Connaissez-vous le S3REnR Occitanie ?

Sous ce sigle impossible un énorme chantier va s’ouvrir dans toute la région (comme dans la France entière) pour raccorder les centrales de production d’énergie renouvelable (EnR) disséminées sur le territoire au grand réseau électrique national.

Jusqu’au 20 mai RTE organise une consultation numérique sur le schéma « S3REnR »Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables Occitanie – qui définira pour les 10 ans à venir un programme de travaux divers (transformateurs, lignes électriques, postes échangeurs…) pour un montant prévisionnel de 630 millions d’Euros. 

Les questions que nous posons sur ces projets sont nombreuses et nous les avons transmises à RTE :

  • Ce S3REnR Occitanie est-il si urgent alors que la Région n’a pas encore finalisé, ni soumis à consultation publique, ni adopté, son propre schéma d’aménagement territorial, (SRADDET) qui est précisément destiné à mettre en cohérence tous les aménagements dans les territoires ? (Lire en PDF le cahier d’acteur : Le projet de S3REnR Occitanie doit être différé)
  • Le S3REnR peut-il être crédible, alors qu’il base ses prévisions sur des approximations (les demandes des opérateurs privés, inflationnistes et fluctuantes) et sur des incertitudes (les orientations très générales de la Programmation nationale -PPE 2020-2028 – pas encore déclinées au niveau régional) ?
  • Pourquoi le S3REnR ne présente-t-il pas une évaluation environnementale conforme aux règles qui s’imposent à tout projet ayant des incidences sur l’environnement, alors que les travaux prévus (artificialisation des sols et terrassements nécessaires à l’implantation des ouvrages, matériaux utilisés, transports…) auront un fort impact environnemental ? (Lire en PDF le cahier d’acteur : RTE doit être exemplaire en matière d’évaluation environnementale)
  • Pourquoi le S3REnR ne présente-t-il pas un diagnostic prévisionnel des émissions de GES que génèreront tous les travaux prévus – une obligation légale imposée à toute entreprise -, alors que RTE prétend répondre aux objectifs de la transition énergétique (réduction des émissions de GES) ? 

Les habitants de la région sont en droit d’exiger des réponses à ces questions, et à bien d’autres que soulève une politique énergétique conduite à la hussarde. La transition écologique doit se faire dans le respect des territoires, des habitants et de la biodiversité. Ce que ne garantit pas le S3REnR Occitanie, tel qu’il se présente aujourd’hui.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *