Gardarem lo Larzac… per un còp de mai !

Stop à l’exploitation du Larzac par des énergies industrielles

Plusieurs associations – c’est une première – publient un communiqué de presse, pour s’opposer au projet Solarzac de l’opérateur Arkola au Gros (34) qui artificialiserait 400 ha de terre agricole et pastorale dans une zone Natura 2000.

Il existe de nombreux autres projets qui visent à exploiter le Larzac ! Ce n’est pas une terre à industrialiser… son eau rare, ses grands paysages ouverts, sa biodiversité exceptionnelle doivent être préservés…

Contacts : Terres du Larzac : julien.pradel34@gmail.com (06 01 93 11 53) et TNE/OE : contact@toutesnosenergies.fr (06 46 03 19 15)

Ce contenu a été publié dans Communiqués de TNE-OE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Gardarem lo Larzac… per un còp de mai !

  1. Corpely.com dit :

    En mai de 1980, la cort de cassacion annula las 66 proceduras d’expropriacion. Francois Mitterrand es elegit president de la Republica francesa lo 10 de mai de 1981 e declara pendent lo conselh dels minsitres que le projecte d’extension del camp militar del Larzac es abandonat (en conformitat a sa promesa facha als paisans del Larzac lo 2 de decembre de 1978 a Paris). Enseguida, per unas dels 450 proprietaris implicats, tot cambiament encara. Unes remborsan l’Estat frances e tornan prene lors bens, d’autres, forca pauc, demandan que l’expropriacion ana al terme. Una logica d’especulacion s’era mai producha dins las annadas 1970, favorizada segon l’avocat Jean-Jacques de Felice, per de mitan de drecha e de drecha extreme: de responsables politics avian crompat de terrens sul Larzac savent qu’anavan esser expropriats, prevesent que l’expropriacion anaria multiplicar per 10 la valor dels terrens qu’avian cropat a bas pretz. Fin finala, demora un reste de 6 300 ectaras de terras e bastits acquerits definitivament par l’Estat. Aquestea unitat fonziera de vocacion agricola es alara un cas unic en Franca que d’un sol tenent. Las terras jamai acabet d’esser expleitadas pendent la luta que sia pels 103, o pels agricultors esquataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *