Nous comptons sur vous !

Contre toute attente, la Préfète de l’Aveyron a décidé de lancer une enquête publique sur le projet éolien de Verrières : un projet délirant, de 5 machines de 180 mètres de haut (autrement dit cinq immeubles de 60 étages chacun) situé dans une zone forestière non loin de l’A 75.

Cette mise à enquête publique a longtemps été repoussée, car les pouvoirs publics étaient sous la pression contradictoire de toutes les associations environnementales, toutes profondément contre le projet et cette unanimité est assez rare : nous mais aussi la LPO, la Fédération des Grands-Causses (pas le PNR-Grand Causse donc, mais la Fédération), SOS Busards, la SFEPM (Société française de protection des mammifères) etc.

=> IL EST NECESSAIRE QUE NOUS PARTICIPIONS TOUS A CETTE ENQUETE PUBLIQUE, qui se tient JUSQU’AU 30 JUILLET 17H Le périmètre de cette EP est large : il concerne tout le bassin millavois, Séverac et plus à l’ouest jusqu’à St Laurent de Lévezou et Castelnau-Pégayrols.

 Principaux arguments contre :

1. paysages : – cinq machines tournantes de 180 m de haut, ça se verra de partout, qu’on vienne de Rodez et du Lévezou, de Séverac, ou du sud, ou des Gorges du Tarn. Tout le bassin millavois sera impacté, c’est un projet industriel très invasif dans le grand paysage. – situé en extrême bordure du Bien Unesco Causses et Cévennes, et en proximité immédiate du Grand Site de France Gorges du Tarn-Gorges de la Jonte : donc doublement inacceptable, d’aucuns diraient que c’est de la provocation.

2. patrimoine :– proche de Micropolis et de Saint Léons (même si on ne les verrait pas de là-même)- très visible du château de Cabrières- très visible de Compeyre, Paulhe, Puech d’Andanetc…

3. biodiversité :– la richesse en biodiversité est exceptionnelle, incluant l’espace vital de :. quatre espèces protégées majeures bénéficiant d’un plan national d’action (PNA ) qui fréquentent le site : vautour moine, vautour percnoptère, gypaète barbu, aigle royal. deux espèces de busards appelées à bénéficier d’un PNA . de nombreuses espèces de chauves-sourisetc.Quand on pense à l’investissement que représente les réintroductions et le suivi de ces espèces, ici aussi c’est quasi de la provocation. En tous les cas ce serait une incohérence majeure dans les politiques publiques. Avec le risque d’effets cumulés avec les parcs éoliens existant déjà dans le secteur (Montfrech, Castelnau-Pégayrols, La Baume, où la Préfète prend régulièrement des arrêtés de mise en demeure à cause de la mortalité constatée des espèces protégées) ou avec les parcs en projet (Saint Beauzély), 

4. aucun intérêt public majeur de ce projet : – l’Aveyron est déjà un Département à énergie positive = il produit plus de renouvelables qu’il ne consomme d’énergies au total (y compris carburant , fuel ou gaz de chauffage) 

=> l’Aveyron demande à ce qu’on arrête ces projets inutiles et destructeurs de l’environnement.

Le pétitionnaire est V’éol, société détenue par 3 actionnaires : commune de Verrières dont le maire est président à 50% (sic !!) + GEG ENR -Grenoble (que vient faire ici cet organisme public loin de L’Isère ?? !! voir notre article) à 35% et Soleil du Midi 15%

N’oubliez pas de conclure avec votre avis… a priori défavorable !

VOUS AVEZ DEUX MOYENS 

Nous comptons sur vous !

Pour l’Aveyron, Bruno Ladsous – 06 49 69 39 59

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.