Ils en sont fiers !…

Henri Masson nous envoie ce reportage video réalisé par un installateur-monteur d’éoliennes… ce qui donne une bonne idée des quantités de matériaux pas vraiment « verts » utilisés et de l’impact local…
https://www.youtube.com/watch?v=0vE6QkvcV-s&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1JfY1AQ1PQNZgNDQaygZmNLXL1JVNG2b8preHDcre2Mh932q0H_de0ZwQ

N’hésitez pas non plus à regarder cette vidéo sur l’enfouissement des pales d’éoliennes aux USA.

Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

Attention jet de feuilles végétales !

Nous avons appris très récemment que le procès en appel pour « jet de feuilles d’origine végétale » suite à la manifestation qui avait eu lieu à Rodez au début de l’année 2017, aura lieu au tribunal de Montpellier le mardi 6 octobre 2020 !

Le 21 janvier 2017, une constellation d’associations avait manifesté à Rodez, dans l’Aveyron, son opposition aux multiples projets d’éolien industriel prévus en Occitanie, et contre l’implantation d’un méga transformateur sur cinq hectares dans la commune de Saint-Victor-et-Melvieu. Un cortège relativement imposant et bigarré, venu de toute la région Occitanie, Hérault, Tarn, Aveyron, mais aussi de l’Aude et l’Ariège, autour d’un mot d’ordre commun : « Non à l’éolien industriel ».

Comme l’écrit Grégoire Souchay dans cet article de Reporterre paru à l’époque : « C’est unie que cette joyeuse troupe termina son parcours devant la préfecture, dans une atmosphère un peu plus tendue. Une action de dépôt de terre et de compost « pour enterrer symboliquement les projets » éoliens a occasionné quelques réactions immédiates des forces de l’ordre, avec jets de gaz lacrymogènes sur les plus âgés comme les plus jeunes, qui ont pu goûter ainsi le charme piquant du gaz au poivre dans les yeux. L’occasion aussi pour trois pandores de se retrouver les yeux rougis à cause de leurs collègues. Alors que le cortège se dispersait après ce petit évènement, l’un des militants a été interpellé par les gendarmes dans son véhicule. Après une nuit de garde à vue, il est aujourd’hui accusé de « violences aggravées avec jets de feuilles ». Beaucoup soupçonnent le vent d’être à l’origine de toute cette affaire.

Non, ce n’est pas une blague, les feuilles maintenant considérées comme des armes par destination !!

Nos ami.es de l’Amassada ont organisé une réunion de préparation du procès ce samedi 26 septembre. En ce début d’automne c’est le bon moment pour réétudier la dangerosité des feuilles colorées tombant des arbres à cette saison. 

« Pour celles et ceux qui habitent assez loin, nous vous appelons à vous tenir prêt.e.s à se mobiliser
le 6 octobre au tribunal de Montpellier.
Nous transmettrons d’autres informations d’ici là. »
Pas Res Nos Arresta
L’Amassada

Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

Contre les éoliennes dans le Vallespir : suites d’une réunion publique

Stéphanie Keller nous avait alertés sur la tenue de la 1ère journée des « transitions écologiques en Vallespir » consacrée ce 23/9 à l’exposé-débat sur les énergies renouvelables (EnR) avec un point d’orgue présenté et animé par Bertrand Rodriguez gérant de CatEnR, (coopérative d’énergies participatives qui aménage et finance la transition énergétique dans les Pyrénées-Orientales).

Elle invitait à participer à ce débat, « puisque l’objectif premier de tous ces lobbyistes du vent est bien d’ouvrir d’autres brèches vers l’Espagne (après leurs câbles enterrés) afin de leurs donner accès à nos frais à un marché international juteux, promu par le gouvernement français mais aussi l’Union Européenne elle-même ».

Message reçu, Jean Blin  qui assistait à la réunion nous en fait le compte-rendu suivant : à Céret nous étions 55 dans la salle dont une quinzaine de nos amis, de Banyuls des Aspres, Brouilla, Las Illas-Maureillas et du bureau du Collectif le Vent Tourne.   

Après le 1er exposé par Agnès Langevine, 1ère vice-présidente de la Région Occitanie sous l’étiquette Europe Ecologie Les Verts (EELV) accompagnée de Me Codognès son compagnon, plusieurs de nos amis ont porté la contradiction tâclant pêle-mêle l’absence d’écoute des élus (Région, Département 66) et hauts fonctionnaires (préfet, ADEME) sur l’éolien; le refuse la Région d’étudier le scénario REPÒSTA de notre collectif occitan TNE-OE en contradictoire avec le scénario REPOS de la Région concocté par le lobby Négawatt  et l’ADEME; les subventions énormes aux 2 seules EnR éolien et photovoltaïque de grand champ au détriment de tout autre type d’EnR (géothermies, bois-énergie, solaire individuel, hydraulique et micro-hydraulique …).

Le représentant du collectif transfrontalier « El futur es avui » s’est enquis du devenir du projet de 20 éoliennes à Las Illas, réitérant sa demande plusieurs fois sans obtenir quelque réponse. il a insisté sur l’abandon du hameau après les coulées de boues, dont la dernière cette semaine, et le danger incendie que les Canadairs ne pourront combattre à proximité de futures éoliennes.   

La salle n’a guère applaudi l’enthousiasme de Mme Langevine, nos remarques ont eu quelque succès si bien que la vice-présidente a immédiatement quitté la salle avec son ami n’ayant pu, comme elle nous l’avait exposé dès le début, avoir des échanges positifs et chaleureux qu’elle apprécie tant avec les convaincus des 2 EnR sponsorisées par nos factures électriques.

Le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) n’a guère convaincu dans un flou sur ses objectifs, ses moyens comme sur ses résultats.

Nous avons interpellé le gérant de CatEnR sur l’accord passé avec le géant Engie Green pour installer 6 éoliennes sur les territoires des 2 communes de Brouilla et Banyuls dels Aspres. Le référendum organisé par le maire de Banyuls dels Aspre a montré un refus massif de ce projet par 86% des votants. À cette zone industrielle éolienne auquel s’ajouteront 2 zones de 16 et 13 hectares de panneaux photovoltaïques sur des terres agricoles. La réponse de CatEnR est une charte de partage de l’investissement, de l’exploitation et de  la gouvernance de cette exploitation éoliennes.

Le gérant de CatEnr propose au collectif le Vent Tourne une réunion pour exposer le scénario REPOSTA de TNE-OE, affaire à suivre avec TNE-OE. 
Nous avons « cassé » le bel ordonnancement de la soirée et exprimé avec force les raisons de notre opposition à cette EnR et nous avons semé des doutes sur l’intérêt de l’éolien parmi les participants peu au fait de ces problématiques.  

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Christel et Luc font appel

le 16 janvier, nos amis Christel et Luc Focaert ont été déboutés par le tribunal de Castres. Ils poursuivaient le promoteur éolien pour les nuisances sonores des éoliennes du Margnès qui leur pourrissaient la vie.

Ils ont déménagé, et ne peuvent plus ni louer, ni vendre leur maison. toute leur vie a été bouleversée. Bien décidé à faire valoir leurs droits, ils ont décidé de faire appel de ce jugement.

Le Journal d’Ici, 16 septembre 2020

Le jugement de Castres a été pour eux une véritable injustice, puisque le tribunal a cassé les conclusions des experts qu’il avait lui-même demandé. Le Collectif TNE-Occitanie environnement soutient leur combat judiciaire. Nous vous tiendrons informés des suites de cet appel.

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Dans la revue électronique Lundimatin, nous avons eu connaissance d’une vidéo consacrée à la lutte que mène l’AMASSADA sur le plateau de Saint Victor et Melvieu contre un méga-transformateur électrique de RTE-EDF.

Nous savons que cette infrastructure est la clé de voûte de l’implantation des éoliennes en Occitanie.

Partisans d’une écologie de la vie, l’AMASSADA dénonce la stratégie technocratique d’une des plus puissantes entreprises en France, symbole d’une fuite en avant dont les citoyens ne veulent plus.

Gaillac 26/10/19 © DB

« Qu’ils aillent voir sur place à quoi elle ressemble cette écologie-là, qu’ils aillent voir la béance de la Terre déchirée et bétonnée, qu’ils aillent voir le sol à nu, les arbres coupés, les champs dévastés, et comme partout ailleurs ils sentiront dans leurs tripes et non par quelques « prise de conscience » qui ne vient jamais, le front de la guerre entre les vivants et le parti de la mort. » 

Les dernières images de la vidéo de Ferdinand Griffon, le chantier en cours aujourd’hui, sur le plateau… sont consternantes !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Une étude fait grand bruit….

L’article est paru dans « Révolution Énergétique – Le site d’information sur les énergies renouvelables ». Il évoque une étude sur les effets des ultrasons et des infrasons produits par les éoliennes.

 Pour Patrick Dugast, c’est une bataille de communication et non un travail scientifique. Expert renommé, président de l’entreprise LCF Acoustique – il a organisé en novembre 2018 un Colloque intitulé « SANTÉ et INFRASONS des éoliennes » (consulter les conclusions du colloque). Il nous a transmis quelques remarques sur cette étude.

S’il est vrai que les vibrations transmises dans le sol sont trop faibles pour nuire , les infrasons transmis par l’air ne sont pas inoffensifs et agissent,  parfois,  à long terme sur les hommes et les animaux. 

On observe ces effets sur des riverains nombreux, sans trouver d’autres causes que les éoliennes ou l’effet nocebo selon les certains. Cet effet n’existe pas pour les animaux. COOPER a démontré que les études en laboratoire cherchant à démontrer un effet nocebo étaient faussée:   les signaux générés par des haut parleurs ne reproduisaient pas les infrasons des éoliennes. 

Les études épidémiologiques (statistiques)  prouvent que la proximité des  éoliennes augmentent les troubles du sommeil des riverains. Les actes du colloque de novembre 2018 détaillent tout cela.

« Les amplitudes des infrasons, sont également très faibles et inférieures au seuil de perception de l’oreille humaine «  Les infrasons sont par définition inaudible pour l’oreille humaine qui est adaptée à la parole.

En dessous de 50 Hz, les ondes acoustiques agissent autrement : elles font vibrer  les organes du corps humain, qui ressent:  les cellules ciliées externes sont également réceptives et perturbent le signal sonore reçu par les cellules internes: les travaux reconnus du professeur Alec SALT montrent comment et pourquoi l’oreille interne est sensible à ces infrasons. Une étude allemande montre les scanners des zones du cerveaux  activées par les infrasons et provoquent des troubles du syndrôme éolien. Etc…

Cet article de propagande se termine ainsi : « Leur conclusion est identique à celles de toutes les autres études que nous avons déjà analysées « : « Les infrasons qui se propagent autour des parcs éoliens ne peuvent pas provoquer de troubles de la santé parmi les riverains ».  Ces journalistes pseudo scientifiques n’ont de leur propre aveu analysé que  les études qui vont dans leur sens .  

Bruno Ladsous, co-secrétaire du collectif TNE Occitanie Environnement, rappelle que par courrier du 15 juillet, plusieurs associations, dont Énergie Vérité et le collectif TNE Occitanie Environnement, ont demandé à Barbara Pompili – ministre de la transition écologique – et Olivier Véran – ministre de la santé – de mettre en place l’étude épidémiologique souhaitée par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et l’Académie de Médecine depuis 2017.

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Dans la presse : le collectif TNE auditionné par la région Occitanie.

Comme l’écrit la Dépêche du 4 septembre 2020, deux représentants du collectif TNE ont été auditionnés le 9 juillet par la commission « Transition écologique et énergétique, Biodiversité, Économie circulaire, Déchets » assurée par son président Hussein Bourgi.

S’opposant au projet SRADDET (schéma régional d’aménagement développement durable égalité des territoires) de la région Occitanie, TNE fait une proposition alternative appelée REPÒSTA (Région à Énergie Positive Territorialement Adaptée) plus responsable et plus respectueuse de l’environnement ».

Les deux représentants, Patrice Lucchini et Bruno Ladsous, ont demandé à la Région de revenir sur ce projet. « Le SRADDET comprend un volet « énergie », que la présidence de région appelle REPOS (Région à Énergie POSitive), qui planifie trois fois plus d’éolien industriel et cinq fois plus de photovoltaïque pour des raisons politiques sans fondement technique ni économique ni écologique ». Ce schéma de développement régional a fait l’objet de deux avis officiels très sévères CESER (Conseil Économique, Social et Environnemental Régional) et du conseil général de l’environnement et du développement durable.

Les représentants ont exposé leurs arguments. « Nos pays d’Occitanie sont saturés de centrales éoliennes qui ont détruit l’attractivité des territoires y compris le tourisme. Le scénario régional REPOS encourage les opérateurs à envahir toujours plus nos campagnes et nos montagnes. L’éolien ne contribue pas à la lutte contre le réchauffement climatique ».

Si les critiques et les propositions du collectif ne sont pas prises en compte, le collectif envisage de porter ce schéma en justice.

« Les associations qui soutiennent le collectif TNE, toutes les sensibilités politiques se retrouvent. Leur projet commun est de défendre l’intérêt général ; il se résume en la défense du triptyque attractivité – biodiversité – santé ».

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Dans la presse…Vignes et éoliennes : mariage à hauts risques ?

La société allemande Volkswind a fait l’unanimité contre elle, avec son projet de 4 éoliennes, d’une hauteur de 150 mètres en bout de pale, à Puissalicon, petite commune de 1 295 habitants, située à environ 10 km au nord de Béziers.  

Paysan du Midi, 4 septembre 2020

Paysan du Midi du 4 septembre 2020 indique que l’Inao, Institut national de l’origine et de la qualité, sollicité par le porteur de projet pour une demande de servitudes pour plusieurs projets éoliens, dont celui de Puissalicon, a immédiatement informé les appellations du territoire.

Même si ce n’est pas un avis officiel comme précise Jacques Laffont, ingénieur territorial à la délégation territoriale Occitanie de l’Inao.

Mais, nul doute, pour l’Inao, les sites des projets sont sensibles en raison de la présence de produits sous signe de qualité dans les communes concernées, et des risques potentiels de détérioration des paysages.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Éoliennes : un texte de loi qui musèle les populations

Le gouvernement a déposé, pendant la crise du coronavirus, un projet de loi pour simplifier les démarches administratives.

Ce projet devrait être présenté en urgence à l’Assemblée Nationale dans les prochains jours.
Les dispositions de ce projet prévoient des mesures pour simplifier l’installation des éoliennes entre les articles 23 et 28 ter.
Je les place en pièce jointe.
Je ne suis pas juriste, mais je sais lire.

Quelques exemples :
-suppression des mots «  après avis de la commission départementale consultative compétente »,
– les mots «  enquête publique » remplacés par «  consultation du public »
– et la possibilité de l’«  exécution des travaux avant la délivrance de l’autorisation environnementale ».
Sollicitez vos avocats et les juristes de vos associations pour comprendre les enjeux.
Alertez vos élus ou députés de région. Faites circuler. Il faut qu’un maximum d’entre eux déposent des amendements avant le 10 SEPTEMBRE.
Sioux berger

Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

Au moins, c’est dit !

Patrick Pouyanné, PDG de Total, a le mérite de la franchise. Les projets que nous développons dans les énergies renouvelables visent une rentabilité actionnaire supérieure à 10%.

Quelle est la garantie de cet optimisme ? Les subventions que verse l’État aux éoliennes, aux panneaux photovoltaïques et à l’huile de palme. Contribuable, consommateur vous payez les 10% versés aux actionnaires de Total.
Votre livret d’épargne Développement Durable ne vous rémunère qu’à hauteur de 0,5% : la rentabilité du durable n’est pas la même pour tout le monde !

Gérard Le Puill, de l’Huma Dimanche, rappelle opportunément que pour fabriquer les éoliennes et les panneaux solaires, il faut beaucoup de minerais issus des terres rares, extraits dans des conditions catastrophiques pour les populations ; et la production d’huile de palme détruit la forêt primaire en Asie et en Afrique..

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire