Contre les éoliennes dans le Vallespir : suites d’une réunion publique

Stéphanie Keller nous avait alertés sur la tenue de la 1ère journée des « transitions écologiques en Vallespir » consacrée ce 23/9 à l’exposé-débat sur les énergies renouvelables (EnR) avec un point d’orgue présenté et animé par Bertrand Rodriguez gérant de CatEnR, (coopérative d’énergies participatives qui aménage et finance la transition énergétique dans les Pyrénées-Orientales).

Elle invitait à participer à ce débat, « puisque l’objectif premier de tous ces lobbyistes du vent est bien d’ouvrir d’autres brèches vers l’Espagne (après leurs câbles enterrés) afin de leurs donner accès à nos frais à un marché international juteux, promu par le gouvernement français mais aussi l’Union Européenne elle-même ».

Message reçu, Jean Blin  qui assistait à la réunion nous en fait le compte-rendu suivant : à Céret nous étions 55 dans la salle dont une quinzaine de nos amis, de Banyuls des Aspres, Brouilla, Las Illas-Maureillas et du bureau du Collectif le Vent Tourne.   

Après le 1er exposé par Agnès Langevine, 1ère vice-présidente de la Région Occitanie sous l’étiquette Europe Ecologie Les Verts (EELV) accompagnée de Me Codognès son compagnon, plusieurs de nos amis ont porté la contradiction tâclant pêle-mêle l’absence d’écoute des élus (Région, Département 66) et hauts fonctionnaires (préfet, ADEME) sur l’éolien; le refuse la Région d’étudier le scénario REPÒSTA de notre collectif occitan TNE-OE en contradictoire avec le scénario REPOS de la Région concocté par le lobby Négawatt  et l’ADEME; les subventions énormes aux 2 seules EnR éolien et photovoltaïque de grand champ au détriment de tout autre type d’EnR (géothermies, bois-énergie, solaire individuel, hydraulique et micro-hydraulique …).

Le représentant du collectif transfrontalier « El futur es avui » s’est enquis du devenir du projet de 20 éoliennes à Las Illas, réitérant sa demande plusieurs fois sans obtenir quelque réponse. il a insisté sur l’abandon du hameau après les coulées de boues, dont la dernière cette semaine, et le danger incendie que les Canadairs ne pourront combattre à proximité de futures éoliennes.   

La salle n’a guère applaudi l’enthousiasme de Mme Langevine, nos remarques ont eu quelque succès si bien que la vice-présidente a immédiatement quitté la salle avec son ami n’ayant pu, comme elle nous l’avait exposé dès le début, avoir des échanges positifs et chaleureux qu’elle apprécie tant avec les convaincus des 2 EnR sponsorisées par nos factures électriques.

Le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) n’a guère convaincu dans un flou sur ses objectifs, ses moyens comme sur ses résultats.

Nous avons interpellé le gérant de CatEnR sur l’accord passé avec le géant Engie Green pour installer 6 éoliennes sur les territoires des 2 communes de Brouilla et Banyuls dels Aspres. Le référendum organisé par le maire de Banyuls dels Aspre a montré un refus massif de ce projet par 86% des votants. À cette zone industrielle éolienne auquel s’ajouteront 2 zones de 16 et 13 hectares de panneaux photovoltaïques sur des terres agricoles. La réponse de CatEnR est une charte de partage de l’investissement, de l’exploitation et de  la gouvernance de cette exploitation éoliennes.

Le gérant de CatEnr propose au collectif le Vent Tourne une réunion pour exposer le scénario REPOSTA de TNE-OE, affaire à suivre avec TNE-OE. 
Nous avons « cassé » le bel ordonnancement de la soirée et exprimé avec force les raisons de notre opposition à cette EnR et nous avons semé des doutes sur l’intérêt de l’éolien parmi les participants peu au fait de ces problématiques.  

Ce contenu a été publié dans Communiqués des associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *