Une famille dans le vent !

Vendredi 21 août après-midi une prétendue réunion publique se tenait dans la salle des mariages de la mairie des Martys (Aude) à l’initiative de la SAS Parc des Ailles (projet porté par Jean-Noël Alquier, fils de l’ancienne sénatrice du Tarn – et ses associés), pour présenter leur projet de construction de 2 éoliennes.

Déjà sur le Sambrès… © DB

Ce projet prétendument « citoyen » et « participatif » se situe sur un terrain privé classé en zone naturelle, et donc inconstructible pour une ICPE, appartenant à la famille Alquier ; il a été consacré « lauréat de la Région 2016 » malgré son peu d’envergure et – cerise sur le gâteau – la sœur de Monsieur Alquier est secrétaire générale de la Région après avoir été directrice de campagne de Mme Delga.
Par ailleurs, la majorité des parts de la SAS Parc des Ailles est entre les mains de la famille Alquier. Il s’agit donc à l’évidence d’un projet « d’intérêt public » comme nous l’ont soutenu Monsieur Alquier et ses associés présents. Seuls les mauvais esprits penseront le contraire.

Ce projet est envisagé en « partenariat avec la société OSTWIND » – société allemande – qui se propose de construire 4 éoliennes sur des terrains limitrophes au projet Alquier, également situés en zone naturelle du PLU. Un complément d’information a été demandé à OSTWIND par la DREAL sur les aspects hydrogéologiques et espèces protégées en août 2019 suite aux demandes pressantes de l’association.

Aux dernières nouvelles le dossier de demande d’autorisation déposé n’était pas encore bouclé (nous interrogeons la DREAL à ce sujet). Quant au dossier Alquier , celui-ci nous a dit qu’il serait déposé « avant la fin de l’année ».
L’association Vent Mauvais était représentée par 5 de ses membres … qui étaient aussi les seuls présents en dehors des associés de M. Alquier …

Ce projet est vivement contesté par le GAEC Lassalle (élevage réputé de vaches gasconnes). Il serait très impacté tant en termes de bruit (co-activité de la centrale du Sambres) que par les menaces que les éoliennes feraient peser sur la ressource en eau dont dépend la ferme des Moussels.

L’association Vent mauvais a réitéré toutes les raisons de son opposition totale à ce projet sur un territoire déjà saturé de machines industrielles qui nuisent à la biodiversité et au cadre de vie et de travail des habitants et porte atteinte aux zones naturelles, notamment aux zones humides déjà très affectées par la centaine d’éoliennes en fonctionnement sur les sommets de la Montagne Noire.

Nous avons reçu le lendemain de ce communiqué un mail de la DREAL en réponse – extrêmement rapide ce qui est très rare –  à nos interrogations, et que je reproduis ici :

– Projet les Martys/Ostwind : le porteur de projet a déposé une version complété de son dossier fin juin, ces complément sont actuellement à l’étude par les différents services
– Projet Parc des Ailles : je n’ai aucune nouvelle information ou contact avec le porteur de projet depuis la présentation du projet en pôle Enr le 17 mai 2018. La demande d’autorisation environnementale pour le projet, quand elle aura été déposée ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, sera instruite conformément aux articles R.181-1 et suivants du code de l’environnement. L’étude d’impact du dossier devra prendre en compte les effets cumulés avec les projets ayant fait l’objet d’un avis de l’Autorité environnementale, ce qui devrait être prochainement le cas pour le projet Ostwind.

L’article R-181-1 dit ceci : L’autorisation environnementale inclut les équipements, installations et activités figurant dans le projet du pétitionnaire que leur connexité rend nécessaires à ces activités, installations, ouvrages et travaux ou dont la proximité est de nature à en modifier notablement les dangers ou inconvénients.

L’impact de ces projets s’étend sur le hameau de Saint-Saraille (commune de Mazamet) et celui des Rousses et des Lombards.

Affaire à suivre donc avec beaucoup d’attention.

Ce contenu a été publié dans Communiqués des associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *