Soutien aux anti-éoliens de Lozère

Le co-secrétariat du collectif Toutes Nos Énergies-Occitanie Environnement tient à exprimer son entière solidarité avec ses amis de Lozère qui se sont réunis jeudi 6 aout à St Gal en Conseil de la Résistance contre les éoliennes.

Midi Libre 6 août 2020

Notre collectif  s’est donné pour but de soutenir l’action des associations locales, et d’exiger des autorités qu’elles mettent en  œuvre une politique énergétique respectueuse de la vie des territoires ruraux d’Occitanie, préservant, pour le bien de tous et pour l’avenir, des espaces de nature et de biodiversité, de culture et de beauté, authentiques et accueillants. Un territoire à énergie positive ne doit pas devenir un territoire à biodiversité négative et dans lequel la vie sociale et économique locale se dégrade.

Ensemble nous revendiquons le plein exercice du droit de participer à l’élaboration des projets ayant un impact sur l’environnement, afin qu’aucune règle ni décision ne soit imposée sans réel débat citoyen. Nous sommes toutes et tous attachés aux territoires ruraux où nous vivons et que nous faisons vivre. 

Lors d’un débat public tenu il y a un an à Rullac (Aveyron), Madame Emmanuelle WARGON, Secrétaire d’Etat à la transition écologique, a déclaré : « …il nous faut retravailler l’équilibre territorial de ce développement éolien en fonction non plus seulement de la capacité technique du territoire et de son gisement en vent, mais en fonction de son histoire et de sa sensibilité à ce type de projets, de la nécessité de protection de ses paysages, et de sa biodiversité.

Les EnR devront se développer en respectant les dynamiques de territoire, la biodiversité, les paysages. La politique énergétique ne doit plus être dictée par les opérateurs. Ainsi, paysages et biodiversité sont au cœur de toute démarche de production d’énergie. »

Nous, habitants des territoires ruraux d’Occitanie, tenons à affirmer haut et fort que notre pays ne peut réussir sa transition écologique sans privilégier le respect de l’environnement sous ses différentes formes. Nos paysages sont la traduction vivante d’écosystèmes qui doivent être sauvegardés. 

A la dégradation accélérée de la biodiversité, vient s’ajouter aujourd’hui une crise économique au niveau national qui doit inciter les pouvoirs publics à renoncer à l’éolien industriel qui, pour une efficacité très contestable, coûte trop cher à la collectivité tant sur le plan environnemental, qu’économique et social.

Nous soutenons de tout cœur votre action, amis de la Lozère, en  souhaitant avec vous, que les autorités, à tous les niveaux, s’engagent à respecter l’identité des territoires d’Occitanie et leur exceptionnel patrimoine architectural, culturel, paysager et naturel. 

Ce contenu a été publié dans Communiqués de TNE-OE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *