Communiqué du jeudi 20 décembre au soir : L’Amassada menacée d’expulsion !!! 

Mercredi matin, 19 décembre,  l’Amassada recevait une information concernant une potentielle expulsion pour le lendemain, jeudi. Face à ce danger, nous avons décidé de lancer un appel à nous rejoindre sur le site. Plus de 50 personnes ont répondu présentes. Avec des arrivées jusqu’au petit matin. Des barricades ont été montées dans la nuit, chacun apportant son énergie à l’oeuvre collective.

Nous étions prêt.e.s dès l’aube à résister pour défendre ces lieux et notre dignité, pour défendre ce bout de territoire que nous habitons depuis plus de 5 ans. Nous étions prêt.e.s à défendre non seulement les maisons et cabanes de l’Amassada, mais aussi les champs et les bois alentours. Et nous sommes toujours plus que jamais déterminés à le faire. L’expulsion n’a pas eu lieu ce jeudi 20 décembre.  Cependant, nous savons pertinemment que ce n’est que partie remise. En effet, la procédure d’expropriation a été lancée suite à la DUP, validée par la préfecture de l’Aveyron en juin dernier. L’État peut donc intervenir à tout moment pour détruire la Commune Libre de l’Amassada.

Sachant aussi qu’un certain nombre de camarades habitant la région subissent une pression policière et judiciaire régulière (contrôles, convocations, GAV, procès, intimidations verbales) pour leurs engagements ici ; nous ne sommes pas dupes des tentatives du pouvoir d’en finir avec cette lutte territoriale contre un de ces Grands Projets Inutiles. Nous voyons bien comment toute contestation est réprimée, et les militants écologistes mis sous surveillance étroite. Le cas de Bure est exemplaire en ce sens, et est un laboratoire policier qui servira ailleurs.

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vent Mauvais interpelle la Communauté de communes de la Montagne Noire

Le 11 décembre 2018 à 18h00 la Communauté de communes de la Montagne noire réunissait son Conseil communautaire pour débattre entre autres d’une Charte pour le développement des énergies renouvelables dans la Montagne noire.

L’association Vent mauvais qui combat la prolifération anarchique des projets d’éoliennes autour de la centrale éolienne du Sambres sous prétexte de « densification des parcs » s’est invitée à l’extérieur du foyer communal où se déroulait la réunion.

Un appel aux maires de la CCMN (voir pièce jointe) a été remis aux participants à la réunion. Monsieur Cyril DELPECH, président de la CCMN est sorti pour discuter avec les protestataires et a proposé une rencontre rapide entre le président de la CCMN et les représentants de l’association qui en a accepté le principe. La date reste à fixer.

Un article de l’indépendant du 15/12/2018 relate notre action :

https://www.lindependant.fr/2018/12/14/ras-le-bol-des-eoliennes-a-roquefere,5473318.php

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Avis de tempête cévenole !

L’association ardéchoise, ADTC, (Avis de Tempête Cévenole) nous envoie le compte-rendu de la manifestation du 18 novembre au col de Meyrand.

Mais elle nous transmet surtout une lettre ouverte aux élus de proximité, « Gilets jaunes, illusions vertes » qui argumente de manière forte et convaincante le refus de la « déferlante éolienne » dans les territoires ruraux.Pour eux, vouloir tripler le nombre d’éoliennes terrestres est une déclaration de guerre au milieu rural.

Ils estiment qu’aujourd’hui, la filière éolienne aux enjeux énergétiques et climatiques nationaux apparaît pour ce qu’elle est, c’est-à-dire négligeable dans ses effets, et donc d’autant plus exorbitante par ses coûts.

L’annonce gouvernementale de tripler le nombre d’éoliennes s’accompagne d’une mesure législative, dite « décret Lecornu » qui, de façon absolument inédite dans le droit français, prive désormais les simples citoyens et les associations qui combattent la prolifération éolienne de la possibilité de saisir les tribunaux administratifs.

Ils soutiennent toutes les demandes de moratoire des instances locales, départementales ou régionales, visant à instaurer un débat réel sur l’intérêt et les nuisances des centrales éoliennes.

Leur conclusion : « Le triplement annoncé du nombre d’éoliennes terrestres accompagne de façon très cohérente la raréfaction des services publics, la poursuite de la concentration dans les filières agricoles, et l’essor de l’extractivisme forestier. La perspective qui s’esquisse au titre de ces « tendances lourdes » est celle de l’évacuation, progressive sans doute, mais inexorable et généralisée, d’un milieu rural transformé en zone industrielle ».

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Une première vidéo consacrée aux nuisances des éoliennes industrielles

Voilà, c’est parti ! Françoise Marchand avec l’aide de Michèle Solans et Bruno Ladsous a créé la première vidéo consacré aux nuisances des centrales d’éoliennes industrielles.

C’est une bonne manière d’inaugurer la chaine Youtube du collectif Toutes Nos Energies – Occitanie Environnement.

Un encouragement à toutes nos associations et tous nos collectifs à faire preuve d’imagination et de créativité.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Participons à la rédaction des cahiers de doléances

L’ Association des Maires Ruraux de France a décidé de mettre en place, au vu des mouvements de revendications du moment, des cahiers de recueil des «doléances et propositions des habitants ruraux» dans toutes les Mairies des territoires ruraux.

Nous avons jusqu’au samedi 15 décembre pour participer à leur rédaction.

Voici quelques conseils de méthode et quelques suggestions !

Rappelez vous des conséquences
des cahiers de doléances de 1789

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Création d’une commission « les ruralités »

« Le 8 décembre, TNE-OE a décider de créer une commission thématique chargée d’approfondir la réflexion sur les ruralités. Un texte d’appel a été rédigé par Emmanuel et demande à être « martyrisé » par les personnes intéressées par ces questions. Les premiers membres de la commission « Ruralité.s » sont Emmanuel Forichon (emmanuel.forichon@free.fr), Maryse Salvo (resoprox@laposte.net) et Régis Cogranne (regis@domaine-du-viala.fr). Adressez vos contributions à l’association CALELH (calelh@free.fr). Bienvenue au club !»

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La transition énergétique sans une éolienne de plus !

Xavier Bertrand, président de la région des Hauts de France – dans une lettre à François de Rugy, ministre de la transition écologique et solidaire – plaide pour l’arrêt de l’implantation de parcs d’éoliennes industrielles dans sa région.

« L’éolien a atteint dans les Hauts de France ses limites en termes d’occupation de l’espace. Ce développement anarchique et massif entraine des nuisances visuelles et sonores pour les riverains et dénature nos paysages. 70% des nouveaux projets éoliens sont contestés devant les tribunaux ».

Quelle que soit l’appréciation de la politique menée par Bertrand, sa prise de position ne peut qu’encourager tous ceux qui pensent qu’une transition énergétique est possible sans une éolienne de plus, et toutes les instances municipales, départementales ou régionales qui se sont prononcés pour un moratoire.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

NON à la suppression de l’enquête publique !

Un nouveau mode de participation du public dans l’instruction des dossiers éoliens se met en place, visant à remplacer l’enquête publique par une « participation » du public à 2 moments :

(1) en amont lors de la conception du projet, dans la phase dite de concertation préalable en amont, cf. art. 121-15 et suivants du code de l’environnement. 

(2) avant la décision du préfet, par voie électronique (suppression de l’enquête publique telle que nous la connaissons jusqu’à présent), du moins lorsque la concertation préalable aura eu lieu avec garant, cf. notamment art. 56 de la récente loi pour un « Etat au service d’une société de confiance » :

TNE-OE considère que ces évolutions ne vont pas renforcer la confiance des citoyens  :  la publicité de ces procédures restera insuffisante, tout le monde n’a pas d’accès à internet, le dialogue avec le commissaire-enquêteur est une garantie minimale essentielle, et les modalités de prise en compte des observations sont peu claires et à l’évidence insuffisantes, etc…

Or, un projet de décret prévoit de mettre cette procédure en test pendant 3 ans dans deux régions, Bretagne et Hauts de France. La FED (Fédération pour un Environnement Durable) a déjà publié un appel contre ce projet. L’autre fédération nationale contre l’éolien industriel (Vent de Colère) s’apprête à faire de même, rejoints par la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France). 

Certains d’entre nous ont déjà répondu : l’association Calelh (81) ou Bruno Ladsous qui nous propose un argumentaire complet contre ce projet de décret. 

Nous avons jusqu’au 11 décembre pour participer  cette consultation par voie électronique, et pour répondre massivement NON, nous ne voulons pas la suppression de l’enquête publique.

Exprimez vos raisons personnelles sans hésiter à utiliser les raisons exposées dans les documents joints).

C’est un enjeu très important pour la participation démocratique des citoyens et la transparence du débat public. 

Publié dans Communiqués de TNE-OE | 7 commentaires

Vent Mauvais dénonce les annonces de Macron !

Après le discours d’Emmanuel Macron, le 27 novembre, annonçant « le triplement de la production électrique d’origine éolienne » hier matin, l’association audoise Vent Mauvais, a écrit un tract pour dénoncer cette supercherie langagière ?

Nous savons, mais ça n’est peut-être pas le cas de tout le monde, que le triplement de la production ne peut être obtenu que par le triplement du nombre d’éoliennes (ce qui correspond d’ailleurs aux intentions de la région) ou le remplacement des anciennes éoliennes par de nouvelles de très grande hauteur et puissance.

A Pradelles, ce qui est prévu c’est du 210 mètres et 3,7 MW chacune.
C’est une véritable déclaration de guerre aux zones rurales et de montagne.

L’association a  pris contact avec Danièle Hérin députée de la 1èrecirconscription de  l’Aude pour lui demander unrendez-vous que vent Mauvais attend depuis des mois. Comme par miracle, elle a répondu dès le lendemain matin. La révolte des Gilets jaunes n’est sans doute pas étrangère à ça…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Un appel de nos amis de l’AMASSADA

LA JUGE PARTY(ie) …

Le mercredi 28  novembre à 13h30, retrouvons nous au tribunal de grande instance de Rodez pour dénoncer les expropriations et  la main mise des multinationales sur nos terres. Par cette audience, le tribunal souhaite marquer la fin de l’indivision, mais nous sommes et resterons INDIVISIBLES !

Continuer la lecture

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire