Des arbres, plutôt que des éoliennes !

Condom (32) Thomas Brail au sommet
d’un platane menacé

Thomas Brail s’oppose à l’abattage de 25 platanes prévu dans le cadre de la rénovation des allées des Promenades à Condom (32). Depuis mardi matin, perché sur un des platanes, il a entamé une grève de la faim,

Il s’appuie sur l’article L350-3 du Code de l’environnement qui précise : « « le fait d’abattre, de porter atteinte à l’arbre, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres est interdit (sic) sauf état sanitaire  »

Comme l’indique la Dépêche, « une trentaine de personnes dont quelques citoyens britanniques, étaient présentes au pied de l’arbre pour soutenir le grimpeur dans son action. Parmi l’assistance, on notait la présence de Chantal Fauché et des bénévoles de l’association pour les arbres en alignement (ASPPAR), de Pierre Beyries et des membres de la section condomoise de la société archéologique et bien sûr le collectif des Amis des promenades ». Pour l’écouter…

Membre du Groupe National de Surveillance des Arbres, Thomas n’en est pas à son coup d’essai. Ce Tarnais est un protecteur acharné des arbres et de la biodiversité, il a mené diverses actions dans le Sud-Ouest pour s’opposer à l’abattage d’arbres. 

Nous suivons avec intérêt ce combat qui par bien des aspects rejoint le nôtre. Pour protéger la biodiversité, lutter contre l’artificialisation des sols, mieux valent des arbres que des éoliennes !

Ce contenu a été publié dans Dans la presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *