Pourquoi le gobemouche noir est-il en colère ?

Le gobemouche noir (Ficedula hypoleuca) est un petit passereau très actif, d’une quinzaine de centimètres. Bicolore, noir et blanc, il fréquente les forêts de feuillus, les châtaigneraies en particulier, les vergers, les parcs. Il vit jusqu’à 1500 mètres d’altitude.  Le gobemouche noir est migrateur : il arrive en avril et repart en août-septembre. Il prend ses quartiers d’hiver au sud du Sahara. Insectivore, il se nourrit aussi d’araignées, de mollusques, il consomme également des petits fruits, des graines et des baies. Il chasse les insectes en vol stationnaire et plonge en piqué, sans toutefois retourner systématiquement au même perchoir comme les autre espèces de gobemouche.

Mais son séjour chez nous n’est pas sans danger : une étude récente, menée dans le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, montre qu’il est une des premières victimes des éoliennes. Après la buse, après le faucon crécerelle, c’est l’oiseau qui connaît la mortalité la plus forte dans les différents parcs éoliens.

Nous le choisissons volontiers comme un emblème de notre lutte !

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *