Les oiseaux migrateurs peuvent-ils s’adapter aux éoliennes ?

Un projet de centrale éolienne est en cours au Cayrol (Murat-sur-Vèbre 81320). Lors des études préalables, l’Autorité Environnementale a demandé s’il est possible que les oiseaux migrateurs puissent « s’adapter à l’évolution d’un paysage avec l’émergence de parcs éoliens ». La LPO du Tarn a rendu un rapport à la société Ostwind, « Note sur l’adaptabilité des oiseaux migrateurs aux éoliennes ».

Nous publions cette note, avec les commentaires de la commission biodiversité de TNE-Occitanie Environnement qui la trouve intéressante à plusieurs points de vue.

Circaète-Jean-le-Blanc © KC

1. D’un point de vue général par ce qu’elle nous apprend des comportements des rapaces comme des passereaux, confrontés à l’obstacle que constitue une ligne d’éoliennes sur un courant migratoire, en particulier dans une zone montagneuse ou les aléas climatiques augmentent les difficultés; 

2. Du point de vue particulier du Cayrol : la MRAE avait posé sciemment la question de « l’adaptation des comportements migratoires » ; la réponse semble un peu alambiquée mais on en tire la conclusion que cette adaptation reste faible voire nulle, donc que le risque est grand pour les migrateurs : donc massacre en perspective…

3. Du point de vue des bureaux d’étude : reconnaissons à la LPO81 une plus grande rigueur que dans les 2 autres BE : les effectifs mesurés par la LPO sont pratiquement toujours 10 fois supérieurs à ceux mesurés par Ectare ou Synergie Sud. On comprend pourquoi les opérateurs éoliens préfèrent travailler avec ces derniers, plus « coopératifs »! 

Aigle de Bonelli © DB

Rappelons que La FNE Midi Pyrénées et la LPO ont porté plainte contre l’exploitant de deux parcs éoliens installés à Assac, dans le Tarn, où de nombreux oiseaux et chauves-souris ont été retrouvés morts. Voir l’article de 20 minutes.

La biodiversité, la protection des oiseaux, celle des rapaces et des migrateurs, la préservation des chiroptères deviennent aujourd’hui des priorités internationales. Nous soutenons les associations qui n’hésitent plus à faire passer la défense de l’environnement et des espèces animales avant de prétendus impératifs industriels.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *