Éolien flottant dans le golfe du Lion : une erreur impardonnable

Face à la précipitation du gouvernement en matière d’éolien flottant en Méditerranée, le collectif TNE Occitanie Environnement a transmis à la presse le texte suivant :


Le préfet maritime Méditerranée a été saisi par plusieurs associations et par des particuliers d’une demande de revenir sur son arrêté d’octobre 2019 approuvant le Document Stratégique de Façade Méditerranée, en abrégé DSF Méditerranée, et, comme cela arrive encore trop souvent, il n’a pas donné suite !

Pendant ce temps, le décret PPE du 21 avril 2020 annonce le lancement d’appels d’offres pour des centrales commerciales flottantes. Or ces appels d’offres vont se faire sans disposer du moindre retour d’expérience sur les « fermes-pilotes » en cours de lancement : effets sur le milieu marin et les écosystèmes ainsi que sur les migrations saisonnières, zones d’exclusion de pêche et effets sur la ressource halieutique, effets sur la santé.

Ce DSF ne fait que réserver des territoires marins au bénéfice exclusif des opérateurs éoliens, ce qui constitue une atteinte manifeste aux droits des autres usagers de la mer.

Merci de lire en pièce jointe plus d’informations sur ce sujet, car le grand public ne connaît pas l’existence de ce Document Stratégique TV de Façade Méditerranée, tant les consultations réalisées ont été discrètes. 

Nous espérons pouvoir compter sur vous pour en parler, sachant que les associations de protection de l’environnement et les professionnels de la mer contesteront le moment venu les projets qui pourraient être accordés en application de ce DSF.

Pour tout renseignement supplémentaire Bruno Ladsous, ladsousbruno@gmail.com

Ce contenu a été publié dans Communiqués de TNE-OE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *