Attention … REPOWERING !

Renouvellement des éoliennes terrestres et « repowering »

Le développement de l’éolien industriel en Occitanie s’est effectué sous la pression constante des opérateurs de la filière et a profité d’un encadrement bienveillant et souvent déficient de la part des autorités. La publication récente des arrêtés RIET (Réduction des Impacts de l’Eolien Terrestre) par les préfets de trois départements de la région manifeste une prise de conscience, certes tardive, de cette situation sur laquelle nos associations alertent depuis bientôt deux décennies.

La Région affiche la perspective 2050 d’un triplement des capacités se traduisant par un doublement des éoliennes plus un certain « repowering » ; le renouvellement des plus anciennes se met en place progressivement ; l’Etat dessine une carte des « zones favorables à l’éolien », ; il est urgent de voir comment les autorités publiques pourraient éviter les erreurs de la période précédente.

Le « repowering » peut certes permettre d’augmenter la puissance installée sans augmentation du nombre des installations, encore faut-il vérifier qu’il ne génère pas de nouvelles nuisances. De même faut-il d’ores et déjà envisager de supprimer certaines implantations dont les impacts se seront avérés particulièrement forts (couloirs de migrations et zones sensibles) ou inappropriés (présence dans des Biens Unesco)

Afin de ne pas aggraver la situation des habitants, de la biodiversité et du patrimoine naturel et paysager à l’occasion du renouvellement des éoliennes industrielles, le repowering ne peut se concevoir que moyennant les garanties suivantes :

  • L’opérateur doit s’engager à ne pas augmenter les émissions sonores
  • L’opérateur doit s’engager à ne pas augmenter les hauteurs, compte tenu de l’impact paysager
  • Toute augmentation du diamètre du rotor devra faire l’objet d’une nouvelle étude d’impact, 
  • Le remplacement des éoliennes doit se réaliser sans augmentation de la surface de sol artificialisé et d’espace naturel modifié
  • Tout renouvellement d’éoliennes industrielles au sein d’espaces à forts enjeux de biodiversité ou proches d’habitations, doit désormais être considéré comme présentant un caractère de modification substantielle.
  • Le repowering devrait permettre d’augmenter la production tout en réduisant le nombre des installations. 
  • L’information des habitants, et particulièrement les riverains d’un projet de repowering, doit être garantie par les autorités.

Pour lire texte complet : voir ici le PDF. N’hésitez pas à faire remonter vos expériences et vos suggestions.

Ce contenu a été publié dans Communiqués de TNE-OE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *