L’intérêt économique contre la préservation de l’environnement …

La communauté de communes Lauragais Revel Sorezois a décidé d’apporter son soutien à la société Valorem, porteuse du projet d’extension du parc éolien d’Arfons, dans son recours hiérarchique contre le préfet du Tarn qui a refusé par un arrêté du 18 mars 2022 d’accorder son autorisation à ce projet d’extension sur la forêt de Ramondens. (voir en PDF).

“Le Préfet a pris sa décision sur des arguments plus écologiques qu’économiques” écrivent-ilsC’est plutôt bien non ?

Ce soutien est incompréhensible est scandaleux : l’association Vent mauvais et le Collectif d’habitants et d’élus de Lacombe et Arfons a adressé une lettre ouverte de protestation au Président de cette comcom, Laurent Hourquet, maire de Revel (voir en PDF).

La rigole qui alimente le canal du Midi

L’enquête publique avait recueilli plus de 450 avis défavorables dont l’opposition d’une sénatrice de l’Aude, la délibération de 5 conseils municipaux et l’avis de 6 conseillers municipaux ou maires à titre individuel – tous représentant des communes de la Montagne Noire limitrophes ou proches du projet.

Le maire de Revel est bien loin d’Arfons, la mise en danger des ressources en eau, la menace sur 53 espèces protégées, la détérioration du patrimoine historique, la dégradation des paysages et de la qualité de vie des habitants... ce n’est pas son problème… mais le fric oui !

Plus que jamais, avec l’association Vent mauvais et le Collectif d’habitants et d’élus de Lacombe et Arfons, restons mobilisés contre ce projet qui pourrait ressurgir si le Ministère fait droit au recours de Valorem.

Ce contenu a été publié dans Communiqués de presse, Communiqués des associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.