Défenseur de l’Environnement, un beau projet

Trois co-secrétaires de TNE ont été auditionnés le 6 mai par Cécile Muschotti, députée LREM du Var, chargée de dessiner les contours d’une fonction de Défenseur de l’Environnement, sur le modèle en vigueur pour le Défenseur des Droits, renforcé par le fondement officiel de sa mission : la Charte de l’Environnement. (Voir en PDF, le mémo que nous lui avons adressé)

Nos concitoyens deviennent de plus en plus défiants envers les institutions et politiques qui multiplient les déclarations générales en faveur de la protection de l’environnement mais dont les actes sont loin de suivre : exemple, la PPE au niveau national, REPOS en Occitanie, avec refus obstiné de prendre en compte nos propositions alternatives (REPÒSTA).

Ce projet de Défenseur de l’Environnement répond à nos demandes les plus anciennes. Il affirme la primauté de la protection de l’Environnement avec laquelle doivent être mis en cohérence les politiques sectorielles (énergie, transport, agriculture) et tous les plans et programmes portés par les aménageurs peu scrupuleux qui depuis 15-20 ans déferlent dans nos espaces naturels.

Le collectif TNE/OE a écrit son soutien aux démarches de la députée en rappelant que le développement économique doit avant tout éviter les atteintes à l’environnement, par référence à la séquence ERC (Éviter-Réduire-Compenser), dans laquelle réduire et compenser devraient être exceptionnellement dérogatoires. 

Nous lui avons fait observer combien il est aujourd’hui difficile d’accéder aux dossiers des projets, de saisir les instances chargées des contrôles et des suivis, de connaître les suites effectives données à nos saisines. 

Voir en PDF le courrier complet envoyé à madame Muschotti.

Les réponses de la Députée quant aux moyens dont disposera le Défenseur, incluant la possibilité de se porter partie civile et la production d’un rapport annuel nominatif, nous ont confirmé que ce projet est bon pour l‘Environnement. Il est de nature à restaurer la confiance des citoyens envers leurs institutions, tout en contribuant à désengorger les tribunaux.

La Députée rendra son rapport vers la fin juin.

Ce contenu a été publié dans Courrier aux administations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *