Passa (Pyrénées Orientales) : une première étape victorieuse !

Aux termes de quelques semaines de consultations, le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable contre le projet d’implantation de 6 éoliennes industrielles à Passa dans les Pyrénées orientales.

Cet avis, précis, complet et clair reprend l’ensemble des points du dossier. Quels sont les principaux éléments qui ont motivé l’avis défavorable ?
Tout d’abord une mobilisation extrêmement importante (plus de 2700 personnes se sont exprimées sur le projet, dont plus de 98 % ont émis un avis défavorable) avec un accent particulier sur les mobilisations initiées par l’association le vent tourne 66 et sur sa capacité à constituer des dossiers contradictoire sur toutes les problématiques soulevées par l’éolien industriel en France et dans les Aspres (la région autour de Passa).

Plusieurs arguments ont retenu l’attention du commissaire enquêteur :

  • L’impact paysager et visuel insupportable, tant par rapport aux Aspres, qu’au Canigou, aux Albères… avec une remise en cause des photomontages présentés par le promoteur.
  • Les menaces sur la biodiversité et les milieux naturels, puisque le promoteur a présenté une demande de dérogation pour 119 espèces protégées (hallucinant!!) ; les opposants ont pu mettre en évidence un facteur élevé de mortalité pour les oiseaux migrateurs qui sont nombreux dans ce coin des Pyrénées.
  • Les nuisances sonores et les attentes à la santé que le commissaire enquêteur appuie de références à un rapport de l’Académie de Médecine du 9 mai 2017 qui reconnait que la qualité de vie d’une partie des riverains est affectée, et donc leur état de complet de bien-être physique mental et social qui définit le concept de santé.
  • Une double référence à la Charte de l’Environnement qui consacre le droit à caractère constitutionnel de chacun à vivre dans un environnement équilibré et respectueux de sa santé ainsi que la nécessité de mobiliser le principe de précaution.
  • Des conséquences pour le tourisme vert et la viticulture de ce projet qui porterait atteinte au paysage naturel remarquable.
  • La crainte d’un démantèlement des éoliennes au rabais, à la fin de leur vie !
  • Et il consacre un long passage au manque de concertation, en soulignant qu’il a constaté un rejet massif de tous les projets de développement de l’éolien industriel, sur les communes concernées mais aussi sur l’ensemble du département (qui s’est prononcé pour un moratoire).

Un beau succès donc pour nos amis catalans qui ont su s’appuyer sur des municipalités, des élus, des associations locales, créant ainsi un vaste mouvement qui a convaincu Jacques Zocchetto, le commissaire enquêteur. Cela leur a permis de présenter des arguments précis, documentés sur l’ensemble des thèmes du dossier.

Nous ne pouvons que recommander la lecture de ce document soit sur le site de la préfecture des Pyrénées Orientales soit en consultant le document PDF directement.

Les arguments des opposants au projet sont exposés de manière détaillée ; figurent aussi les réponses du promoteur du projet et les conclusions du commissaire enquêteur. Ce document constitue un guide précieux pour les associations  qui peuvent s’en inspirer pour organiser en fonction de leur propre contexte la lutte contre les projets d’implantation de centrales éoliennes.

Bien sûr les conclusions du commissaire enquêteur ne contraignent pas le préfet qui peut prendre une décision contraire. Elles n’en constituent pas moins une étape importante pour les opposant du projet auxquels le collectif TNE-Occitanie Environnement apporte son soutien total.


Ce contenu a été publié dans Informations diverses. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *