NON aux éoliennes face au Canigou

Le collectif le vent tourne 66 a lancé cette pétition adressée à Mme Carole Delga présidente de la région Occitanie !

NOUS VOULONS sauvegarder nos paysages exceptionnels, notre patrimoine historique et immobilier et notre qualité de vie.

NOUS VOULONS protéger le potentiel touristique, résidentiel et agricole de notre région, héritage de nos aïeux.

NOUS VOULONS arrêter une hémorragie d’argent public au profit principal de promoteurs privés, alors que ces subventions pourraient être mieux utilisées, comme dans la recherche d’autres sources d’énergie renouvelables plus efficaces.

NOUS VOULONS dénoncer l’imposture écologique et économique de ces machines qui sont intermittentes (quand il n’y a pas de vent, comment on fait ?) qui ont consommé pour leur fabrication, leur transport, leur implantation, leur liaison avec le réseau, et finalement leur déconstruction et recyclage, une quantité de CO2, qui annule leur bénéfice. 

SIGNEZ ET FAITES SIGNER LA PÉTITION

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Le 24 août, une manifestation réussie en Nouvelle Aquitaine

Le samedi 24 août, à Saint-Aulaye (Dordogne), près de 500 personnes dont de nombreux élus, ont répondu à l’appel de l’Asso 3D (Défense du val de Dronne et de la Double) et ont manifesté contre les éoliennes en général et plus particulièrement le projet d’implantation de cinq aérogénérateurs sur les communes de Saint-Aulaye-Puymangou et Parcoul-Chenaud. Voir l’article de Sud Ouest.

Calmes, mais déterminés…

Venus de toute la Nouvelle-Aquitaine, les manifestants ont manifesté leur mécontentement face aux projets qui se multiplient dans la région parfois sans l’assentiment des populations et des élus locaux.

Le collectif TNE Occitanie Environnement partage largement les préoccupations exprimées par les manifestants. Solidaires de leurs luttes, nous nous associons à leurs revendications : la transition énergétique ne peut se faire qu’avec la participation directe et effective des citoyens.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Madame Wargon : « La transition ne doit pas se faire à n’importe quel prix »

La Secrétaire d’État à la transition énergétique Emmanuelle Wargon était en Aveyron le 27 août, à Rullac Saint Cirq près de Requista pour rencontrer les élus, les associations et les citoyens sur le problème des éoliennes. Voir l’article de Centre Presse et l’émission de FR3 Quercy-Rouergue, ou l’article du Midi Libre.

Cette réunion a permis au collectif aveyronnais CO-27-XII Environnement de faire connaître son opposition à la poursuite de l’implantation des éoliennes industrielles dans un département déjà saturé. Jean Marty, coordonnateur du collectif aveyronnais a exprimé avec force que « notre pays est bousillé … c’est une vitrine qui démontre qu’il y a mieux à faire que l’éolien », il a dénoncé « une écologie de façade. ».

Cette intervention a été, à l’évidence, écoutée par la Secrétaire d’Etat, qui en réponse a indiqué, visiblement en direction des opérateurs mais aussi des services de l’Etat, vouloir changer de méthode désormais.

Nous vous rendrons compte prochainement des détails de la réunion, au cours de laquelle notre co-secrétaire Jacques Biau est intervenu pour faire savoir à la Ministre l’existence d’une proposition alternative citoyenne, REPOSTA. La Secrétaire d’Etat a répondu qu’elle souhaitait que la Région soit en écoute et que pour sa part elle sera en écoute. Nous nous tenons à sa disposition et celle de ses services pour présenter l’ensemble de ces propositions.

Nous retenons également l’annonce par Emmanuelle Wargon de la « création d’un groupe de travail sur l’acceptabilité des énergies renouvelables ». Le collectif TNE-Occitanie Environnement est prêt – fort de l’expertise citoyenne acquise par l’ensemble de ses associations – à défendre le point de vue des citoyens. Nous restons vigilants, car ce n’est pas la première promesse de dialogue qui nous est faite. 

Pour nous, en Occitanie comme ailleurs, pour les projets éoliens comme pour les autres, l’enjeu est celui d’une politique énergétique respectueuse des citoyens et des territoires, socialement juste. Trop de projets énergétiques – notamment éoliens, mais aussi par exemple, le projet dit Solarzac sur le Larzac (méga-photovoltaïque au sol et méthanation en plein milieu du bien Unesco) – se sont implantés sans le consentement des habitants (voire en le forçant par des méthodes réprouvables) et sans respect du patrimoine naturel et paysager de nos territoires.

Publié dans Dans la presse | Un commentaire

Port-La Nouvelle : le collectif « Balance Ton Port » écrit à Carole Delga.

Le collectif « Balance Ton Port » nous a alerté sur un projet d’extension portuaire de Port La Nouvelle (Aude) qui comprendrait un quai dédié à la construction d’éoliennes marines off shore dans le cadre d’une expérimentation de l’éolien flottant. 

Leur lutte porte pas seulement sur cet aspect du projet mais sur la démarche d’ensemble. Ils dénonçent le fait que le port pourrait être adapté en vue de l’accueil des éoliennes sans réaliser l’ensemble du projet. C’est d’ailleurs cette expérimentation qui a ressuscité et servi d’alibi à un projet vieux de près d’un demi-siècle et qui a toujours capoté faute de perspective économique. Il est évident pour tous que ce ne sont pas les éoliennes qui assureront la rentabilité d’un investissement public de plusieurs centaines (3, 4, 5, 6 ?) M€.

Au nombre des défauts du projet, on peut compter pêle-mêle : la destruction de fonds marins, l’érosion côtière, l’atteinte à la biodiversité des lagunes, l’impact sur les finances publiques, les contradictions sur la transition énergétique, les contradictions sur le développement agricole et la souveraineté alimentaire, les atteintes à la qualité de l’air, le manque de démocratie, etc. 

Une lettre ouverte à Carole Delga, portant sur ces aspects est en cours de signature. Nous demandons un moratoire sur les travaux (ils devraient commencer en fin d’année)  pour « pouvoir définir un projet alternatif pour le port, au regard des exigences écologiques, sociales et économiques de notre époque. » 

Le collectif TNE-Occitanie partage les préoccupations de ce collectif. Si notre expertise citoyenne porte essentiellement sur l’éolien terrestre, nous ne pouvons ignorer les impacts – sur terre – de l’implantation de l’éolien flottant. Nous nous proposons de rencontrer rapidement les animateurs de Balance Ton Port..

Pour tout renseignement complémentaire (et pour signer la lettre ouverte) : contacter Albert Cormary (af.cormary@wanadoo.fr

Publié dans Communiqués de TNE-OE | Laisser un commentaire

8 septembre : contre les éoliennes dans la Montagne Noire

L’Association Vent Mauvais, sur les hauteurs de la montagne entre Tarn et Aude, organise le dimanche 8 septembre une journée d’information et de sensibilisation contre les projets éoliens en cours !
Cette zone est malheureusement sacrifiée à l’éolien, depuis Arfons jusqu’à Pradelle Cabardès, plus d’une centaine d’éoliennes vont défigurer totalement la ligne d’horizon.

L’association Vent Mauvais se bat férocement contre les anomalies constatées dans quasiment chaque projet et particulièrement sur le bruit et les écarts à la réglementation déjà très favorable à l’éolien.

Le collectif TNE-Occitanie Environnement soutient cette initiative et appelle à y participer. La Montagne Noire ne doit pas devenir une centrale éolienne industrielle.

Au programme :

8h30 : Petit déjeuner
9h30 : Randonnée découverte
12h00 : Apéritif de bienvenue et repas champêtre
14h Table ronde.

Plus de détails sur le programme et la randonnée

Réservation avant le
4 septembre au

06 10 66 54 00

Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Nous répondons à la Dépêche…

Le 12 août, la Dépêche consacrait un dossier aux éoliennes. Le titre en Une « Vent de colère sur les éoliennes » sans être très original est accrocheur et simple à comprendre. Le sous-titre, « Pour réconcilier l’opinion avec ces machines controversées qui produisent pourtant une énergie renouvelable, la Région mise sur l’éolien flottant » pose quelques questions.

Si l’opinion qui d’après les sondages (réalisés par les industriels de l’éolien) est très favorable à l’éolien  pourquoi devoir la réconcilier avec ce même éolien ? S’agit-il d’un cas de schizophrénie de masse ? Produire une énergie renouvelable (formule passe-partout) exonère-t-il d’en mesurer les inconvénients ? Si la Région souhaite éviter les controverses et mise sur l’éolien flottant (loin des yeux loin de l’ire) pourquoi contribue-t-elle à truffer les montagnes d’aérogénérateurs ?

Un titre ambiguë donc, mais le contenu de l’éditorial (le point de vue de la rédaction) lui ne l’est pas ; il est franchement désespérant. 

Continuer la lecture
Publié dans Communiqués de TNE-OE | 3 commentaires

Gardarem lo Larzac… per un còp de mai !

Stop à l’exploitation du Larzac par des énergies industrielles

Plusieurs associations – c’est une première – publient un communiqué de presse, pour s’opposer au projet Solarzac de l’opérateur Arkola au Gros (34) qui artificialiserait 400 ha de terre agricole et pastorale dans une zone Natura 2000.

Il existe de nombreux autres projets qui visent à exploiter le Larzac ! Ce n’est pas une terre à industrialiser… son eau rare, ses grands paysages ouverts, sa biodiversité exceptionnelle doivent être préservés…

Contacts : Terres du Larzac : julien.pradel34@gmail.com (06 01 93 11 53) et TNE/OE : contact@toutesnosenergies.fr (06 46 03 19 15)

Publié dans Communiqués de TNE-OE | Un commentaire

Fête du vent # 5 Du 6 au 9 septembre 2019 à l’AMASSADA

A l’Amassada, sur les hauteurs de Saint-Victor (dans l’Aveyron), l’occupation et la lutte continue…  

Aujourd’hui il y a deux écologies, deux écologies incompatibles. L’une, partant du sensible, entend libérer la Terre de sa dévoration capitaliste. L’autre écologie, gouvernementale, se veut le fer de lance de nouvelles formes de contrôle social et poursuit l’accélération de la catastrophe sous toutes ses formes.   

Ce qui nous occupe à l’Amassada, dans la lutte contre un des nœuds de cette écologie industrielle avec le méga transfo RTE-EDF est bien de problématiser ce conflit entre les deux écologies. Et donc de problématiser notre rapport au monde. À son habitabilité.   
Partout, la farce de l’écologie capitaliste a fini de faire rire. L’urgence est bien d’en finir avec une conception toxique du monde, ne voyant en celui-ci que ressources à phagocyter, que matières à transformer. Ici contre le projet de méga transfo RTE-EDF, contre cet échangeur géant des autoroutes de l’électricité soi disant verte, nous avons décider d’interrompre localement le cours de cette aliénation faite de béton, d’acier, de communicants livides, de grillage sécurisés, de paramètres d’optimisation, d’intelligence artificielle pour se donner un peu d’espace, de temps et respirer un peu mieux. 

Vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s à Saint-Victor et Melvieu (12400) !  VOICI LE PROGRAMME 

Continuer la lecture
Publié dans Communiqués des associations | Laisser un commentaire

Des arbres, plutôt que des éoliennes !

Condom (32) Thomas Brail au sommet
d’un platane menacé

Thomas Brail s’oppose à l’abattage de 25 platanes prévu dans le cadre de la rénovation des allées des Promenades à Condom (32). Depuis mardi matin, perché sur un des platanes, il a entamé une grève de la faim,

Il s’appuie sur l’article L350-3 du Code de l’environnement qui précise : « « le fait d’abattre, de porter atteinte à l’arbre, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres est interdit (sic) sauf état sanitaire  »

Comme l’indique la Dépêche, « une trentaine de personnes dont quelques citoyens britanniques, étaient présentes au pied de l’arbre pour soutenir le grimpeur dans son action. Parmi l’assistance, on notait la présence de Chantal Fauché et des bénévoles de l’association pour les arbres en alignement (ASPPAR), de Pierre Beyries et des membres de la section condomoise de la société archéologique et bien sûr le collectif des Amis des promenades ». Pour l’écouter…

Membre du Groupe National de Surveillance des Arbres, Thomas n’en est pas à son coup d’essai. Ce Tarnais est un protecteur acharné des arbres et de la biodiversité, il a mené diverses actions dans le Sud-Ouest pour s’opposer à l’abattage d’arbres. 

Nous suivons avec intérêt ce combat qui par bien des aspects rejoint le nôtre. Pour protéger la biodiversité, lutter contre l’artificialisation des sols, mieux valent des arbres que des éoliennes !

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Éoliennes de Bernagues (Hérault) : une victoire !

Les éoliennes contestées

Au Nord-Ouest de Lodève, sur le massif de l’Escandorgue, une centrale de 7 éoliennes industrielles (site de Bernagues, 34650 LUNAS) fonctionnait malgré L’ANNULATION DÉFINITIVE DU PERMIS DE CONSTRUIRE, par le Conseil d’Etat, le 8 novembre 2017 et donc sans aucune autorisation d’exploiter valide.

Le Collectif pour la Protection des Paysages et de la Biodiversité 34-12, son comité de soutien l’association VPPN et plusieurs autres associations locales dont la LPO avaient demandé officiellement, par courrier recommandé à M le Préfet de l’Hérault, d’imposer l’arrêt total de ces éoliennes en attendant leur démontage. Ils avaient organisé un rassemblement familial, non violent, festif et engagé le samedi 28 avril 2018. 

Le démantèlement symbolique

Mais les promoteurs arguaient du fait qu’ils auraient gardé leur autorisation d’exploiter. La préfecture fermait les yeux….. Une fois de plus, les intérêts des promoteurs étaient protégés.

Le 12 juillet 2019, le RECOURS ADMINISTRATIF au nom de l’APPREL (Association pour la protection des paysages et ressources de l’Escandorgue et du Lodevois) contre les prescriptions complémentaires pour l’aigle royal – perdu au Tribunal Administratif, puis relancé à la Cour d’Appel Administrative par la LPO et son avocat, en 2017 est gagné !
Le préfet a injonction par la Cour d’Appel de Marseille de faire arrêter les éoliennes de Bernagues en attendant que La société ERL ( Énergie renouvelable du Languedoc )  refasse une étude environnementale.
INFO : les éoliennes sont arrêtées, en août nous aurons la confirmation que cet arrêt soit bien pérennisé. 

Voilà un succès important fruit des actions en justice, combinées avec une mobilisation très large des associations locales. Le collectif TNE Occitanie Environnement qui avait appelé et participé au rassemblement du 28 avril 2019 se félicite de ce résultat.

A QUAND LE DÉMANTELEMENT DES ÉOLIENNES ARRÊTÉES ? 

Publié dans Communiqués de TNE-OE | Un commentaire