Exploration de la face cachée des « énergies vertes »

Fruit d’une enquête dans une dizaine de pays, en Afrique, Asie ou dans les Amériques, un documentaire de Guillaume Pitron et Jean-Louis Pérez explore la face cachée des énergies « vertes ; ce documentaire sera diffusé sur Arte. 

Voitures électriques, éoliennes, panneaux solaires… La promesse d’un monde meilleur, libéré des énergies fossiles, est un « mythe » que vont payer cher les populations et les territoires d’extraction dès métaux rares. 

Les énergies vertes, « c’est surtout un business qui en remplace un autre », affirme à l’AFP Jean-Louis Pérez. « Le vert n’est pas vert », ajoute Guillaume Pitron, également auteur de La guerre des métaux rares, la face cachée de la transition énergétique et numérique (Les liens qui libèrent, 2018).

Pour évaluer la qualité d’un produit vis-à-vis de l’environnement, « Il faut adopter une approche globale pour prendre en compte tout le cycle de vie, de la construction à la destruction », prenant en compte l’ensemble des pollutions délocalisées. Pour illustrer, un lac artificiel de couleur complètement noire en Mongolie, pollué par les rejets des usines de raffinage de terres rares, ou des villages du Nord de la Chine ravagés par des cancers, liés à l’extraction du graphite. 

Ce besoin de ressources entraîne également des conséquences économiques et sociales importantes en créant de nouvelles dépendances. Voir la note de l’AFP. 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le collectif TNE-Occitanie Environnement auditionné à l’Assemblée Nationale

Le 20 juin à l’Assemblée Nationale, la commission d’enquête parlementaire présidée par le député LR du Vaucluse Julien Aubert a souhaité auditionner trois co-secrétaires du collectif régional Toutes Nos Energies – Occitanie Environnement : l’élu tarnais du Rialet Jacques Biau, Bruno Ladsous de l’Aveyron et l’Audois Patrice Lucchini, invité pour parler plus particulièrement des problèmes constatés par son association Vent mauvais.

Les interventions des deux premiers portaient sur le volet citoyen de l’acceptabilité et TNE-OE a donc expliqué la démarche originale du collectif en Occitanie : proposer à la Région de discuter projet contre projet à savoir Repos – un copié/collé du lobby Negawatt – et Reposta – une démarche alternative, en renonçant au cinq fois plus de production électrique éolienne d’ici 2050, dans une région déjà saturée.

Or, et ce fut une démonstration pour la commission parlementaire que les citoyens, malgré leurs efforts, ne sont pas entendus, cette démarche complète et chiffrée de TNE-OE n’a pas été retenue ni discutée ; par contre, la Région a lancé très discrètement et uniquement sur Internet, la concertation publique concernant son Sraddet (schéma régional aménagement – développement durable – égalité des territoires) qui s’achève à la fin du mois, sans apporter de changement à son scénario énergétique et à son évaluation environnementale inconsistante.

Comment trouver alors une issue écologique acceptable par les populations ?

Autre grave constat, avec l’exemple développé par Patrice Luccini pour Vent mauvais, en prenant comme référence la centrale éolienne du Sambres (au nord de l’Aude).

Il a prouvé que les études d’impact qui ont été réalisées ne sont ni fiables ni sincères en ce qui concerne l’acoustique, le paysage et la protection du captage d’eau potable : le dossier acoustique de la centrale est aujourd’hui devant la DGPR (direction générale de la prévention et des risques) car les contrôles de l’exploitant sont biaisés ; les nuisances sonores continuent ; le paysage est effectivement massacré au-dessus du hameau pourtant inscrit au patrimoine et trois éoliennes sont implantées sur le périmètre de protection rapprochée du captage qui alimente les hameaux.

Le développement de l’éolien programmé par la communauté de communes de la Montagne Noire (densification et repowering) ne pourra qu’aggraver la situation tandis que les élus locaux se trouvent piégés par la baisse des dotations de l’Etat et voient dans l’éolien le « sauveur suprême ».

Le signalement à la DREAL et la DDTM de l’Aude/P-O, permet à l’association de s’appuyer sur les administrations avant de faire un recours en justice, mais les plus grandes difficultés sont à venir avec la volonté du président de la République de tripler la production électrique éolienne tandis que la Région souhaite la quintupler !

Malgré les 9mn impartis à chacun, l’échange qui a suivi et les questions posées par Julien Aubert ont permis de développer des points essentiels et informer plus précisément la commission de ce qu’il se passe sur le terrain, de la pression des promoteurs et d’un manque réel d’une vraie concertation citoyenne. Semble-t-il intéressé, le député a demandé à plusieurs reprises des documents précisant la véracité de nos propos, ce qui fut fait.

Merci de prendre un peu de temps pour plus d’infos et voir la vidéo :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7849326_5d0b7574e977c.impact-des-energies-renouvelables–auditions-diverses-20-juin-2019

Publié dans Communiqués de TNE-OE | Laisser un commentaire

Procès à Rodez le 3 juillet

Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi de près les affaires judiciaires de l’Amassada, nous vous rappelons que le 3 JUILLET prochain aura lieu à RODEZ le PROCES de 5 personnes investies dans la lutte contre le transfo. Ces personnes sont accusées de vouloir élire leur domicile principal à l’Amassada, autrement dit c’est le procès de l’occupation. 2 d’entres elles ont une interdiction de territoire. 

La stratégie de défense mise en oeuvre est celle de la solidarité, c’est à dire que l’Amassada s’appuie sur les personnes prêtes à comparaître volontairement au côtés de celles et ceux qui passent en procès, dans le but de discréditer l’accusation qui leur est faite en affirmant qu’elles viennent plus ou moins occasionnellement sur les lieux et ce, bien sûr, non dans le but d’y élire leur domicile principale mais de nourrir la lutte.

L’Amassada appelle d’ores et déjà à un rassemblement devant le tribunal où de nombreuses personnes ont déjà prévu de venir.

Pour celles et ceux qui se trouvent dans le Sud-Aveyron, un RDV est donné à 7h pour un départ à 7h30 à la gare. Nous comptons sur vous!

Le collectif TNE Occitanie Environnement s’associe à cet appel en rappelant l’importance stratégique de la lutte que mène l’Amassada contre le transformateur de Saint Victor et Melvieu, clé de voûte du réseau d’éoliennes industrielles en Occitanie.

Publié dans Communiqués de TNE-OE, Communiqués des associations | Laisser un commentaire

L’Amassada nous écrit

Salut à tous.tes

Ce lundi 17 juin 2019 avait lieu le rendu du procès quant à l’astreinte de 2000€ sur la Plaine de l’Amassada. Malheureusement RTE à gagné l’appel. 
De ce fait, une nouvelle ordonnance d’expulsion a été mise en place, accompagnée d’une astreinte réduite à 500€ par jour et par personne.
Après quelques mois de trève, le risque d’expulsion est de nouveau imminent. La pression policière est de retour: dès aujourd’hui un hélicoptère de la gendarmerie à survolé l’Amassada à basse altitude et les rondes policières reprennent.

Nous n’avons pas à ce jour plus d’informations quant à la date exacte de l’expulsion, mais ce sera toujours une belle occasion de se rencontrer, se retrouver et de s’organiser. Nous vous conseillons de venir avec vos plus belles cagoules/masques ain de rester non-identifiable.

Continuer la lecture
Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Hurlevent sera au conseil municipal de Pardailhan le 25 juin !

Venez assister au conseil municipal qui doit avoir lieu à Pardailhan, ce mardi 25 juin à 18 h 30, en présence des dirigeants d’EDF EN et de Josian Cabrol, président de la Com’com. Leur objectif est d’exercer une très grosse pression pour faire céder le conseil de Pardailhan sur l’utilisation par EDF EN des chemins communaux permettant l’accès au site prévu pour les éoliennes de Ferrières-Poussarou.


Jusqu’ici, par deux fois, le conseil a rejeté les propositions de Me Bassou, en l’envoyant complètement promener la dernière fois. Mais ils reviennent à la charge parce qu’ils ont besoin des chemins pour débuter le chantier de construction. La pression extrême que vont exercer les différents pouvoirs pourrait avoir raison de la volonté de la majorité du conseil, sauf si nous les soutenons par notre présence ce soir-là


Venez les encourager et faites venir du monde.

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Une matinée au ministère : vous avez dit transition ?

Le 14 juin 2019, la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) du ministère de la transition écologique et solidaire (MTES) organisait une matinée de restitution et d’échanges sur le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2019-2028. En toile de fond, le gouvernement voulait justifier la manière dont il avait pris en compte les recommandations émises le 12 sept. 2018 par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) à la suite du débat public du printemps 2018.

Bruno Ladsous, représentant du collectif TNE-Occitanie Environnement, nous en propose une synthèse. Le bilan est accablant, la transition projetée par le ministère n’est ni écologique, ni solidaire.

  • Il s’agit pour le ministère de produire toujours plus d’énergies renouvelables électriques (ou sous forme de chaleur) y compris les renouvelables les moins acceptables pour l’environnement, sans souci de présenter des bilans et des coûts complets.
  • Ses préoccupations environnementales concernent un peu la biodiversité, les humains beaucoup moins. Il prévoit de multiplier par trois la production éolienne, et d’encourager le repowering (des machines plus hautes et plus puissantes !).
  • S’il découvre la divergence croissante entre les orientations nationales et les stratégies régionales ou locales, le ministère n’a aucune volonté de travailler avec la société civile et les associations, ni de tenir compte des résultats des consultations publiques officielles.

Comme cela lui avait été demandé, Bruno Ladsous a adressé une note reprenant et détaillant l’ensemble de ses arguments.

Publié dans Informations diverses | Laisser un commentaire

Appel de la confédération paysanne de l’Hérault contre le projet de Solarzac

Albane, animatrice syndicale et Dominique, éleveuse de brebis nous ont demandé de faire circuler l’appel suivant.

Les projets industriels d’artificialisation des terres agricoles se multiplient et les promoteurs de ces projets ne reculent devant rien : mensonges, promesses, cadeaux, simulacre de concertation préalable, utilisation du langage alternatif et citoyen, d’un langage volontairement technique et donc, expertises faussées, violation des lois et réglementations… 
Nous, paysan-nes, habitant-es, citoyen-nes serions les indigènes qui ne comprendraient rien. Ils tentent de nous convaincre par tous les moyens.. 
Pour eux, nos terres,par lesquelles nous vivons pour nourrir les gens, que nous transmettons aux jeunes en quête de foncier pour s’installer, ne vaudraient rien !
Pour eux,nos terres agricoles et pastorales seraient des gisements à artificialiser !
Pour eux,nos parcelles seraient des opérations financières !
Laisser passer de tels projets ouvrirait la porte à la fin des campagnes : avec la faiblesse des revenus paysans, la faiblesse des retraites… Comment un propriétaire peut-il résister à la tentation des promesses mirobolantes de prix de location du foncier ?  

Laisser passer un tel projet remettrait en cause la destination nourricière des terres agricoles.


Oui aux installations assurant la transition énergétique MAIS sur les toits, les parkings, les anciennes décharges, les friches industrielles…  
La terre n’est pas une marchandise !
Stop à l’industrialisation des campagnes !

Contre le méga projet photovoltaïque

de Solarzac

Mercredi 19 juin à 9h

dans l’HERAULT

sortie 28 autoroute A 9

Le collectif TNE-Occitanie Environnement apporte son soutien à cette initiative et appelle à la participation la plus large possible.

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Le 3 juillet nous serons à Rodez avec l’AMASSADA

Le 3 juillet prochain, au tribunal de Rodez, se tiendra le procès des copaines interpellé.es en février dernier à l’Amassada. Au delà des 5 individus qui seront jugés, accusés de vouloir s’installer sur les terres expropriées par RTE, c’est le procès des luttes contre l’aménagement forcé des espaces.  Nous sommes tous.t.es des individus en lutte pour la vie, les libertés, les territoires. Nous avons tous.t.es participé à défendre la Plaine et nous sommes tous.t.es solidaires des personnes accusées. A ce titre, soyons nombreu.x.ses à proclamer que nous aussi nous étions là-haut, à un moment ou un autre, et que nous voulons être jugé.es aux côtés de nos compagnon.nes. 

Soutenons les, à l’intérieur du tribunal en se portant comparant volontaire, et à l’extérieur en préparant le banquet !  

PAS RES NOS ARRESTA !  

Rendez-vous le 3 juillet 2019 dès 8h30 au TGI de Rodez. 

La démarche de comparant volontaire, à l’instar de ce qui est pratiqué par les faucheur.euses volontaires, consiste à demander à la cour à être jugé.es pour les mêmes faits que ceux reprochés aux autres personnes. Le juge peut accepter ou refuser.  

Pour celles et ceux qui se sentent concerné.es, merci de vous manifester RAPIDEMENT (fin de la semaine). à l’adresse: indivisionamassada@gmail.com   

Nous vous donnons rendez-vous ce dimanche à l’Amassada pour la réunion à 14h30 pour discuter plus précisément du 3 juillet, et remplir les documents nécessaires. Les personnes qui souhaitent être comparant.es volontaires sont invité.es à venir ce jour!  

Merci de votre soutien et attention particulière !

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

La Montagne Noire deviendra-t-elle une centrale éolienne industrielle ?

«Des projets se révèlent au fil des semaines. Le dernier en date, celui de sept éoliennes qui menacent le monument de la résistance et du maquis de Font Bruno, à la frontière de l’Aude et du Tarn». À l’heure ou les levées de boucliers se dressent face à la prolifération des éoliennes, Patrice Lucchini président de l’association audoise «Vent mauvais» et co-secrétaire de «Toutes Nos Énergies» un collectif regroupant 160 associations dénonçant le développement sauvage de ces parcs éoliens en Occitanie, se veut être un ardent défenseur du cadre de vie particulièrement dans cette Montagne Noire qui l’a accueillie voici une dizaine d’années.
Nous avons évoqué les menaces qui pèsent sur les territoires audois et tarnais de la Montagne Noire. Voici un article de la Dépêche dans lequel est interviewé Patrice Lucchini président de l’association Vent Mauvais de l’Aude.

L’article complet de la Dépêche du 10 juin 2019

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Analyse du projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2019-2028

La programmation pluriannuelle de l’énergie est au carrefour d’un faisceau de contraintes environnementales, juridiques, techniques,  économiques et sociales.

Prenant appui sur une compétence planificatrice réelle, la France réussissait depuis les années 50 cet exercice difficile, à une époque où chacun comprenait l’ardente obligation de donner à tous les citoyens un accès à l’électricité. 

Le projet de PPE présenté par le gouvernement ne respecte ni les exigences de transparence ni le dialogue avec la société civile ;  le projet est dépourvu d’efficacité au regard de ses objectifs affichés (réduction des gaz à effet de serre) et au regard des autres enjeux prioritaires du pays.

 C’est tout cela que décrit le présent dossier, avec quelques pistes pour une proposition alternative réaliste et correspondant à ce que peut réussir notre pays. 

Merci à Bruno Ladsous (brunoladsous@gmail.com) pour ce document.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire