Nouveau camouflet au projet de photovoltaïque industriel d’AKUO sur le Causse-Comtal

Entre 150 et 200 hectares de panneaux solaires seraient à l’étude sur trois sites différents du Causse comtal.

Avec AKUO ce sont 11 km de grillages de plus de 2 mètres, 242 000 m2 de surface de panneaux2 (soit 35 terrains de football) à 4 ou 5 mètres du sol, 18 postes de transformations et de livraisons, des pistes de plusieurs centaines de mètres en gravier compacté et une quinzaine de caméras de vidéosurveillance qui sont prévus. C’est donc un causse industrialisé et quadrillé par des caméras que vend AKUO comme écologique.

l’Autorité Environnementale de l’Occitanie émet une sévère critique,  et 46 organisations (dont le collectif TNE-Occitanie Environnement) demandent le départ d’AKUO !

Le 12 octobre la MRAE (Mission Régionale d’Autorité Environnementale) vient de rendre son avis suite à l’étude d’impact environnemental de l’industriel AKUO qui projette d’installer 74 hectares de panneaux photovoltaïques sur des terres agricoles et naturelles du Causse-Comtal. Le collectif de réflexion citoyenne sur le photovoltaïque du Causse comtal milite contre ces projets industriels privés depuis l’été 2020.

Le 12 octobre la MRAE (Mission Régionale d’Autorité Environnementale) vient de rendre son avis suite à l’étude d’impact environnemental de l’industriel AKUO

Élus, municipalités, associations sont vent debout contre ce projet; L’avis de la MRAE est un premier signal … la mobilisation doit s’amplifier : Qu’ AKUO et son PDG Eric Scotto aient donc la décence de s’en aller !

Voici le texte du communiqué que 36 associations ont co-signé le 10 novembre 2021.

Ce contenu a été publié dans Informations diverses. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *