Lettre ouverte à madame Élisabeth Borne qui confond intérêts des promoteurs et ceux des français…

« La crise sanitaire que nous traversons ne doit en aucune façon nous faire renoncer aux objectifs ambitieux en termes de développement des énergies renouvelables », a déclaré dans un communiqué la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, qui s’est entretenue avec les acteurs de la filière des énergies renouvelables électriques. 

Chère Elisabeth,

Permettez ma familiarité :  en ces temps de confinement on peut bien passer sur les principes hiérarchiques. Ne le faites-vous pas vous-même en plaçant l’intérêt de quelques industriels avant celui des citoyens ?

Les énergies renouvelables que vous prétendez soutenir, ne serait-ce pas d’abord l’éolien, ce puissant lobby qui monopolise à son exclusif profit la transition énergétique ? 
N’auriez-vous pas entendu les voix de nos parlementaires, des experts, des associations ?

Le temps d’une révolution pacifique est venu : renversons les hiérarchies anciennes !
Remettons de l’ordre dans notre maison commune : priorité absolue aux économies d’énergie, arrêt des investissements trop lourds et des équipements trop irrespectueux de notre environnement.

Revitalisons l’économie locale, les petites entreprises et leur savoir-faire pour améliorer les logements, pour réaliser des projets à échelle humaine, compatibles avec notre économie et avec notre cadre de vie.

Merci Elisabeth de réfléchir à tout cela et de préparer les grands changements du jour d’après !

Emmanuel Forichon, co-secrétaire du collectif TNE-Occitanie Environnement.

Cette lettre a été reprise et commentée par le site du Collectif Énergie Vérité que nous vous invitons à consulter.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *