Madame Borne répond … à côté de la plaque !

Les milliers d’éoliennes programmées pour les prochaines années font peser une menace grave sur la qualité de vie des habitants et la préservation de la biodiversité dans les territoires ruraux.

Le collectif TNE-Occitanie Environnement a écrit une lettre à madame Borne, ministre de la transition écologique et solidaire pour lui faire part de nos préoccupations. 

Par le biais de son chef de Cabinet, Madame Borne a répondu … à côté de la plaque.

Aux questions relatives notamment aux atteintes aux espèces protégées et aux propositions d’autres filières renouvelables, notamment la géothermie, développées dans le courrier de TNE, la ministre renvoie au groupe de travail « pour un développement harmonieux de l’éolien » et confirme que ce qu’elle appelle les énergies renouvelables  est « essentiel pour tenir les objectifs de la PPE », laquelle n’est donc pas remise en cause d’un iota, et encore moins le doublement probable du nombre d’éoliennes terrestres qu’elle induit. S’il s’agit de maîtriser les risques et les nuisances, ne nous a-t-on pas répété sans cesse jusqu’ici que toutes les mesures existantes étaient suffisantes ?

Il ne s’agit ici que de « renforcer l’acceptabilité de l’éolien » … qui reste pour nous inacceptable.
Quant à la transmission aux services concernés, on connaît la chanson ! 

Chacun pourra en juger à la lecture de l’échange de courriers… 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *