Quelle superficie de terres est « perdue » au profit des parcs éoliens ? 

Dans la rubrique Environnement du site grec Quotidien un article de Georges Lialios étudie l’espace occupé par l’infrastructure de 90 parcs en Grèce – dans des territoires de montagne comparables aux nôtres –

En voici la traduction :

Les parcs éoliens de notre pays occupent 3,5 fois plus de terres que la moyenne mondiale. Et cela parce qu’ils sont principalement construits dans des zones montagneuses au relief abrupt, un choix qui augmente la superficie des interventions nécessaires. Il est typique que pour un tiers des parcs éoliens de notre pays, 116 km de nouvelles routes ont été construits au cours des vingt dernières années et 157 km de routes existantes ont été élargies. 

Georges Lialios

Ces faits intéressants proviennent d’une étude réalisée par le Laboratoire de Conservation de la Biodiversité de l’ Université de Ioannina avec le financement de l’OFYPEKA (l’organisation responsable dans notre pays des aires protégées) et publiée il y a quelques jours dans une publication scientifique. L’étude porte sur « l’empreinte » des parcs éoliens au sol, c’est-à-dire l’espace finalement occupé par les éoliennes ainsi que les infrastructures qui les accompagnent. À cette fin, 90 parcs éoliens ont été étudiés, construits en Grèce entre 2002 et 2020, grâce à la numérisation de nouveaux terrains artificiels et de nouvelles routes.

Lire plus

La FED a tenu son assemblée générale le 25 novembre

Le 25 novembre s’est tenue à Paris l’Assemblée Générale annuelle de la FED (Fédération Environnement Durable) présidée par Jean-Louis Butré. Cette association nationale regroupe la plupart des associations et collectifs qui luttent contre l’implantation des éoliennes industrielles. Elle s’ouvre petit à petit à la lutte contre le photovoltaïque au sol.

Voici en PDF le procès verbal de l’assemblée générale et celui de la première réunion du nouveau conseil d’adminsitration.

À cette occasion nous voulons souligner que le mandat d’administratrice de Marjolaine Villey-Migraine – membre du co-secrétariat du collectif Toutes Nos Énergies-Occitanie Environnement et porte-parole du collectif pour la protection des paysages et de la biodiversité 34-12 – a été renouvelé à l’unanimité. Toutes nos félicitations et nos encouragements à poursuivre cet engagement au niveau local, régional et national. Marjolaine a co-écrit deux ouvrages sur l’éolien en question et les énergies renouvelables dont nous avons rendu compte sur le site.

Lire plus

Le projet Bretagne-Sud AO5 d’éolien en mer est-il en panne ?

Les offres des 10 candidats présélectionnés pour ce projet devaient être remises le 2 octobre à la CRE : un mois et demi plus tard aucune communication officielle n’a été faite sur les soumissionnaires, signe d’une gêne manifeste.

Les Gardiens du Large ont publié le communiqué joint, Le projet éolien Bretagne-Sud AO5 est-il en train de dérailler ? qui détaille les raisons possibles de cette étrange situation…

  • Le profond marasme que connaît aujourd’hui internationalement l’éolien, principalement offshore : pertes abyssales des principaux constructeurs européens (Siemens-Energy, Vestas, Nordex, General Electric), plan de sauvetage de Siemens-Energy par l’Etat allemand de 15 milliards d’euros, abandon de grands projets offshore partout dans lemonde par les investisseurs.

Lire plus

Contre les éoliennes au bois de Lens

Participons à l’enquête publique

“Nous ne sommes pas contre les énergies renouvelables mais contre ce projet précis de cinq éoliennes au beau milieu du bois de Lens“. Dans la salle polyvalente de Montagnac, Serge Rouvière, président du syndicat mixte Lens-Pignèdes et adjoint à l’urbanisme à Saint-Mamert-du-Gard donne le ton de la réunion, réunissant une quarantaine de personnes, dont douze maires des communes voisines du massif des Lens, mercredi 27 septembre.

Leur objectif : organiser la riposte contre TotalEnergie et son projet d’installation de cinq éoliennes de 150 mètres de haut dans le massif forestier de 8 000 hectares alors que l’enquête publique s’étale jusqu’au 27 octobre.

Lire plus

Les raves ont le vent en poupe !

Un “coup de gueule de Jean Pougnet

À Aumelas (34), sur le site de Joncels, Iis sont furieux les riverains des centrales éoliennes. Pas à cause des conséquences pour les rapaces, les chauves-souris et la biodiversité en général, non, ça ils s’en foutent. Ils n’ont d’ailleurs rien fait lors de l’installation des machines. 

En fait ils sont surpris d’une conséquence des aménagements qui ont été réalisés pour les implanter sur nos montagnes : pistes de 12 mètres de large bien entretenues, défrichement et entretien de larges surfaces artificialisées dans des zones isolées et, en prime, souvent une belle vue sur le paysage, bref tout ce qu’il faut pour attirer les raveurs. 

Alors ils manifestent avec des banderoles qui disent « Ecoutons la musique des arbres, respectons la nature ». Mais quand les promoteurs ont installé ces machines, ils s’en sont préoccupés de la musique des arbres arrachés pour construire des éoliennes ? 

Et puis ils portent plainte et demandent aux exploitants de sécuriser leurs sites : ils peuvent attendre un bon moment. Ceux-ci sont là pour gagner de l’argent pas pour éviter les nuisances engendrées  par leur activité. Les rapaces en savent quelque chose.

Lire plus

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial