Les industriels de l’éolien malmènent les territoires ruraux, les habitants et le droit !

Dans les Pyrénées Orientales

Soutenons leur combat ! cliquer ici

En Aveyron :

NON AU TRANSFO AUX MILLE ÉOLIENNES    affiche 2 décembre

Soyons en nombre samedi 2 décembre à St Affrique, devant la Poste à 15h.

Saint-Victor est un petit village du sud Aveyron sur lequel RTE, le géant de la distribution électrique, souhaite installer un énorme transformateur de 10 ha, en prévision entre autres de l’acheminement de centaines d’éoliennes industrielles dont les habitants ne veulent pas non plus. Le projet fortement contesté date de 2010 et l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique, qui durera un mois, a commencé lundi dernier.

Les habitants ont déjà bloqué, avec succès, les visites des commissaires enquêteurs et comptent le refaire le samedi 2 décembre à Saint-Victor.

L’Amassada (assemblée en Occitan,nom donné au collectif aveyronnais) nous demande de participer à cette journée du 2 décembre puisqu’après le blocage du matin, de 9 à 13h, une grande marche contre RTE se déroulera l’après-midi dans la ville de Saint-Affrique, départ devant La Poste à 15h ; rassemblement suivi d’un repas/concert à la salle des fêtes de St Victor et Melvieu.

La lutte contre le transfo de Saint-Victor est une lutte menée par des habitants, des familles, des artisans, des individus encore sensibles au monde et au territoire qu’ils habitent ; c’est une lutte contre les centaines d’éoliennes industrielles programmées dans nos montagnes.

A l’heure où se profile la farce cynique de l’enquête publique pour ensevelir 6 hectares de terres agricoles sous le béton, nous voulons continuer à penser ensemble notre territoire.

Le collectif régional TNE Occitanie Environnement appelle toutes ses associations et ami(e)s à les soutenir ne serait-ce qu’en marchant avec eux le samedi 2 décembre
pour cette marche, rendez-vous samedi 2 décembre
à St Affrique, devant la Poste à 15h.

Ce sera surement la dernière chance de se faire entendre avant les expropriations et donc les débuts des travaux prévus par RTE.

 

Dans l’Aude :

Situation dramatiquement ubuesque à Bouriège,  où administrations, pouvoirs publics et entreprises privées accumulent les déboires en tentant de passer en force sur des ponts dont la plupart des habitants (contre le parc éolien), disaient qu’ils n’étaient absolument pas accessibles à des engins gigantesques pour amener les éoliennes industrielles de Valéco !  Avertissement qu’ils avaient aussi donné au commissaire enquêteur, lequel s’était effectivement inquiété des problèmes d’accès !

Après les déboires du pont du Rec, place à la folie au pont du Gourga : Dernièrement un convoi portant notamment une nacelle était resté bloqué au pont du Gourga et avait dû faire marche arrière. Puis un autre convoi est arrivé quelques jours plus tard avec la même nacelle, partiellement réduite ainsi qu’un camion grue. Le pont s’avérant être trop étroit, le 1er camion n’a pas pu passer bloquant ainsi le second et les autres camionnettes qui suivaient ! Le tout pesant plusieurs tonnes a donc fait marche arrière et des encombrements ont eu lieu sur le pont de Bouriège, etc. etc.

Le collectif est tous les jours un peu plus inquiet puisque les sous-traitants semblent être exaspérés par la situation ce que nous pouvons comprendre ; mais les habitants leur expliquent qu’on les a induits en erreur quant aux mesures des ponts et que c’est de ce coté là qu’ils doivent exprimer leur ressentiment et non vis à vis des citoyens qui ne demandent que l’application du droit et de la loi.

Les habitants se positionnent au bord de la route pour marquer les limites de leurs propriétés au risque de se faire escrabouiller les pieds, et, tenez-vous bien : Valéco, le promoteur, les assigne au tribunal le 19 octobre, pour mise en danger de la vie d’autrui !!

Délibéré prévu le 27 octobre 2017 à Carcassonne.

Comme le disait Nicolas Hulot, avant d’être ministre « au départ, l’éolien était une bonne idée, aujourd’hui c’est une tragédie ».

Quand va-t-on prend en compte ce que les gens de bon sens et qui connaissent leur territoire disent ?

Qui va avoir le courage et l’honnêteté de reconnaître que, les voies d’accès n’y étant pas, ce permis a été acquis de façon frauduleuse ?

Qui va évaluer le gaspillage des deniers publics pour une compagnie privée qui tente de passer, avec le soutien du Conseil départemental qui multiplie les arrêtés d’alignement, alors qu’elle sait très bien depuis le début qu’elle n’a pas les voies d’accès ?

Pour contacter le Collectif des Résistants des ponts du Rec et de Gourga –

06 08 66 53 97 – colldesresistantsdupontdurec@gmail.com

VOIR LES VIDEOS : Site : YOU TUBE mot recherche : saint pierre le clair

Des ouvriers agressifs 27 février 2017  https://www.youtube.com/watch?v=YfoJ88C9GQ0

JT régional 7 juin 2017   https://www.youtube.com/watch?v=IXGo1gAi2xA

Passage en force 21 juin 2017 14 min  https://www.youtube.com/watch?v=zjRgHvX2iSU

même video 49 min   https://www.youtube.com/watch?v=_cn9giATgOU

Tentative de passage sur Pont du Gourga 13septembre 2017   https://www.youtube.com/watch?v=nibOQVRVi6U

Tentative de passage sur Pont du Gourga 15 septembre 2017   https://www.youtube.com/watch?v=VT8UemE0IzY