Tous et toutes aux côtés de l’AMASSADA

POURQUOI VOULOIR QUALIFIER D’ILLÉGALE UNE LUTTE LÉGITIME ? 

Un communiqué du collectif TNE-Occitanie Environnement :

Depuis plusieurs années, L’Amassada (l’assemblée, en Occitan) alerte l’opinion sur les excès de pouvoir des industriels de l’éolien et du photovoltaïque défendant plutôt leurs intérêts financiers que la transition énergétique et écologique, sans oublier malheureusement de trop nombreux élus prêts à vendre leur pays pour trois sous. 

Ces intérêts, non contents d’être honteusement subventionnés (CSPE et désormais la contribution climat énergie incluse dans la fameuse TICPE) – et chacun sait qu’ils fermeraient leur lucratif commerce au jour-même de l’arrêt de ces subventions – font aussi financer la construction de leur environnement électrique par une autre taxe appelée la TURPE, comme a finalement dû le reconnaître le président de RTE lors de son audition par la commission d’enquête parlementaire sur les impacts des énergies renouvelables le 9 avril 2019.

Dans ce contexte, il n’y a pas que les raccordements et les réseaux, mais des transformateurs parfois gigantesques comme celui de St Victor-et-Melvieu (12) destiné de par sa taille à justifier a posteriori l’implantation de 600 à 1000 éoliennes dans tout le sud du massif central (en particulier le nord du Tarn et de l’Hérault et le sud Aveyron, à cheval sur de 2 parcs naturels !).

Depuis 10 ans, les habitants du territoire et la commune de St Victor, sur un simple bon sens, ont dit non. L’Amassada s’est appuyée sur cette résistance déjà présente et lui a donné de l’ampleur ; cela n’a pas empêché l’Etat de déclarer ce projet d’utilité publique – qui fait l’objet d’un recours judiciaire –  ni RTE de faire exproprier les légitimes propriétaires des terrains qui avaient accueilli L’Amassada et ses constructions, bien avant la DUP.

On voit mal, dès lors que rien ne se passe sur ces terrains, en quoi les allées et venues des équipes de L’Amassada et celles des gens qui les soutiennent, peuvent gêner RTE ? 

Ce procès tente de qualifier les habitants qui se réunissent sur ce lieu qu’est L’Amassada d’occupants illégaux alors que leur lutte est légitime : qui de la justice, des élus ou des citoyens ont eu raison de Sivens, de Notre Dame des Landes ? Que de temps perdu pour tous et de violence faite à ces lanceurs d’alerte !

Les pouvoirs publics ne savent pas où ils vont, mais ils y vont. Quelques dizaines de familles vont gagner beaucoup d’argent, ne serait-ce qu’en revendant leur bien si mal acquis à de grands groupes français ou allemands, le pays sera mort mais le caprice du ministre d’Etat aura été satisfait, et la folie de la Région Occitanie, autiste et sourde aux appels à la raison, récompensée par l’érection de ces monstres.

Aucune urgence ne saurait justifier l’irresponsabilité collective face aux problèmes environnementaux, sociaux et économiques soulevés par un développement irraisonné des énergies renouvelables, alors qu’aucune centrale nucléaire ne ferme.

Pour l’Occitanie, une seule voie : les économies d’energies, et des énergies vraiment propres et respectueuses de notre environnement et du cadre de vie : REPOSTA.

Nombreux sont nos adhérent.e.s qui ont déclaré et iront le déclarer demain avoir fait partie des nombreuses personnes qui ont séjourné sur les terres de la Plaine à St Victor et utilisé les bâtiments qui y ont été édifiés, au sujet desquels RTE porte plainte en désignant nommément cinq personnes. 

TNE Occitanie Environnement soutient la lutte de l’Amassada.

Ce contenu a été publié dans Communiqués de TNE-OE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *