Procès des nuisances sonores des centrales éoliennes !

Les riverains d’éoliennes industrielles sont exposés à des nuisances de tous ordres : visuelles, sonores et infrasonores, électromagnétiques… Leur environnement est gravement altéré.  Sans parler ici des conflits locaux entre villages ou entre voisins, entre ceux qui subissent les nuisances et ceux qui profitent de l’argent des éoliennes. Certains riverains souffrent en silence de ces préjudices, d’autres semblent les ignorer. Les opérateurs éoliens font tout leur possible pour dénier l’impact de leurs machines sur la santé humaine et les pouvoirs publics persistent à l’ignorer. Pourtant des recommandations ont été formulées à ce sujet par de hautes instances, l’Académie de médecine et l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement (ANSES) : éloigner les éoliennes des habitations, mieux réglementer et contrôler les émissions sonores, réaliser un suivi épidémiologique des riverains, etc…

Vendredi 29 novembre à 9h30 aura lieu au tribunal de Castres le procès des nuisances sonores d’une centrale éolienne,  ce trouble anormal de voisinage qui a empoisonné la vie quotidienne et altéré la santé d’un couple riverain, qui les a conduit à devoir quitter leur maison depuis 4 ans. Vous avez certainement entendu parler de Christel et Luc. Ils sont venus de Belgique, ayant choisi de vivre dans un hameau du Parc naturel régional du Haut Languedoc, à la recherche d’une certaine qualité de vie et de la beauté des paysages. Ils se sont bien intégré dans la vie locale, elle, gestionnaire de gîte et hôtesse à l’office du tourisme, lui, sapeur pompier en charge de la maintenance des équipements du SDI à l’échelle départementale. Le voisinage des éoliennes a bouleversé leur existence.

Après 3 ans d’instruction éprouvante et coûteuse, expertises acoustiques et médicales à l’appui, l’audience de ce procès exemplaire des éoliennes a enfin lieu. Soyons nombreux ce jour là pour montrer notre sympathie à Luc et Christel, mais aussi notre solidarité à l’égard de toutes les victimes silencieuses de cette industrie éolienne qui traite nos territoires ruraux comme une zone à exploiter sans scrupule, sans considération des habitants, sans respect des espaces naturels et des paysages.  

A cette occasion, les représentants du collectif Toutes Nos Energies- Occcitanie Environnement – qui réunit 160 associations de toute l’Occitanie – ne manqueront pas d’évoquer, hors prétoire, la longue histoire des nuisances des éoliennes, histoire jalonnée de déni, voire de mensonges de la part des industriels et du silence coupable des pouvoirs publics.  Nous dénoncerons une fois de plus les dérogations outrancières accordées aux opérateurs éoliens en matière de normes sonores et de proximité des habitations, au mépris du principe de précaution. Nous rappellerons également que ce problème de nuisances et de leur réglementation inadaptée fait l’objet d’une plainte auprès de la commission européenne pour non-respect des directives de l’UE (en cours d’instruction par les services de la Commission).

Rendez-vous au tribunal de Castres vendredi 29 novembre à 9h30. 

Organisons-nous pour le covoiturage : la meilleure énergie est celle qu’on ne dépense pas !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Procès des nuisances sonores des centrales éoliennes !

  1. Ecologia dit :

    En lisant cela, il semblerait qu’ils habitent à côté d’une centrale nucléaire ou d’une centrale au charbon. Je ne pense pas que ce soit si grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *