Montagne Noire : arrêtez le massacre !

La « densification », c’est mettre plus d’éoliennes – plus hautes et plus puissantes – là où il y en a déjà trop ….

L’association Vent Mauvais de l’Aude nous alerte : avec les centrales éoliennes du Haut-Cabardes, du Sambrès, du Bois de la Serre, de Grand-Bois, de Gramentès, de Cuxac Cabardes, la Montagne Noire est déjà saturée de machines qui détruisent le cadre de vie des habitants, leur santé, le paysage et la biodiversité. 

De nombreux projets en cours risquent de rendre la situation pire encore : sur la commune des MARTYS, la société OSTWIND et le projet J-N. ALQUIER (6 machines au minimum) menacent les Moussels, sur celle de ROQUEFERE, la société OPALE envisage 7 machines à 500 mètres de CUBSERVIES, sur LABASTIDE ESPARBAÏRENQUE la société WOLKWIND veut installer 6 machines entre le Sambrès et les Soulanes de Nore, RES envisage 5 machines au Bois de l’Aiguille à CUXACet CAUDEBRONDE. A LAPRADE, ce sont 7 éoliennes qui menacent le monument à la Résistance et au Maquis de FONTBRUNO. Pour ne citer que les projets connus …

Il existe déjà plus de 70 éoliennes sur les sommets de la Montagne Noire et il en aurait bientôt plus de 100 si ces projets aboutissent. 

Vent Mauvais a écrit une lettre au président de la Communauté des communes de la Montagne Noire, Cyril Delpech, pour faire part de l’ensemble de ses arguments.
Exigeons ensemble un moratoire immédiat de l’implantation d’éoliennes sur la Montagne Noire et l’abrogation de la Charte de développement éolien élaborée par la Communauté de communes de la Montagne Noire sans concertation aucune avec les habitants. 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Montagne Noire : arrêtez le massacre !

  1. Ping : La Montagne Noire deviendra-t-elle une centrale éolienne industrielle ? | Toutes Nos Énergies – Occitanie Environnement Collectif contre la prolifération de l'industrie éolienne dans nos territoires ruraux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *