Il faut protéger le PNR des Grands Causses

Le Parc Naturel Régional (PNR) des Grands Causses est en train de réviser sa Charte. Nos amis du collectif Co-27-XII Environnement qui regroupe 27 associations de protection de l’environnement a réagi dans un communiqué publié par Centre Presse du 13 mai 2020.

Créé en 1995 cet espace protégé aurait pu (et aurait dû) rester un endroit magnifique, combinant des paysages d’excellence reconnue et d’innombrables lieux du quotidien magnifiques ; « un patrimoine inestimable dans un décor inaltéré » (Pierre Douzou).

TOURNEMIRE (Roquefort)

Mais oubliant sa vocation de protection de la nature (le « N » de PNR), les dirigeants du Parc se sont lancés dans une politique industrielle de l’énergie. Peu importe que le territoire du Parc soit déjà un territoire à énergie positive, peu importe qu’il présente un bilan carbone positif… il fallait implanter des centrales éoliennes industrielles qui sabotent la beauté du paysage, menacent la riche biodiversité du pays….

La Charte de 1995 n’a pas été respectée, mais il serait encore temps d’arrêter toutes nouvelles implantations, et de réviser à nouveau un SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) qui ne correspond nullement à la vocation du PNR.

LA COUVERTOIRADE

Le collectif espère une prise de conscience des villages et de leurs conseils municipaux pour protéger ce territoire et le bien-être des habitants. 

Voici le dossier « Hauts lieux et points noirs du PNR des Grands Causses » qu’il a réalisé dans le cadre de la démarche « Inventaire collaboratif du paysage » – avril 2020, impulsé par le Parc.

Ce contenu a été publié dans Communiqués des associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *