10 mars : Conférence Christophe Bonneuil / Aurélien Berlan

L’Amassada est une assemblée de lutte contre la démesure énergétique et autres joyeusetés industrielles qui minent les campagnes, les gens et la planète. Plus précisément l’Amassada s’est constituée sur l’opposition au grand projet nuisible de RTE à St Victor et Melvieu, un gigantesque transformateur électrique qui entre autre, va permettre la connexion au réseau d’un millier d’éoliennes sur un territoire qui n’en a pas besoin.

  • Depuis 10 ans s’organisent les habitants (association Plateau Survolté) : information, recours juridiques, manifestations … Depuis cinq ans s’organisait l’occupation et la défense du lieu.
  • Le 8 octobre, la Libre Commune de l’Amassada est expulsée et rasée par d’importantes forces de l’ordre, blindés, hélicoptère et engins de chantier… 
  • Le 12 octobre nous avons tenté de reprendre la Plaine, 4 personnes ont été arrêtées, piochées dans la masse et placées en GAV 48h. Ils passent en procès le 11 mars avec pas moins de sept chefs d’inculpation.

Le saccage social et le saccage écologique relèvent de la même logique : remplir les poches des puissants d’aujourd’hui. Rassemblons nos forces pour les percer et faire ruisseler vraiment.

Retrouvons-nous le 10 mars au soir à la Grange de Floyrac pour une soirée-débat avec : 

  • Christophe Bonneuil, Historien au CNRS en histoire environnementale et histoire des sciences et des techniques, enseignant à l’EHESS. Thème : « Leur écologie et la nôtre, des années 70 à aujourd’hui. Il a co-écrit L’événement anthropocène. La terre, l’histoire et nous, Points Seuil, 2016 et Une autre histoire des Trente Glorieuses, La Découverte, 2013.
  • Aurélien Berlan, philosophe-jardinier, membre du groupe Marcuse qui vient de rééditer La liberté dans le coma, La lenteur, 2013. Thème : numérisation du monde, boulimie énergétique et surveillance totale. Dans son premier livre aux éditions de La Découverte il revient (avec Tönnies, Simmel et Weber) sur la marchandisation générale, l’érosion du lien social, la perte de sens et de liberté liés à l’emprise des organisations bureaucratiques.

La grange de Floyrac est à Onet le château, 1Km de Rodez sur la route de Conques. Après le Golf, au rond-point, prendre à gauche puis tout de suite à droite.

Ce contenu a été publié dans Communiqués des associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *