Un nouveau plan de bataille ?

Quelques jours après la démarche des entreprises de l’éolien dont nous nous étions faits l’écho le gouvernement obtempère…

Alors ? Quel est le plan de bataille du gouvernement pour apaiser la fronde face aux projets éoliens. La fronde c’est celle du lobby éolien qui a mobilisé ses soutiens le 24 novembre pour se plaindre auprès du président Macron au prétexte que l’industrie de l’éolien subit des attaques « bâties autour de propos inexacts, non vérifiés et parfois délibérément mensongers ». 

Comme le note les Échos : pour le président Macron, « Notre production d’énergie renouvelable doit augmenter fortement, car nous ne sommes pas au rendez-vous de nos engagements. »

Parmi les mesures prises pour augmenter la surface disponible, le ministère des Armées doit travailler à libérer des espaces soumis à des contraintes radars, afin d’accélérer le développement de l’éolien. 

La filière éolienne plaide pour remplacer certains systèmes de balisage lumineux des parcs par des systèmes qui ne s’activeraient qu’au passage d’avions, elle aura donc ses expérimentations visant à réduire les nuisances lumineuses.

Contre la saturation éolienne de certains territoires et l’inégalité de répartition entre régions carte blanche sera donnée aux préfets de région pour établir une cartographie des zones propices !!! 

Mais l’objectif demeure : la feuille de route énergétique du gouvernement prévoit de construire en moyenne 2 GW de nouvelles capacités éoliennes terrestres par an, or, le rythme – ces deux dernières années – a plutôt oscillé entre 1,4 GW et 1,6 GW.

Conclusion, le nombre d’éoliennes va doubler… les régions épargnées ne le seront plus… les projets d’implantation dans les « zones libérées » vont se multiplier. 

En Occitanie nos associations sont les témoins d’un regain important d’activité de démarchage des promoteurs éoliens auprès des nouvelles équipes municipales et intercommunautaires.

Les premiers (les seuls ?) à se féliciter des promesses gouvernementales sont les promoteurs éoliens…« Ce sont des mesures pragmatiques et concrètes qui visent à lever l’ensemble des contraintes auxquelles on fait face », se félicite Pauline Le Bertre, la déléguée générale de France Energie Eolienne. 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *