Encore et toujours … menaces sur les territoires …

En Occitanie et en lisière de notre région, les projets de centrales éoliennes industrielles se multiplient, menaçant la qualité de vie des habitants, l’intégrité des paysages, la richesse de la biodiversité…
Dans ces communes des associations se créent, des actions se mènent, avec parfois des échos dans la presse locale…

Il est impossible semaine, après semaine, de faire un point précis sur tous les projets aux quatre coins du territoire national. Les échos aujourd’hui concernent des territoires proches.
Que chaque association sache que le collectif TNE Occitanie Environnement les soutient, répercute leur action.


Le collectif de lutte contre le projet de parc éolien à Baron dans le Gard s’est réuni, lundi 18 janvier au Mas de Clary. La pétition en cours a réuni 170 signatures parmi les habitants de Baron (Gard). Celle-ci dénonce “la mise en place d’un bail emphytéotique. La destruction de la forêt méditerranéenne, les champs éoliens..”.
Baron (Gard) Une pétition pour l’arrêt du projet de parc éolien (Midi Libre)

 L’Association Serre de Gruas Vent libre fait circuler cette pétition : “Nous, soussignés, refusons catégoriquement les projets d’implantation d’éoliennes industrielles sur les crêtes allant de Saint-Cierge-la Serre au col du Moulin à Vent et comprenant le Serre de Gruas et le Serre l’Église”.


Signez et faites signer cette pétition, soutenue par la FED (Fédération Environnement Durable)
Non aux éoliennes industrielles sur le Serre de Gruas (Ardèche)

 La forêt de Taillard : ce magnifique espace boisé situé aux confins de l’Ardèche, la Loire et la Haute-Loire, est le type même d’environnement que nos politiques publiques prétendent aujourd’hui protéger: puits de carbone, biodiversité remarquable, réserve hydrologique, qualité paysagère, espace de ressourcement (sentiers de randonnée) etc. 
Éoliennes industrielles en forêt de Taillard (Ardèche)
Or la forêt de Taillard est depuis plus de dix ans la cible constante de divers projets d’éoliennes industrielles, pour un total d’une trentaine de machines. 
C’est la Total pour le parc naturel (Canard Enchaîné)

Ce contenu a été publié dans Dans la presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *