Pour la protection des oiseaux…

Un article de Éric Marlot de FR3 Occitanie du 17 février 2020 nous informe du dépôt de plainte par la Fédération Nature Environnement-Midi Pyrénées pour destruction d’oiseaux protégés.

Durant toute l’année 2019, les membres de l’association ont retrouvé des animaux morts au pied des éoliennes du parc de Monfrech à Séverac-le-Château et Lavernhe. 

Suite à cette découverte, un suivi environnemental mené par un bureau d’études indépendant sur cette mortalité qualifiée de « modérée à forte », comparée à celle observée sur les autres parcs éoliens a relevé 14 cas de mortalité de chauve-souris (6 pipistrelles communes, 3 noctules de Leisler, 1 pipistrelle de Kuhl, 1 vespère de Savi et 3 pipistrelles non identifiées)

Faucon crécerelle © Khéo COUCKE

et 17 cas de mortalité d’oiseaux, tous inscrits parmi les espèces protégées (3 alouettes des champs, 1 bruant jaune, 1 faucon crécerelle, 2 hirondelles de fenêtre, 2 linottes mélodieuses, 1 martinet noir, 2 rouges-gorges familiers, 3 vautours fauves et 1 verdier d’Europe).

FNE soutient le développement de l’éolien, source d’énergie importante pour la réussite de la transition énergétique mais elle doit s’accompagner d’une « transparence écologique. »

Ces installations ne doivent en aucun cas remettre en cause le bon fonctionnement et le bon état des populations animales, notamment d’espèces protégées présentes sur les territoires où elle s’implante.

soutient le développement de l’éolien, source d’énergie importante pour la réussite de la transition énergétique mais elle doit s’accompagner d’une « transparence écologique. »

Ces installations ne doivent en aucun cas remettre en cause le bon fonctionnement et le bon état des populations animales, notamment d’espèces protégées présentes sur les territoires où elle s’implante.

La plainte déposée vise à ce que la préfecture mette en demeure l’exploitant afin d’appliquer des mesures conservatoires pour protéger immédiatement ces espèces.

Le collectif TNE-Occitanie Environnement partage les préoccupations de toutes les associations de défense de la biodiversité. Nous serons attentifs au suivi que la préfecture de l’Aveyron donnera à ce dépôt de plainte.

Ce contenu a été publié dans Dans la presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pour la protection des oiseaux…

  1. Bruno Ladsous dit :

    L’association « Protégeons nos espaces pour l’Avenir » , de Séverac d’Aveyron, a également déposé plainte le 5 mars 2020.

    Autre information : sous la centrale éolienne de Roustans dans le Sud-Aveyron, les décomptes officiels des chiroptères font apparaître une mortalité représentant 44 victime par machine et par an.

    C’est dire combien les éoliennes sont mortifères et nuisent à la biodiversité exceptionnelle de nos contrées. Plus que jamais il est nécessaire de concentrer la séquence officielle ERC (Eviter-Réduire-Compenser) sur le « E » autrement dit Eviter : éviter de placer des éoliennes dans des pays aussi riches au plan avifaunistique et en ces chiroptères si utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *