Coup de gueule d’un ingénieur EDF à propos du 20h. de TF1

Mise au point : iIl faut reconnaitre ses erreurs et la publication du dernier article « Coup de gueule d’un ingénieur EDF à propos du 20h. de TF1 » en est une. Les médias peuvent raconter des âneries, mais le contenu diffamatoire de cet article est largement sujet à caution; ce message a été relayé depuis déjà plusieurs mois sous diverses formes. C’est une fake news, et sa diffusion fait tort à notre combat. Nous avons décidé de le retirer du site.

La vérité des nuisances produites par les éoliennes se suffit à elle-même et il y a suffisamment de bonnes raisons pour s’y opposer. Nous nous efforcerons – comme nous le faisons habituellement – de nous en tenir à des sources fiables, gage d’une certaine crédibilité auprès de nos adhérents et sympathisants, sans parler des pouvoirs publics. Nous présentons donc toutes nos excuses à nos lectrices et lecteurs pour cet erreur. Et nous remercions ceux qui nous l’ont signalée.

L’animateur du site


 

Ce contenu a été publié dans Informations diverses. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Coup de gueule d’un ingénieur EDF à propos du 20h. de TF1

  1. Terral dit :

    Désinformation qui frise l’infox, sur ce sujet sensible… et sur tant d’autres qui touchent notre vie quotidienne et notre avenir commun. Nous avons un énorme besoin de décryptage de tous ces messages médiatiques qui détournent l’attention des citoyens et nuisent à la compréhension des vrais enjeux. Nos associations ont un rôle essentiel à jouer : analyser les problèmes de notre temps et partager l’information utile pour mieux agir ensemble. Vive le collectif !

  2. Marchand Françoise dit :

    Bonjour,
    S’il n’y avait que TF1 pour débiter de telles absurdités on serait contents. Mais, sur toutes les chaînes (Arte compris) des invités nous serinent à longueur d’émissions des imbécillités “bonnes pour la planète”. Des chiffres idiots (quand on s’y connaît un peu) nous sont délivrés avec un aplomb prétentieux. Il ne manque pas une occasion, dès que l’expression “bon pour la planète”, est dite de voir en illustration des éoliennes. Au cinéma, il devient rare de ne pas voir un film où des éoliennes apparaissent (un peu, beaucoup…)
    En terme de communication j’appelle ça de l’intoxication, de la propagande et ça marche ! Il n’y a qu’à voir le sourire béat d’Elizabeth Quin (Arte) quand on lui parle d’éoliennes ou de photovoltaïque pour comprendre que l’intoxication est massive et malheureusement, je ne connais pas l’antidote à cette intox. La seule chose qui arrivera c’est l’effondrement de notre biodiversité et tout ce que ça engendre de catastrophe pour la santé, le climat et l’avenir de l’humanité. Remarquez, un beau jour l’humanité disparaîtra : bon débarras !

  3. Patrice LUCCHINI dit :

    Certes TF1 – mais je n’ai pas vu le reportage et ne peux rien en dire – raconte des âneries si ce qui en est dit est exact mais par contre, le message de cet “ingénieur” relayé par d’autres canaux contenait un passage aussi grotesque:
    “Mais alors, s’il n’y a pas de vent comment expliquer qu’une et une seule des éoliennes tourne ?
    La réponse est très simple: on veut nous faire croire à fond aux énergies renouvelables, alors on n’hésite pas à tricher pour en cacher le mauvais côté.
    Ben oui, ça ne ferait pas bien pour les habitants de la région qui n’ont pas encore accepté ça dans leur paysage, que de voir toutes les éoliennes à l’arrêt alors qu’il fait -4 degrés. Alors, tout simplement, on en fait tourner une au moteur (oui, c’est possible, en lui donnant du courant).
    Ça consomme un peu d’électricité, mais ça fait croire que ça produit de l’énergie.” Ce passag est supprimé dans le message reproduit ci-dessus.
    L’auteur ne me paraît pas très sérieux, c’est le moins que l’on puisse dire, et le contenu largement sujet à caution, ce message a été relayé depuis déjà plusieurs mois sous diverses formes et fait plutôt tort à notre combat.
    La vérité des nuisances produites par les éoliennes se suffit à elle-même et il y a suffisamment de bonnes raisons pour s’y opposer sans aller chercher de telles élucubrations.
    Je préfère pour ma part m’en tenir à des sources fiables, gage d’une certaine crédibilité auprès de nos adhérents et sympathisants, sans parler des pouvoirs publics.
    Par ailleurs, je trouve ça sur la page FB de l’auteur du texte en ligne : « Pourquoi de plus en plus d’européens (et de francais) souhaitent vivre en Russie et devenir russe ?
    Devenir russe devient l’objectif d’un nombre croissant d’étrangers, du monde entier certes, mais aussi d’européens et donc de francais. »

    Je n’ai en ce qui me concerne aucune envie de « devenir russe » … et je combats les éoliennes avec des arguments rationnels et vérifiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *