Aude, « Vent Mauvais » à l’offensive…

Avec 12 associations de défense de l’environnement et du patrimoine,  Stéphane Bern a co-signé une lettre au président Macron le 18 juin demandant l’arrêt de l’implantation d’éoliennes sur le territoire. 

Comme l’écrit Pierre Adroit dans la Dépêche du 30 juin 2020, « S’il est un secteur hypersensible, c’est celui de la Montagne Noire.

Dans ce coin jusqu’alors fort paisible, une centaine de ces moulins à vent géants ont élu domicile sur les quelque 266 du département à ce jour. Une quarantaine de plus sont en projet à travers sept centrales en Montagne Noire. »

L’association « Vent mauvais » – membre actif du collectif Toutes nos Énergies – Occitanie Environnement, se bat depuis de nombreuses années en vue de dénoncer cette politique d’implantation et de densification massive des éoliennes, d’en stopper la construction voire d’en demander la destruction. 

Au lieu-dit La Braquette (sur les communes de Pradelles-Cabardès et Cabrespine), l’association a engagé des actions en justice contre la construction de 6 éoliennes supplémentaires et le remplacement des 16 éoliennes existantes par 8 machines d’une puissance triple mais de 210 m de haut au lieu de 100 m. 

Près de la source du Teil (commune de Roquefère), 26 éoliennes s’y dressent depuis 2016. Une demande de destruction des éoliennes et de remise en état des terrains vient d’être adressée à la préfète par l’avocat de l’association, concernant trois de ces éoliennes situées dans le périmètre de protection rapprochée du captage, où toute construction est interdite. 

Plusieurs projets à l’instruction sont vivement contestés par Patrice Lucchini, le président de Vent Mauvais. Celui du Bois de l’Aiguille (commune de Cuxac-Cabardès) : trois éoliennes de 150 m à Cuxac-Cabardès et une de la même hauteur à Caudebronde ; celui des Martys, construction de quatre éoliennes de 125 m de haut. Ce projet nécessiterait la modification du PLU de la commune car la zone est classée en zone naturelle. Sur ce même secteur, un second projet privé de deux éoliennes a moins de chance d’être réalisé. 

« Vent Mauvais » organise sa journée de sensibilisation le 6 septembre à la ferme des Moussels, en face de la centrale du Sambrès.
Le collectif TNE-Occitanie Environnement y sera, et invite toutes celles et tous ceux qui le peuvent à y participer.

Ce contenu a été publié dans Dans la presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *