Des arbres, plutôt que des éoliennes !

Condom (32) Thomas Brail au sommet
d’un platane menacé

Thomas Brail s’oppose à l’abattage de 25 platanes prévu dans le cadre de la rénovation des allées des Promenades à Condom (32). Depuis mardi matin, perché sur un des platanes, il a entamé une grève de la faim,

Il s’appuie sur l’article L350-3 du Code de l’environnement qui précise : « « le fait d’abattre, de porter atteinte à l’arbre, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres est interdit (sic) sauf état sanitaire  »

Comme l’indique la Dépêche, « une trentaine de personnes dont quelques citoyens britanniques, étaient présentes au pied de l’arbre pour soutenir le grimpeur dans son action. Parmi l’assistance, on notait la présence de Chantal Fauché et des bénévoles de l’association pour les arbres en alignement (ASPPAR), de Pierre Beyries et des membres de la section condomoise de la société archéologique et bien sûr le collectif des Amis des promenades ». Pour l’écouter…

Membre du Groupe National de Surveillance des Arbres, Thomas n’en est pas à son coup d’essai. Ce Tarnais est un protecteur acharné des arbres et de la biodiversité, il a mené diverses actions dans le Sud-Ouest pour s’opposer à l’abattage d’arbres. 

Nous suivons avec intérêt ce combat qui par bien des aspects rejoint le nôtre. Pour protéger la biodiversité, lutter contre l’artificialisation des sols, mieux valent des arbres que des éoliennes !

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Éoliennes de Bernagues (Hérault) : une victoire !

Les éoliennes contestées

Au Nord-Ouest de Lodève, sur le massif de l’Escandorgue, une centrale de 7 éoliennes industrielles (site de Bernagues, 34650 LUNAS) fonctionnait malgré L’ANNULATION DÉFINITIVE DU PERMIS DE CONSTRUIRE, par le Conseil d’Etat, le 8 novembre 2017 et donc sans aucune autorisation d’exploiter valide.

Le Collectif pour la Protection des Paysages et de la Biodiversité 34-12, son comité de soutien l’association VPPN et plusieurs autres associations locales dont la LPO avaient demandé officiellement, par courrier recommandé à M le Préfet de l’Hérault, d’imposer l’arrêt total de ces éoliennes en attendant leur démontage. Ils avaient organisé un rassemblement familial, non violent, festif et engagé le samedi 28 avril 2018. 

Le démantèlement symbolique

Mais les promoteurs arguaient du fait qu’ils auraient gardé leur autorisation d’exploiter. La préfecture fermait les yeux….. Une fois de plus, les intérêts des promoteurs étaient protégés.

Le 12 juillet 2019, le RECOURS ADMINISTRATIF au nom de l’APPREL (Association pour la protection des paysages et ressources de l’Escandorgue et du Lodevois) contre les prescriptions complémentaires pour l’aigle royal – perdu au Tribunal Administratif, puis relancé à la Cour d’Appel Administrative par la LPO et son avocat, en 2017 est gagné !
Le préfet a injonction par la Cour d’Appel de Marseille de faire arrêter les éoliennes de Bernagues en attendant que La société ERL ( Énergie renouvelable du Languedoc )  refasse une étude environnementale.
INFO : les éoliennes sont arrêtées, en août nous aurons la confirmation que cet arrêt soit bien pérennisé. 

Voilà un succès important fruit des actions en justice, combinées avec une mobilisation très large des associations locales. Le collectif TNE Occitanie Environnement qui avait appelé et participé au rassemblement du 28 avril 2019 se félicite de ce résultat.

A QUAND LE DÉMANTELEMENT DES ÉOLIENNES ARRÊTÉES ? 

Publié dans Communiqués de TNE-OE | Un commentaire

Carole Delga dans la presse nationale !

Libération du 30 juillet a consacré un dossier à la question de l’effondrement et de l’urgence climatique et écologique. Dans ce numéro, la présidente de la Région occitane, Carole Delga intervient et justifie la politique environnementale qu’elle mène en Occitanie au nom de la justice sociale et territoriale ! 

Nous n’avons pas le même point de vue ! Les territoires du Larzac menacés par des projets de photovoltaïque industriel démesurés, les avants monts du Canigou qui vont être défigurés par une centaine d’éoliennes, la Montagne Noire qui est en train de devenir une centrale industrielle d’éoliennes, et tous les autres territoires occitans, Corbières, Vallée de l’Aude… n’ont pas la même conception de la justice territoriale ! 

Quant à la recherche collective des solutions, la dernière consultation sur l’élaboration du SRADDET régional est un modèle du genre (nous nous en sommes fait l’écho, nous avons même écrit une lettre à madame Delga) : aucune publicité, pas d’information auprès des élus, des documents bâclés, des délais de consultation courts, combien de citoyens occitans ont pu participer ? 

Continuer la lecture
Publié dans Dans la presse | Un commentaire

Les promoteurs éoliens mettent « la pression » sur les propriétaires de Haute-Vienne

Dans le Populaire du Centre du 30 juillet 2019

Enjeu d’intérêt général, l’implantation des éoliennes en Haute-Vienne débute par le démarchage mené par les promoteurs. Une pratique encadrée mais qui se transforme parfois en jeu de poker menteur entre habitants, élus et industriels.

« Au départ, l’éolien, j’étais plutôt pour. » Propriétaire dans le sud de la Haute-Vienne, Michel n’a rien d’un écolo velléitaire. Mais sa rencontre avec les promoteurs éoliens, désireux d’implanter des éoliennes sur un de ses terrains, « l’a un peu refroidi », dit-il. Il leur reproche « la pression, leurs méthodes », assure-t-il. « Des méthodes de voyous. »

Parc de 6 éoliennes Lussac-les-Eglises
© Photo Aline Combrouze

L’histoire commence en « avril 2014 », se remémore le retraité. « Le promoteur est arrivé dans sa grosse voiture, comme un maquignon », décrit-il. « Il est venu avec une lettre qui expliquait l’intérêt des énergies renouvelables, leur nécessité, se souvient Michel. Franchement, j’étais d’accord. Il m’a expliqué que je pouvais avoir une compensation en argent. Il a étalé sa carte du cadastre, m’a lu vaguement le pré-bail. Il a en revanche bien insisté sur le chèque de 200 € qu’il pourrait me donner si je signais tout de suite. Mais un tel contrat ne se signe pas comme ça. » 

Continuer la lecture
Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Gardarem Lo Larzac : Le Larzac n’est ni à exploiter ni à vendre !

Méthanation, méga-photovoltaïque, éolien, hydrogène : le Larzac n’en veut pas.

Le 23 juillet au soir avait lieu à Sallèles-du-Bosc près de Lodève une ultime réunion au titre de la concertation publique sur le projet Solarzac au Bosc (34).

Bruno Ladsous, co-secrétaire de TNE Occitanie Environnement nous en décrit le déroulement et les enjeux.

Concertation publique en amont de tout dépôt de projet :

De par ses dimensions, un tel projet doit faire l’objet d’une concertation publique en amont, sous le contrôle de la CNDP (commission nationale du débat public) qui nomme à cette fin un garant (réf. ordonnance du 3 août 2016 relative à la réforme du dialogue environnemental).

Le garant de ce débat-ci est Bruno Vedrine, qui avait accompagné notre débat public de Mazamet (30 mai 2018). Précisons que son rôle n’est pas d’intervenir sur le bien-fondé ou non du projet, mais de veiller à ce qu’une information complète et de qualité soit fournie et de veiller à ce que soit garantie la libre expression tant sur les supports mis à la disposition du public que lors des réunions publiques.

Au plan technique :

Rappelons que ce projet, piloté par un opérateur éolien et photovoltaïque de Montpellier (Arkolia) consisterait en la réaffectation d’une chasse privée de 1000 ha, créée il y a plusieurs dizaines d’années en suite de l’abandon  du projet du Camp du Larzac – créée dans des conditions limites au plan de l’éthique sinon du droit. Sur cette réserve dévolue en particulier à la chasse au sanglier, des milliers d’ongulés piétinent la terre … Sur les 1000 ha, 400 ha seraient dédiés à un mégaprojet de photovoltaïque au sol entrecoupé de zones qui, selon l’opérateur, seraient rendues à la libre circulation des civils.

Il s’y ajoute un projet de méthanation permettant, par extraction du CO2 de l’air (2000 extracteurs) faisant l’objet de transformations successives selon  l’équation de Sabatier CO² + 4 H² à CH4 + 2 H²0, l’hydrogène devant nécessairement être lui-même produit par électrolyse de l’eau.

Continuer la lecture
Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

4 août : soirée de soutien à Saint Victor !

Le 4 août, c’est-à-dire dimanche prochain, à Saint-Victor super soirée de soutien pour faire face aux frais d’avocat ! Renflouons joyeusement les caisses selon nos moyens pour faire face à RTE et continuer àbloquer son funeste projet. Alors venez manger un délicieux navarin d’agneau ou un tian si vous êtes végétarien ou les deux si vous êtes gourmet. Mais gardez de la place pour le dessert et le fromage et n’oubliez pas que vous avez déjà avalé salade d’été et gazpacho ! Apéro à 19h00, repas à 20h00.

Ensuite à 22h00 nous migrerons de la salle des fêtes jusqu’à la place du village pour partager le spectacle Méduse. Ce spectacle mélange la Gorgone éponyme à l’industrie de la pêche, la plastification des mers, l’armement, des acrobaties et de la musique. c’est plutôt détonnant selon ceux qui l’ont vu ! Cette petite compagnie de 5 personnes nous fait l’honneur de sa visite et nous offre son spectacle en soutien à la lutte.

En outre voici déjà en annonce de la fête du vent qui se tiendra du 6 au 9 septembre un texte d’intention.

Le programme est en cours d’élaboration, et l’affiche est bientôt sur le blog  !

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Dépêche de l’AFP : réunion houleuse sur un vaste projet photovoltaïque sur le Larzac

Dernière réunion du processus de concertation sur le projet photovoltaïque privé controversé Solarzac.

La dernière réunion du processus de concertation sur le projet photovoltaïque privé controversé Solarzac s’est déroulée mardi soir, 23 juillet, pendant plus de trois heures dans une ambiance houleuse, a constaté une journaliste de l’AFP. 

Plusieurs dizaines d’opposants à ce projet situé dans une zone du sud Larzac classée Natura 2000 et patrimoine mondial de l’Unesco au titre des paysages culturels de l’agropastoralisme méditerranéen, étaient largement majoritaires dans la salle polyvalente de Salelles-du-Bosc. 
Dans une ambiance tendue – en présence de gendarmes – élus, défenseurs de l’environnement, associations, agriculteurs ou simples habitants ont fait connaître avec force leur rejet des trois scénarios proposés par l’entreprise héraultaise Arkolia Energies qui envisage de couvrir de 220 à 400 hectares, éventuellement avec un projet de bio-méthanisation, sur un domaine privé du Cros (Hérault) qui était ces dernières années une chasse commerciale. 

Julien Pradel, pour l’association Terres du Larzac, créée en opposition au projet, a dénoncé une « inégalité des moyens » dans la concertation préalable entamée début mai et une forme de « violence » de la part de l’industriel pour imposer ce parc photovoltaïque contre la volonté de la population. « Cette concertation a été une immense pub pour votre projet », a-t-il lancé. Dominique Voillaume, de la Confédération paysanne parle de « méthodes coloniales ». Elle s’inquiète du fait que « les terres vont devenir un instrument de spéculation financière ». Le financement participatif proposé sur le tard par Arkolia n’est que « de l’achat de consciences », assure pour sa part le militant anti-éolien Bruno Ladsous. 

Continuer la lecture
Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Conseil d’État & Éolien en mer : le naufrage du droit

L’association Gardez les Caps, qui se bat contre un projet d’implantation d’éoliennes industrielles en baie de Saint Brieuc nous fait part de son indignation.

Comment rendre légal un projet illégal ?

Coup de théâtre, le Conseil d’État n’a pas suivi l’avis du rapporteur public qui avait demandé le 3 juillet dernier, l’annulation des arrêtés autorisant le consortium anglo-espagnol Ailes-Marines à implanter et exploiter 62 éoliennes dans la baie de Saint-Brieuc, compte tenu de l’accumulation d’irrégularités entachant le projet d’illégalités multiples :

🔺Le vainqueur est le candidat arrivé second.

🔺 Le tarif de rachat de l’électricité́ accordé à Iberdrola et garanti 20 ans, déroge au plafond fixé par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Il est de surcroît toujours inconnu à ce jour.

🔺 L’aide d’État a été notifiée à la Commission européenne en avril 2017, soit 5 ans après l’attribution du projet, alors qu’elle a été mise en œuvre dès le 19 avril 2012 et que la Commission européenne ne s’est toujours pas prononcée sur la compatibilité de l’aide.

🔺 L’occupation du Domaine Public Maritime pendant 40 ans a été approuvée sans l’avis règlementairement signé de la Préfecture maritime.

Le Conseil d’État reconnaît l’illégalité de l’attribution du projet à Ailes Marines, mais n’en tire aucune conséquence !

Lire la suite
Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Protégeons le bien UNESCO Causses et Cévennes

C’est un vaste territoire englobant une large partie du Parc National des Cévennes, le Mont Lozère, le Mont Aigoual et les Causses majeurs.  Le caractère exceptionnel de ces vastes étendues a conduit à leur classement au titre du Patrimoine Mondial.

C’est également une réserve de biodiversité exceptionnelle repeuplée, depuis 20 ans, par un grand nombre d’espèces : aigle royal, gypaète barbu, vautours. Le loup y est également présent.

Le principal enjeu de protection est donc de garantir la préservation des aménités issues du travail de la nature, des hommes et des troupeaux depuis plusieurs millénaires, tout en veillant à la qualité du cadre de vie de ses habitants et au développement de l’attractivité de ce territoire remarquable, 

Or, depuis quelques années, fleurissent sur la partie larzacienne du territoire de nombreux projets qui le menacent : en zone cœur, plusieurs centaines d’hectares de panneaux photovoltaïque au sol ; en zone tampon, des projets éoliens dramatiques quant à leur impact paysager seraient mis en œuvre. Il est enfin question de projets d’usines de fabrication et de stockage d’hydrogène (unités SEVESO) et de méthanation ou d’une grande station-service sur l’autoroute A 75 délivrant ces gaz dangereux.

Trois évolutions ont été proposées, par Sites et Monuments, pour écarter tout risque de perte du label UNESCO : (1) prohiber en zone cœur des installations industrielles inappropriées au regard de leurs risques environnementaux  (2) aligner les contraintes applicables en zone tampon en matière de projets industriel sur celles de la zone cœur, compte tenu de la forte intrication des deux zones et du caractère « ouvert » du paysage. (3) créer une zone d’influence paysagère adaptée.,  éligible à des contraintes comparables à celles du bien UNESCO, compte tenu des co-visibilités observées.

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

En Ardèche contre le méga projet d’éoliennes industrielles à Prataubérat

Dans le contexte du projet de mégacentrale éolienne de Prataubérat, une réunion publique aura lieu jeudi 25 juillet à la salle communale de Sablières.
Ci-joint l’annonce de la soirée et le communiqué de presse correspondant.
Cordialement.

pour EOLE 07
l’Association ADTC – Avis De Tempête Cévenole
contact@adtc07.org

EOLE 07 – Fédération Ardéchoise
Quartier Eylieux 07220 Saint-Montan
contact@eole07.fr

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire