Nous écrivons – encore une fois – à la Région !

La direction de la région Occitanie refuse obstinément de considérer notre collectif et les associations qui le soutiennent comme des interlocuteurs légitimes. Toutes nos demandes de rencontre sont ignorées…

Si nous insistons une fois de plus, c’est qu’un certain nombre d’évènements, durant l’année 2019, devraient amener la Région à s’interroger sur la pertinence de ses choix et à procéder à leur révision. 

Le rapport Aubert issu des travaux de la commission parlementaire souligne la nécessité de prendre en compte les intérêts des habitants, de leur environnement. Il plaide pour un moratoire concernant l’éolien terrestre qui permettrait de tirer un bilan économique, social et environnemental de la transition énergétique telle qu’elle est conduite actuellement. Enfin, il insiste sur la concertation entre les pouvoirs publics et les citoyens.

Les propos publics de la Secrétaire d’État Madame Wargon le 27 août à Rullac (Aveyron) lient protection des paysages, de la biodiversité et équilibre territorial ; la secrétaire d’État reconnait que « la politique énergétique ne devrait plus être dictée par les opérateurs industriels. »

Les refus croissants et motivés de projets, pas seulement éoliens, par les services de l’État prouvent combien l’on ne peut pas durablement faire semblant de respecter l’environnement et la biodiversité à base de grandes phrases tout en livrant nos territoires aux opérateurs privés.

Il est largement temps pour la Région de retrouver le chemin du dialogue avec ses concitoyens, en s’inspirant de ces éléments nouveaux.

Le monde ancien où les citoyens étaient sujets, réputés incompétents, est révolu. Dans un contexte difficile nous avons fait le choix courageux de vous proposer une participation effective à la décision en matière environnementale, qui est le sujet central de la transition écologique, dans notre région.  

Retrouvez – ici – la lettre à madame Delga

Ce contenu a été publié dans Communiqués de TNE-OE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *