Planet of the Humans : un électrochoc !

Des millions de spectateurs ont déjà vu le puissant film de Jeff Gibbs (produit par Michel Moore) Planet of the Humans, tant mieux ! Le collectif TNE-Occitanie Environnement, sans partager l’intégralité des propos de l’auteur sur l’ensemble des sujets qu’il aborde, observe qu’un certain nombre de questions qu’il soulève trouvent un écho dans la situation que nous connaissons en France, et sont de nature à susciter une réflexion collective.

Bien sûr, les fanas des EnR ont déjà leur réponse : chez nous ce n’est pas la jungle US ! On a un « cadre réglementaire » des « normes » des « contrôles », bref on régule… Nos éoliennes ne s’implantent pas à la hussarde. Les longs délais d’instruction, les nombreuses (et sérieuses ?) études d’impact, les multiples avis, les consultations publiques et même la possibilité de recours juridiques (!!!) constituent autant de garanties et de garde-fous. 

Nous en serons une fois de plus réduits à rabâcher comme nous le faisons depuis une décennie : le cadre réglementaire et les normes ont été taillés sur mesure par et pour les industriels; ils ne respectent ni l’environnement ni les riverains; les études sont biaisées, faites par des bureaux qui ne vivent que de leur servilité aux opérateurs; les avis sont faits pour que les préfets s’assoient dessus la plupart du temps; les consultations sont pipées et les recours juridiques sont bridés… 

Tous nos arguments sur l’inefficacité de l’éolien tant du point de vue énergétique qu’écologique (GES…), l’absence totale d’évaluation que nous réclamons à corps et à cri, nos propositions alternatives, les contributions des meilleurs experts de la question (Jancovici et autres) … même les propos de notre bien-aimé monarque (« le consensus sur l’éolien est en train de nettement s’affaiblir… » presque autant que sa cote de popularité ?) … rien ne parvient à freiner dans sa lancée le cargo géant co-piloté par les investisseurs et les technocrates, soutenus par les idéologues de la croissance verte à la française, la vraie, la bonne, peut-être même la meilleure du monde, cocorico ! 

Le film de Jeff Gibbs illustre avec brio la violence des technologies mises au service du « capitalisme vert ». A ce titre c’est un excellent électrochoc, et on ne peut que souhaiter des rages de dents à certains. 

Voici le lien (sous-titré en français), regardez ce film, partagez-le, discutez-en collectivement. Il peut être l’occasion de réfléchir aux moyens de nous faire mieux entendre par les citadins en particulier – qui veulent une « énergie propre » pour faire tourner leur métro et bientôt toutes leurs voitures électriques (!!!), pour éclairer leurs rues, leurs vitrines et leurs monuments, pour recharger leurs smartphones… 

Nous avons suffisamment de raisons, sociales, économiques et environnementales, suffisamment d’éléments de preuve, suffisamment d’expérience de terrain, pour poursuivre notre combat contre le développement de l’éolien industriel dans nos territoires ruraux et dans les espaces protégés.

Nous souhaitons, comme l’équipe du film citée dans un article de Reporterre « qu’on puisse discuter librement des solutions entre personnes qui croient au changement climatique.»

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Planet of the Humans : un électrochoc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *