Total se jette à l’eau…

Le groupe pétrolier Total va investir à hauteur de 20% dans le projet d’éolien flottant en mer Méditerranée au large des côtes de Gruissan, dans l’Aude.

L’objectif de cet investissement est simple. Total veut devenir l’un des leaders mondiaux dans le secteur car il anticipe une baisse de ses ventes de produits pétroliers de près de 30% au cours de la prochaine décennie.

Dans l’article que consacre FR3 Occitanie à cette décision, Joane Mériot évoque nos réticences : pour Bruno Ladsous qui s’est fait sur ce sujet notre porte-parole, « Total veut se placer sur ce marché en pleine expansion ». Comme le disait Patrick Pouyanné, PDG de Total, avec franchise. « Les projets que nous développons dans les énergies renouvelables visent une rentabilité actionnaire supérieure à 10% ».  Quelle est la garantie de cet optimisme ? Les subventions que verse l’État aux éoliennes, aux panneaux photovoltaïques et à l’huile de palme.  

Notre crainte, c’est que la mer méditerranée ne devienne un parc industrie, livré aux « prédateurs éoliens ». L’impact sur la biodiversité est encore mal documenté, il serait plus sage d’attendre que les scientifiques rendent, d’ici deux ans, leur rapport sur l’impact de l’éolien flottant sur la biodiversité marine. 

Pour connaître la position du collectif TNE-Occitanie Environnement sur l’éolien en mer, consultez le communiqué concernant l’éolien flottant dans le Golfe du Lion que nous avons publié avec plusieurs associations de défense de l’environnement.

Penser global agir local : quand les gros poissons mangent les petits !

La formule est belle, mais sa mise en pratique n’est pas toujours celle qu’on croit : une entreprise locale (Béziers) startup qui réussit dans les EnR, est bien sûr applaudie par les partisans de ces productions énergétiques propres qui feront de la Région Occitanie, un territoire à énergie positive.

L’image est magnifique jusqu’au moment où cette startup – comme toutes ses consœurs – est rachetée par une plus grosse qu’elle, qui, à son tour est absorbée par une des majors de l’industrie pétrolière qui cherche à se diversifier et au passage à se verdir.

C’est ainsi que Quadran, promoteur du parc éolien offshore de Gruissan fut racheté par Direct Energie lui-même avalé par Total qui ainsi applique au pied de la lettre le slogan cité plus haut.

Tout cela se fait avec d’autant plus d’enthousiasme que c’est la Région qui, à ses frais, déroule le tapis rouge, à l’industriel : Total à Gruissan, et Total engagé pour ses propres intérêts pétroliers dans le projet de la Région de créer un grand port, avec là aussi de l’éolien flottant (promoteur Engie Green) à Port la Nouvelle…

Ce contenu a été publié dans Communiqués de TNE-OE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *