aigle qui a heurté la pale d’une éolienne au parc du Mont-Soleil (BE) a relancé le débat autour de la protection de la faune. La question est particulièrement sensible dans une région à forte densité de projets éoliens.

1° février : Allain Bougrain-Dubourg: “Un vent mauvais souffle du côté des éoliennes d’Oléron” (Info Durable)
Depuis plusieurs mois, le projet d’un futur parc éolien offshore au large de l’île d’Oléron (Charente-Maritime) suscite de vives critiques de la part des élus, des pêcheurs et des associations de défense de l’environnement.