L’eau du pays n’est plus à vendre…

Cet été, canicule et sècheresse ont marqué les esprits… le réchauffement climatique n’est pas qu’une menace en l’air. La quasi totalité du pays a été en restriction hydrique, les tensions liées à l’arbitrage de cette ressource essentielle à la vie se sont multipliées. 

C’est dans ce contexte que s’est créé le collectif Défense de l’Eau du Montalet qui s’oppose à un projet de forage exploratoire de la multinationale Danone sur la commune de Murat-sur-Vèbre dans le Tarn. 

Propriétaire de l’usine d’embouteillement de la marque  La Salvetat la multinationale cherche de l’eau pour la production de ses bouteilles d’eau minérale. Le projet n’est qu’en phase d’étude jusqu’en mars 2023 : 10 à 30 m3 d’eau devraient être prélevés tous les jours si le forage est autorisé. (30m3 c’est la consommation journalière de 200 personnes !) Les riverains, les éleveurs et les agriculteurs sont inquiets de ces quantités d’eau importantes qui ne seront plus disponibles sur ce territoire.

Plusieurs questions sont posées au préfet du Tarn. 

  • Pourquoi venir chercher de l’eau si les sources de la Salvetat ne sont pas épuisées ? 
  • Pourquoi un industriel privé viendrait prélever une ressource limitée alors que la population locale doit restreindre ses usages ?

Une pétition est en ligne; elle a déjà recueilli plus de 1800 signatures pour « que l’eau du territoire ne serve pas des intérêts industriels en étant exportée hors du bassin où elle naît ».

Nous sommes solidaires de leur combat  

  • pour la défense de l’environnement parce que la présence de nombreuses sources et zones humides associées à une pluviométrie importante font de ce site un château d’eau (eau potable et hydroélectricité)
  • pour la défense de leur agriculture et de leurs élevages ovins et bovins,
  • de leur économie locale (abattoirs)
  • et surtout pour pour la défense de leurs sources, leurs ruisseaux, leurs rivières,

L’eau est un bien commun et  non une source de profit,

Ils nous assécheront et partiront ailleurs quand cela ne sera plus rentable.

Lucile, membre du collectif
Ce contenu a été publié dans Informations diverses. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’eau du pays n’est plus à vendre…

  1. BURCHARDT dit :

    Bonjour, désolé, mais au &: “pétition” l’intitulé ci-dessus de la pétition devrait être:
    – que l’eau du territoire ne serve pas des intérêts industriels….
    Amitiés Konrad

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.